Abdelaziz Bouteflika : «L'Algérie attachée à ce choix stratégique et populaire»    Le Président Bouteflika félicite M. Fayez Al-Serradj à l'occasion de l'anniversaire du déclenchement de la Révolution du 17 février    Djalleb promet plus de facilitations pour les jeunes    Réformes politiques et économiques    Un plan d'aménagement urbain en phase de maturation    La revendication sociale se transforme en atteinte à la Sûreté de l'Etat    Certaines revendications des syndicats ne relèvent pas des compétences du ministère    Bordj-Menaiel expose ses problèmes    L'auteur du crime de Bendaoued placé en détention préventive    Tartit, le désert au féminin pluriel    Ou l'histoire d'un amour impossible    Soirée targuie avec Tikoubaouine    Ligue 2 Mobilis (22e journée) : Le NC Magra résiste au RC Relizane (1-1)    Coupe du monde 2019 "juniors" d'escrime : La France domine la compétition, l'Algérie au tableau des 32    Chine : Les prix ralentissent, la crainte d'une déflation monte    EDF : L'Ebitda a rebondi en 2018 mais risque de stagner cette année    Agence nationale de l'aviation civile : Contrôle, régulation et supervision sont ses missions essentielles    17 millions de dinars dérobés !    Horreur à Haouch El Makhfi    Un terroriste arrêté à Alger    L'opposition cherche toujours un candidat    Accord de pêche UE-Maroc : Appel au boycott des produits issus du Sahara occidental occupé    Selon Moscou : Un coup d'Etat militaire au Venezuela devient une priorité des USA    Oran a son orchestre symphonique    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    L'opposition sceptique    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les Algériens en conquérants    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Sonelgaz pointée du doigt
Paiement mensuel des factures
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 07 - 2018

L'annonce du prochain passage du mode trimestriel de paiement de la facture de Sonelgaz au mode mensuel suscite beaucoup d'interrogations. L'opinion publique nationale est loin d'adhérer à cette démarche.
L'annonce du prochain passage du mode trimestriel de paiement de la facture de Sonelgaz au mode mensuel suscite beaucoup d'interrogations. L'opinion publique nationale est loin d'adhérer à cette démarche.
Une démarche qui suscite plutôt des interrogations sur le bien-fondé de cette révision et ses visées réelles.Autant dire que la suspicion est de misepour ce cas-là. En effet si jusque-là la facturede paiement de l'électricité et du gazétait trimestriel elle ne le sera plus dans unavenir proche.
Dans trois années plusexactement les citoyens seront désormaisappelés à s'acquitter de leur facture chaquemois. L'annonce du President-directeur général de Sonelgaz, MohamedArkab, il ya juste quelques jours, a été une surprise eta, par voie de conséquence, été globalement rejetée parles citoyens. On suspectela Sonelgaz d'avoir des "desseins inavoués" à travers ce changement.
Des citoyens jurent par tousles saints que cetteentreprise va insidieusement augmenter la tarification et ce serait-là lebut premier decette révision du mode de paiement. Unemanière, suspectent les citoyens, pour la Sonelgaz, de récupérer de l'argent elle qui fait face à d'énormes problèmes financiers. Des problèmes financiers qui sont unsecret de polichinelle car tous les dirigeantsqui se sont succédé à la tête de cette importante entreprisen'ont eu de cesse de mettre en avant les énormes besoins d'argent dont a besoinl'entreprise qui arrive à se maintenir à flots grâce, uniquement, aux énormes enveloppesfinancières que lui accorde l'Etat.
En effet le premier probléme de laSonelgaz a trait au recouvrement de créances. Il y a quelques mois l'entreprise a lancé une vasteopération, baptisée "Tashil" exclusivement à cette fin.L'objectif étant derecouvrer ces créances qui s'élevaient alors à hauteur de pus de 62milliards de dinars. Plus de 355 agents ont été mobilisés pour cette opération dont on ignore encore si les résultats étaient oui ou non concluants.
