« Les partis de l'allégeance sont prêts à tout pour perpétuer le statu-quo »    Les douanes s'offrent un nouveau système d'information    À la recherche de la bonne stratégie    Installation d'un comité paritaire    La Russie continue de se renforcer dans l'Arctique    La formation de peinture à l'honneur    La JSK tombe à Ghris    La JSES et l'ICO connaissent leurs adversaires    Le doyen des nageurs d'Oran, le moudjahid Mohamed Benaboura, honoré    Des forestiers se rebiffent    Ta cervelle s'arrête, mon Jean-Jean !    Le cauchemar de nesrineLes intérêts supérieurs de Abdelkader Hammouche Le cauchemar de nesrine    Leçon de Corée    Lutte anti-terroriste en Afrique: Alger et Madrid réitèrent leur engagement    Mise en place de la DNCG: Une direction qui divise la FAF et les clubs    Bordj Badji Mokhtar: Des missiles sol-air et des obus de mortiers interceptés    Oran: 19 harraga, dont une femme de 54 ans, interceptés    Tamanrasset: Cinq personnes meurent carbonisées dans une collision    Pour mettre un terme à la gestion anarchique des parkings: Une commission pour récupérer près de 150 sites de stationnement illicites    Chlef: Ténès se souvient    Le débat est ailleurs    Lettre d'un jeune Algérien à «nos» députés    Le numérique s'invite au Salon du livre    Zeghnoun rejoint la JSM Skikda    AI appelle à rendre justice aux militants du mouvement Hirak dans le Rif    L'Algérie face aux nouveaux enjeux sécuritaires mondiaux    Les différentes mesures prises pour l'amélioration de l'attractivité insuffisantes    La Data à l'honneur du plus grand événement IT et de l'économie numérique en Algérie    Du nouveau dans l'aide à l'habitat    Placement de plus de 4.700 demandeurs d'emploi depuis janvier    183 Palestiniens arrêtés par les autorités israéliennes ces cinq derniers jours    Les arbitres des matchs des clubs algériens connus    «Surtout ne pas sous-estimer Ghriss»    Défendre la mémoire de nos chouhada !    Lancement de la première application électronique d'accès à la recherche en bibliothèque    Ouverture des journées nationales de la littérature    Une manifestation pour dénoncer l'arrivage d'une cargaison de phosphate sahraoui    Algérie-France : Clôture d'un jumelage institutionnel visant à asseoir un cadastre    Compétitions européennes interclubs : Deux affiches entre internationaux algériens    Amnesty international déplore l'absence d'un cadre juridique    Route Adrar-Tindouf : Rapprocher les wilayas et impulser la dynamique économique dans la région    Un élève hospitalisé à Tiaret    L'Université Sâad Dahleb de Blida évacuée    Le 15e Dimajazz du 18 au 22 décembre à Constantine    FLN : L'initiative de Bouchareb au point mort    Décès du vice-président de l'APW    Le devoir sacré de défendre et de renforcer l'unité nationale    C'est la guerre des mots    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La SGP Indjab restructurée dès septembre
Secteur du bâtiment
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 08 - 2014

Le plan de restructuration de la Société de gestion des participations de l'Etat (SGP) Indjab et qui prévoit sa scission en cinq grandes entreprises spécialisées dans le bâtiment, "sera mis en oeuvre à partir de septembre prochain, a annoncé le président du directoire de cette SGP", Mohamed Yassine Hafiane.
Le plan de restructuration de la Société de gestion des participations de l'Etat (SGP) Indjab et qui prévoit sa scission en cinq grandes entreprises spécialisées dans le bâtiment, "sera mis en oeuvre à partir de septembre prochain, a annoncé le président du directoire de cette SGP", Mohamed Yassine Hafiane.
"La SGP Indjab sera restructurée à partir de septembre prochain, après avoir obtenu le 24 juillet dernier l'approbation du Conseil des participations de l'Etat (CPE)", a précisé à l'APS M. Hafiane.
Ainsi, les filiales d'Indjab qui représentent la capacité publique de réalisation seront reconverties en cinq grandes entreprises publiques économiques EPE sous forme de SPA (société par actions) avec un objectif global de réaliser 80.000 logements annuellement.
