Ali Yahia et les Médias de la Haine    Tunisie: une "infection bactérienne" a tué 14 nourrissons    L'Argentine porte à 71% son taux directeur    Un Brexit sans accord doit être évité "coûte que coûte"    Yémen: six experts en déminage tués dans l'explosion d'un dépôt    Kim accuse les Etats-Unis d'avoir été de "mauvaise foi"    Le pétrole recule en Asie    L'Algérie avec 19 athlètes au Mondial de kempo en Espagne    Judo : 4 médailles pour les Algériens en Afrique du Sud    Lutte : la coupe nationale cadets et juniors de lutte aujourd'hui et demain    Désignation de représentants du mouvement populaire pour mener une transition : urgence du moment ou stratégie d'enfermement ?    Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de la facture des importations alimentaires
Sur les 7 premiers mois de 2018
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 09 - 2018

La facture globale des importations de produits alimentaires a connu une légère hausse durant les sept (7) premiers moisde 2018, alors que celle des six (6) principaux produits alimentaires aenregistré une légère baisse.
La facture globale des importations de produits alimentaires a connu une légère hausse durant les sept (7) premiers moisde 2018, alors que celle des six (6) principaux produits alimentaires aenregistré une légère baisse.
ContenuC'est ce qu'a appris l'APS auprès desDouanes. La facture globale d'importation du groupe des produits alimentaires a atteint 5,236 milliards dedollars (mds usd) entre janvier et fin juillet2018 contre 5,185 mds usd durant lamême période de 2017, soit une hausse de51 millions de dollars (+0,98 %), détaillele
Centre national des transmissions et dusystème d'information des Douanes (CNTSID).Sur les 5,236 mds usd d'importationsalimentairesglobales, les six principaux produitsalimentaires (céréales, laits, sucre etsucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,803 mdsusd au sur les 7 premiers mois de 2018 contre 3,875 mds usd sur la même périodede 2017, en baisse de 1,85 %.Ainsi, la facture des céréales, semoule etfarine, représentant 36 % des importations alimentaires de l'Algérie, a grimpé à 1,88mds usd contre 1,69 mds usd, soit uneaugmentation de 192 millions de dollars,en augmentation de 11,32 % entre lesdeux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ontégalementenregistré une hausse en s'établissant à888,64 millions usd contre 879,58 millionsusd, en hausse d'un peu plus de plusde 9 millions usd (+1,03 %).En revanche, les importations pour lereste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses. Ainsi, la facture d'importation du sucre etsucreries a diminué à 522,1 millions usdcontre 698,85 millions usd, en baisse de 176,75 millions usd (-25,29 %).Quant aux importations des viandes, ellesont reculé en s'établissant à 124,37 millionsusd contre 152,36 millions usd, enbaisse de près de 28 millions usd (-18,37 %).
De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à213,07 millions usd contre 252,99 millionsusd (-15,78 %). Pour les légumessecs, ils ont baissé à 170,23 millions usd contre 198,13 millions usd (-14,08 %).En dehors de ces six principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentairesa été importé pour 1,43 mds usd dejanvier à fin juillet 2018 contre 1,31 mdsusdde janvier à fin juillet 2017 (+9,16%). Concernant les huiles destinées à l'industriealimentaire (classées dans leGroupe des biens destinés au fonctionnementde l'outil de production), leurs importations ont diminué à 498,91 millionsusdsur les 7 premiers mois de 2018 contre 513,48 millions usd sur la mêmepériode de 2017 (-2,84 %). Ainsi, la factureglobale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industriealimentaire s'est chiffrée à 5,734 mdsusd sur les 7 premiers mois de l'année encours contre 5,698 mds usd sur les 7 premiersmois de l'année écoulée, en haussede 0,63 %.
Les importations des médicaments en nette hausse
Par ailleurs, la facture d'importation des médicaments a nettement augmenté en se chiffrant à 1,299 mds usd sur les sept premiersmois 2018 contre 1,074 mds usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 225 millions usd (+20,89 %).Pourrappel, de nouveaux mécanismesd'encadrement des importations de marchandises,dont des produits alimentaires, avaient été mis en place en janvier 2018dans le but de réduire le déficit commercialet de promouvoir la production nationale.
