Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    Real Madrid : Les conditions sont fixées pour ce flop de Zidane !    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Relance des travaux    Le lait en sachet, une denrée rare    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    La Lamborghini des bourdes !    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les avocats plaident l'innocence    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    300 millions de centimes dérobés    La rue fait monter la pression au Soudan    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Lentement ou sans précipitation ?    LOURDE CHARGE    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Agriculture: Installation de six unités de recherche scientifique à l'INVA
Publié dans Le Maghreb le 11 - 12 - 2019

Six unités de recherche scientifique dans le secteur de l'agriculture, du développement rural et de la pêche ont été installées, au niveau de l'Institut national de la vulgarisation agricole (INVA), en présence du ministre du secteur, Cherif Omari.
L'installation de ces six unités sur un total de 19 qui seront installées au niveau des différents instituts du secteur, intervient dans le cadre des conventions signées, en novembre, entre les secteurs de l'Agriculture et de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique.
Il s'agit d'unités spécialisées dans les domaines de la protection des végétaux, de l'arboriculture fruitière, des grandes cultures, des cultures maraichères et du développement de la vulgarisation agricole.
Cette installation intervient également en application des décisions du gouvernement visant la promotion de la recherche scientifique dans les différentes secteurs, a indiqué le ministre, soulignant qu'il érigera le savoir et les connaissances en pierre angulaire du secteur. Cette initiative s'inscrit dans le cadre d'une stratégie sectorielle efficiente visant la réalisation du développement durable dans les domaines de l'agriculture, du développement rural, de la pêche et des forets.
Cette installation constitue l'une des principales haltes en vue de donner la priorité aux démarches d'appui et de développement du secteur agricole et d'œuvrer davantage à la consécration du savoir et de l'innovation, en vue de traiter les préoccupations du secteur et renforcer les politiques agricoles en matière de réalisation de la sécurité alimentaire.
Ces unités seront éligibles au financement par la Caisse nationale de la recherche scientifique et du développement technologique dans le cadre de la convention signée entre les deux secteurs.
Ces unités œuvreront au développement des systèmes de production relatifs à la consommation et à l'alimentation, en vue de réduire la dépendance aux pays étrangers, avec une méthodologie scientifique innovante basée sur l'agriculture intelligente et la modernisation des milieux agricole et rural.
Elles contribueront au développement des méthodes de recherche agricole, à la promotion de la recherche et de la formation, à l'assistance technique, à la vulgarisation dans les domaines des fermes pilotes et à l'appui des start-up au profit des jeunes en vue d'encourager l'investissement.
Lors de cette installation, il a été procédé à l'évaluation des besoins financiers de ces unités et à l'adoption du plan financier sur trois ans, pour la gestion de ces unités et l'encadrement des opérations de recherche scientifique.
Il sera procédé ultérieurement à l'installation des unités restantes au niveau de l'institut national de protections des végétaux (INPV), l'Institut technique des cultures maraichères et industrielles (ITCMI) et l'institut technique de l'arboriculture fruitière et de la vigne (ITAFV). La rencontre a été marquée par la distinction du Professeur Salah-Eddine Doumandji, en récompense de ses efforts en matière de développement de l'agriculture.
Le ministre a affirmé l'importance de valoriser les compétences scientifiques et de les assister en matière d'accompagnement des jeunes chercheurs.
Le professeur Doumandji a pour sa part insisté sur l'importance de garantir les moyens matériels et de recherche en faveur des étudiants et des jeunes chercheurs pour leur permettre de réaliser des résultats importants en matière d'innovation, se félicitant de l'existence de compétences scientifiques capables de contribuer aux efforts de développement et de modernisation.
La rencontre scientifique a été rehaussée par la présence du directeur de l'INVA et du directeur de la recherche scientifique et du développement technologique dans les secteurs de l'Agriculture et de l'Enseignement supérieur, en sus de spécialistes dans le domaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.