La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 : les Algériennes Saifi en argent et Djelal en bronze    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un Palestinien tué dans une nouvelle agression israélienne    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Les campus au rendez-vous    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Sensibilisation et dépistage tous azimuts    Séance surréaliste à l'APN    Emploi au Sud: Un plan d'action dans une dizaine de jours pour définir définitivement les entraves    Rupture et montée en gamme    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Algérie - Zambie : déclarations des joueurs en zone mixte    Que reste-t-il du grand clasico ?    Le PAC dans le groupe D    Du huis clos pour le MCO et l'USMAn, des amendes pour l'ASAM    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Vingt-huit personnes condamnées à la prison ferme    Un danger qui interpelle    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Vivre avec et contre le passé    Examen des propositions relatives à la régularisation de la situation des diplômés bénéficiaires de contrats de pré-emploi    L'UE valide l'étiquetage «colonies israéliennes»    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Album Live de Hakim Hamadouche : Hommage funky à M'hamed El Anka    ACCUSER L'HIVER ET LES SAISONS    38ème mardi de mobilisation: Les étudiants réclament «une justice indépendante»    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Le pari gagnant de l'Algérie    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Botswana : Amrouche retient 25 joueurs pour le Zimbabwe et l'Algérie    Le prononcé du jugement renvoyé au 19 novembre    Ligue 1 (mise à jour/10e journée) MCA-JSK : Les Algérois pour s'emparer du fauteuil de leader    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Place aux entreprises algériennes    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Hausse de la facture des importations alimentaires
Sur les 7 premiers mois de 2018
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 09 - 2018

La facture globale des importations de produits alimentaires a connu une légère hausse durant les sept (7) premiers moisde 2018, alors que celle des six (6) principaux produits alimentaires aenregistré une légère baisse.
La facture globale des importations de produits alimentaires a connu une légère hausse durant les sept (7) premiers moisde 2018, alors que celle des six (6) principaux produits alimentaires aenregistré une légère baisse.
ContenuC'est ce qu'a appris l'APS auprès desDouanes. La facture globale d'importation du groupe des produits alimentaires a atteint 5,236 milliards dedollars (mds usd) entre janvier et fin juillet2018 contre 5,185 mds usd durant lamême période de 2017, soit une hausse de51 millions de dollars (+0,98 %), détaillele
Centre national des transmissions et dusystème d'information des Douanes (CNTSID).Sur les 5,236 mds usd d'importationsalimentairesglobales, les six principaux produitsalimentaires (céréales, laits, sucre etsucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,803 mdsusd au sur les 7 premiers mois de 2018 contre 3,875 mds usd sur la même périodede 2017, en baisse de 1,85 %.Ainsi, la facture des céréales, semoule etfarine, représentant 36 % des importations alimentaires de l'Algérie, a grimpé à 1,88mds usd contre 1,69 mds usd, soit uneaugmentation de 192 millions de dollars,en augmentation de 11,32 % entre lesdeux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ontégalementenregistré une hausse en s'établissant à888,64 millions usd contre 879,58 millionsusd, en hausse d'un peu plus de plusde 9 millions usd (+1,03 %).En revanche, les importations pour lereste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses. Ainsi, la facture d'importation du sucre etsucreries a diminué à 522,1 millions usdcontre 698,85 millions usd, en baisse de 176,75 millions usd (-25,29 %).Quant aux importations des viandes, ellesont reculé en s'établissant à 124,37 millionsusd contre 152,36 millions usd, enbaisse de près de 28 millions usd (-18,37 %).
De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à213,07 millions usd contre 252,99 millionsusd (-15,78 %). Pour les légumessecs, ils ont baissé à 170,23 millions usd contre 198,13 millions usd (-14,08 %).En dehors de ces six principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentairesa été importé pour 1,43 mds usd dejanvier à fin juillet 2018 contre 1,31 mdsusdde janvier à fin juillet 2017 (+9,16%). Concernant les huiles destinées à l'industriealimentaire (classées dans leGroupe des biens destinés au fonctionnementde l'outil de production), leurs importations ont diminué à 498,91 millionsusdsur les 7 premiers mois de 2018 contre 513,48 millions usd sur la mêmepériode de 2017 (-2,84 %). Ainsi, la factureglobale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industriealimentaire s'est chiffrée à 5,734 mdsusd sur les 7 premiers mois de l'année encours contre 5,698 mds usd sur les 7 premiersmois de l'année écoulée, en haussede 0,63 %.
Les importations des médicaments en nette hausse
Par ailleurs, la facture d'importation des médicaments a nettement augmenté en se chiffrant à 1,299 mds usd sur les sept premiersmois 2018 contre 1,074 mds usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 225 millions usd (+20,89 %).Pourrappel, de nouveaux mécanismesd'encadrement des importations de marchandises,dont des produits alimentaires, avaient été mis en place en janvier 2018dans le but de réduire le déficit commercialet de promouvoir la production nationale.
