Les femmes-mères travailleuses entre le four et le moulin    1 500 milliards de DA hors circuit    Pas d'impacts de la crise financière    Pour l'annulation des poursuites judiciaires    Varsovie attend des excuses d'Israël    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Pauvre Finkielkraut    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Feghouli et Bennacer dans le Onze type africain de la semaine    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Le plan de Benghabrit pour faire face à la grève    Violences contre les femmes et trafic de drogue en hausse    Gâteau renversé aux agrumes    La « main étrangère » au service du régime illégitime d'Alger durant la « sale guerre ».    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Liberté de la presse : Le Maroc renoue avec les méthodes de barbouzes    Aïn El Hammam : Un commerce informel encombrant    Boufarik : 32 Omras octroyées par l'association Ennour    Opposition unie, un rêve ?    Tiaret: Un réseau de vol de véhicules démantelé    EN - La liste des joueurs à retenir: Un casse-tête pour Belmadi    Ligue 2 - Probabilités de relégation: Le temps de la calculette est arrivé !    UMA et sociétés civiles: «Laisser le règlement du problème du Sahara Occidental aux Nations unies»    Le vendredi de tous les dangers    Boumerdès: Un véhicule de transport de fonds attaqué, 15 milliards volés    Le mot du Chahid à ces gens-là...    Sebaâ et Haniched renforcent la DTS    Les acteurs politiques face aux risques de dérapages    «L'assiette destinée au centre de formation du club est prête»    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Le développement de l'Afrique, un enjeu géostratégique au XXIe siècle»    Avec Ooredoo, suivez votre consommation d'eau sur votre mobile grâce au nouveau service exclusif «SEAAL Mobile»    Comment renforcer les capacités des bureaux d'hygiène    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Retour des «djihadistes», un vrai casse-tête pour les autorités françaises    Où est le programme ?    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Exportation de 860.000 œufs vers la Libye    Influence de la cuisine orientale sur la cuisine européenne du Moyen-âge    Bedoui dénonce des tentatives de "gâcher" l'élection    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    17 personnes décédées et 1.242 autres blessées en une semaine    Déclaration de politique générale : M. Ouyahia la présentera lundi prochain devant l'APN    Augmentation de la bourse et suppression des réfectoires    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nuit d'émentes à Bab el-Oued
Echauffourées entre jeunes et policiers
Publié dans Le Midi Libre le 17 - 11 - 2018

Des affrontements ont éclaté entre des jeunes et lesforces de l'ordre, dans lasoirée du jeudi 15 novembre2018, dans plusieurs quartiers deBab El Oued, à Alger.
Des affrontements ont éclaté entre des jeunes et lesforces de l'ordre, dans lasoirée du jeudi 15 novembre2018, dans plusieurs quartiers deBab El Oued, à Alger.
Selon plusieursmédias, des supporteursdu Mouloudia Club Alger(MCA), ont protesté contre les "violences policières" à leurégard dans les tribunes, durant plusieurs rencontres du championnat.Les échauffourées ont commencétout juste après la fin de larencontre entre l'USM Alger et le CS Constantine (2-1), àBologhine. Selon El Khabar, dessupporteurs du MCAont tenté derejoindre le stade
Omar-Hamadi,pour rencontrer les supporteursconstantinois venus assister aumatch.es tensions subsistent entre lessupporteurs des deux clubs,après les actes de violences et de vandalisme, dont ont fait preuveles supporteurs du CSConstantine l'année dernière,lors d'une rencontre ayant opposé le MCA à la JS Kabylie.Des manifestants ont jeté despierres sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc. D'autres ont affirmé que les supporteurs du MC Alger protestaientnotamment contre la "violence", "mépris", et le laisseraller des forces de l'ordre contre eux dans les tribunes. Ils évoquent notamment les incidents de Bordj Bou Arreridj, où des supporteurs locaux ont envahi le terrain et blessé certains cadres du club algérois et le passage à tabac d'un supporteur, cette semaine au stade du 5- Juillet. Vers 22 heures, le calme semblait revenu à Bab El-Oued, avec la dispersion des manifestants par les forces de l'ordre.
La FAF réagit enfin aux incidents du 5-Juillet
Trois jours après les graves incidents survenus au stade du 5- juillet, à la fin du match MC Alger – USM Bel-Abbès (0-1), dans le cadre du championnat de Ligue 1, la Fédération algérienne de football (FAF) a enfin réagi ce vendredi, en condamnant avec "fermeté ces incivilités"."Encore une fois, l'on a, malheureusement, relevé des scènes de violence sur certains stades du pays donnant une pale image de notre football. La FAF, tout en condamnant avec fermeté ces incivilités, ne compte pas croiser les bras et assister impuissante et sans réaction à ce spectaclechoquant, agaçant et parfois atroce envoyé des arènes censées être des lieux de fête, de joie et de fair-play", a-t-elle indiqué dans un communiqué, publié surson site officiel.