Il avait ainsi été décidé de lasuspensionprovisoire d'importation de plus de 800produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositionsde la loi de finances pour 2018,et ce, à travers l'élargissement de la liste desmarchandises soumises à la Taxeintérieurede consommation (TIC) au taux de30 % et le relèvement des droitsdedouane pour des produits alimentaires.En outre, la loi de financescomplémentaire 2018 a institué un Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) applicableaux opérations d'importation de marchandises,qui est fixé entre 30 % et 200%. Il sera perçu en sus des droits de douane. L'entrée en application du DAPSest prévue pour le mois de septembre en cours, a indiqué récemment le ministredu Commerce, Saïd Djellab.
ContenuC'est ce qu'a appris l'APS auprès desDouanes. La facture globale d'importation du groupe des produits alimentaires a atteint 5,236 milliards dedollars (mds usd) entre janvier et fin juillet2018 contre 5,185 mds usd durant lamême période de 2017, soit une hausse de51 millions de dollars (+0,98 %), détaillele
Centre national des transmissions et dusystème d'information des Douanes (CNTSID).Sur les 5,236 mds usd d'importationsalimentairesglobales, les six principaux produitsalimentaires (céréales, laits, sucre etsucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,803 mdsusd au sur les 7 premiers mois de 2018 contre 3,875 mds usd sur la même périodede 2017, en baisse de 1,85 %.Ainsi, la facture des céréales, semoule etfarine, représentant 36 % des importations alimentaires de l'Algérie, a grimpé à 1,88mds usd contre 1,69 mds usd, soit uneaugmentation de 192 millions de dollars,en augmentation de 11,32 % entre lesdeux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ontégalementenregistré une hausse en s'établissant à888,64 millions usd contre 879,58 millionsusd, en hausse d'un peu plus de plusde 9 millions usd (+1,03 %).En revanche, les importations pour lereste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses. Ainsi, la facture d'importation du sucre etsucreries a diminué à 522,1 millions usdcontre 698,85 millions usd, en baisse de 176,75 millions usd (-25,29 %).Quant aux importations des viandes, ellesont reculé en s'établissant à 124,37 millionsusd contre 152,36 millions usd, enbaisse de près de 28 millions usd (-18,37 %).
De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à213,07 millions usd contre 252,99 millionsusd (-15,78 %). Pour les légumessecs, ils ont baissé à 170,23 millions usd contre 198,13 millions usd (-14,08 %).En dehors de ces six principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentairesa été importé pour 1,43 mds usd dejanvier à fin juillet 2018 contre 1,31 mdsusdde janvier à fin juillet 2017 (+9,16%). Concernant les huiles destinées à l'industriealimentaire (classées dans leGroupe des biens destinés au fonctionnementde l'outil de production), leurs importations ont diminué à 498,91 millionsusdsur les 7 premiers mois de 2018 contre 513,48 millions usd sur la mêmepériode de 2017 (-2,84 %). Ainsi, la factureglobale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industriealimentaire s'est chiffrée à 5,734 mdsusd sur les 7 premiers mois de l'année encours contre 5,698 mds usd sur les 7 premiersmois de l'année écoulée, en haussede 0,63 %.
Les importations des médicaments en nette hausse
Par ailleurs, la facture d'importation des médicaments a nettement augmenté en se chiffrant à 1,299 mds usd sur les sept premiersmois 2018 contre 1,074 mds usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 225 millions usd (+20,89 %).Pourrappel, de nouveaux mécanismesd'encadrement des importations de marchandises,dont des produits alimentaires, avaient été mis en place en janvier 2018dans le but de réduire le déficit commercialet de promouvoir la production nationale.
Il avait ainsi été décidé de lasuspensionprovisoire d'importation de plus de 800produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositionsde la loi de finances pour 2018,et ce, à travers l'élargissement de la liste desmarchandises soumises à la Taxeintérieurede consommation (TIC) au taux de30 % et le relèvement des droitsdedouane pour des produits alimentaires.En outre, la loi de financescomplémentaire 2018 a institué un Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) applicableaux opérations d'importation de marchandises,qui est fixé entre 30 % et 200%. Il sera perçu en sus des droits de douane. L'entrée en application du DAPSest prévue pour le mois de septembre en cours, a indiqué récemment le ministredu Commerce, Saïd Djellab.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.