Ces nouvelles entreprises qui seront basées à Annaba, Alger, Oran, Ouargla et à Béchar, seront opérationnelles début 2015, après avoir réuni toutes les conditions organisationnelles, administratives et juridiques nécessaires.
La restructuration d'Indjab permettra de "débureaucratiser l'acte de gestion, renforcer les moyens et rationaliser leur utilisation et d'instaurer un management moderne d'entreprise", a expliqué M. Hafiane. Le nouveau système managérial, a-t-il poursuivi, sera "focalisé sur le projet qui aura une place primordiale dans la gestion de l'entreprise".
Pour lui, toute action de modernisation doit passer par la révision de la gestion des chantiers ajoutant que la fonction du chef de projet sera "revalorisée" rapporte l'APS. "La nouvelle organisation s'appuiera sur des hommes compétents avec le rajeunissement de l'administration", a-t-il insisté.
"Après la mise en oeuvre de ce plan, on aura tous les moyens nécessaires pour améliorer notre production", dira encore M. Hafiane qui souligne que le nombre de logements réalisé par les filiales de cette SGP va croître chaque année de 10.000 à 20.000 unités. Cet objectif sera atteint grâce notamment à la modernisation des moyens de réalisation qui a été entamée depuis quelques années, et à l'industrialisation du bâtiment.
5 usines de préfabrication prochainement
A cet égard, le plan de restructuration prévoit la création de cinq usines de préfabrication de logements à l'Est, à l'Ouest, au Centre, au Sud-est et au Sud-Ouest, pour couvrir les besoins sur tout le territoire national.
Le CPE a donné, ainsi, son accord pour l'octroi à la SGP Indjab d'un crédit d'Etat pour acheter ces usines qui devront participer à l'amélioration de la qualité du logement, à la réduction des délais de sa réalisation et à la réduction des charges de projets de près de 15 %. A part ces projets, "tout partenariat avec des entreprises étrangères pour la réalisation d'usine de préfabrication est le bienvenu", affirme M. Hafiane.
Trois sociétés mixtes activent déjà sur le marché. Il s'agit de deux joint-ventures créées en partenariats avec des Italiens en Oranie avec un plan de charge de 900 logements et auxquelles s'ajoute une nouvelle société en cours d'installation à Rouiba en partenariat avec une entreprise espagnole. Toutefois, ce bilan est jugé "décevant" par rapport au nombre important d'accords signés avec notamment les portugais, les espagnols et les italiens.
"Le processus de partenariat avec les étrangers n'a pas porté ses fruits attendus. Certaines sociétés mixtes sont toujours en cours de lancement, d'autres ont déjà échoué", a indiqué le directeur. Partant de ce constat, la SGP Indjab privilégiera désormais la création de groupements au lieu de sociétés mixtes.
Répondant à une question sur les structures hiérarchiques après la restructuration, M. Hafiane a affirmé que le directoire de la SGP Indjab va continuer encore à exister jusqu'à la mise en place d'un nouveau mécanisme efficace pour gérer la relation directement entre ces entreprises et l'administration centrale. Le directoire est ainsi "appelé à disparaître tôt ou tard, mais cette question n'est pas à l'ordre de jours", a-t-il dit.
La SGP Indjab, qui comprend 56 entreprises dont 12 bureaux d'études, s'apprête à livrer entre 15.000 et 16.000 logements en 2014, contre 4.600 en 2013 et prévoit de livrer 24.000 unités en 2015, d'après les chiffres avancés par M. Hafiane.
Avec un effectif de plus de 23.000 employés, les entreprises de la SGP Indjab opèrent dans les domaines liés aux travaux de bâtiment, logements et équipements publics, travaux de voiries et réseaux divers (VRD) et d'aménagement extérieurs, réhabilitation de vieux bâti, fabrication de menuiserie aluminium, charpente métallique, production de béton et d'éléments préfabriqués.
"La SGP Indjab sera restructurée à partir de septembre prochain, après avoir obtenu le 24 juillet dernier l'approbation du Conseil des participations de l'Etat (CPE)", a précisé à l'APS M. Hafiane.
