Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    MASCARA : Les personnels de la santé dénoncent le manque de transport    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Deux Algériens légèrement blessés    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    L'apocalypse à Beyrouth    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce sera en Egypte !
Can 2019
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 01 - 2019

Le verdict est tombé hier : l'Egypte s'est vu attribuerl'organisation de la 32e Coupe d'Afrique des nations Can-2019 (15 juin - 13 juillet), enremplacement du Cameroun,recalé par la Confédération africaine(Caf)
Le verdict est tombé hier : l'Egypte s'est vu attribuerl'organisation de la 32e Coupe d'Afrique des nations Can-2019 (15 juin - 13 juillet), enremplacement du Cameroun,recalé par la Confédération africaine(Caf)
en raison du retardaccusé dans les travaux des stadesdevant abriter le tournoi.L'Egypte, qui avait déjà abrité leplus grand tournoi footballistiqueen Afrique à quatre reprises(1959, 1974, 1986 et 2006) a étépréférée à l'Afrique du Sud, payshôte en 1996 et 2013.La décision a été prise par l'instancecontinentale à l'issue de la réunion de son comité exécutif àDakar, en marge de la cérémoniedes Glo CAF Awards. La victoiredes
"Pharaons" est nette et sansbavures : 16 voix contre 1 pourl'Afrique du Sud et 1 abstention.Le 30 novembre dernier, la Cafavait annoncé à Accra (Ghana) sadécision de retirer l'organisationau Cameroun, après plus de dixheures de réunion à huis clos deson Bureau exécutif."Aujourd'hui, face à tous les rapportsque nous avons reçus et enanalysant les évolutions qui ontété faites, nous avons pris une décision de retirer l'organisation de la Can-2019 au Cameroun. Mais la Caf prend un engagement de soutenir le Cameroun, de donner le temps au Cameroun pour qu'il puisse bien préparer une Can", avait dit le président de la Caf, le Malgache AhmadAhmad. Dans la foulée de cette annonce attendue depuis des semaines, la Caf a lancé un appel à candidatures pour trouver un nouveau pays-hote.
Le Maroc, qui était fortement pressenti pour remplacer le Cameroun, a exprimé par la suite son refus de déposer sa candidature. Deux pays se sont alors positionnés :l'Egypte et l'Afrique du Sud. Cette dernière a été recalée en dépit de ses compétences avérées dans le domaine organisationnel, elle qui avait abrité les éditions 1996 et 2013 mais surtout la Coupe du monde 2010, l'unique disputée sur le continent. Selon plusieurs rapports de presse, le gouvernement sud-africain n'était pas chaud à l'idée d'abriter la compétition pour des raisons purement financières, contrairement à la fédération (Safa) qui voulait organiser l'évènement pour la troisième fois dans l'histoire du pays. La Can-2019, qui se jouera pour la première fois en présence de 24 nations, est la quatrième phase finale de suite à changer de payshote.
La Can-2013 devait avoir lieu en Libye mais, pour des raisons sécuritaires, avait été confiée finalement à une Afrique du Sud censée abriter l'édition 2017. Le Maroc a ensuite refusé d'accueillir la Can-2015, prétextant l'épidémie du virus Ebola qui sévissait dans une partie du continentet la Guinée équatoriale avait été appelée à la rescousse. Et la Can-2017, d'abord attribuée à l'Afrique du Sud puis à la Libye, avait finalement eu lieu au Gabon. L'Algérie est qualifiée pour la phase finale de la Can-2019 avant une journée de la fin de la campagnedes éliminatoires. Les Verts sont en tete du groupe D avec 10 points, devant le Bénin (7 pts), le Togo (5 pts) et la Gambie (5 pts).
en raison du retardaccusé dans les travaux des stadesdevant abriter le tournoi.L'Egypte, qui avait déjà abrité leplus grand tournoi footballistiqueen Afrique à quatre reprises(1959, 1974, 1986 et 2006) a étépréférée à l'Afrique du Sud, payshôte en 1996 et 2013.La décision a été prise par l'instancecontinentale à l'issue de la réunion de son comité exécutif àDakar, en marge de la cérémoniedes Glo CAF Awards. La victoiredes
"Pharaons" est nette et sansbavures : 16 voix contre 1 pourl'Afrique du Sud et 1 abstention.Le 30 novembre dernier, la Cafavait annoncé à Accra (Ghana) sadécision de retirer l'organisationau Cameroun, après plus de dixheures de réunion à huis clos deson Bureau exécutif."Aujourd'hui, face à tous les rapportsque nous avons reçus et enanalysant les évolutions qui ontété faites, nous avons pris une décision de retirer l'organisation de la Can-2019 au Cameroun. Mais la Caf prend un engagement de soutenir le Cameroun, de donner le temps au Cameroun pour qu'il puisse bien préparer une Can", avait dit le président de la Caf, le Malgache AhmadAhmad. Dans la foulée de cette annonce attendue depuis des semaines, la Caf a lancé un appel à candidatures pour trouver un nouveau pays-hote.
Le Maroc, qui était fortement pressenti pour remplacer le Cameroun, a exprimé par la suite son refus de déposer sa candidature. Deux pays se sont alors positionnés :l'Egypte et l'Afrique du Sud. Cette dernière a été recalée en dépit de ses compétences avérées dans le domaine organisationnel, elle qui avait abrité les éditions 1996 et 2013 mais surtout la Coupe du monde 2010, l'unique disputée sur le continent. Selon plusieurs rapports de presse, le gouvernement sud-africain n'était pas chaud à l'idée d'abriter la compétition pour des raisons purement financières, contrairement à la fédération (Safa) qui voulait organiser l'évènement pour la troisième fois dans l'histoire du pays. La Can-2019, qui se jouera pour la première fois en présence de 24 nations, est la quatrième phase finale de suite à changer de payshote.
La Can-2013 devait avoir lieu en Libye mais, pour des raisons sécuritaires, avait été confiée finalement à une Afrique du Sud censée abriter l'édition 2017. Le Maroc a ensuite refusé d'accueillir la Can-2015, prétextant l'épidémie du virus Ebola qui sévissait dans une partie du continentet la Guinée équatoriale avait été appelée à la rescousse. Et la Can-2017, d'abord attribuée à l'Afrique du Sud puis à la Libye, avait finalement eu lieu au Gabon. L'Algérie est qualifiée pour la phase finale de la Can-2019 avant une journée de la fin de la campagnedes éliminatoires. Les Verts sont en tete du groupe D avec 10 points, devant le Bénin (7 pts), le Togo (5 pts) et la Gambie (5 pts).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.