Salah Goudjil confirmé    Les avocats obtiennent gain de cause    «La pensée libre» à la barre    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Une "menace à la sécurité nationale", selon Hanoune    "Je veux une République sans haine"    Ould Kaddour dans le collimateur    Un site hautement sécurisé    Signature d'une convention pour la promotion des PME    Mohamed Bazoum Président    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Benchaïra indisponible pour une semaine    Le Mouloudia ne fait plus le poids    Un clasico sans âme    Les flammes de la passion    L' éternelle blessure    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément    Les dossiers de réhabilitation de 32 sites historiques à l'étude    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Ligue 2 - Groupe Ouest: Le CR Témouchent sur sa lancée    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Sans diagnostic point de remède !    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Création du syndicat maghrébin des journalistes : L'exclusion des professionnels sahraouis dénoncée    Boukadoum souligne les positions de l'Algérie    La Casbah : La citadelle dévoile ses secrets et son passé rayonnant aux visiteurs    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Les solutions alternatives aux carburants trouveront leur place en Algérie d'ici 5 à 8 ans"
Hichem Nacer-Bey, responsable du développement réseau auprès de Renault Algérie :
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 04 - 2011

Rencontré à la fin du 14e salon international de l'automobile d'Alger, Hichem Nacer-Bey qui vient d'être nommé à la tête du réseau de Renault Algérie, nous livre ses appréciations sur le salon et sur sa nouvelle mission. Il pense que la solution hybride et électrique trouvera sa place en Algérie d'ici 5 à 8 ans.
Rencontré à la fin du 14e salon international de l'automobile d'Alger, Hichem Nacer-Bey qui vient d'être nommé à la tête du réseau de Renault Algérie, nous livre ses appréciations sur le salon et sur sa nouvelle mission. Il pense que la solution hybride et électrique trouvera sa place en Algérie d'ici 5 à 8 ans.
Renault Algérie s'est fortement affichée au Salon de l'automobile d'Alger, quelle appréciation en faites-vous ?
M.Nacer-Bey: Nous sommes devenus des accoutumés du Salon de l'automobile d'Alger, et comme chaque année on s'est installé au pavillon G. Le 1er niveau est réservé à l'exposition des véhicules, et le sous-sol aménagé en bureau de réception pour les clients qui veulent acquérir un véhicule.
D'une manière générale, on a remarqué un grand engouement du public algérien envers le monde de l'automobile, les gens s'intéressent de plus en plus, notamment la catégorie des jeunes ou des moins de 30 ans. Ils visitent le salon avec un bagage de connaissance du produit, visiter mais aussi pour poser des questions sur les produits et les nouveautés, ce constat est d'ailleurs partagé par nos confrères.
Côté influence, effectivement il y'a eu beaucoup de monde chez nous cette année un peu plus que l'année dernière. Je ne peux pas vous donner le chiffre exact, mais je sais que de 11h jusqu'à 18h30, pratiquement tout le stand est plein, que ce soit au niveau de l'exposition ou des renseignements là où se trouvent nos commerciaux, des renseignements qui tournent surtout autour des modalités d'acquisition de véhicules.
Cette année chez Renault, le salon est placé sous le signe de la sportivité. Pourquoi ?
La sportivité chez Renault, surtout ces deux dernières années, devient de plus en plus importante et impactante, sur les marchés européens et autres, et le marché algérien ne peut pas être épargné de ce fait. Dû à cela, toute la thématique du salon a axée sur la sportivité, avec les véhicules sportifs exposés, notamment la nouvelle Megane RS que nous avons lancée à l'ouverture du salon dotée d'un moteur de 250ch, et aussi la Clio RS Gordini, en plus de la série limitée haut de gamme de Megane Bose, également Megane GT LINE et la Megane cabriolet, ainsi que le reste de la gamme, entre autres la Megane coupé, et la Laguna coupé.
Ces différents modèles donnent effectivement un signe très fort sur la gamme sportive de Renault en Algérie et dans le monde. Notons que toute cette gamme est disponible pour nos clients en Algérie.
Renault Algérie a lancé récemment la Dacia Sandero Stepway. Comment a-t-elle été accueillie par la clientèle ?
La Stepway a eu de très bonnes appréciations de la part des visiteurs, d'ailleurs on note que tous les stocks sont épuisés, de par cela, nous observons bien l'engouement du public pour ce véhicule là, qui reste aussi un véhicule rehaussé par rapport à Sandero avec un nouveau look, de nouvelles couleurs tendance et avec des équipements assez complets qui répondent clairement aux besoins du client algérien.
