A-t-on les moyens de bâtir une Algérie nouvelle et forte ?    Conférence de Berlin: mobiliser les efforts internationaux pour régler la crise en Libye    MONOXYDE DE CARBONE : 30 morts depuis début janvier    Air Algérie menacée par des compagnies françaises !    Vers un mouvement dans le corps des walis ?    GRANDE MOSQUEE DE PARIS : Le nouveau recteur n'est pas candidat au CFCM    Ould Abbès plaide la folie    NAAMA : Saisie de 3,5 kg de kif traité à Moghrar    EN L'ESPACE DE 3 JOURS : Plus d'une centaine de harraga interceptés    ARCHIVES NATIONALES : Colloque national sur la procédure de communication    L'ancien journaliste de l'APS, Abdelkrim Hamada, inhumé au cimetière d'El-Kettar    Discours haineux et régionalistes sur les réseaux sociaux: Mise en garde des spécialistes    Hand-CAN 2020 (2e j): six pays dont l'Algérie passent à la seconde phase    La troupe de danse de Chengdu (Chine) séduit le public de l'Opéra d'Alger    Ligue1 (mise à jour): l'USMA pour confirmer à Chlef, duel de mal classés à Magra    Large vague d'indignation    Réaménagement du calendrier des éliminatoires    Almas négocie avec Taoussi    L'Algérie se qualifie dans la douleur !    Yaïche tire la sonnette d'alarme    Les explications sur le cas Belkaroui    JSK : Velud s'en va    FFS : la réconciliation compromise ?    Début du procès de Donald Trump au Sénat    Washington et Pékin ont encore beaucoup à faire pour «soigner leurs fractures»    Séminaire de formation médicale continue sur le cancer du sein    L'interdiction pour les citoyens de travailler au Koweït réimposée    Le directeur du Sheraton d'Alger en détention à El-Harrach    Le Président Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Conférence de Mohamed Arezki sur le patrimoine algérien    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Difficultés financières de l'Eniem : Les discussions avec le CPE «sur la bonne voie»    Plusieurs dizaines de détenus en prison et sans procès : Quelles sont les arrière-pensées des autorités ?    48e vendredi du mouvement populaire : «Non à l'état policier !»    La cotation du Sahara Blend algérien perd près de 7 dollars    Chlef, Mostaganem: 33 harraga interceptés, des passeurs arrêtés    El-Bayadh: Plus de 2 quintaux de viande blanche saisis    Tebboune recevra mardi des responsables de médias publics et privés    Constantine: 11 personnes, dont des cadres de la BNA, arrêtées    Transport maritime: Un navire de la CNAN bloqué au port d'Anvers pour créance impayée    La guerre des «boutons»    Fichier des demandeurs de logements : une nouvelle application électronique    Arrestation de 7 individus    Le Président Ghali annonce la composition du nouveau gouvernement de la RASD    Découverte d'une sépulture et d'objets en poterie    L'écrivain et traducteur Abderrahmane Meziane n'est plus    Souk-Ahras accueille la première édition    «La nécessité d'accompagner l'ADE pour offrir un meilleur service au citoyen»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'APOCE met en garde contre une énorme baisse du pouvoir d'achat : Baisse de 70% des ventes des produits alimentaires et recul de 30% des activités ...
Publié dans Le Maghreb le 16 - 12 - 2019


Par: Med Wali
Les entreprises économiques nationales publiques et privées vivent depuis des mois, une situation financière étouffante, en les obligeant à faire face à un destin inconnu, effrayant et dangereux. Pire encore, cette situation drastique peut conduire ces institutions à la cession de l'activité, à la faillite et au renvoi des travailleurs au chômage.
Dans ce même contexte alarmant, près de 80% des établissements industriels en Algérie ont enregistré une baisse de leurs transactions commerciales ces derniers mois, cette baisse a affecté les ventes de certains opérateurs économiques. De plus, quelques filiales de production ont été suspendues en raison du stockage, c'est ce qui a été constaté avant le mois précédent du Ramadan. Dans ce sillage, le président de l'APOCE, Mustapha Zebdi a indiqué que "depuis le mois de mai dernier, nous avons constaté une baisse significative de certains produits chez les opérateurs économiques", ajoutant " les ventes de produits alimentaires ont chuté de 70% chez les producteurs, alors que l'activité des commerçants a enregistré un recul de 30%." Tout en précisant que " ce net recul des entreprises industrielles a touché tous les secteurs, y compris le secteur pharmaceutique." Mustapha Zebdi a assuré qu' "il y a également une baisse terrible de la consommation de médicaments et de services de prestation notamment. Cette baisse de la consommation a entraîné l'arrêt du processus économique et une baisse du taux de croissance", a-t-il indiqué. Et de poursuivre ces propos " c'est la raison de la fermeture de nombreuses petites entreprises qui, selon lui, elles n'ont pas pu résister à cette crise. Comme elle était derrière le licenciement d'une grande foule de travailleurs, en particulier dans le secteur privé. Selon Zebdi, les raisons de cette récession économique sont dues à la situation politique actuelle, cela a suscité des craintes qui ont conduit involontairement à la non-consommation et au stockage de certains produits.
Zebdi a souligné que la poursuite de la situation actuelle annonce une explosion sociale, ce qui pourrait élargir le cycle du chômage, qui s'est aggravé au cours de la période récente. Près de 50 000 registres de commerce, selon Zebdi, ont été radiés par leurs propriétaires ces derniers mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.