Journée internationale de la femme: Message du Président de la République    La réunion du GST-Mali, une opportunité pour faire le point sur le processus d'Alger    USMA: Zeghdoud nouvel entraineur    Des expériences féminines en matière "d'entrepreneuriat culturel" présentées à Alger    Sonelgaz: un indicateur de veille pour recenser les cas de discrimination hommes/femmes au travail    Lutte contre la Covid-19 : Une plateforme pour assurer la «vaccinovigilance» à l'EHU d'Oran    Crue de l'Oued Meknassa: le corps sans vie d'une huitième victime, retrouvé    Cyberciminalité: l'Algérie candidate à la présidence du Comité internationale    Sahara Occidental: Berlin exhorté à ne pas céder aux pressions de Rabat    Les modifications et les instructions de Tebboune    Vote de confiance sur fond d'optimisme modéré    Sultana Khaya victime d'une tentative d'élimination physique    L'historien Maati Monjib, en grève de la faim    "L'économie ne peut se suffire d'ordres administratifs"    "Nous reprenons confiance"    La FIFA officialise l'accord de Rabat    La commission interministérielle tranchera le cas de la FAF    La sélection algérienne à la 2e place    Les Algériennes Ouallal et Asselah précocement éliminées    Tendances instables    Les think tanks et l'universitaire dans la sphère de l'économie de la connaissance    7 personnes brûlées dans un incendie de véhicule    Au cinquième jour de fermeture de la RN 24, l'arbitrage de l'administration persiste    Des citoyens en attente d'un logement depuis 40 ans !    Petits beignets    "Pour endiguer le féminicide, il faut en finir avec le patriarcat"    Les attributaires du périmètre «Maâder» se plaignent du manque d'électricité    Un texte d'un «autre temps»    La statue de Mohand Oulhadj inaugurée    Le Festival national du théâtre professionnel revient    La nation du quart de page    Ils se sont rassemblés à Constantine: Retraités et radiés de l'ANP reviennent à la charge    Environnement hostile    Les partis politiques s'y préparent    C'était un certain 08 mars 2007    Une campagne prématurée    Le vieux rêve prend forme    Les armes de la cyberguerre    La fabrique des mensonges!    Le président Tebboune présente ses condoléances    Le MCO rejoint l'ESS en tête    Benlamri buteur et Slimani passeur    Cinq personnes tuées dans une embuscade au nord du pays    L'Iran appelle les Européens à éviter «toute menace ou pression» sur le nucléaire    La Dgsn célèbre la Journée internationale de la femme    «Les femmes ont joué un rôle décisif dans l'histoire de l'Algérie»    Le double combat de la femme algérienne    Ces audacieuses qui façonnent la République    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Diplomatie : Boukadoum prend part à New York à la réunion ministérielle du Mouvement des Pays Non Alignés
Publié dans Le Maghreb le 29 - 09 - 2019

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, a pris part, jeudi à New York, à la réunion ministérielle du Mouvement des Pays Non Alignés, dans le cadre de sa participation aux travaux de la 74ème session de l'Assemblée générale des Nations unies, indique vendredi un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
Intervenant à la réunion ministérielle du Mouvement des Pays Non Alignés, M. Boukadoum a réaffirmé "l'attachement de l'Algérie au multilatéralisme, aux fondements et à l'esprit qui ont prévalu à la création du mouvement, en particulier le respect des principes de la charte des Nations unies, notamment le respect de l'intégrité territoriale, la souveraineté des
Etats, le règlement pacifique des différends et du droit à l'auto-détermination des peuples dans leurs luttes contre l'occupation étrangère".
Organisée sous le thème "Défendre les principes de la souveraineté en tant que moyens de préserver la paix et la sécurité internationales et de favoriser les relations amicales et la coopération", cette réunion intervient en fin de mandat de la présidence vénézuélienne du mouvement des pays non alignés et à quelques semaines du Sommet du Mouvement prévu à
Bakou, les 25 et 26 octobre 2019.
Le ministre des Affaires étrangères a insisté lors de cette réunion sur "la pertinence des principes fondateurs du mouvement face aux défis posés par la mondialisation et l'unilatéralisme", en rappelant "l'apport historique du mouvement à l'émancipation de la colonisation de la majorité de ses pays membres".
Il a appelé, à ce titre, le mouvement à "soutenir la cause palestinienne, à œuvrer au parachèvement du processus de décolonisation au Sahara occidental et à poursuivre le soutien constant du mouvement à la cause sahraouie et au droit de son peuple à l'auto-détermination". Abordant les crises et les conflits secouant la région, le chef de la diplomatie algérienne a souligné que "l'Algérie est en faveur du dialogue inclusif, des solutions politiques et de leur appropriation par les parties aux conflits".
