Chergui met en avant "le rôle pionnier" de l'Algérie en matière de lutte antiterroriste    Sûreté d'Alger: Arrestation en octobre de plus de 3.400 individus impliqués dans plusieurs affaires à Alger    Le parquet de Sidi M'hamed requiert 2 ans de prison pour les 20 détenus d'opinion    Le cas Benzema divise les Français    Un terroriste capturé à Ouargla (MDN)    Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Intempéries à Tizi-Ouzou: fermeture de la RN 25 pour cause d'éboulement    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Le billet retour de la dignité    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Dans une ambiance tendue    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    Une activité de proximité à Alger    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    Tunisie : Habib Jemli choisi pour être Premier ministre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cyclisme (Tour de France): Le voile se lève après le départ de Nice
Publié dans Le Maghreb le 15 - 10 - 2019

Départ de Nice le 27 juin, arrivée à Paris le 19 juillet: entre les deux villes, l'incertitude avant que le voile ne se lève officiellement mardi sur le parcours du Tour 2020, dans la continuité de la formidable édition de l'été dernier.

Egan Bernal, le Colombien désormais au palmarès de la plus grande course du monde, et Chris Froome, le Britannique quatre fois vainqueur, découvriront mardi les 21 étapes lors de cette présentation à Paris. Tout comme Julian Alaphilippe, le dynamiteur de juillet, et les autres Français, Thibaut Pinot et Romain Bardet, qui ont eu seulement connaissance d'éléments parcellaires, entre confidences d'élus et rumeurs. Deux étapes sont connues: les deux premières, puisque la prochaine Grande Boucle commence près de la baie des Anges à Nice et visite tout de suite l'arrière-pays de la ville méditerranéenne. Le ton est donné pour une course que son directeur Christian Prudhomme veut surtout animée et si possible haletante, pleine de rebondissements.
"On a tenu compte des leçons de 2019 et des parcours un peu punchy", affirme Thierry Gouvenou, le "traceur" des derniers Tours. Pour favoriser un coureur ? "Non", coupe le directeur de course, "pour l'intérêt de la course". Tant il est vrai que l'adage "+les organisateurs proposent, les coureurs disposent+ n'a jamais été aussi vrai que cette année. "Si le Tour 2019 a été si beau, c'est grâce aux coureurs", soulignait fin juillet Christian Prudhomme, conscient des limites de son pouvoir en la matière. Un an plus tôt, l'étape de Quimper en Bretagne n'avait donné lieu qu'à des escarmouches, malgré le terrain multipliant les chausse-trappes.

Des pentes raides :
"Les grandes lignes ont été décidées avant le dernier Tour", rappelle Thierry Gouvenou. "Fin juin, on en était au niveau des villes à 90 pour cent.
Mais on ne savait pas si on aurait 25 ou 30 cols".
Les villes ? quelques noms (Sisteron, Privas, Millau) ont été évoqués dans les médias régionaux, pour dessiner une sorte d'arc méditerranéen dans les contreforts de l'arrière-pays avec une arrivée inédite au Mont Aigoual, l'observatoire météo qui surplombe le département du Gard dans le Sud de la France, et à l'entrée du massif des Cévennes. Les Pyrénées doivent être abordées dans la foulée avant la première halte du côté de La Rochelle tout près de l'île de Ré, sur la côte atlantique.
A l'exemple du Massif Central (sans doute au Puy Mary), au décor naturel préservé, aux routes accidentées et piégeuses favorables à une course nerveuse, la moyenne montagne reprend toute sa place sur les tracés contemporains. Ainsi que le Jura et les Vosges, à l'Est, deux autres massifs que les organisateurs ont voulu exploiter au mieux ces dernières années, par les ascensions symboles du Grand Colombier et de La Planche des Belles Filles.
Mais c'est dans les Alpes, théâtre attendu de la troisième semaine, que les plus grandes ascensions sont traditionnellement programmées. Grenoble, près de Lyon, pourrait ainsi revenir sur la carte du Tour après une parenthèse de plusieurs années. L'hypothèse d'une nouveauté spectaculaire a été avancée également.
Partout, Christian Prudhomme et Thierry Gouvenou cherchent de l'inédit, pour rompre avec la routine et surtout dérouter les équipes et leurs tactiques défensives. Le plus souvent, sur des pentes raides qui font office de tremplin pour les attaquants. Des pentes raides ? les grimpeurs, type Bernal, et plus encore les puncheurs, modèle Alaphilippe, en raffolent. Seront-ils satisfaits mardi, à l'heure du déjeuner ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.