Ligue 1 (France) : Marseille s'impose face à Lens    Un match de Premier League interrompu à cause d'un drone    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    La boîte de Pandore    Sahara Occidental: Guterres appelle à résoudre «une fois pour toutes» le conflit    Episodes de la scène politique tunisienne    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Les avocats reçus demain au ministère des Finances: Vers le dénouement du conflit ?    Gel des activités du Parti socialiste des Travailleurs: Le FFS et le PST dénoncent    Mondial 2022 - Barrages: L'Algérie hérite du Cameroun    Nigeria -Tunisie, aujourd'hui à Garoua (20h00): Les Aigles de Carthage à l'épreuve    Burkina Faso-Gabon, aujourd'hui à Limbé (17h00) à chances égales    Explosion des cas de Covid et fermeture des écoles: Le Cnapeste reporte sa grève    Centre-ville, la Glacière et Hai Es Sabah: Sept dealers arrêtés, plus de 460 comprimés psychotropes saisis    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Plusieurs mois sans Fati?    Depay dans le viseur    La Juve veut Vlahovic, mais...    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    L'Algérie compte 45,4 millions d'habitants    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    L'autre réalité du Covid    113 postes de formation en doctorat ouverts    Grève de trois jours des boulangers de Tizi Ouzou    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    Le projet de loi en débat au gouvernement    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    Un colonel dans la ligne de mire    Parution du roman Les frères Abid de Saâd Taklit    Actuculte    «Dhakhira» Implosée    En deux temps, trois mouvements    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



124 foyers d'incendie enregistrés en 2 jours
L'est du pays en proie aux flammes
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 09 - 2011