Dans le communiqué rendu public pour justifier cette vaste campagnel'entreprise publique évoque des "difficultés financières affectant son fonctionnementet étouffant les différents projets de développement des réseaux électriques et gaziers nécessaires à la garantie de la continuité et la qualité de service". Rappelons que la part la plus importante de cescréances, soit 46 %, revient à la clientèle privée, tandis que 40 % sont détenues par les administrations, les entreprises publiques et les opérateurs économiques.En plus donc de l'aspect financier, les citoyens craignent de devoir faire de longues queues chaque mois devant les guichets de l'entreprise.
C'est dire combien les citoyens sont contre cetteréforme. Il y a quelques jours le P.-dg de la Sonelgaz a annoncé que le paiement desfactures de consommation de l'énergie (électricité et gaz) sera mensuel alors qu'il est trimestriel actuellement. Il dira en outre que cette nouvelle facturation s'inscrit dans le cadre du nouveau système de gestion des clients qui sera appliqué progressivement. Dans trois années plus exactement.
Une démarche qui suscite plutôt des interrogations sur le bien-fondé de cette révision et ses visées réelles.Autant dire que la suspicion est de misepour ce cas-là. En effet si jusque-là la facturede paiement de l'électricité et du gazétait trimestriel elle ne le sera plus dans unavenir proche.
Dans trois années plusexactement les citoyens seront désormaisappelés à s'acquitter de leur facture chaquemois. L'annonce du President-directeur général de Sonelgaz, MohamedArkab, il ya juste quelques jours, a été une surprise eta, par voie de conséquence, été globalement rejetée parles citoyens. On suspectela Sonelgaz d'avoir des "desseins inavoués" à travers ce changement.
Des citoyens jurent par tousles saints que cetteentreprise va insidieusement augmenter la tarification et ce serait-là lebut premier decette révision du mode de paiement. Unemanière, suspectent les citoyens, pour la Sonelgaz, de récupérer de l'argent elle qui fait face à d'énormes problèmes financiers. Des problèmes financiers qui sont unsecret de polichinelle car tous les dirigeantsqui se sont succédé à la tête de cette importante entreprisen'ont eu de cesse de mettre en avant les énormes besoins d'argent dont a besoinl'entreprise qui arrive à se maintenir à flots grâce, uniquement, aux énormes enveloppesfinancières que lui accorde l'Etat.
En effet le premier probléme de laSonelgaz a trait au recouvrement de créances. Il y a quelques mois l'entreprise a lancé une vasteopération, baptisée "Tashil" exclusivement à cette fin.L'objectif étant derecouvrer ces créances qui s'élevaient alors à hauteur de pus de 62milliards de dinars. Plus de 355 agents ont été mobilisés pour cette opération dont on ignore encore si les résultats étaient oui ou non concluants.
Dans le communiqué rendu public pour justifier cette vaste campagnel'entreprise publique évoque des "difficultés financières affectant son fonctionnementet étouffant les différents projets de développement des réseaux électriques et gaziers nécessaires à la garantie de la continuité et la qualité de service". Rappelons que la part la plus importante de cescréances, soit 46 %, revient à la clientèle privée, tandis que 40 % sont détenues par les administrations, les entreprises publiques et les opérateurs économiques.En plus donc de l'aspect financier, les citoyens craignent de devoir faire de longues queues chaque mois devant les guichets de l'entreprise.
C'est dire combien les citoyens sont contre cetteréforme. Il y a quelques jours le P.-dg de la Sonelgaz a annoncé que le paiement desfactures de consommation de l'énergie (électricité et gaz) sera mensuel alors qu'il est trimestriel actuellement. Il dira en outre que cette nouvelle facturation s'inscrit dans le cadre du nouveau système de gestion des clients qui sera appliqué progressivement. Dans trois années plus exactement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.