Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    PSG : La condition de la femme d'Icardi    Le président du CNDH fait don d'un mois de son salaire    Le général Kaidi nommé à la tête du DEP    COMMUNICATION : Belhimer promet "l'assainissement" du secteur de la publicité    LA SPECULATION ET LA FRAUDE : Rezig annonce la radiation des commerçants coupables    MESURES PREVENTIVES CONTRE LECOVID-19 : Les visites dans les maisons de retraite interdites    45 nouveaux cas confirmés et 20 nouveaux décès en Algérie    Report des examens d'attestation de niveau    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    Lutte antiterroriste: découverte d'un pistolet mitrailleur et trois bombes artisanale à Boumerdes et Djelfa    Plus de 186.000 entreprises dotées d'un NIS au premier semestre 2019    Ouargla/Covid-19: divers programmes à distance au profit des enfants durant le confinement    Chay : "La JSK a toujours fait preuve de solidarité dans les moments difficiles"    Moscou et Riyad "proches" d'un accord    Les avocats demandent l'annulation du verdict de la Cour d'Alger    Abdelouahab Fersaoui condamné à une année de prison ferme    Les feuilles de l'automne    Les écoles privées aux abonnés absents    L'infrangible lien…    Des dizaines d'artistes prennent part à la campagne #WeAreItaly    Diffusion d'un riche programme pour petits et grands    Report du colloque national sur les balcons du Ghoufi    JS Kabylie : Solidarité au profit des communes    Onu : Guterres exhorte les Etats à protéger les femmes    Les réfugiés embauchés dans l'agriculture    Impact de la pandémie de coronavirus sur les Etats africains : Les sombres prévisions du Quai d'Orsay    Industrie et pandémie de Covid-19 : Les groupes économiques publics augmentent leurs capacités de production    Impact de la pandémie de Covid-19 : Allégement des mesures fiscales pour les entreprises    Elle était la première femme parachutiste de l'Algérie post-indépendance : Décès de Mme El Moussaoui Fatima    Larbi Ounoughi installé à la tête de l'anep    Arabie Saoudite : Sanction financière pour le défenseur Benlamri    NAHD : Pas de ponctions sur salaires    Festival du film virtuel : Appel à candidature    Concours de Photographie : En connexion directe avec l'Espagne    Oran : Concours du meilleur conte pour enfants sur internet    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Le président du RAJ condamné à un an de prison    Blida: Le lourd tribut payé par le corps médical    Les horaires des administrations fixés de 8 h à 14 h dans neuf wilayas    90 kilogrammes de kif saisis après une course-poursuite    Division nationale amateur - Ouest: Entre satisfactions et déceptions    Les professionnels de la presse "concernés par le confinement"    Les prix flambent sur les marchés internationaux    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre ouverte au RND
Ouyahia exclut seddik chihab
Publié dans Le Midi Libre le 09 - 04 - 2019

Rien ne va plus au RND. Le parti subi de plein fouet les conséquences dumouvement populaire qui déferle surl'ensemble du pays.
Rien ne va plus au RND. Le parti subi de plein fouet les conséquences dumouvement populaire qui déferle surl'ensemble du pays.
Le secretairegénéral du parti, Ahmed Ouyahia, estainsi vivement contesté. Son plusfidèle lieutenant et porte-parole duparti, Seddik Chiheb, est carrémententré en rébellion contre Ouyahia en l'appelant à démissionner dans lesplus brefs délais. Ce retrait deconfiance, qui a été confirmé par les cadres du parti de la wilaya d'Algeravant-hier lors d'une assemblée générale,a suscité l'ire d'Ahmed Ouyahiaqui a, par conséquent, pris desmesures contre Seddik Chiheb. Eneffet, le bureau national du RND adécidé de sanctionner Seddik
Chihab,juste au lendemain de son appel à lamise à l'écart d'Ahmed Ouyahia.Dans un communiqué publié hier àl'issue de la réunion du bureau national,le RND annonce avoir mis fin auxfonctions de Seddik Chihab en sa qualitéde porte-parole du parti, mais égalementen sa qualité de secrétairegénéral du bureau de wilaya d'Algerdu parti.Par ailleurs, "sa qualité de membre ausein du bureau national a été gelée", ajoute le texte qui justifie ces mesures par des "agissements
insurrectionnels"de Seddik Chihab au niveau des du parti de la wilayad'Alger et par ses "déclarations contraires aux positions du parti". Dans un communiqué émanant du bureau de wilaya d'Alger, il est indiqué "le moment est venu pour le du parti RND de démissionner de son poste" en appelant "à geler ses activités organiques". Le bureau d'Alger, présidé par Seddik Chihab, a exhorté "les militants et militantes du parti à créer un cadre de redressement du parti selon les nouvelles exigences de l'heure".
