14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "Onze" gagnant de Belmadi
Qualifications can-2019 / Togo 1 - Algérie 4
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 11 - 2018

Six joueurs, qui évoluent ou ayant évolué en Championnat algérien, ont été alignés dansle onze de départ dimanche face au Togo à Lomé,contribuant ainsi grandementau large succès décroché parles Verts, synonyme dequalification pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations Can-2019.
Six joueurs, qui évoluent ou ayant évolué en Championnat algérien, ont été alignés dansle onze de départ dimanche face au Togo à Lomé,contribuant ainsi grandementau large succès décroché parles Verts, synonyme dequalification pour la prochaine Coupe d'Afrique des nations Can-2019.
Le coach national, Djamel Belmadi, a réussi son pari en permettant à des"novices" de signer leur première ensélection nationale en match officiel :Oussama Chita (USM Alger), YoucefBelaïli (ES Tunis) et Djamel EddineBenlameri (Al-Shabab/ Arabie saoudite).Trois autres joueurs, passés par la Ligue 1Mobilis, ont été également titularisés lors de cette rencontre face aux Eperviers. Il
s'agit de Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), ainsi que les deux joueursformés à l'Académie JMG/ Paradou AC :Youcef Atal (OGC Nice/France) et RamyBensebaïni (Stade rennais/France).L'ancien défenseur de l'USMA AyoubAbdellaoui, actuellement au FC Sion(Suisse), a été incorporé en secondepériode. Confronté à une cascade d'absences: Yacine Brahimi et MohamedFarès, blessés, ainsi qu'Aïssa Mandi, suspendu,Belmadi s'est vu obligé de composerun onze inédit, constitué majoritairementde joueurs passés par le championnational.
Le pari qui paraît risqué au vu del'enjeu de ce match s'est avéré finalementréussi puisque les éléments alignés ont putirer leur épingle du jeu, notamment Atal et le nouveau baroudeur attitré Bounedjah, auteur de son 7e but sous lemaillot national. Youcef Belaïli, passé par une zone de turbulences, a réussi son come-back chez les Verts, parvenant à donner du fil à retordre aux défenseurs togolais. Récent vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique avec l'ES Tunis, l'enfant d'Oran effectue un retour gagnant en sélection nationale, après plus de troisannées d'absence. Belaïli, dont les qualitésrestent indéniables, est parvenu à réhabiliter son image.
Erreur sur la feuille de match
Par ailleurs, les représentants des médias présents dimanche au stade municipal de Lomé ont été surpris de constater une contradiction entre le onze algérien annoncé initialement sur la feuille de match et les joueurs présents sur le terrain pour la traditionnelle séance d'échauffement. Alors que le défenseur Lyès Hassani et leilieu de terrain offensif Abderrahmane Meziane figuraient sur la feuille de match, les journalistes ont noté la présence d'Oussama Chita et Youcef Belaïli à leur place. D'aucuns s'interrogeaient sur l'origine de cette confusion. Du côté algérien,la transcription des noms de joueurs est derrière cette erreur, alors que du côté togolais l'on affirme que l'erreur n'était pas innocente. "J'étais surpris de constater qu'il y avait des joueurs qui ne sont pas présents sur la feuille de match. Je ne sais pas si cela est dû à une erreur dansles numéros de dossard, ou il s'agit d'uncoup prémédité de la part des Algériens",
a affirmé, l'air étonné, le coach du Togo le Français Claude Leroy. Toutefois, selonplusieurs journalistes togolais, cette "confusion" n'explique en rien la déroute de leur équipe sur un score si large, ce quicompromet sérieusement les chances desEperviers à se qualifier pour la Can-2019.Grâce à cette retentissante victoire,l'équipe nationale algérienne est assurée de terminer leader du groupe D en comptant, désormais, 10 points, soit trois deplus que le Bénin (7 pts). Le Togo et laGambie suivent derrière avec 5 pointschacun. La 6e et dernière journée prévueen mars 2019 sera décisive pour les troisautres sélections. L'Algérie accueillera laGambie, alors que le Bénin affrontera à Cotonou le Togo.
Une nouvelle ère commence !
La victoire de la sélection algérienne de football (4-1) chez son homologue togolaise, dimanche soir à Lomé, pour le compte de la 5e journée des éliminatoiresde la prochaine Coupe d'Afrique desnations (CAN-2019) était la première en déplacement pour les Verts depuis 2016, ce qui laisse présager le début d'une nouvelleère, sous la houlette du sélectionneur Djamel Belmadi.
