«La France est «reconnaissante» à l'Algérie»    «Les autorités publiques appelées à prendre les mesures nécessaires»    La Déclaration du patrimoine escamotée    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    Sept victimes dont quatre morts en 24 heures    ELLE OUVRE LA VOIE A TOUTES LES INITIATIVES : L'alliance présidentielle change de cap    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    Soins en France, rien de nouveau    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Oran Stage hivernal à Oran    Tayeb Meziani, trois ans à l'ES Tunis    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Les gilets jaunes voient rouge    Boca débouté    El Partiya, un spectacle d'improvisation avec le public    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Une vingtaine de point retenus sur la route de la corniche supérieure: Des panneaux publicitaires pour renflouer les caisses des communes    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Un réseau de dealers démantelé près de Sidi Maarouf    Un deal à consolider    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    USM Bel-Abbès: Le wali promet de débloquer la situation    Oran: 17 harraga, dont des Marocains et des Yéménites interceptés    Tailleur de pierres, un métier ancestral    G5 Sahel : L'UE et la France, principaux bailleurs de projets de développement    France : Couacs ou désaccords, la fiscalité fait débat au gouvernement    Prévue pour l'exercice 2018/2019 : Augmentation de la production céréalière à 90 millions de quintaux    Tentatives visant à discréditer l'action humanitaire Les médias appelés à y faire face    Industrie pharmaceutique: L'évolution du secteur se poursuit avec plus de 350 projets en cours de réalisation    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Huawei Nouveau coup dur pour le géant chinois des télécoms    Durant les 9 premiers mois de 2018 : Les exportations agricoles algériennes ont dépassé les 57 millions de dollars    AT offre 1 mois de connexion gratuit pour tout rechargement de 3 mois ou plus    "Doki Doki'' menace la vie des adolescents    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    11.000 actions de protestation populaire    Divergences au sommet    Le Forum économique mondial relève les "progrès" de l'Algérie en matière des TIC    Tirage au sort aujourd'hui à Alger    Béatification de 19 religieux catholiques à Oran    Elections sénatoriales: Huit candidatures validées à Boumerdès    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public    Conseil des droits de l'Homme: Plus de 1300 plaintes reçues en deux ans    Tlemcen: Hommage aux invalides de la guerre de libération    Des missiles air-sol antichars saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "Onze" gagnant de Belmadi
Qualifications can-2019 / Togo 1 - Algérie 4
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 11 - 2018

Six joueurs, qui évoluent ou ayant évolué en Championnat algérien, ont été alignés dansle onze de départ dimanche face au Togo à Lomé,contribuant ainsi grandementau large succès décroché parles Verts, synonyme dequalification pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations Can-2019.
Six joueurs, qui évoluent ou ayant évolué en Championnat algérien, ont été alignés dansle onze de départ dimanche face au Togo à Lomé,contribuant ainsi grandementau large succès décroché parles Verts, synonyme dequalification pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations Can-2019.
Le coach national, Djamel Belmadi, a réussi son pari en permettant à des"novices" de signer leur première ensélection nationale en match officiel :Oussama Chita (USM Alger), YoucefBelaïli (ES Tunis) et Djamel EddineBenlameri (Al-Shabab/ Arabie saoudite).Trois autres joueurs, passés par la Ligue 1Mobilis, ont été également titularisés lors de cette rencontre face aux Eperviers. Il
s'agit de Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), ainsi que les deux joueursformés à l'Académie JMG/ Paradou AC :Youcef Atal (OGC Nice/France) et RamyBensebaïni (Stade rennais/France).L'ancien défenseur de l'USMA AyoubAbdellaoui, actuellement au FC Sion(Suisse), a été incorporé en secondepériode. Confronté à une cascade d'absences: Yacine Brahimi et MohamedFarès, blessés, ainsi qu'Aïssa Mandi, suspendu,Belmadi s'est vu obligé de composerun onze inédit, constitué majoritairementde joueurs passés par le championnational.
