2 436 affaires traitées en 2017    La planche à billets plus sollicitée que prévu    Marche de soutien aux travailleurs de Cevital    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Les eurodéputés des Verts et de la gauche dénoncent un vote illégal au parlement européen    250 000 réfugiés pourraient rentrer en 2019, selon l'ONU    USMA, le dernier challenge pour 2018 s'envole !    L'Algérien Syoud bon dernier de sa série    Shakhtar-Lyon, duel pour le dernier ticket    Fin de la trêve entre le ministère de l'éducation et les syndicats    Deux élus locaux destitués    Les élèves de 43 écoles primaires de la wilaya mangent des repas froids    Aïn Témouchent célèbre le 11 Décembre    Mohamed Aïssa, le vivre-ensemble et tout le reste    Distribution de près de 2 000 logements    NA Hussein Dey: Lacète n'appréhende pas l'arbitrage en Zambie    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (Suite et fin)    Renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation: Les élus locaux en pleine campagne électorale    De quel droit vous parlez au nom des Algériens ?    Une bande de narcotrafiquants démantelée    Pour mauvaise gestion: Fin de fonctions du DG et du SG du CHU de Bejaïa    Kafka, l'Algérino    Louh: Enquêtes sur 67 affaires d'agressions sur des Algériens à l'étranger    L'ASM Oran en deuil: Mohamed El-Kadiri a tiré sa révérence    IS Tighennif: L'Idéal mène le bal    La terre des rêves, des chants de piste et des kangourous: Alice Springs, cœur central du territoire des Aborigènes, le 17 novembre 2018.    Transfert : Vers un retour de Boudebouz en Ligue 1 française    GTMO 5+5: 9e réunion des ministres des Transports mercredi à Nouakchott    Guerre commerciale : Les Etats-Unis et la Chine au bord du gouffre financier    Les "gilets jaunes" annoncent une nouvelle journée de manifestations    Espagne : Madrid menace d'intervenir en Catalogne    4 établissements fermés !    Le projet approuvé par le CNI    L'Office central de la répression de la corruption dissous ?    Le FLN favorisé    Commerce : Ouverture de la 1ère Foire commerciale intra-africaine au Caire    Necib à la Radio : "Le bilan 2018 du secteur des ressources en eau est positif"    Union des radios et télévisions arabes : Réélection du DG de la Radio algérienne    La 15e édition de DimaJazz du 18 au 22 décembre    Pacte mondial sur les migrations: Les observations de l'Algérie    Agressions contre des Algériens à l'étranger: Enquêtes sur 67 affaires    Coup d'envoi de la 11e édition du Salon Djurdjura du livre à Tizi-Ouzou: Plaidoyer la promotion de l'acte de lire et du livre    TIARET : 2 individus arrêtés et 3 voitures et un fusil saisis    MASCARA : Un sexagénaire se suicide à El Keurt    2 000 marcheurs pour la liberté à Béjaïa    Les textes désormais contestables    Coupe d'Algérie: DRB Tadjenanet-CRB et ESS- O Médéa, affiches des 32es de finale    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ould Abbès fait-il de la résistance ?
Il affirme être en période de repos
Publié dans Le Midi Libre le 18 - 11 - 2018

Décidément, le FLN ne cessera jamais d'étonner etde dérouter analystes etobservateurs. En effet, et alorsqu'on croyait la parenthèse dudépart du secrétaire généraldu parti, Djamel Ould Abbès,définitivement fermée, nevoila-t-il pas qu'uncommuniqué vient remettreen question cette donne, etsemer le doute dans l'espritde tout le monde.
Décidément, le FLN ne cessera jamais d'étonner etde dérouter analystes etobservateurs. En effet, et alorsqu'on croyait la parenthèse dudépart du secrétaire généraldu parti, Djamel Ould Abbès,définitivement fermée, nevoila-t-il pas qu'uncommuniqué vient remettreen question cette donne, etsemer le doute dans l'espritde tout le monde.
Un communiqué qui laisse clairement penser que, Djamel Ould Abbes n'apas démissionné et qu'il est toujourssecrétaire général du parti. "Le secrétairegénéral du parti du Front de libérationnationale, le docteur Djamel Ould Abbes,affirme qu'il est en période de repos, aprèsle problème de santé qu'il a eu.Comme il affirme, qu'il n'a fait aucunedéclaration et que tout ce qui lui a été attribuédans certains medias,
est dénué de tout fondement et dément catégoriquement tout ce qui a été rapporté comme rumeurs à cesujet" indique un communiqué portantl'entête du secrétariat général du parti duFLN.Un communiqué à travers lequel, OuldAbbes veut clairement dire qu'il est toujoursle secrétaire général du parti, alorsque depuis mercredi, l'on pensait qu'il adéfinitivement quitté ses fonctions, suiteau malaise qu'il a eu. De plus, dans ce communiqué le parti soutient qu'OuldAbbes n'a accordé aucune déclaration auxmédias, contrairement à ce qui a été rapporté.Or, jeudi, de nombreux médias ontrapporté ses déclarations, dans lesquelles ilindique, notamment, que son "uniquesouci c'est son état de santé".Ce communiqué rend
encore plus illisible la situation et ce, d'autant qu'il n'a pas du
tout été question d'un quelconque départde Djamel Ould Abbes, du secrétariat généraldu parti ce qui s'inscrit totalement enporte-à-faux avec l'information rapportéepar une dépêche de l'APS. Citant unesource officielle, l'APS indique que cesont des "soucis de santé", qui lui imposentun congé de "longue durée".L'agence de presse gouvernementaleconfirme aussi que, c'est Mouad Bouchareb qui le remplace, en attendant que les instances du parti habilitées nedécident du nom de son successeur. Hier samedi, les propos d'un ministre du FLN ont abondé dans ce même sens, ne laissant aucune place au doute sur l'avenir de Djamel Ould Abbes.