En effet, plusqu'avoir assuré la qualification de l'Algérie à la phase finale de la prochaineCan, une journée avant la fin des éliminatoires,cette large victoire a été porteused'un message d'espoir pour sélectioneurtrie par sa non-qualification auMondial-2018 en Russie et qui jusque-là semblait se chercher encore. Une fortbelle prestation, qualifiée de "match référence"par la plupart des joueurs et destechniciens présents à Lomé, car outre les belles choses qui ont été démontrées du point de vue qualité de jeu. Les Verts avaient fait preuve d'une grande rigueurdéfensive, tout en faisant parler la poudredevant, comme le montrent si bien les quatre buts maqué. Un coup d'éclat qui pourtant était loin d'être évident, au vu des conditions d'avant-match, et qui pour la plupart étaient défavorables, à commencerpar le fait de jouer en déplacement, chez adversaire revigoré, qui se devait de gagner pour espérer se qualifier.Mais le principal handicap résidait
probablementdans la rudesse du climat, car les camarades de Ryad Mahrez devaient braverla chaleur et le taux élevé d'humidité, sans oublier cette pelouse synthétique, qui était loin de fournir le meilleur outil de travail pour équipe "joueuse" et technique,qui nécessitait un terrain de qualité pour pouvoir s'exprimer. D'ailleurs, mêmeles Togolais avaient émis des réserves surcette pelouse, qui selon eux étaient derrière les précédents faux pas à domicile, notamment contre le Bénin et la Gambie. Des faits qui donnent plus de mérite à la performance de la sélection algériennelors de cette 5e journée des éliminatoiresde la Can-2019 et qui laissent présager un avenir radieux, pour peu qu'elle continue à travailler pour progresser et être au rendez- vous au Cameroun, lors de la phase finale de cette Coupe d'Afrique des nations. "Je suis très heureux, surtout que cela fait longtemps que nous n'avons pasremporté un aussi large succès à l'extérieur",
a indiqué juste après la fin du match le président de la Fédération Kheireddine Zetchi, considérant que "le fait d'avoir marqué trois buts en l'espace de seulement une demi-heure est un pointtrès positif". Un regain de forme que lepremier responsable de la Faf attribue "en grande partie" au fait que le nouveausélectionneur national "Djamel Belmadi a radicalement changé la mentalité" qui régnait au sein du groupe. "A son arrivée aux commandes techniques des Verts, il acommencé par déceler ce qui n'allait pas avant de s'y attaquer, et je pense que cette large victoire à Lomé prouve qu'il commence à récolter les fruits de son dur labeur", a considéré Zetchi.
Autre fait saillant relevé par le président de la Fafdans la nouvelle stratégie adoptée parBelmadi dans sa gestion de l'équipe, le fait "de ne plus faire confiance, demanière systématique aux grands noms etde ne pas hésiter à donner la chance à denouveaux éléments, nettement moins bien connus". En effet, pour ce déplacement àLomé, Belmadi n'a pas hésité à laisserSaphir Taïder sur le banc, alors qu'il étaitun titulaire indiscutable dans le onzenational, tout comme Nabil Bentaleb, quilui n'a même pas été retenu pour le déplacementau Togo.
Des absences de marque,auxquelles s'ajoutent les non-convocationsd'autres "habitués" comme RachidGhezzal, Ishak Belfodil et AdlèneGuedioura, et à la place desquels Belmadia préféré faire confiance à des élémentsnettement moins bien connus, comme lesUsmistes Abderrahmane Meziane etOussama Chita. La dernière victoire desVerts en déplacement remonte à juin2016, pour le compte des éliminatoires dela CAN-2017.
C'était contre les Seychelles (0-2) en match disputé dans la capitale Victoria. "Cela fait un bonmoment que nous attendons cette victoire en déplacement, et nous sommes heureuxde l'avoir enfin obtenue", a indiqué, pour sa part, le sélectionneur national, considérantque "c'est un bon début, en attendantle vrai retour de l'Equipe nationale auxdevants de la scène" footballistique continentale. Le renouveau et la nouvelle mentalitéévoqués par Kheireddine Zetchi concernantl'apport du nouveau sélectionneurnational depuis son intronisation, en août dernier, ont été confirmés même par le meneur de jeu Sofiane Feghouli, selonlequel Belmadi "a apporté un nouveau souffle au groupe, et l'a libéré sur le plan psychologique" ce qui, selon lui, "a permisde tuer le match en l'espace de seulementune demi-heure" à Lomé. Grâce à ce précieux succès en déplacement, l'Algérie consolide sa place en tête du groupe
"D" avec dix points, devant le Bénin (7 pts), au moment où le Togo et la Gambie fermentla marche, avec un capital identiquede cinq unités pour chacun d'entre eux.Les Verts sont, donc, d'ores et déjà assurés de terminer leader de leur groupe et de disputer la phase finale de la prochaineCAN au Cameroun. Leur prochain matchcontre la Gambie, prévu le 19 mars 2019 pour le compte de la 6e et dernière journéede ces éliminatoires, ne sera, donc,qu'une simple formalité.