Le pari qui paraît risqué au vu del'enjeu de ce match s'est avéré finalementréussi puisque les éléments alignés ont putirer leur épingle du jeu, notamment Atal et le nouveau baroudeur attitré Bounedjah, auteur de son 7e but sous lemaillot national. Youcef Belaïli, passé par une zone de turbulences, a réussi son come-back chez les Verts, parvenant à donner du fil à retordre aux défenseurs togolais. Récent vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique avec l'ES Tunis, l'enfant d'Oran effectue un retour gagnant en sélection nationale, après plus de troisannées d'absence. Belaïli, dont les qualitésrestent indéniables, est parvenu à réhabiliter son image.
Erreur sur la feuille de match
Par ailleurs, les représentants des médias présents dimanche au stade municipal de Lomé ont été surpris de constater une contradiction entre le onze algérien annoncé initialement sur la feuille de match et les joueurs présents sur le terrain pour la traditionnelle séance d'échauffement. Alors que le défenseur Lyès Hassani et leilieu de terrain offensif Abderrahmane Meziane figuraient sur la feuille de match, les journalistes ont noté la présence d'Oussama Chita et Youcef Belaïli à leur place. D'aucuns s'interrogeaient sur l'origine de cette confusion. Du côté algérien,la transcription des noms de joueurs est derrière cette erreur, alors que du côté togolais l'on affirme que l'erreur n'était pas innocente. "J'étais surpris de constater qu'il y avait des joueurs qui ne sont pas présents sur la feuille de match. Je ne sais pas si cela est dû à une erreur dansles numéros de dossard, ou il s'agit d'uncoup prémédité de la part des Algériens",
a affirmé, l'air étonné, le coach du Togo le Français Claude Leroy. Toutefois, selonplusieurs journalistes togolais, cette "confusion" n'explique en rien la déroute de leur équipe sur un score si large, ce quicompromet sérieusement les chances desEperviers à se qualifier pour la Can-2019.Grâce à cette retentissante victoire,l'équipe nationale algérienne est assurée de terminer leader du groupe D en comptant, désormais, 10 points, soit trois deplus que le Bénin (7 pts). Le Togo et laGambie suivent derrière avec 5 pointschacun. La 6e et dernière journée prévueen mars 2019 sera décisive pour les troisautres sélections. L'Algérie accueillera laGambie, alors que le Bénin affrontera à Cotonou le Togo.
Une nouvelle ère commence !
La victoire de la sélection algérienne de football (4-1) chez son homologue togolaise, dimanche soir à Lomé, pour le compte de la 5e journée des éliminatoiresde la prochaine Coupe d'Afrique desnations (CAN-2019) était la première en déplacement pour les Verts depuis 2016, ce qui laisse présager le début d'une nouvelleère, sous la houlette du sélectionneur Djamel Belmadi.
En effet, plusqu'avoir assuré la qualification de l'Algérie à la phase finale de la prochaineCan, une journée avant la fin des éliminatoires,cette large victoire a été porteused'un message d'espoir pour sélectioneurtrie par sa non-qualification auMondial-2018 en Russie et qui jusque-là semblait se chercher encore. Une fortbelle prestation, qualifiée de "match référence"par la plupart des joueurs et destechniciens présents à Lomé, car outre les belles choses qui ont été démontrées du point de vue qualité de jeu. Les Verts avaient fait preuve d'une grande rigueurdéfensive, tout en faisant parler la poudredevant, comme le montrent si bien les quatre buts maqué. Un coup d'éclat qui pourtant était loin d'être évident, au vu des conditions d'avant-match, et qui pour la plupart étaient défavorables, à commencerpar le fait de jouer en déplacement, chez adversaire revigoré, qui se devait de gagner pour espérer se qualifier.Mais le principal handicap résidait
probablementdans la rudesse du climat, car les camarades de Ryad Mahrez devaient braverla chaleur et le taux élevé d'humidité, sans oublier cette pelouse synthétique, qui était loin de fournir le meilleur outil de travail pour équipe "joueuse" et technique,qui nécessitait un terrain de qualité pour pouvoir s'exprimer. D'ailleurs, mêmeles Togolais avaient émis des réserves surcette pelouse, qui selon eux étaient derrière les précédents faux pas à domicile, notamment contre le Bénin et la Gambie. Des faits qui donnent plus de mérite à la performance de la sélection algériennelors de cette 5e journée des éliminatoiresde la Can-2019 et qui laissent présager un avenir radieux, pour peu qu'elle continue à travailler pour progresser et être au rendez- vous au Cameroun, lors de la phase finale de cette Coupe d'Afrique des nations. "Je suis très heureux, surtout que cela fait longtemps que nous n'avons pasremporté un aussi large succès à l'extérieur",
a indiqué juste après la fin du match le président de la Fédération Kheireddine Zetchi, considérant que "le fait d'avoir marqué trois buts en l'espace de seulement une demi-heure est un pointtrès positif". Un regain de forme que lepremier responsable de la Faf attribue "en grande partie" au fait que le nouveausélectionneur national "Djamel Belmadi a radicalement changé la mentalité" qui régnait au sein du groupe. "A son arrivée aux commandes techniques des Verts, il acommencé par déceler ce qui n'allait pas avant de s'y attaquer, et je pense que cette large victoire à Lomé prouve qu'il commence à récolter les fruits de son dur labeur", a considéré Zetchi.