"Les changements intervenus à la tête duFLN sont arrivés au bon moment" , a en effet, indiqué le ministre chargé des Relations avec le parlement, Mahdjoub Bedda, en remerciant le président du parti, le président Bouteflika en l'occurrence, d'avoir "insufflé du sang nouveau qui sera un stimulant pour les militants pour fournir des efforts et appuyer la nouvelle direction provisoire du parti,
à sa tête Mouad Bouchareb". Dans tous les cas, ce nouveau rebondissement ne fait qu'ouvrir la voie, à la multiplication des spéculations sur la situation interne que traverse l'ex-parti unique. D'aucuns s'interrogent, à juste titre d'ailleurs, sur ce qui s'est réellement passé mercredi dernier. L'on sait désormais maintenant, que Djamel Ould Abbes n'a pas démissionné, et qu'il se considère toujours comme le secrétaire général du parti ,alors que de nombreux dirigeants du parti ont, d'ores etdéjà, fait acte d'allégeance à Mouad Bouchareb.Ont-ils trop vite enterré Ould Abes ? Cedernier compte-t-il vraiment garder la mainet agir de la même manière que le président de l'APN, Said Bouhadja, en faisant de la résistance ?
Un communiqué qui laisse clairement penser que, Djamel Ould Abbes n'apas démissionné et qu'il est toujourssecrétaire général du parti. "Le secrétairegénéral du parti du Front de libérationnationale, le docteur Djamel Ould Abbes,affirme qu'il est en période de repos, aprèsle problème de santé qu'il a eu.Comme il affirme, qu'il n'a fait aucunedéclaration et que tout ce qui lui a été attribuédans certains medias,
est dénué de tout fondement et dément catégoriquement tout ce qui a été rapporté comme rumeurs à cesujet" indique un communiqué portantl'entête du secrétariat général du parti duFLN.Un communiqué à travers lequel, OuldAbbes veut clairement dire qu'il est toujoursle secrétaire général du parti, alorsque depuis mercredi, l'on pensait qu'il adéfinitivement quitté ses fonctions, suiteau malaise qu'il a eu. De plus, dans ce communiqué le parti soutient qu'OuldAbbes n'a accordé aucune déclaration auxmédias, contrairement à ce qui a été rapporté.Or, jeudi, de nombreux médias ontrapporté ses déclarations, dans lesquelles ilindique, notamment, que son "uniquesouci c'est son état de santé".Ce communiqué rend
encore plus illisible la situation et ce, d'autant qu'il n'a pas du
tout été question d'un quelconque départde Djamel Ould Abbes, du secrétariat généraldu parti ce qui s'inscrit totalement enporte-à-faux avec l'information rapportéepar une dépêche de l'APS. Citant unesource officielle, l'APS indique que cesont des "soucis de santé", qui lui imposentun congé de "longue durée".L'agence de presse gouvernementaleconfirme aussi que, c'est Mouad Bouchareb qui le remplace, en attendant que les instances du parti habilitées nedécident du nom de son successeur. Hier samedi, les propos d'un ministre du FLN ont abondé dans ce même sens, ne laissant aucune place au doute sur l'avenir de Djamel Ould Abbes.
"Les changements intervenus à la tête duFLN sont arrivés au bon moment" , a en effet, indiqué le ministre chargé des Relations avec le parlement, Mahdjoub Bedda, en remerciant le président du parti, le président Bouteflika en l'occurrence, d'avoir "insufflé du sang nouveau qui sera un stimulant pour les militants pour fournir des efforts et appuyer la nouvelle direction provisoire du parti,
à sa tête Mouad Bouchareb". Dans tous les cas, ce nouveau rebondissement ne fait qu'ouvrir la voie, à la multiplication des spéculations sur la situation interne que traverse l'ex-parti unique. D'aucuns s'interrogent, à juste titre d'ailleurs, sur ce qui s'est réellement passé mercredi dernier. L'on sait désormais maintenant, que Djamel Ould Abbes n'a pas démissionné, et qu'il se considère toujours comme le secrétaire général du parti ,alors que de nombreux dirigeants du parti ont, d'ores etdéjà, fait acte d'allégeance à Mouad Bouchareb.Ont-ils trop vite enterré Ould Abes ? Cedernier compte-t-il vraiment garder la mainet agir de la même manière que le président de l'APN, Said Bouhadja, en faisant de la résistance ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.