BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Lamamra maintient le cap
Transfert du pouvoir au président élu
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 03 - 2019

Le vice-Premier ministre, chargé des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, aestimé hier à partir de Berlin où il poursuitsa tournée européenne que l'Etat a
Le vice-Premier ministre, chargé des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, aestimé hier à partir de Berlin où il poursuitsa tournée européenne que l'Etat a
"réponduaux attentes du peuple algérien".Dans la conférence de presse qu'il a animéeconjointement avec son homologue allemand,Lamamra a également affirmé quel'Algérie était "capable de surmonter cetteétape" dans une allusion aux manifestationscitoyennes qui durent depuis le 22février dernier."
Je rassure mes amis de par le monde quel'Algérie est capable de surmonter cetteétape", a dit le diplomate algérien.Et face aux accusations qui lui sont portées de vouloir internationaliser la questionalgérienne en allant quêter des soutiens enEurope, Lamamra n'a pas manqué de répondre indirectement aux acteurs politiques."La non-ingérence dans les affairesinternes des pays tiers est un principe fondamentalde notre politique étrangère héritéaussi de notre Révolution et du combat del'Algérie au sein de l'organisation des paysnon alignés", a-t-il souligné.Et d'ajouter : "Nous sommes donc soucieuxde la non-ingérence étrangère dans nosaffaires internes".
Ramtane Lamamra est par ailleurs resté surla même ligne de défense par rapport à lafeuille de route du Président Bouteflika enréitérant que la "Conférence nationale inclusive devrait induire le changement du système en Algérie et qu'elle sera couronnée par l'élection d'un nouveau président de la République". "Une fois que la conférence nationale a eu lieu (…) et qu'une nouvelle Constitution est en place (…) une élection présidentielle sera organisée et à ce moment-là le mandat du Président Bouteflika expirera et la présidence sera cédée à la personne élue par le peuple algérien", a indiqué le vice-Premier ministre. Ramtane Lamamra ne s'est engagé sur aucun délai pour l'aboutissement de ce processus.
"réponduaux attentes du peuple algérien".Dans la conférence de presse qu'il a animéeconjointement avec son homologue allemand,Lamamra a également affirmé quel'Algérie était "capable de surmonter cetteétape" dans une allusion aux manifestationscitoyennes qui durent depuis le 22février dernier."
Je rassure mes amis de par le monde quel'Algérie est capable de surmonter cetteétape", a dit le diplomate algérien.Et face aux accusations qui lui sont portées de vouloir internationaliser la questionalgérienne en allant quêter des soutiens enEurope, Lamamra n'a pas manqué de répondre indirectement aux acteurs politiques."La non-ingérence dans les affairesinternes des pays tiers est un principe fondamentalde notre politique étrangère héritéaussi de notre Révolution et du combat del'Algérie au sein de l'organisation des paysnon alignés", a-t-il souligné.Et d'ajouter : "Nous sommes donc soucieuxde la non-ingérence étrangère dans nosaffaires internes".
Ramtane Lamamra est par ailleurs resté surla même ligne de défense par rapport à lafeuille de route du Président Bouteflika enréitérant que la "Conférence nationale inclusive devrait induire le changement du système en Algérie et qu'elle sera couronnée par l'élection d'un nouveau président de la République". "Une fois que la conférence nationale a eu lieu (…) et qu'une nouvelle Constitution est en place (…) une élection présidentielle sera organisée et à ce moment-là le mandat du Président Bouteflika expirera et la présidence sera cédée à la personne élue par le peuple algérien", a indiqué le vice-Premier ministre. Ramtane Lamamra ne s'est engagé sur aucun délai pour l'aboutissement de ce processus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.