Autre fait saillant relevé par le président de la Fafdans la nouvelle stratégie adoptée parBelmadi dans sa gestion de l'équipe, le fait "de ne plus faire confiance, demanière systématique aux grands noms etde ne pas hésiter à donner la chance à denouveaux éléments, nettement moins bien connus". En effet, pour ce déplacement àLomé, Belmadi n'a pas hésité à laisserSaphir Taïder sur le banc, alors qu'il étaitun titulaire indiscutable dans le onzenational, tout comme Nabil Bentaleb, quilui n'a même pas été retenu pour le déplacementau Togo.
Des absences de marque,auxquelles s'ajoutent les non-convocationsd'autres "habitués" comme RachidGhezzal, Ishak Belfodil et AdlèneGuedioura, et à la place desquels Belmadia préféré faire confiance à des élémentsnettement moins bien connus, comme lesUsmistes Abderrahmane Meziane etOussama Chita. La dernière victoire desVerts en déplacement remonte à juin2016, pour le compte des éliminatoires dela CAN-2017.
C'était contre les Seychelles (0-2) en match disputé dans la capitale Victoria. "Cela fait un bonmoment que nous attendons cette victoire en déplacement, et nous sommes heureuxde l'avoir enfin obtenue", a indiqué, pour sa part, le sélectionneur national, considérantque "c'est un bon début, en attendantle vrai retour de l'Equipe nationale auxdevants de la scène" footballistique continentale. Le renouveau et la nouvelle mentalitéévoqués par Kheireddine Zetchi concernantl'apport du nouveau sélectionneurnational depuis son intronisation, en août dernier, ont été confirmés même par le meneur de jeu Sofiane Feghouli, selonlequel Belmadi "a apporté un nouveau souffle au groupe, et l'a libéré sur le plan psychologique" ce qui, selon lui, "a permisde tuer le match en l'espace de seulementune demi-heure" à Lomé. Grâce à ce précieux succès en déplacement, l'Algérie consolide sa place en tête du groupe
"D" avec dix points, devant le Bénin (7 pts), au moment où le Togo et la Gambie fermentla marche, avec un capital identiquede cinq unités pour chacun d'entre eux.Les Verts sont, donc, d'ores et déjà assurés de terminer leader de leur groupe et de disputer la phase finale de la prochaineCAN au Cameroun. Leur prochain matchcontre la Gambie, prévu le 19 mars 2019 pour le compte de la 6e et dernière journéede ces éliminatoires, ne sera, donc,qu'une simple formalité.
Le coach national, Djamel Belmadi, a réussi son pari en permettant à des"novices" de signer leur première ensélection nationale en match officiel :Oussama Chita (USM Alger), YoucefBelaïli (ES Tunis) et Djamel EddineBenlameri (Al-Shabab/ Arabie saoudite).Trois autres joueurs, passés par la Ligue 1Mobilis, ont été également titularisés lors de cette rencontre face aux Eperviers. Il
s'agit de Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), ainsi que les deux joueursformés à l'Académie JMG/ Paradou AC :Youcef Atal (OGC Nice/France) et RamyBensebaïni (Stade rennais/France).L'ancien défenseur de l'USMA AyoubAbdellaoui, actuellement au FC Sion(Suisse), a été incorporé en secondepériode. Confronté à une cascade d'absences: Yacine Brahimi et MohamedFarès, blessés, ainsi qu'Aïssa Mandi, suspendu,Belmadi s'est vu obligé de composerun onze inédit, constitué majoritairementde joueurs passés par le championnational.
