Fafa rénove la Casbah !!!    CONSEILS DE CLASSE : Les mentions avertissements et blâmes interdites    LOGEMENTS LPA : Les célibataires auront droit à un F2    Fin de la polémique autour du changement de statut du FCE    Retrait du marché de la poudre de jus «Amila» et gel de l'activité de la société productrice    194 projets d'investissement privé agréés par le Conseil de wilaya    Guterres juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée    Le gouvernement espère la fin de la crise des gilets jaunes    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'entraîneur Bouzidi appelle à la mobilisation    Dix clubs présents dont la JSE Skikda et l'IC Ouargla    Bouakaz, Dob et compères poursuivent en justice Ennahar TV et son patron    3 personnes secourues après une intoxication au monoxyde de carbone    Le silence assourdissant de la sécurité sociale    L'Université de Sidi-Bel-Abbès 56e à l'échelle mondiale en 2018    Les «initiativeurs»    Dimajazz, le retour    Voyage en calligraphie arabe    Ces capitalistes qui aiment Karl Marx    Des sites archéologiques à l'abandon    Tlemcen: «La mondialisation en furie» à la librairie Alili    Politique: Mouwatana dénonce une tentative de report de la présidentielle    La symbolique plus forte que le syndicat    Tizi-Ouzou: Trois femmes membres d'un réseau de faux-monnayeurs arrêtées    Biskra: Collision entre deux camions et un bus, un mort et deux blessés    Et si les imams...    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    L'Egypte et l'Afrique du Sud, seuls pays candidats    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    La CNAS s'explique    L'usine fermée, les produits retirés du marché    L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Annaba hôte des Ouled Nail
Djelfa
Publié dans Le Midi Libre le 13 - 09 - 2012

Le patrimoine millénaire d'Annaba est
à l'honneur chez les Ouled Nail à la faveur d'une semaine culturelle dont il est attendu de lever le voile sur un pan de la riche mosaïque culturelle et artistique de cette belle wilaya du littoral algérien.
C'est dans une ambiance festive que la maison de la culture Ibn-Rochd de Djelfa a accueilli, dans la soirée de dimanche, la délégation hôte d'Annaba, où un public des grands jours a longuement applaudi les mélodieuses partitions
des troupes de Aïssaoua et du Malouf notamment, qui ont plongé l'assistance dans une ambiance mémorable.
Le patrimoine matériel et immatériel de cette cité (Annaba), fière du Djebel Eddough, dont la sérénité est, également, inspirée de la tranquillité des berges du fleuve Seybouse, est fortement présent dans cette manifestation, qui se veut un témoin de la grandeur des civilisations qu'à connues cette région de l'extrême-Est algérien. Ainsi en est-il des portes ouvertes organisées, à l'occasion, sur les différents sites archéologiques représentant la mémoire vivante de cette wilaya, parmi lesquels les ruines d'Hippone, classées patrimoine national en 1968.
Grâce aux fouilles réalisées au niveau du site entre 1927 et 1964, les chercheurs ont mis a jour de nombreuses richesses archéologiques, dont les thermes Nord et Sud, le théâtre romain, et le quartier chrétien renfermant la fameuse basilique « Saint-Augustin », qui avait abrité le saint homme 30 années durant, outre des maisons, des sources, des céramiques et autres.
La mosquée El Bey, remontant à l'époque ottomane, est une des autres fiertés d'Annaba, qui renferme, également, la mosquée Abou Merouane Echerif, un site figurant parmi les 4 plus vieux sites islamiques d'Algérie, aux côtés
de la mosquée Sidi Boumedienne de Tlemcen, la Zaouïa Sidi Okba de Biskra et le tombeau d'Ibn Zakaria Yahia de Béjaïa.
Des expositions mettant en exergue l'histoire de Annaba à travers des manuscrits, ses arts plastiques, ses habits traditionnels, et les produits de son artisanat sont, également, prévues tout au long de cette semaine culturelle, selon la responsable de la délégation annabie, Ait Yekhlef Djamila, qui fait, aussi, part de la programmation de soirées artistiques diverses.
Le patrimoine millénaire d'Annaba est
à l'honneur chez les Ouled Nail à la faveur d'une semaine culturelle dont il est attendu de lever le voile sur un pan de la riche mosaïque culturelle et artistique de cette belle wilaya du littoral algérien.
C'est dans une ambiance festive que la maison de la culture Ibn-Rochd de Djelfa a accueilli, dans la soirée de dimanche, la délégation hôte d'Annaba, où un public des grands jours a longuement applaudi les mélodieuses partitions
des troupes de Aïssaoua et du Malouf notamment, qui ont plongé l'assistance dans une ambiance mémorable.
Le patrimoine matériel et immatériel de cette cité (Annaba), fière du Djebel Eddough, dont la sérénité est, également, inspirée de la tranquillité des berges du fleuve Seybouse, est fortement présent dans cette manifestation, qui se veut un témoin de la grandeur des civilisations qu'à connues cette région de l'extrême-Est algérien. Ainsi en est-il des portes ouvertes organisées, à l'occasion, sur les différents sites archéologiques représentant la mémoire vivante de cette wilaya, parmi lesquels les ruines d'Hippone, classées patrimoine national en 1968.
Grâce aux fouilles réalisées au niveau du site entre 1927 et 1964, les chercheurs ont mis a jour de nombreuses richesses archéologiques, dont les thermes Nord et Sud, le théâtre romain, et le quartier chrétien renfermant la fameuse basilique « Saint-Augustin », qui avait abrité le saint homme 30 années durant, outre des maisons, des sources, des céramiques et autres.
La mosquée El Bey, remontant à l'époque ottomane, est une des autres fiertés d'Annaba, qui renferme, également, la mosquée Abou Merouane Echerif, un site figurant parmi les 4 plus vieux sites islamiques d'Algérie, aux côtés
de la mosquée Sidi Boumedienne de Tlemcen, la Zaouïa Sidi Okba de Biskra et le tombeau d'Ibn Zakaria Yahia de Béjaïa.
Des expositions mettant en exergue l'histoire de Annaba à travers des manuscrits, ses arts plastiques, ses habits traditionnels, et les produits de son artisanat sont, également, prévues tout au long de cette semaine culturelle, selon la responsable de la délégation annabie, Ait Yekhlef Djamila, qui fait, aussi, part de la programmation de soirées artistiques diverses.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.