La marque au Losange a dédié tout un espace pour promouvoir la gamme utilitaire avec un focus sur le nouveau Master exposé avec plusieurs déclinaisons. Quel impact a eu le nouveau Master ?
Je dirais qu'on a aussi intérêt à être présent pour nos clients professionnels, et donc nous leur présentons toute la gamme des utilitaires, avec un espace dédié pour les différencier des clients particuliers, et avec des services dédiés et une équipe professionnelle, notamment les vendeurs entreprise et haut manager grand compte qui font un suivi du plus près de leur clients. En plus du Master, nous avons aussi exposé toute la gamme VU avec je cite : le Kangoo, le Kangoo tôlé, etc., ainsi que les véhicules transformés et adaptés tel que le frigorifique. Nous avons aussi présenté une variante d'ambulances médicalisées.
Par ailleurs, à côté de ces beaux modèles nous avons aussi exhibé la Logan MCV GPL 7 places ainsi que Logan berline, en plus de l'ensemble de la gamme Dacia.
Je tiens à revenir aussi sur les performances et le succès que connaît le Master aujourd'hui, qui est leader sur le marché, et est présenté au salon avec différentes versions, tel que le Master Propulsion qui est nouveau chez nous, et qui réalise déjà un énorme succès, notamment avec son look et la charge utile qu'on peut proposer à nos professionnels grace à ce type de véhicule.
Vous venez de prendre en main las destinée du réseau de Renault Algérie, comment se porte cette partie du business, quels seront les développements annoncés pour les mois à venir ?
Aujourd'hui comme vous le savez, nous avons plus de 60 agents service répartis sur tout le territoire national. Notre objectif est clair, c'est d'être le plus proche possible de notre client, notamment dans les villes éloignées. Nous couvrons le nord du pays pratiquement à 100%, au Sud on est présent sur 6 wilayas (sur 12), et donc il nous reste encore des régions à couvrir, cela se fera au courant des 3 années à venir.
Le plus important aujourd'hui c'est qu'on est présent en matière de ventes et surtout d'après-vente, notre réseau est assez professionnel et très bien formé, soit à l'accueil des client au niveau des showroom, soit au niveau de l'après vente là où nous offrons une multitude de services tel que des pièces de rechange d'origine, des assistances et des assurances...etc. Je crois qu'on peut dire qu'en termes de proximité, on est fortement présent pour nos clients.
Que pensez-vous de l'hybride ?
Exposer un véhicule hybride au salon fut une excellente idée, pour notre part chez Renault, les premiers véhicules de ce type vont sortir en septembre, et donc nous allons avoir le Kangoo et la Fluence en électrique, mais pour le marché algérien, je pense que c'est un peu prématuré, il existe tout un processus d'organisation et un système qu'il faut mettre en place pour pouvoir commercialiser ce type de véhicules.
Personnellement je crois que si volonté il y a, ça devrait se réaliser dans les 5 à 8 ans à venir.
Renault Algérie s'est fortement affichée au Salon de l'automobile d'Alger, quelle appréciation en faites-vous ?
M.Nacer-Bey: Nous sommes devenus des accoutumés du Salon de l'automobile d'Alger, et comme chaque année on s'est installé au pavillon G. Le 1er niveau est réservé à l'exposition des véhicules, et le sous-sol aménagé en bureau de réception pour les clients qui veulent acquérir un véhicule.
D'une manière générale, on a remarqué un grand engouement du public algérien envers le monde de l'automobile, les gens s'intéressent de plus en plus, notamment la catégorie des jeunes ou des moins de 30 ans. Ils visitent le salon avec un bagage de connaissance du produit, visiter mais aussi pour poser des questions sur les produits et les nouveautés, ce constat est d'ailleurs partagé par nos confrères.
Côté influence, effectivement il y'a eu beaucoup de monde chez nous cette année un peu plus que l'année dernière. Je ne peux pas vous donner le chiffre exact, mais je sais que de 11h jusqu'à 18h30, pratiquement tout le stand est plein, que ce soit au niveau de l'exposition ou des renseignements là où se trouvent nos commerciaux, des renseignements qui tournent surtout autour des modalités d'acquisition de véhicules.