Le pari qui paraît risqué au vu del'enjeu de ce match s'est avéré finalementréussi puisque les éléments alignés ont putirer leur épingle du jeu, notamment Atal et le nouveau baroudeur attitré Bounedjah, auteur de son 7e but sous lemaillot national. Youcef Belaïli, passé par une zone de turbulences, a réussi son come-back chez les Verts, parvenant à donner du fil à retordre aux défenseurs togolais. Récent vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique avec l'ES Tunis, l'enfant d'Oran effectue un retour gagnant en sélection nationale, après plus de troisannées d'absence. Belaïli, dont les qualitésrestent indéniables, est parvenu à réhabiliter son image.
Erreur sur la feuille de match
Par ailleurs, les représentants des médias présents dimanche au stade municipal de Lomé ont été surpris de constater une contradiction entre le onze algérien annoncé initialement sur la feuille de match et les joueurs présents sur le terrain pour la traditionnelle séance d'échauffement. Alors que le défenseur Lyès Hassani et leilieu de terrain offensif Abderrahmane Meziane figuraient sur la feuille de match, les journalistes ont noté la présence d'Oussama Chita et Youcef Belaïli à leur place. D'aucuns s'interrogeaient sur l'origine de cette confusion. Du côté algérien,la transcription des noms de joueurs est derrière cette erreur, alors que du côté togolais l'on affirme que l'erreur n'était pas innocente. "J'étais surpris de constater qu'il y avait des joueurs qui ne sont pas présents sur la feuille de match. Je ne sais pas si cela est dû à une erreur dansles numéros de dossard, ou il s'agit d'uncoup prémédité de la part des Algériens",
a affirmé, l'air étonné, le coach du Togo le Français Claude Leroy. Toutefois, selonplusieurs journalistes togolais, cette "confusion" n'explique en rien la déroute de leur équipe sur un score si large, ce quicompromet sérieusement les chances desEperviers à se qualifier pour la Can-2019.Grâce à cette retentissante victoire,l'équipe nationale algérienne est assurée de terminer leader du groupe D en comptant, désormais, 10 points, soit trois deplus que le Bénin (7 pts). Le Togo et laGambie suivent derrière avec 5 pointschacun. La 6e et dernière journée prévueen mars 2019 sera décisive pour les troisautres sélections. L'Algérie accueillera laGambie, alors que le Bénin affrontera à Cotonou le Togo.
Une nouvelle ère commence !
La victoire de la sélection algérienne de football (4-1) chez son homologue togolaise, dimanche soir à Lomé, pour le compte de la 5e journée des éliminatoiresde la prochaine Coupe d'Afrique desnations (CAN-2019) était la première en déplacement pour les Verts depuis 2016, ce qui laisse présager le début d'une nouvelleère, sous la houlette du sélectionneur Djamel Belmadi.