Le coach national, Djamel Belmadi, a réussi son pari en permettant à des"novices" de signer leur première ensélection nationale en match officiel :Oussama Chita (USM Alger), YoucefBelaïli (ES Tunis) et Djamel EddineBenlameri (Al-Shabab/ Arabie saoudite).Trois autres joueurs, passés par la Ligue 1Mobilis, ont été également titularisés lors de cette rencontre face aux Eperviers. Il
s'agit de Baghdad Bounedjah (Al-Sadd/Qatar), ainsi que les deux joueursformés à l'Académie JMG/ Paradou AC :Youcef Atal (OGC Nice/France) et RamyBensebaïni (Stade rennais/France).L'ancien défenseur de l'USMA AyoubAbdellaoui, actuellement au FC Sion(Suisse), a été incorporé en secondepériode. Confronté à une cascade d'absences: Yacine Brahimi et MohamedFarès, blessés, ainsi qu'Aïssa Mandi, suspendu,Belmadi s'est vu obligé de composerun onze inédit, constitué majoritairementde joueurs passés par le championnational.
Le pari qui paraît risqué au vu del'enjeu de ce match s'est avéré finalementréussi puisque les éléments alignés ont putirer leur épingle du jeu, notamment Atal et le nouveau baroudeur attitré Bounedjah, auteur de son 7e but sous lemaillot national. Youcef Belaïli, passé par une zone de turbulences, a réussi son come-back chez les Verts, parvenant à donner du fil à retordre aux défenseurs togolais. Récent vainqueur de la Ligue des champions d'Afrique avec l'ES Tunis, l'enfant d'Oran effectue un retour gagnant en sélection nationale, après plus de troisannées d'absence. Belaïli, dont les qualitésrestent indéniables, est parvenu à réhabiliter son image.
Erreur sur la feuille de match
Par ailleurs, les représentants des médias présents dimanche au stade municipal de Lomé ont été surpris de constater une contradiction entre le onze algérien annoncé initialement sur la feuille de match et les joueurs présents sur le terrain pour la traditionnelle séance d'échauffement. Alors que le défenseur Lyès Hassani et leilieu de terrain offensif Abderrahmane Meziane figuraient sur la feuille de match, les journalistes ont noté la présence d'Oussama Chita et Youcef Belaïli à leur place. D'aucuns s'interrogeaient sur l'origine de cette confusion. Du côté algérien,la transcription des noms de joueurs est derrière cette erreur, alors que du côté togolais l'on affirme que l'erreur n'était pas innocente. "J'étais surpris de constater qu'il y avait des joueurs qui ne sont pas présents sur la feuille de match. Je ne sais pas si cela est dû à une erreur dansles numéros de dossard, ou il s'agit d'uncoup prémédité de la part des Algériens",
a affirmé, l'air étonné, le coach du Togo le Français Claude Leroy. Toutefois, selonplusieurs journalistes togolais, cette "confusion" n'explique en rien la déroute de leur équipe sur un score si large, ce quicompromet sérieusement les chances desEperviers à se qualifier pour la Can-2019.Grâce à cette retentissante victoire,l'équipe nationale algérienne est assurée de terminer leader du groupe D en comptant, désormais, 10 points, soit trois deplus que le Bénin (7 pts). Le Togo et laGambie suivent derrière avec 5 pointschacun. La 6e et dernière journée prévueen mars 2019 sera décisive pour les troisautres sélections. L'Algérie accueillera laGambie, alors que le Bénin affrontera à Cotonou le Togo.
Une nouvelle ère commence !
La victoire de la sélection algérienne de football (4-1) chez son homologue togolaise, dimanche soir à Lomé, pour le compte de la 5e journée des éliminatoiresde la prochaine Coupe d'Afrique desnations (CAN-2019) était la première en déplacement pour les Verts depuis 2016, ce qui laisse présager le début d'une nouvelleère, sous la houlette du sélectionneur Djamel Belmadi.
