La dernière Foggara de Tamentit se meurt    Entreprise du Métro d'Alger (EMA) : Une perte de plus de 13 milliards de dinars    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    Coronavirus : 2849 décès depuis le début de l'épidémie    Récifs artificiels : en Algérie, des expériences timides    Installation du Conseil supérieur de la chasse : La faune sauvage menacée d'extinction par le braconnage    Plusieurs cités sont concernées : Perturbation de l'alimentation en eau potable    BIDEN, DIDEN ET L'UTOPIE    En attendant la bonne thérapie    Football - Ligue 1: Indécision à tous les niveaux !    Assainissement de l'affichage publicitaire à Aïn El Turck: Des panneaux illicites démantelés et des mises en demeure    Tebboune opéré avec succès du pied droit    Créances impayées: La Sonelgaz sommée de sursoir aux coupures d'électricité    Tlemcen - Vaccination contre la Covid-19 : des préparatifs et des interrogations    Région Ouest: Près de 1.000 harraga interceptés en 2020    Après le sit-in à la Faculté de médecine: L'administration répond favorablement aux revendications des étudiants    Rapport Stora sur la colonisation: Pas de «repentance ni d'excuses»    La présidence rassure sur l'état de santé du chef de l'Etat    Des derbies et de belles affiches au menu    265 nouvelles contaminations et 6décès en 24 heures    Un nouveau projet de loi en cours    Perte de 131.000 postes d'emploi    "Ni repentance ni excuses"    Mondial 2021 de Handball. Algérie 26 – France 29 : Le sept national passe à côté d'un exploit    L'état-major de l'ANP marque sa présence aux frontières sécuritaires du pays    La gamme Dacia étoffée    Expo «La Chine vue par Hachemi Ameur 3»    Le producteur Phil Spector, faiseur de tubes et magicien du son    Visant «la promotion de la distribution de l'activité culturelle et artistique» Une convention de coopération entre les ministères de la Culture et de la Défense nationale    Six mois de prison ferme pour cinq hirakistes    Près de 140 morts en trois jours    L'ONU réclame une aide d'urgence de 76 millions de dollars    Ferhat Aït Ali signe quatre autorisations provisoires    Sonelgaz anticipe la forte demande de l'été    Youcef Nebbache comparaîtra en citation directe le 28 janvier    La pression est la force appliquée à la surface pressée    USM Alger : Nadir Bouzenad nouveau secrétaire général    Plusieurs joueurs sanctionnés    Le MCA aura le statut de filiale de Sonatrach    3 décès et 249 nouveaux cas    "Le pouvoir se fait hara-kiri"    Les Marocains "digèrent mal" le couscous maghrébin    "La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962", un livre de Ali Guenoun    Roman-pamphlet contre les tabous du viol    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'APOCE met en garde contre une énorme baisse du pouvoir d'achat : Baisse de 70% des ventes des produits alimentaires et recul de 30% des activités ...
Publié dans Le Maghreb le 16 - 12 - 2019


Par: Med Wali
Les entreprises économiques nationales publiques et privées vivent depuis des mois, une situation financière étouffante, en les obligeant à faire face à un destin inconnu, effrayant et dangereux. Pire encore, cette situation drastique peut conduire ces institutions à la cession de l'activité, à la faillite et au renvoi des travailleurs au chômage.
Dans ce même contexte alarmant, près de 80% des établissements industriels en Algérie ont enregistré une baisse de leurs transactions commerciales ces derniers mois, cette baisse a affecté les ventes de certains opérateurs économiques. De plus, quelques filiales de production ont été suspendues en raison du stockage, c'est ce qui a été constaté avant le mois précédent du Ramadan. Dans ce sillage, le président de l'APOCE, Mustapha Zebdi a indiqué que "depuis le mois de mai dernier, nous avons constaté une baisse significative de certains produits chez les opérateurs économiques", ajoutant " les ventes de produits alimentaires ont chuté de 70% chez les producteurs, alors que l'activité des commerçants a enregistré un recul de 30%." Tout en précisant que " ce net recul des entreprises industrielles a touché tous les secteurs, y compris le secteur pharmaceutique." Mustapha Zebdi a assuré qu' "il y a également une baisse terrible de la consommation de médicaments et de services de prestation notamment. Cette baisse de la consommation a entraîné l'arrêt du processus économique et une baisse du taux de croissance", a-t-il indiqué. Et de poursuivre ces propos " c'est la raison de la fermeture de nombreuses petites entreprises qui, selon lui, elles n'ont pas pu résister à cette crise. Comme elle était derrière le licenciement d'une grande foule de travailleurs, en particulier dans le secteur privé. Selon Zebdi, les raisons de cette récession économique sont dues à la situation politique actuelle, cela a suscité des craintes qui ont conduit involontairement à la non-consommation et au stockage de certains produits.
Zebdi a souligné que la poursuite de la situation actuelle annonce une explosion sociale, ce qui pourrait élargir le cycle du chômage, qui s'est aggravé au cours de la période récente. Près de 50 000 registres de commerce, selon Zebdi, ont été radiés par leurs propriétaires ces derniers mois.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.