Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    OUARGLA :Une fille de 9 ans succombe au Covid-19    Le premier président de la Cour suprême et la présidente du Conseil d'Etat font don d'un mois de leurs salaires    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    JM Oran-2022: "ambitions revues à la hausse"    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Chay : "La JSK a toujours fait preuve de solidarité dans les moments difficiles"    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    La détresse des ouvriers accentuée    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    Division nationale amateur - Ouest: Entre satisfactions et déceptions    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Covid-19: Aboul el-Gheit avertit contre une propagation parmi les Palestiniens détenus    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace
Publié dans Le Maghreb le 26 - 08 - 2019

La Chine a annoncé vendredi son intention de relever les droits de douane sur environ 75 milliards de dollars (68 milliards d'euros) de produits américains, prenant ainsi le risque d'une nouvelle escalade dans le conflit commercial entre les deux premières économies du monde.
Le président américain, Donald Trump, a déclaré peu après qu'il préparait de nouvelles représailles contre Pékin et a "ordonné" aux entreprises américaines d'étudier la fermeture de leurs activités chinoises. Les mesures détaillées par Pékin sont présentées comme la riposte à la taxation annoncée de quelque 300 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires en deux étapes, le 1er septembre et 15 décembre. Le ministère du Commerce chinois a déclaré dans un communiqué qu'il imposerait des droits de douane supplémentaires de 5% ou 10% sur un total de 5.078 produits provenant des Etats-Unis, parmi lesquels des produits agricoles tels que le soja, le pétrole brut et les petits avions. La Chine va aussi rétablir la taxation d'automobiles et de pièces détachées d'origine américaine. "La décision de la Chine de mettre en œuvre des droits de douane supplémentaires a été rendue nécessaire par l'unilatéralisme et le protectionnisme des Etats-Unis", a dit le ministère chinois. Les nouveaux droits chinois, comme les américains, prendront effet en deux étapes, le 1er septembre puis le 15 décembre.

"Nous n'avons pas besoin de la chine", dit Trump
A Washington, Donald Trump a réuni à la mi-journée ses principaux conseillers sur les questions commerciales. Il avait auparavant publié des messages sur Twitter appelant les sociétés américaines implantées en Chine à rapatrier leur production. "Nos formidables entreprises américaines ont pour ordre de commencer immédiatement à chercher une alternative à la Chine, y compris en ramenant vos entreprises à la maison et en fabriquant vos produits aux USA", a-t-il écrit. "Nous n'avons pas besoin de la Chine et franchement, nous nous portons beaucoup mieux sans elle." La Chambre de commerce américaine a rejeté cet appel. "Nous partageons la frustration du président mais nous pensons qu'un engagement constructif et poursuivi est la bonne voie à suivre", a déclaré le responsable des affaires internationales Myron Brilliant dans un communiqué, exhortant les deux parties à atteindre rapidement un accord commercial. "Le temps presse. Nous ne voulons pas voir une nouvelle détérioration des relations américano-chinoises", a-t-il ajouté. Le président américain ne peut légalement pas obliger des entreprises américaines à quitter immédiatement la Chine et il n'a donné aucune précision sur la manière dont il entendait procéder pour y parvenir. Pour Bill Reinsch, ancien haut responsable du département du Commerce, le président n'a que peu d'options à sa disposition pour forcer la main aux entreprises présentes en Chine et cela risquerait de pénaliser de grands groupes comme Apple, Boeing ou General Motors. "On ne peut pas agir ainsi quand on est une économie de marché", a-t-il dit. Les déclarations du président américain suscitent néanmoins l'inquiétude sur les marchés financiers: Wall Street perdait plus de 1,8% vers 17h50 GMT tandis que le dollar et les cours du pétrole étaient en net recul, tout comme les rendements des bons du Trésor. Apple reculait de 4,5% tandis que General Motors et Intel perdaient chacun plus de 3%.

Trump appelle les entreprises américaines à quitter la Chine
Le président américain, Donald Trump, a appelé vendredi les entreprises américaines à cesser leurs activités en Chine après l'annonce par Pékin d'un nouveau relèvement de ses droits de douane. Washington ne peut en fait pas obliger les entreprises américaines à quitter la Chine et Donald Trump n'a donné aucun détail sur la manière dont il pourrait faire appliquer sa décision. Il a dit qu'il préciserait plus tard dans la journée la réplique des Etats-Unis aux nouveaux droits de douane chinois sur quelque 5.000 produits américains annoncés un peu plus tôt par Pékin. "Nos formidables entreprises américaines ont pour ordre de commencer immédiatement à chercher une alternative à la Chine, y compris en ramenant vos entreprises à la maison et en fabriquant vos produits aux USA", a dit le président sur Twitter.
"Nous n'avons pas besoin de la Chine et franchement, nous nous portons beaucoup mieux sans elle."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.