En effet, plusqu'avoir assuré la qualification de l'Algérie à la phase finale de la prochaineCan, une journée avant la fin des éliminatoires,cette large victoire a été porteused'un message d'espoir pour sélectioneurtrie par sa non-qualification auMondial-2018 en Russie et qui jusque-là semblait se chercher encore. Une fortbelle prestation, qualifiée de "match référence"par la plupart des joueurs et destechniciens présents à Lomé, car outre les belles choses qui ont été démontrées du point de vue qualité de jeu. Les Verts avaient fait preuve d'une grande rigueurdéfensive, tout en faisant parler la poudredevant, comme le montrent si bien les quatre buts maqué. Un coup d'éclat qui pourtant était loin d'être évident, au vu des conditions d'avant-match, et qui pour la plupart étaient défavorables, à commencerpar le fait de jouer en déplacement, chez adversaire revigoré, qui se devait de gagner pour espérer se qualifier.Mais le principal handicap résidait
probablementdans la rudesse du climat, car les camarades de Ryad Mahrez devaient braverla chaleur et le taux élevé d'humidité, sans oublier cette pelouse synthétique, qui était loin de fournir le meilleur outil de travail pour équipe "joueuse" et technique,qui nécessitait un terrain de qualité pour pouvoir s'exprimer. D'ailleurs, mêmeles Togolais avaient émis des réserves surcette pelouse, qui selon eux étaient derrière les précédents faux pas à domicile, notamment contre le Bénin et la Gambie. Des faits qui donnent plus de mérite à la performance de la sélection algériennelors de cette 5e journée des éliminatoiresde la Can-2019 et qui laissent présager un avenir radieux, pour peu qu'elle continue à travailler pour progresser et être au rendez- vous au Cameroun, lors de la phase finale de cette Coupe d'Afrique des nations. "Je suis très heureux, surtout que cela fait longtemps que nous n'avons pasremporté un aussi large succès à l'extérieur",
a indiqué juste après la fin du match le président de la Fédération Kheireddine Zetchi, considérant que "le fait d'avoir marqué trois buts en l'espace de seulement une demi-heure est un pointtrès positif". Un regain de forme que lepremier responsable de la Faf attribue "en grande partie" au fait que le nouveausélectionneur national "Djamel Belmadi a radicalement changé la mentalité" qui régnait au sein du groupe. "A son arrivée aux commandes techniques des Verts, il acommencé par déceler ce qui n'allait pas avant de s'y attaquer, et je pense que cette large victoire à Lomé prouve qu'il commence à récolter les fruits de son dur labeur", a considéré Zetchi.
Autre fait saillant relevé par le président de la Fafdans la nouvelle stratégie adoptée parBelmadi dans sa gestion de l'équipe, le fait "de ne plus faire confiance, demanière systématique aux grands noms etde ne pas hésiter à donner la chance à denouveaux éléments, nettement moins bien connus". En effet, pour ce déplacement àLomé, Belmadi n'a pas hésité à laisserSaphir Taïder sur le banc, alors qu'il étaitun titulaire indiscutable dans le onzenational, tout comme Nabil Bentaleb, quilui n'a même pas été retenu pour le déplacementau Togo.
Des absences de marque,auxquelles s'ajoutent les non-convocationsd'autres "habitués" comme RachidGhezzal, Ishak Belfodil et AdlèneGuedioura, et à la place desquels Belmadia préféré faire confiance à des élémentsnettement moins bien connus, comme lesUsmistes Abderrahmane Meziane etOussama Chita. La dernière victoire desVerts en déplacement remonte à juin2016, pour le compte des éliminatoires dela CAN-2017.
C'était contre les Seychelles (0-2) en match disputé dans la capitale Victoria. "Cela fait un bonmoment que nous attendons cette victoire en déplacement, et nous sommes heureuxde l'avoir enfin obtenue", a indiqué, pour sa part, le sélectionneur national, considérantque "c'est un bon début, en attendantle vrai retour de l'Equipe nationale auxdevants de la scène" footballistique continentale. Le renouveau et la nouvelle mentalitéévoqués par Kheireddine Zetchi concernantl'apport du nouveau sélectionneurnational depuis son intronisation, en août dernier, ont été confirmés même par le meneur de jeu Sofiane Feghouli, selonlequel Belmadi "a apporté un nouveau souffle au groupe, et l'a libéré sur le plan psychologique" ce qui, selon lui, "a permisde tuer le match en l'espace de seulementune demi-heure" à Lomé. Grâce à ce précieux succès en déplacement, l'Algérie consolide sa place en tête du groupe
"D" avec dix points, devant le Bénin (7 pts), au moment où le Togo et la Gambie fermentla marche, avec un capital identiquede cinq unités pour chacun d'entre eux.Les Verts sont, donc, d'ores et déjà assurés de terminer leader de leur groupe et de disputer la phase finale de la prochaineCAN au Cameroun. Leur prochain matchcontre la Gambie, prévu le 19 mars 2019 pour le compte de la 6e et dernière journéede ces éliminatoires, ne sera, donc,qu'une simple formalité.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.