Bounedjah buteur contre Umm Salal (Vidéo)    Le 31e vendredi de mobilisation citoyenne : Marche grandiose contre Gaïd Salah    Convergence des objectifs nationaux du peuple algérien et de son armée    Une cache d'armes et de munitions découverte près des frontières à Adrar    Rahabi appelle à juger Bouteflika !    Salon du Sport et de la remise en forme    Les conditions pour une participation honorable à l'élection présidentielle du 12 décembre 2019    Ooredoo sponsor du Global Startup Weekend Women Edition    Chakib Khelil est de retour    Décès de l'ancien président Zine el Abidine Ben Ali    Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    Le jour où le monde a basculé dans l'ère de la lutte technologique asymétrique    Le décret présidentiel portant convocation du corps électoral publié au JO    L'Algérie remonte à la 38e position mondiale    Nouvelles révélations sur le transfert de Griezmann contesté par l'Atletico    JSMB-JSMS et MCEE-USMAn avancés à 17h    CORRUPTION ET MALVERSATIONS : Le MJS charge et accuse Mustapha Berraf    Des experts de l'ANP participent au processus de la réforme du baccalauréat    Relizane : affrontements à Oued R'Hiou, deux jeunes morts    Plus de 100 familles de La Casbah relogées à Baba Ali    Le miroir enchanteur d'une belle époque    USA et super-héros à l'honneur    Traduction théâtrale vers l'arabe    AIGLE AZUR : Quatre candidats pour reprendre la compagnie    Guelma : « Un visa pour Alger ! »    DANGERS D'UTILISATION DES JEUX ELECTRONIQUES : La police sensibilise les écoliers    CANASTEL (ORAN) : Les eaux usées menacent les fonds marins    ETAT LAMENTABLE DE L'ECOLE ‘'CHAHID MEZHOUD AHMED'' : Des parents d'élèves de Tiaret bloquent la RN14    Biskra : Rejet de la feuille de route du pouvoir    LEVEE DE L'IMMUNITE PARLEMENTAIRE DE BAHA-EDDINE TLIBA : La Commission des affaires juridiques adopte le rapport    L'AMBASSADEUR LEE EUN-YONG REVELE: 2,5 milliards de dollars d'échanges entre l'Algérie et la Corée    Lourde défaite de Mönchengladbach et Bensebaini face à Wolfsberger    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    L'Algérie parmi les quatre derniers    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    LA BEA appelée à la rescousse    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Inondations: La protection civile sensibilise    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Une nouvelle amnistie générale décretée    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace
Publié dans Le Maghreb le 26 - 08 - 2019

La Chine a annoncé vendredi son intention de relever les droits de douane sur environ 75 milliards de dollars (68 milliards d'euros) de produits américains, prenant ainsi le risque d'une nouvelle escalade dans le conflit commercial entre les deux premières économies du monde.
Le président américain, Donald Trump, a déclaré peu après qu'il préparait de nouvelles représailles contre Pékin et a "ordonné" aux entreprises américaines d'étudier la fermeture de leurs activités chinoises. Les mesures détaillées par Pékin sont présentées comme la riposte à la taxation annoncée de quelque 300 milliards de dollars de produits chinois supplémentaires en deux étapes, le 1er septembre et 15 décembre. Le ministère du Commerce chinois a déclaré dans un communiqué qu'il imposerait des droits de douane supplémentaires de 5% ou 10% sur un total de 5.078 produits provenant des Etats-Unis, parmi lesquels des produits agricoles tels que le soja, le pétrole brut et les petits avions. La Chine va aussi rétablir la taxation d'automobiles et de pièces détachées d'origine américaine. "La décision de la Chine de mettre en œuvre des droits de douane supplémentaires a été rendue nécessaire par l'unilatéralisme et le protectionnisme des Etats-Unis", a dit le ministère chinois. Les nouveaux droits chinois, comme les américains, prendront effet en deux étapes, le 1er septembre puis le 15 décembre.

"Nous n'avons pas besoin de la chine", dit Trump
A Washington, Donald Trump a réuni à la mi-journée ses principaux conseillers sur les questions commerciales. Il avait auparavant publié des messages sur Twitter appelant les sociétés américaines implantées en Chine à rapatrier leur production. "Nos formidables entreprises américaines ont pour ordre de commencer immédiatement à chercher une alternative à la Chine, y compris en ramenant vos entreprises à la maison et en fabriquant vos produits aux USA", a-t-il écrit. "Nous n'avons pas besoin de la Chine et franchement, nous nous portons beaucoup mieux sans elle." La Chambre de commerce américaine a rejeté cet appel. "Nous partageons la frustration du président mais nous pensons qu'un engagement constructif et poursuivi est la bonne voie à suivre", a déclaré le responsable des affaires internationales Myron Brilliant dans un communiqué, exhortant les deux parties à atteindre rapidement un accord commercial. "Le temps presse. Nous ne voulons pas voir une nouvelle détérioration des relations américano-chinoises", a-t-il ajouté. Le président américain ne peut légalement pas obliger des entreprises américaines à quitter immédiatement la Chine et il n'a donné aucune précision sur la manière dont il entendait procéder pour y parvenir. Pour Bill Reinsch, ancien haut responsable du département du Commerce, le président n'a que peu d'options à sa disposition pour forcer la main aux entreprises présentes en Chine et cela risquerait de pénaliser de grands groupes comme Apple, Boeing ou General Motors. "On ne peut pas agir ainsi quand on est une économie de marché", a-t-il dit. Les déclarations du président américain suscitent néanmoins l'inquiétude sur les marchés financiers: Wall Street perdait plus de 1,8% vers 17h50 GMT tandis que le dollar et les cours du pétrole étaient en net recul, tout comme les rendements des bons du Trésor. Apple reculait de 4,5% tandis que General Motors et Intel perdaient chacun plus de 3%.

Trump appelle les entreprises américaines à quitter la Chine
Le président américain, Donald Trump, a appelé vendredi les entreprises américaines à cesser leurs activités en Chine après l'annonce par Pékin d'un nouveau relèvement de ses droits de douane. Washington ne peut en fait pas obliger les entreprises américaines à quitter la Chine et Donald Trump n'a donné aucun détail sur la manière dont il pourrait faire appliquer sa décision. Il a dit qu'il préciserait plus tard dans la journée la réplique des Etats-Unis aux nouveaux droits de douane chinois sur quelque 5.000 produits américains annoncés un peu plus tôt par Pékin. "Nos formidables entreprises américaines ont pour ordre de commencer immédiatement à chercher une alternative à la Chine, y compris en ramenant vos entreprises à la maison et en fabriquant vos produits aux USA", a dit le président sur Twitter.
"Nous n'avons pas besoin de la Chine et franchement, nous nous portons beaucoup mieux sans elle."


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.