Il avait ainsi été décidé de lasuspensionprovisoire d'importation de plus de 800produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositionsde la loi de finances pour 2018,et ce, à travers l'élargissement de la liste desmarchandises soumises à la Taxeintérieurede consommation (TIC) au taux de30 % et le relèvement des droitsdedouane pour des produits alimentaires.En outre, la loi de financescomplémentaire 2018 a institué un Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) applicableaux opérations d'importation de marchandises,qui est fixé entre 30 % et 200%. Il sera perçu en sus des droits de douane. L'entrée en application du DAPSest prévue pour le mois de septembre en cours, a indiqué récemment le ministredu Commerce, Saïd Djellab.
ContenuC'est ce qu'a appris l'APS auprès desDouanes. La facture globale d'importation du groupe des produits alimentaires a atteint 5,236 milliards dedollars (mds usd) entre janvier et fin juillet2018 contre 5,185 mds usd durant lamême période de 2017, soit une hausse de51 millions de dollars (+0,98 %), détaillele
Centre national des transmissions et dusystème d'information des Douanes (CNTSID).Sur les 5,236 mds usd d'importationsalimentairesglobales, les six principaux produitsalimentaires (céréales, laits, sucre etsucreries, café et thé, légumes secs et viandes) ont été importés pour 3,803 mdsusd au sur les 7 premiers mois de 2018 contre 3,875 mds usd sur la même périodede 2017, en baisse de 1,85 %.Ainsi, la facture des céréales, semoule etfarine, représentant 36 % des importations alimentaires de l'Algérie, a grimpé à 1,88mds usd contre 1,69 mds usd, soit uneaugmentation de 192 millions de dollars,en augmentation de 11,32 % entre lesdeux périodes de comparaison.
Les importations en lait et matières premières des produits laitiers ontégalementenregistré une hausse en s'établissant à888,64 millions usd contre 879,58 millionsusd, en hausse d'un peu plus de plusde 9 millions usd (+1,03 %).En revanche, les importations pour lereste des produits alimentaires essentiels ont enregistré des baisses. Ainsi, la facture d'importation du sucre etsucreries a diminué à 522,1 millions usdcontre 698,85 millions usd, en baisse de 176,75 millions usd (-25,29 %).Quant aux importations des viandes, ellesont reculé en s'établissant à 124,37 millionsusd contre 152,36 millions usd, enbaisse de près de 28 millions usd (-18,37 %).
De même, les importations du café et thé ont enregistré une baisse à213,07 millions usd contre 252,99 millionsusd (-15,78 %). Pour les légumessecs, ils ont baissé à 170,23 millions usd contre 198,13 millions usd (-14,08 %).En dehors de ces six principaux produits, le reste du Groupe des produits alimentairesa été importé pour 1,43 mds usd dejanvier à fin juillet 2018 contre 1,31 mdsusdde janvier à fin juillet 2017 (+9,16%). Concernant les huiles destinées à l'industriealimentaire (classées dans leGroupe des biens destinés au fonctionnementde l'outil de production), leurs importations ont diminué à 498,91 millionsusdsur les 7 premiers mois de 2018 contre 513,48 millions usd sur la mêmepériode de 2017 (-2,84 %). Ainsi, la factureglobale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industriealimentaire s'est chiffrée à 5,734 mdsusd sur les 7 premiers mois de l'année encours contre 5,698 mds usd sur les 7 premiersmois de l'année écoulée, en haussede 0,63 %.
Les importations des médicaments en nette hausse
Par ailleurs, la facture d'importation des médicaments a nettement augmenté en se chiffrant à 1,299 mds usd sur les sept premiersmois 2018 contre 1,074 mds usd à la même période de 2017, en hausse de plus de 225 millions usd (+20,89 %).Pourrappel, de nouveaux mécanismesd'encadrement des importations de marchandises,dont des produits alimentaires, avaient été mis en place en janvier 2018dans le but de réduire le déficit commercialet de promouvoir la production nationale.
Il avait ainsi été décidé de lasuspensionprovisoire d'importation de plus de 800produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositionsde la loi de finances pour 2018,et ce, à travers l'élargissement de la liste desmarchandises soumises à la Taxeintérieurede consommation (TIC) au taux de30 % et le relèvement des droitsdedouane pour des produits alimentaires.En outre, la loi de financescomplémentaire 2018 a institué un Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) applicableaux opérations d'importation de marchandises,qui est fixé entre 30 % et 200%. Il sera perçu en sus des droits de douane. L'entrée en application du DAPSest prévue pour le mois de septembre en cours, a indiqué récemment le ministredu Commerce, Saïd Djellab.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.