Pas moins de 124 foyers d'incendies ont été recensés, durant les journées des 1er et 2 septembre 2011, par les éléments de la Gendarmerie nationale à travers 6 wilayas du pays. A Skikda, plus de 300 hectares de pin d'Alep et broussailles ont été partiellement détruits. Dans la commune d'El Hadaiek, 3 citoyens de la Mechta Temar asphyxiés ont été évacués à l'hôpital de Skikda. Selon la cellule de communication dudit corps constitué, 16 constructions illicites, sises au bidonville implanté près de la cité El Mefraza n°01, ont été partiellement détruites. En outre, les membres de 20 familles, dont les habitations ont été cernées par les flammes, ont été évacués par les éléments de la Protection civile. Par ailleurs, 3 habitations et 1 poulailler ont été la proie aux flammes et 6 bovins ont péri, indique-t-on de même source. A Béjaïa, les dégâts matériels ont été évalués à 25 hectares de broussailles. A Tichy, 1 citoyen qui a subi des brûlures légères au cours de son intervention pour circonscrire le feu au village El Mizab, a été évacué sur l'hôpital de Béjaïa. Des habitants du village Larbaâ ont aussi évacués de leurs domiciles, menacés par la progression des flammes. Dans la localité de Darguina, 1 agent de la Protection civile a été asphyxié. Dans cette localité, 3 habitations au village Aït Aânan ont été la proie aux flammes. A Aokas où 8 foyers d'incendies ont été recensés, des habitants de la cité Irmamen ont fui leurs habitations suite à la progression du feu dans leur direction. A Boukhelifa, 2 habitants du village Biou, asphyxiés par la fumée, ont été évacués à l'hôpital de Béjaïa et 4 habitants ont été la proie aux flammes. Dans la wilaya de Jijel, plusieurs pertes matérielles ont été enregistrées. Il s'agit de 8 hectares d'olivier et 22 autres de chêne-liège et broussailles. Outre cela, une quinzaine d'habitations précaires, plusieurs autres habitations abandonnées, 2 étables, 2 transformateurs électriques, 1 véhicule, 1 pylône et 4 poteaux électriques ont été endommagés. Selon notre source, «les membres de 15 familles du village Essebt, dont les habitations ont été la proie aux flammes, ont été hébergés provisoirement à l'école primaire Guermat Mohamed, sise au chef-lieu de commune». Dans cette wilaya côtière, plus de 850 oliviers et 500 arbres fruitiers, 550 bottes de foin ainsi qu'une cinquantaine de ruches d'abeilles ont été touchés par plusieurs foyers d'incendies. Notons, en outre, que 10 hectares de pin d'Alep, chêne liège et broussaille, ainsi que 3 hectares de forêt ont été partiellement détruits. Par ailleurs, 15,5 hectares d'eucalyptus et broussailles ont été constatés dans la wilaya d'Annaba où 2 foyers d'incendies ont été enregistrés. Dans la wilaya d'El Taref, 28,5 hectares d'eucalyptus, chêne liège et broussailles ont été détruits. Dans la localité de Bouati Mahmoud, à Guelma, un foyer d'incendie a engendré des dégâts à 100 hectares de chêne-liège et broussailles, indique-t-on. Notons, enfin, que selon le chef de la communication dudit corps constitué, le lieutenant-colonel Abdelhamid Kerroud, «une enquête a été déclenchée, en étroite collaboration avec les gardes forestiers, pour déterminer les circonstances de ces incendies et savoir s'il s'agit d'un fait naturel ou d'un acte criminel»
Pas moins de 124 foyers d'incendies ont été recensés, durant les journées des 1er et 2 septembre 2011, par les éléments de la Gendarmerie nationale à travers 6 wilayas du pays. A Skikda, plus de 300 hectares de pin d'Alep et broussailles ont été partiellement détruits. Dans la commune d'El Hadaiek, 3 citoyens de la Mechta Temar asphyxiés ont été évacués à l'hôpital de Skikda. Selon la cellule de communication dudit corps constitué, 16 constructions illicites, sises au bidonville implanté près de la cité El Mefraza n°01, ont été partiellement détruites. En outre, les membres de 20 familles, dont les habitations ont été cernées par les flammes, ont été évacués par les éléments de la Protection civile. Par ailleurs, 3 habitations et 1 poulailler ont été la proie aux flammes et 6 bovins ont péri, indique-t-on de même source. A Béjaïa, les dégâts matériels ont été évalués à 25 hectares de broussailles. A Tichy, 1 citoyen qui a subi des brûlures légères au cours de son intervention pour circonscrire le feu au village El Mizab, a été évacué sur l'hôpital de Béjaïa. Des habitants du village Larbaâ ont aussi évacués de leurs domiciles, menacés par la progression des flammes. Dans la localité de Darguina, 1 agent de la Protection civile a été asphyxié. Dans cette localité, 3 habitations au village Aït Aânan ont été la proie aux flammes. A Aokas où 8 foyers d'incendies ont été recensés, des habitants de la cité Irmamen ont fui leurs habitations suite à la progression du feu dans leur direction. A Boukhelifa, 2 habitants du village Biou, asphyxiés par la fumée, ont été évacués à l'hôpital de Béjaïa et 4 habitants ont été la proie aux flammes. Dans la wilaya de Jijel, plusieurs pertes matérielles ont été enregistrées. Il s'agit de 8 hectares d'olivier et 22 autres de chêne-liège et broussailles. Outre cela, une quinzaine d'habitations précaires, plusieurs autres habitations abandonnées, 2 étables, 2 transformateurs électriques, 1 véhicule, 1 pylône et 4 poteaux électriques ont été endommagés. Selon notre source, «les membres de 15 familles du village Essebt, dont les habitations ont été la proie aux flammes, ont été hébergés provisoirement à l'école primaire Guermat Mohamed, sise au chef-lieu de commune». Dans cette wilaya côtière, plus de 850 oliviers et 500 arbres fruitiers, 550 bottes de foin ainsi qu'une cinquantaine de ruches d'abeilles ont été touchés par plusieurs foyers d'incendies. Notons, en outre, que 10 hectares de pin d'Alep, chêne liège et broussaille, ainsi que 3 hectares de forêt ont été partiellement détruits. Par ailleurs, 15,5 hectares d'eucalyptus et broussailles ont été constatés dans la wilaya d'Annaba où 2 foyers d'incendies ont été enregistrés. Dans la wilaya d'El Taref, 28,5 hectares d'eucalyptus, chêne liège et broussailles ont été détruits. Dans la localité de Bouati Mahmoud, à Guelma, un foyer d'incendie a engendré des dégâts à 100 hectares de chêne-liège et broussailles, indique-t-on. Notons, enfin, que selon le chef de la communication dudit corps constitué, le lieutenant-colonel Abdelhamid Kerroud, «une enquête a été déclenchée, en étroite collaboration avec les gardes forestiers, pour déterminer les circonstances de ces incendies et savoir s'il s'agit d'un fait naturel ou d'un acte criminel»

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.