Ainsi, les filiales d'Indjab qui représentent la capacité publique de réalisation seront reconverties en cinq grandes entreprises publiques économiques EPE sous forme de SPA (société par actions) avec un objectif global de réaliser 80.000 logements annuellement.
Ces nouvelles entreprises qui seront basées à Annaba, Alger, Oran, Ouargla et à Béchar, seront opérationnelles début 2015, après avoir réuni toutes les conditions organisationnelles, administratives et juridiques nécessaires.
La restructuration d'Indjab permettra de "débureaucratiser l'acte de gestion, renforcer les moyens et rationaliser leur utilisation et d'instaurer un management moderne d'entreprise", a expliqué M. Hafiane. Le nouveau système managérial, a-t-il poursuivi, sera "focalisé sur le projet qui aura une place primordiale dans la gestion de l'entreprise".
Pour lui, toute action de modernisation doit passer par la révision de la gestion des chantiers ajoutant que la fonction du chef de projet sera "revalorisée" rapporte l'APS. "La nouvelle organisation s'appuiera sur des hommes compétents avec le rajeunissement de l'administration", a-t-il insisté.
"Après la mise en oeuvre de ce plan, on aura tous les moyens nécessaires pour améliorer notre production", dira encore M. Hafiane qui souligne que le nombre de logements réalisé par les filiales de cette SGP va croître chaque année de 10.000 à 20.000 unités. Cet objectif sera atteint grâce notamment à la modernisation des moyens de réalisation qui a été entamée depuis quelques années, et à l'industrialisation du bâtiment.
5 usines de préfabrication prochainement
A cet égard, le plan de restructuration prévoit la création de cinq usines de préfabrication de logements à l'Est, à l'Ouest, au Centre, au Sud-est et au Sud-Ouest, pour couvrir les besoins sur tout le territoire national.
Le CPE a donné, ainsi, son accord pour l'octroi à la SGP Indjab d'un crédit d'Etat pour acheter ces usines qui devront participer à l'amélioration de la qualité du logement, à la réduction des délais de sa réalisation et à la réduction des charges de projets de près de 15 %. A part ces projets, "tout partenariat avec des entreprises étrangères pour la réalisation d'usine de préfabrication est le bienvenu", affirme M. Hafiane.
Trois sociétés mixtes activent déjà sur le marché. Il s'agit de deux joint-ventures créées en partenariats avec des Italiens en Oranie avec un plan de charge de 900 logements et auxquelles s'ajoute une nouvelle société en cours d'installation à Rouiba en partenariat avec une entreprise espagnole. Toutefois, ce bilan est jugé "décevant" par rapport au nombre important d'accords signés avec notamment les portugais, les espagnols et les italiens.
"Le processus de partenariat avec les étrangers n'a pas porté ses fruits attendus. Certaines sociétés mixtes sont toujours en cours de lancement, d'autres ont déjà échoué", a indiqué le directeur. Partant de ce constat, la SGP Indjab privilégiera désormais la création de groupements au lieu de sociétés mixtes.
Répondant à une question sur les structures hiérarchiques après la restructuration, M. Hafiane a affirmé que le directoire de la SGP Indjab va continuer encore à exister jusqu'à la mise en place d'un nouveau mécanisme efficace pour gérer la relation directement entre ces entreprises et l'administration centrale. Le directoire est ainsi "appelé à disparaître tôt ou tard, mais cette question n'est pas à l'ordre de jours", a-t-il dit.
La SGP Indjab, qui comprend 56 entreprises dont 12 bureaux d'études, s'apprête à livrer entre 15.000 et 16.000 logements en 2014, contre 4.600 en 2013 et prévoit de livrer 24.000 unités en 2015, d'après les chiffres avancés par M. Hafiane.
Avec un effectif de plus de 23.000 employés, les entreprises de la SGP Indjab opèrent dans les domaines liés aux travaux de bâtiment, logements et équipements publics, travaux de voiries et réseaux divers (VRD) et d'aménagement extérieurs, réhabilitation de vieux bâti, fabrication de menuiserie aluminium, charpente métallique, production de béton et d'éléments préfabriqués.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.