Cette année chez Renault, le salon est placé sous le signe de la sportivité. Pourquoi ?
La sportivité chez Renault, surtout ces deux dernières années, devient de plus en plus importante et impactante, sur les marchés européens et autres, et le marché algérien ne peut pas être épargné de ce fait. Dû à cela, toute la thématique du salon a axée sur la sportivité, avec les véhicules sportifs exposés, notamment la nouvelle Megane RS que nous avons lancée à l'ouverture du salon dotée d'un moteur de 250ch, et aussi la Clio RS Gordini, en plus de la série limitée haut de gamme de Megane Bose, également Megane GT LINE et la Megane cabriolet, ainsi que le reste de la gamme, entre autres la Megane coupé, et la Laguna coupé.
Ces différents modèles donnent effectivement un signe très fort sur la gamme sportive de Renault en Algérie et dans le monde. Notons que toute cette gamme est disponible pour nos clients en Algérie.
Renault Algérie a lancé récemment la Dacia Sandero Stepway. Comment a-t-elle été accueillie par la clientèle ?
La Stepway a eu de très bonnes appréciations de la part des visiteurs, d'ailleurs on note que tous les stocks sont épuisés, de par cela, nous observons bien l'engouement du public pour ce véhicule là, qui reste aussi un véhicule rehaussé par rapport à Sandero avec un nouveau look, de nouvelles couleurs tendance et avec des équipements assez complets qui répondent clairement aux besoins du client algérien.
La marque au Losange a dédié tout un espace pour promouvoir la gamme utilitaire avec un focus sur le nouveau Master exposé avec plusieurs déclinaisons. Quel impact a eu le nouveau Master ?
Je dirais qu'on a aussi intérêt à être présent pour nos clients professionnels, et donc nous leur présentons toute la gamme des utilitaires, avec un espace dédié pour les différencier des clients particuliers, et avec des services dédiés et une équipe professionnelle, notamment les vendeurs entreprise et haut manager grand compte qui font un suivi du plus près de leur clients. En plus du Master, nous avons aussi exposé toute la gamme VU avec je cite : le Kangoo, le Kangoo tôlé, etc., ainsi que les véhicules transformés et adaptés tel que le frigorifique. Nous avons aussi présenté une variante d'ambulances médicalisées.
Par ailleurs, à côté de ces beaux modèles nous avons aussi exhibé la Logan MCV GPL 7 places ainsi que Logan berline, en plus de l'ensemble de la gamme Dacia.
Je tiens à revenir aussi sur les performances et le succès que connaît le Master aujourd'hui, qui est leader sur le marché, et est présenté au salon avec différentes versions, tel que le Master Propulsion qui est nouveau chez nous, et qui réalise déjà un énorme succès, notamment avec son look et la charge utile qu'on peut proposer à nos professionnels grace à ce type de véhicule.
Vous venez de prendre en main las destinée du réseau de Renault Algérie, comment se porte cette partie du business, quels seront les développements annoncés pour les mois à venir ?
Aujourd'hui comme vous le savez, nous avons plus de 60 agents service répartis sur tout le territoire national. Notre objectif est clair, c'est d'être le plus proche possible de notre client, notamment dans les villes éloignées. Nous couvrons le nord du pays pratiquement à 100%, au Sud on est présent sur 6 wilayas (sur 12), et donc il nous reste encore des régions à couvrir, cela se fera au courant des 3 années à venir.
Le plus important aujourd'hui c'est qu'on est présent en matière de ventes et surtout d'après-vente, notre réseau est assez professionnel et très bien formé, soit à l'accueil des client au niveau des showroom, soit au niveau de l'après vente là où nous offrons une multitude de services tel que des pièces de rechange d'origine, des assistances et des assurances...etc. Je crois qu'on peut dire qu'en termes de proximité, on est fortement présent pour nos clients.
Que pensez-vous de l'hybride ?
Exposer un véhicule hybride au salon fut une excellente idée, pour notre part chez Renault, les premiers véhicules de ce type vont sortir en septembre, et donc nous allons avoir le Kangoo et la Fluence en électrique, mais pour le marché algérien, je pense que c'est un peu prématuré, il existe tout un processus d'organisation et un système qu'il faut mettre en place pour pouvoir commercialiser ce type de véhicules.
Personnellement je crois que si volonté il y a, ça devrait se réaliser dans les 5 à 8 ans à venir.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.