M. Boukadoum a, par ailleurs, appelé à davantage de mobilisation contre le terrorisme et le crime transnational et a souligné "l'urgence d'adopter des réformes en matière économiques et du développement durable".

Intense activité de Boukadoum
D'autre part, le ministre s'est entretenu, avec plusieurs de ses homologues et de responsables d'organisations régionales et internationales, indique vendredi le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.
Le chef de la diplomatie algérienne a rencontré, en marge des travaux de la 74e session de l'Assemblée générale des Nations unies, ses homologues du Mali, du Mozambique, du Vietnam, de Saint-Vincent et les Grenadines, des Iles Marshall, d'Argentine ainsi qu'avec le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies et le président du Comité international de la Croix-Rouge.
Lors de son entretien avec le ministre malien des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Tiébilé Dramé, le Ministre malien a souligné, a cet occasion, l'importance que représente pour son pays la poursuite par l'Algérie de l'engagement constructif, positif et crucial aux côtés du Mali, autant sur le plan bilatéral que dans le cadre du Comité de suivi de la mise en œuvre de l'Accord de paix et de réconciliation nationale au Mali, issu du processus d'Alger, au sein duquel l'Algérie assure le rôle de chef de file de la médiation internationale. M. Boukadoum a eu également un entretien avec le ministre des Affaires étrangères et de la coopération Internationale du Mozambique, M. Jose Antonio Pacheco. L'entretien a été l'occasion de passer en revue l'état des relations bilatérales, qualifiées d'excellentes par les deux ministres, et l'exploration des perspectives de leur renforcement.
MM. Boukadoum et Pacheco ont réitéré l'engagement des deux pays à poursuivre leurs efforts en vue de donner une nouvelle dynamique aux relations bilatérales et à les élargir à de nouveaux domaines de coopération, notamment l'énergie et le commerce, précise la même source.
Il a eu par la suite un entretien avec le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République du Vietnam. Les deux ministres se sont félicités de la qualité des relations entre les deux pays, exprimant leur volonté de les hisser au niveau du potentiel réel et des relations historiques et d'amitié entre les deux pays.
Il a été convenu, dans cette perspective, d'œuvrer de concert pour consolider la coopération économique et la concertation sur les questions internationales d'intérêt commun.
Son entretien avec le vice-premier ministre, ministre des Affaires étrangères Sir Louis Straker, de Saint-Vincent et les Grenadines a porté sur les questions inhérentes à la coopération bilatérale et la nécessité de la consolider davantage.
Les deux ministres sont convenus, à cette occasion, de la signature d'un mémorandum d'entente sur le programme de bourses universitaires entre les deux pays.
Ils ont également procédé à un échange de vues sur la situation d'actualité qui prévaut dans la région du sahel.
Pour ce qui est de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères et du Commerce des Iles Marshall, M. John Silk, les deux ministres sont convenus de la signature d'un Communiqué conjoint établissant les relations diplomatiques entre les deux pays.
Qualifiant cette étape d'un "moment historique", les deux ministres ont souligné la nécessité de maintenir les consultations et la concertation dans les fora internationaux sur les questions d'intérêt commun.
Par ailleurs il s'est entretenu avec son homologue de la République d'Argentine, M. Jorge Faurie, les deux Ministres sont convenus de la nécessité de conjuguer leurs efforts pour étendre les bonnes relations qui existent sur le plan politique entre les deux pays au domaine économique à l'investissement et au partenariat.
M. Boukadoum a notamment évoqué avec le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations unies, M. Jean-Pierre Lacroix, les conditions de déploiement des opérations de maintien de la paix, en Afrique de manière générale et dans notre voisinage immédiat. Il a, à cet égard, mis l'accent tout particulièrement sur la Minusma et la Minurso.
Le chef de la diplomatie algérienne s'est entretenu également avec le Président du Comité International de la Croix-Rouge (CICR), M. Peter Maurer.
L'échange a porté sur l'état de la coopération entre cette organisation et les institutions algériennes concernées.
M. Boukadoum et son interlocuteur se sont félicités des relations historiques entre l'Algérie et le CICR qui remontent à la période de la Guerre de Libération nationale et sont convenus d'œuvrer à leur consolidation.
M. Maurer a salué les efforts consentis par l'Algérie en matière de promotion du droit international humanitaire, louant, à cet égard, l'organisation par notre pays de plusieurs activités en la matière.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.