Participation croissante dans les centres de vote des wilayas de l'Ouest    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Les engagements du nouveau Président    Les Etats-Unis "pressés de travailler avec Tebboune"    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    Volkswagen suspend sa production en Algérie    À quoi joue Macron ?    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson remporte une large majorité    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    Houda Ferraoune n'a pas voté    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Afin d'arrêter les mesures à intégrer dans le marché de l'emploi : Un nouveau plan d'action pour définir les entraves de l'emploi au Sud
Publié dans Le Maghreb le 14 - 11 - 2019


Par: Saïd B.
Un nouveau plan d'action pour lever les entraves en matière d'emploi dans les wilayas du sud de notre pays sera adopté dans une quinzaine de jours. C'est ce que vient d'indiquer le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam.

Avant d'entrer dans les détails de cette nouvelle donne, il est utile de rappeler qu'au mois de septembre dernier le Premier ministre, Noureddine Bedoui avait affiché, la détermination du Gouvernement à promouvoir les wilayas du Sud et des Hauts plateaux pour réduire les disparités en terme de développement.
"Nous avons décidé d'axer l'effort national aujourd'hui sur la promotion de ces zones et l'habilitation de leurs infrastructures pour la réduction des disparités en matière de développement, à l'échelle nationale", a indiqué le Premier ministre dans une allocution lue en son nom par le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Salah-Eddine Dahmoune, à l'ouverture de la Conférence nationale sur "le renforcement de la santé dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux".
D'ailleurs dans ce secteur névralgique de la santé , le salaire des praticiens spécialistes au Sud multiplié par deux et demi au moment où il y a également lieu de noter la levée du gel sur les projets du secteur de la santé dans les wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux. Ce qui témoigne de l'orientation de la vision du Gouvernement dans cette partie très importante de notre territoire pour le développement de notre pays justement. Ainsi, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, a fait état mardi dernier de l'adoption, dans une dizaine de jours, d'un nouveau plan d'action pour "définir définitivement" les entraves en matière d'emploi dans les wilayas du Sud. Cette déclaration a été faite lors de l'installation, par le ministre, d'un groupe de travail composé de représentants de plusieurs secteurs concernés par l'élaboration d'une stratégie en matière d'emploi dans les wilayas du Sud.
Ainsi, le ministre a fait état de cette "réflexion profonde" qui sera engagée au niveau du ministère du Travail en concertation avec tous les secteurs concernés autour de "la refondation du système de formation professionnelle au niveau des wilayas du Sud pour une réelle adaptation des qualifications des demandeurs d'emploi aux offres de travail exprimés par les entreprises".
Le ministre réitère ainsi, l'intérêt accordé par le Gouvernement à la question de l'emploi, à la lutte contre le chômage et à l'intégration des jeunes dans le monde du travail.
M. Haddam a indiqué que "la question de l'emploi ne saurait être réglée par les services locaux de l'emploi seuls, car elle nécessite l'implication de tous les acteurs au niveau local pour optimiser les efforts en matière de création de postes d'emploi productifs et de perfectionnement des compétences de la main-d'œuvre afin de les adapter aux besoins du marché du travail, et partant, favoriser l'intégration professionnelle du plus grand nombre possible de demandeurs d'emploi." Par ailleurs et saisissant cette occasion, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam a évoqué le marché du travail dans le Sud, en rappelant qu'il est régi par l'instruction du Premier ministre relative à la gestion de l'emploi dans les wilayas du Sud. Cette gestion vise notamment à donner la priorité dans le recrutement à la main-d'œuvre locale, à adapter la formation aux besoins des entreprises et à lever les obstacles freinant la création de micro-entreprises et la promotion de l'entrepreneuriat parmi les jeunes dans ces régions.

De la sélection et du recrutement de la main-d'œuvre
Le ministre a tenu à souligner, également, le cadre juridique régissant l'emploi dans le Sud qui a été renforcé par une circulaire interministérielle relative aux procédures de sélection et de recrutement de la main-d'œuvre, et la consolidation de la formation à travers l'apprentissage dans les wilayas du Sud. Là, il a rappelé sa mise en oeuvre à titre expérimental au niveau de la wilaya d'Illizi, puis récemment au niveau de la wilaya d'Ouargla, en deuxième étape".
Et dans ce même ordre d'idées, le ministre a affirmé que "le secteur a élaboré un rapport détaillé sur la situation de l'emploi dans les wilayas du Sud qu'il a transmis au Premier ministre". Pour M. Haddam, il est impératif d'anticiper les changements accélérés que connaît le marché de l'emploi au niveau local et ce, à travers une vision prospective des nouveaux métiers qui émergeront à l'avenir et des métiers appelés à disparaître, ce qui requiert, a-t-il dit, d'être au diapason des techniques relatives à son évolution et d'arrêter les mesures et les politiques à intégrer dans le marché de l'emploi. Pour ce faire, le ministre a mis en avant la nécessaire conjugaison des efforts en vue de parvenir à une réelle adaptation des qualifications des demandeurs d'emploi aux offres de travail disponibles dans ces régions et d'aplanir toutes les difficultés enregistrées en matière de procédures de recrutement. Mieux encore, le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, a plaidé pour "une refondation du système de formation professionnelle au niveau des wilayas du Sud en concertation avec tous les secteurs concernés.
Et là, il a préconisé de faire obligation aux entreprises, publiques et privées activant dans ces régions, de respecter les procédures d'installation des travailleurs. et de formuler leurs besoins en main-d'œuvre et les qualifications requises afin de permettre sa formation et son habilitation en adéquation aux besoins exprimés par les employeurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.