Les incidents survenus mardi soir, à la fin du match MC Alger– USM Bel-Abbès, ont fait 40blessés, dont quatre agents du service d'ordre se trouvant dans un état critique, selon un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que "10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la Protection civile ont été saccagés lors des échauffourées". La FAF s'est engagée à utiliser "tous les moyens légaux pour sévir contre toute forme de dépassement, et pour prendre des mesures nécessaires, appropriées et s'il le faut draconiennes pour décourager les ennemis dufootball et les fauteurs de troubles à accomplir leurs sales besognes", ajoute l'instance fédérale, tout en rendant hommage
"à certains dirigeants de club qui ont contribué à leur niveau, à bannir la violence et à rendre agréable le fait de se déplacer dans un stade, encourage ce genre d'initiative et demeure convaincue qu'avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, le phénomène de la violence dans nos stades est appelé à disparaître ". Les images et les scènes survenuesau 5-juillet montrent que, la violence revient en puissance dans un championnat déjà terni par un faible niveau technique, un arbitrage contesté et une corruption dont les dessous ont été dévoilés par la presse étrangère.
30 personnes en possession de drogue interpellées
Une trentaine d'interpellations ont été effectuées, jeudi soir, lors des échauffourées qui ont suivi la fin du match USMA-CSC au stade Omar Hamadi de Bologhine (Alger), a indiqué hier, un communiqué de laDirection générale de la Sûreténationale. Les mis en cause ont été interpellés troubles à l'ordre publicet destruction de biens publics. Une quantité de drogue a été saisie, à la suite de ces interpellations.La DGSN fait état d'un dizainede blessés parmi les éléments des forces de l'ordre intervenus lors de ces échauffourées.
Selon plusieursmédias, des supporteursdu Mouloudia Club Alger(MCA), ont protesté contre les "violences policières" à leurégard dans les tribunes, durant plusieurs rencontres du championnat.Les échauffourées ont commencétout juste après la fin de larencontre entre l'USM Alger et le CS Constantine (2-1), àBologhine. Selon El Khabar, dessupporteurs du MCAont tenté derejoindre le stade
Omar-Hamadi,pour rencontrer les supporteursconstantinois venus assister aumatch.es tensions subsistent entre lessupporteurs des deux clubs,après les actes de violences et de vandalisme, dont ont fait preuveles supporteurs du CSConstantine l'année dernière,lors d'une rencontre ayant opposé le MCA à la JS Kabylie.Des manifestants ont jeté despierres sur les forces de l'ordre, qui ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc. D'autres ont affirmé que les supporteurs du MC Alger protestaientnotamment contre la "violence", "mépris", et le laisseraller des forces de l'ordre contre eux dans les tribunes. Ils évoquent notamment les incidents de Bordj Bou Arreridj, où des supporteurs locaux ont envahi le terrain et blessé certains cadres du club algérois et le passage à tabac d'un supporteur, cette semaine au stade du 5- Juillet. Vers 22 heures, le calme semblait revenu à Bab El-Oued, avec la dispersion des manifestants par les forces de l'ordre.
La FAF réagit enfin aux incidents du 5-Juillet
Trois jours après les graves incidents survenus au stade du 5- juillet, à la fin du match MC Alger – USM Bel-Abbès (0-1), dans le cadre du championnat de Ligue 1, la Fédération algérienne de football (FAF) a enfin réagi ce vendredi, en condamnant avec "fermeté ces incivilités"."Encore une fois, l'on a, malheureusement, relevé des scènes de violence sur certains stades du pays donnant une pale image de notre football. La FAF, tout en condamnant avec fermeté ces incivilités, ne compte pas croiser les bras et assister impuissante et sans réaction à ce spectaclechoquant, agaçant et parfois atroce envoyé des arènes censées être des lieux de fête, de joie et de fair-play", a-t-elle indiqué dans un communiqué, publié surson site officiel.
Les incidents survenus mardi soir, à la fin du match MC Alger– USM Bel-Abbès, ont fait 40blessés, dont quatre agents du service d'ordre se trouvant dans un état critique, selon un communiqué de la direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant que "10 véhicules de la sûreté, un véhicule appartenant à un particulier et une ambulance de la Protection civile ont été saccagés lors des échauffourées". La FAF s'est engagée à utiliser "tous les moyens légaux pour sévir contre toute forme de dépassement, et pour prendre des mesures nécessaires, appropriées et s'il le faut draconiennes pour décourager les ennemis dufootball et les fauteurs de troubles à accomplir leurs sales besognes", ajoute l'instance fédérale, tout en rendant hommage
"à certains dirigeants de club qui ont contribué à leur niveau, à bannir la violence et à rendre agréable le fait de se déplacer dans un stade, encourage ce genre d'initiative et demeure convaincue qu'avec la conjugaison des efforts de tout un chacun, le phénomène de la violence dans nos stades est appelé à disparaître ". Les images et les scènes survenuesau 5-juillet montrent que, la violence revient en puissance dans un championnat déjà terni par un faible niveau technique, un arbitrage contesté et une corruption dont les dessous ont été dévoilés par la presse étrangère.
30 personnes en possession de drogue interpellées
Une trentaine d'interpellations ont été effectuées, jeudi soir, lors des échauffourées qui ont suivi la fin du match USMA-CSC au stade Omar Hamadi de Bologhine (Alger), a indiqué hier, un communiqué de laDirection générale de la Sûreténationale. Les mis en cause ont été interpellés troubles à l'ordre publicet destruction de biens publics. Une quantité de drogue a été saisie, à la suite de ces interpellations.La DGSN fait état d'un dizainede blessés parmi les éléments des forces de l'ordre intervenus lors de ces échauffourées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.