En effet, plusqu'avoir assuré la qualification de l'Algérie à la phase finale de la prochaineCan, une journée avant la fin des éliminatoires,cette large victoire a été porteused'un message d'espoir pour sélectioneurtrie par sa non-qualification auMondial-2018 en Russie et qui jusque-là semblait se chercher encore. Une fortbelle prestation, qualifiée de "match référence"par la plupart des joueurs et destechniciens présents à Lomé, car outre les belles choses qui ont été démontrées du point de vue qualité de jeu. Les Verts avaient fait preuve d'une grande rigueurdéfensive, tout en faisant parler la poudredevant, comme le montrent si bien les quatre buts maqué. Un coup d'éclat qui pourtant était loin d'être évident, au vu des conditions d'avant-match, et qui pour la plupart étaient défavorables, à commencerpar le fait de jouer en déplacement, chez adversaire revigoré, qui se devait de gagner pour espérer se qualifier.Mais le principal handicap résidait
probablementdans la rudesse du climat, car les camarades de Ryad Mahrez devaient braverla chaleur et le taux élevé d'humidité, sans oublier cette pelouse synthétique, qui était loin de fournir le meilleur outil de travail pour équipe "joueuse" et technique,qui nécessitait un terrain de qualité pour pouvoir s'exprimer. D'ailleurs, mêmeles Togolais avaient émis des réserves surcette pelouse, qui selon eux étaient derrière les précédents faux pas à domicile, notamment contre le Bénin et la Gambie. Des faits qui donnent plus de mérite à la performance de la sélection algériennelors de cette 5e journée des éliminatoiresde la Can-2019 et qui laissent présager un avenir radieux, pour peu qu'elle continue à travailler pour progresser et être au rendez- vous au Cameroun, lors de la phase finale de cette Coupe d'Afrique des nations. "Je suis très heureux, surtout que cela fait longtemps que nous n'avons pasremporté un aussi large succès à l'extérieur",
a indiqué juste après la fin du match le président de la Fédération Kheireddine Zetchi, considérant que "le fait d'avoir marqué trois buts en l'espace de seulement une demi-heure est un pointtrès positif". Un regain de forme que lepremier responsable de la Faf attribue "en grande partie" au fait que le nouveausélectionneur national "Djamel Belmadi a radicalement changé la mentalité" qui régnait au sein du groupe. "A son arrivée aux commandes techniques des Verts, il acommencé par déceler ce qui n'allait pas avant de s'y attaquer, et je pense que cette large victoire à Lomé prouve qu'il commence à récolter les fruits de son dur labeur", a considéré Zetchi.
Autre fait saillant relevé par le président de la Fafdans la nouvelle stratégie adoptée parBelmadi dans sa gestion de l'équipe, le fait "de ne plus faire confiance, demanière systématique aux grands noms etde ne pas hésiter à donner la chance à denouveaux éléments, nettement moins bien connus". En effet, pour ce déplacement àLomé, Belmadi n'a pas hésité à laisserSaphir Taïder sur le banc, alors qu'il étaitun titulaire indiscutable dans le onzenational, tout comme Nabil Bentaleb, quilui n'a même pas été retenu pour le déplacementau Togo.
Des absences de marque,auxquelles s'ajoutent les non-convocationsd'autres "habitués" comme RachidGhezzal, Ishak Belfodil et AdlèneGuedioura, et à la place desquels Belmadia préféré faire confiance à des élémentsnettement moins bien connus, comme lesUsmistes Abderrahmane Meziane etOussama Chita. La dernière victoire desVerts en déplacement remonte à juin2016, pour le compte des éliminatoires dela CAN-2017.
C'était contre les Seychelles (0-2) en match disputé dans la capitale Victoria. "Cela fait un bonmoment que nous attendons cette victoire en déplacement, et nous sommes heureuxde l'avoir enfin obtenue", a indiqué, pour sa part, le sélectionneur national, considérantque "c'est un bon début, en attendantle vrai retour de l'Equipe nationale auxdevants de la scène" footballistique continentale. Le renouveau et la nouvelle mentalitéévoqués par Kheireddine Zetchi concernantl'apport du nouveau sélectionneurnational depuis son intronisation, en août dernier, ont été confirmés même par le meneur de jeu Sofiane Feghouli, selonlequel Belmadi "a apporté un nouveau souffle au groupe, et l'a libéré sur le plan psychologique" ce qui, selon lui, "a permisde tuer le match en l'espace de seulementune demi-heure" à Lomé. Grâce à ce précieux succès en déplacement, l'Algérie consolide sa place en tête du groupe
"D" avec dix points, devant le Bénin (7 pts), au moment où le Togo et la Gambie fermentla marche, avec un capital identiquede cinq unités pour chacun d'entre eux.Les Verts sont, donc, d'ores et déjà assurés de terminer leader de leur groupe et de disputer la phase finale de la prochaineCAN au Cameroun. Leur prochain matchcontre la Gambie, prévu le 19 mars 2019 pour le compte de la 6e et dernière journéede ces éliminatoires, ne sera, donc,qu'une simple formalité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.