Dans la foulée de ce quis'apparente comme une "révolution" blanche à l'intérieur du parti, le bureau de la wilaya d'Alger a convoqué tous les élus de la capitale et les secrétaires locaux pour évaluer la situation du parti depuis le début des marches populaires du 22 février. Le bureau élargi a estimé que" l'heure appelle à un changement radical au sein du parti pour l'adapter à une nouvelle vision concordant avec les aspirations de ces militants". Cette sortie vient après celle des 106 militants à l'échelle nationale qui ont appelé il y a deux semaines à "destituer
Ouyahia de son poste de secrétaire général". Mais le mouvement nes'arrête pas là puisque dernièrement les membres des bureaux de l'est du pays ont exigé "la tenue d'un congrès extraordinaire d'urgence" dans le cadre de qu'il appellent "l'assainissement des structures du parti après une situation de pourrissement qui l'a affecté". Autant dire que la guerre fait rage au RND et l'autorité de Ouyahia est plus que jamais sous la menace de la fronde qui prend chaque jour un peu plus d'épaisseur
Le secretairegénéral du parti, Ahmed Ouyahia, estainsi vivement contesté. Son plusfidèle lieutenant et porte-parole duparti, Seddik Chiheb, est carrémententré en rébellion contre Ouyahia en l'appelant à démissionner dans lesplus brefs délais. Ce retrait deconfiance, qui a été confirmé par les cadres du parti de la wilaya d'Algeravant-hier lors d'une assemblée générale,a suscité l'ire d'Ahmed Ouyahiaqui a, par conséquent, pris desmesures contre Seddik Chiheb. Eneffet, le bureau national du RND adécidé de sanctionner Seddik
Chihab,juste au lendemain de son appel à lamise à l'écart d'Ahmed Ouyahia.Dans un communiqué publié hier àl'issue de la réunion du bureau national,le RND annonce avoir mis fin auxfonctions de Seddik Chihab en sa qualitéde porte-parole du parti, mais égalementen sa qualité de secrétairegénéral du bureau de wilaya d'Algerdu parti.Par ailleurs, "sa qualité de membre ausein du bureau national a été gelée", ajoute le texte qui justifie ces mesures par des "agissements
insurrectionnels"de Seddik Chihab au niveau des du parti de la wilayad'Alger et par ses "déclarations contraires aux positions du parti". Dans un communiqué émanant du bureau de wilaya d'Alger, il est indiqué "le moment est venu pour le du parti RND de démissionner de son poste" en appelant "à geler ses activités organiques". Le bureau d'Alger, présidé par Seddik Chihab, a exhorté "les militants et militantes du parti à créer un cadre de redressement du parti selon les nouvelles exigences de l'heure".
Dans la foulée de ce quis'apparente comme une "révolution" blanche à l'intérieur du parti, le bureau de la wilaya d'Alger a convoqué tous les élus de la capitale et les secrétaires locaux pour évaluer la situation du parti depuis le début des marches populaires du 22 février. Le bureau élargi a estimé que" l'heure appelle à un changement radical au sein du parti pour l'adapter à une nouvelle vision concordant avec les aspirations de ces militants". Cette sortie vient après celle des 106 militants à l'échelle nationale qui ont appelé il y a deux semaines à "destituer
Ouyahia de son poste de secrétaire général". Mais le mouvement nes'arrête pas là puisque dernièrement les membres des bureaux de l'est du pays ont exigé "la tenue d'un congrès extraordinaire d'urgence" dans le cadre de qu'il appellent "l'assainissement des structures du parti après une situation de pourrissement qui l'a affecté". Autant dire que la guerre fait rage au RND et l'autorité de Ouyahia est plus que jamais sous la menace de la fronde qui prend chaque jour un peu plus d'épaisseur


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.