Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Se démarquer des discours d'invectives et de haine"
Le président du front el moustakbel à Relizane
Publié dans Le Midi Libre le 04 - 11 - 2017

Abdelaziz Belaïd a considéré que la pollution de la vie politique est due à l'hégémonie de personnes obnubilées par les fonctions sans se soucier des moyens pour y parvenir et conduisant à l'exclusion des militants loyaux, compétents et intègres.
Abdelaziz Belaïd a considéré que la pollution de la vie politique est due à l'hégémonie de personnes obnubilées par les fonctions sans se soucier des moyens pour y parvenir et conduisant à l'exclusion des militants loyaux, compétents et intègres.
Le front El Moustakbel a consommé son cinquième jour de campagne électorale pour les élections des assemblées populaires communales et de wilaya à l'ouest du pays. Le choix de la wilaya de Relizane n'est pas fortuit pour ce jeune parti qui commence à s'imposer dans l'échiquier politique nationale.
Y animant un meeting, le président du front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid a affirmé que ce rendez-vous électoral est "une occasion pour créer un paysage politique sain et fonder un Etat fort, et ce, à commencer par le choix des représentants". Tout en mettant en garde contre le boycott des élections, qui ne sert pas le citoyen. Il a affirmé, à ce propos, la détermination de son parti à assainir la vie politique par la présentation des candidatures de "vraies compétences".
Abdelaziz Belaïd a soutenu, en outre, que le changement "ne doit pas toucher uniquement les personnes, mais les mentalités sur une base de la morale". Abdelaziz Belaïda considéré que "la pollution"de la vie politique est due à l'hégémonie de personnesobnubilées par lesfonctions sans se soucierdes moyens pour y parveniret conduisant à l'exclusiondes militants loyaux,compétents et intègres.Après avoir rappeléles positions honorables deceux qui ont combattu pourl'indépendance du pays, le président du front ElMoustakbal a appelé lesjeunes à "militer pour unprojet de société basé surle dialogue et la concertation sans exclusion ni marginalisation".
Il a invité, à l'occasion, les citoyens dela wilaya de Relizane et tous les Algériens à choisirlors du prochain scrutin"les candidats fidèles aux idéaux de la Révolution de novembre et engagés enfaveur des causes de lanation", afin, a-t-il dit, de"rejeter toutes rancunes et faire régner la cohésion etla stabilité". Ceci ne peut survenir, a-t-il encore affirmé,sans une mobilisationpour faire triompher le projet du Front el Moustakbal, visant "le renforcement des institutions de l'Etat, larelance économique et la préservation du pays quijouit de tous les atouts de relance et de force".
Il aajouté que l'Algérie nécessiteactuellement une solidaritéentre tous sesenfants pour faire face auxmenaces guettant le pays,tout en appelant à un dialogueouvert à toutes les composantes de la sociétéet à se démarquer des discours d'invectives et de haine. Abdelaziz Belaïd a exhorté, au terme de son intervention, les citoyens à se diriger en masse aux urnes le jour du scrutin.
Le front El Moustakbel a consommé son cinquième jour de campagne électorale pour les élections des assemblées populaires communales et de wilaya à l'ouest du pays. Le choix de la wilaya de Relizane n'est pas fortuit pour ce jeune parti qui commence à s'imposer dans l'échiquier politique nationale.
Y animant un meeting, le président du front El Moustakbel, Abdelaziz Belaid a affirmé que ce rendez-vous électoral est "une occasion pour créer un paysage politique sain et fonder un Etat fort, et ce, à commencer par le choix des représentants". Tout en mettant en garde contre le boycott des élections, qui ne sert pas le citoyen. Il a affirmé, à ce propos, la détermination de son parti à assainir la vie politique par la présentation des candidatures de "vraies compétences".
Abdelaziz Belaïd a soutenu, en outre, que le changement "ne doit pas toucher uniquement les personnes, mais les mentalités sur une base de la morale". Abdelaziz Belaïda considéré que "la pollution"de la vie politique est due à l'hégémonie de personnesobnubilées par lesfonctions sans se soucierdes moyens pour y parveniret conduisant à l'exclusiondes militants loyaux,compétents et intègres.Après avoir rappeléles positions honorables deceux qui ont combattu pourl'indépendance du pays, le président du front ElMoustakbal a appelé lesjeunes à "militer pour unprojet de société basé surle dialogue et la concertation sans exclusion ni marginalisation".
Il a invité, à l'occasion, les citoyens dela wilaya de Relizane et tous les Algériens à choisirlors du prochain scrutin"les candidats fidèles aux idéaux de la Révolution de novembre et engagés enfaveur des causes de lanation", afin, a-t-il dit, de"rejeter toutes rancunes et faire régner la cohésion etla stabilité". Ceci ne peut survenir, a-t-il encore affirmé,sans une mobilisationpour faire triompher le projet du Front el Moustakbal, visant "le renforcement des institutions de l'Etat, larelance économique et la préservation du pays quijouit de tous les atouts de relance et de force".
Il aajouté que l'Algérie nécessiteactuellement une solidaritéentre tous sesenfants pour faire face auxmenaces guettant le pays,tout en appelant à un dialogueouvert à toutes les composantes de la sociétéet à se démarquer des discours d'invectives et de haine. Abdelaziz Belaïd a exhorté, au terme de son intervention, les citoyens à se diriger en masse aux urnes le jour du scrutin.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.