Trois terroristes abattus à Benihemidane    Installation de la nouvelle chef de daïra    Dhouibi dément tout changement de cap    Le rapport inquiétant de Crisis Group    La fin du dollar ?    Les réseaux sociaux, ce monde parallèle    «C'est un terrain déjà viabilisé»    Combats inédits entre rebelles pro-Ankara    La kamikaze avait prêté allégeance à Daesh    Prémices d'une nouvelle ère    La Mauritanie surprend, la Zambie abdique    La JS Saoura prépare Gagnoa    Saisies de pétards et autres produits pyrotechniques    Le cadre de vie des citoyens au menu du conseil de wilaya    Alerte à l'hémorragie    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Mauvaise utilisation du gaz : Lancement d'une campagne de sensibilisation en direction des élèves    AWEM Blida : 12 000 nouveaux postes d'emploi assurés depuis début 2018    Boufarik : Un complexe sportif à l'abandon…    24 heures    Retour à Astana avec Idleb comme pomme de discorde    Pour identifier les facteurs à l'origine de la hausse des prix: Une étude des marchés de fruits et légumes lancée    Entre réforme set continuité    Projet Batigec des 1.000 logements LPA: Des «blocages» risquent de prolonger les délais de réalisation    Le cimetière des vanités    D'importantes quantités de produits pyrotechniques saisies    Affaire Salsabile: Le procès en appel reporté    Oran: 15 ans de prison pour des trafiquants de cocaïne    MC Alger: Adel Amrouch et la triste réalité du football algérien    WA Tlemcen: Rebondir au plus vite    ASM Oran: Une situation qui ne prête pas à l'optimisme    Le wali chez les familles des victimes des inondations    Déclaration : Appel des assises internationales du journalisme de Tunis    Mouvement de protestation à la SNTF : Perturbation du trafic ferroviaire à partir de la capitale    Démission de Ould-Abbès: Confusion au FLN    Sommet de l'UA: la ligne rouge tracée par l'Algérie    La présidentielle s'emballe    Le sens des guerres dans l'évolution du monde: L'âge nucléaire mènera-t-il l'humanité vers un monde sans guerre, un monde plus uni ?    La société civile et les partis politiques interpellent le président de la République    Peintures marines et compulsions terrestres    Abdeldjallil Machou, Bio express    Journées d'arts urbains d'Oran    Eucoco 2018 : Le pillage des ressources sahraouies dénoncé    Une quarantaine de civils tués dans les frappes de la coalition US    À l'occasion du 63e anniversaire de l'indépendance de son pays : Le Président Bouteflika félicite le souverain marocain    Ligue 1 Mobilis (13e J.-Mise à jour) : L 'ASAM gagne, le MOB et le MCA se neutralisent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Recul de la production céréalière
BOUMERDES, Direction des services agricoles
Publié dans Le Midi Libre le 12 - 07 - 2011

Pour la campagne moissons-battages de cette année, la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Boumerdès prévoit un recul de la production des céréales (tous types confondus). Une récolte de moins de 150.000 qx contre un objectif de 185.000 qx fixé par le contrat de performance de la wilaya est attendue par la Direction des services agricoles.
Pour la campagne moissons-battages de cette année, la Direction des services agricoles (DSA) de la wilaya de Boumerdès prévoit un recul de la production des céréales (tous types confondus). Une récolte de moins de 150.000 qx contre un objectif de 185.000 qx fixé par le contrat de performance de la wilaya est attendue par la Direction des services agricoles.
Cette contre-performence est d'autant plus apparente compte tenu des resultats réalisés durant la campagne 2010, où la wilaya avait atteint un pic de plus de 160.000 qx. Plusieurs facteurs expliquent ce recul de la production, selon les techniciens de la Direction des services agricoles. Les pluies abondantes ayant marqué les mois de mai et juin écoulés, conjuguées à un taux d'humidité ''trop élévé'', ont été à l'origine de ce recul de la production.
La production attendue est repartie à raison de plus de 75.000 qx de blé dur, plus de 55.000 qx de blé tendre, 15.000 qx d'orge et 5.000 qx d'avoine, a précisé le responsable de la chambre agricole locale, qui a signalé une «importante extension dans la surface céréalière de la wilaya, ces trois dernières années». «De 5.200 ha en 2009, la surface emblavée de la wilaya est passée à 6.500 ha en 2010 pour atteindre les 8.000 ha actuellement», a fait savoir le même responsable, ajoutant qu'«en terme de spéculations, près de 4.000 ha de cette superficie sont occupés par le blé dur, au moment où 3.000 ha sont cultivés de blé tendre et le reste destiné à l'avoine et à l'orge». Par ailleurs, il est fait état de la mobilisation dans le cadre de cette campagne moisson-battage de la mobilisation de dix- huit moissonneuses-batteuses, en plus de l'ouverture d'un nouveau point de collecte à Thénia, d'une capacité de stockage de 180.000 qx, qui s'ajoute à d'autres points de collecte dotés d'une capacité globale de 80.000 qx, selon l'APS, précisant que les périmètres céréaliers de la wilaya sont essentiellement concentrés dans sa région Est, à savoir les communes des Issers, Zemmouri, Chaâbat El-Ameur et Bordj Ménaïl, dont le sol fertile est particulièrement adapté à cette spéculation, .
Cette contre-performence est d'autant plus apparente compte tenu des resultats réalisés durant la campagne 2010, où la wilaya avait atteint un pic de plus de 160.000 qx. Plusieurs facteurs expliquent ce recul de la production, selon les techniciens de la Direction des services agricoles. Les pluies abondantes ayant marqué les mois de mai et juin écoulés, conjuguées à un taux d'humidité ''trop élévé'', ont été à l'origine de ce recul de la production.
La production attendue est repartie à raison de plus de 75.000 qx de blé dur, plus de 55.000 qx de blé tendre, 15.000 qx d'orge et 5.000 qx d'avoine, a précisé le responsable de la chambre agricole locale, qui a signalé une «importante extension dans la surface céréalière de la wilaya, ces trois dernières années». «De 5.200 ha en 2009, la surface emblavée de la wilaya est passée à 6.500 ha en 2010 pour atteindre les 8.000 ha actuellement», a fait savoir le même responsable, ajoutant qu'«en terme de spéculations, près de 4.000 ha de cette superficie sont occupés par le blé dur, au moment où 3.000 ha sont cultivés de blé tendre et le reste destiné à l'avoine et à l'orge». Par ailleurs, il est fait état de la mobilisation dans le cadre de cette campagne moisson-battage de la mobilisation de dix- huit moissonneuses-batteuses, en plus de l'ouverture d'un nouveau point de collecte à Thénia, d'une capacité de stockage de 180.000 qx, qui s'ajoute à d'autres points de collecte dotés d'une capacité globale de 80.000 qx, selon l'APS, précisant que les périmètres céréaliers de la wilaya sont essentiellement concentrés dans sa région Est, à savoir les communes des Issers, Zemmouri, Chaâbat El-Ameur et Bordj Ménaïl, dont le sol fertile est particulièrement adapté à cette spéculation, .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.