Militaires et sécuritaires, au niveau de la région, urgence pour l'Algérie de résoudre la crise politique    Les dessous du trafic de pièces détachées en Algérie    Deux drones israéliens abattus au Liban    La minute qui qualifie la JSK au prochain tour    Le CABBA crée la surprise à Bel-Abbès, l'ESS piégée à domicile    Avalanche de médailles pour l'Algérie    Une librairie fait la part belle aux fanzines    «Le bélier magique» au Festival international du film pour l'enfance    De bonnes nouvelles pour les étudiants algériens    Le taux d'inflation à 2,7 % sur un an en juillet 2019    Après un 1er semestre plombé par les prix : Eramet abaisse sa prévision 2019    Rencontre entre le ministre de l'Intérieur et les représentants des retraités de l'ANP    Sahara occidental : Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région    Reportage : Un "Drone made in Sénégal" pour lutter contre le paludisme    Guerre commerciale : La Chine riposte aux USA sur le commerce, Trump menace    Dialogue national : Nécessité de mener notre pays vers des lendemains sûrs et prospères    2ème Région militaire : Gaïd Salah entame une visite de travail et d'inspection    Dynamiques de la société civile: Attachement au dialogue et à l'unification des efforts pour sortir de la crise politique    CHAN 2020 (préparation) : Djamel Belmadi convoque 22 joueurs pour un stage    Coupes africaines des clubs : Qualification de la JSK, du CRB et du Paradou    Oum El Bouaghi: La culture écolo fait son chemin parmi les jeunes et les associations    Education : Le ministère publie la liste des fournitures scolaires pour les trois paliers d'enseignement    Réception de 102 établissements éducatifs    Réception de 102 établissements éducatifs    «Gare aux cadres et entreprises défaillants !»    Lait : Aucune mesure prise pour réduire les quantités collectées, rassure Giplait    Réunion interministérielle : Le dossier de l'entretien de l'autoroute Est-Ouest et mesures de péage au menu    L'heure du retour a sonné !    Ordonnances de désignation des administrateurs    Le ministère de l'Intérieur dément    Le "Oui, mais" de Makri    Vingt investisseurs devant la justice    Nouvelle série d'arrestations d'opposants    Abou-Leïla de Amine Sidi Boumediene au programme    PROTECTION CIVILE : 240 interventions enregistrées en 48 heures !    Ligue 1 (2e j) : l'ES Sétif piégée à domicile    Bolsonaro s'appuie sur l'armée …    La politique commerciale de Trump critiquée    Hé ! Oh ! Y a pas écrit poubelle sur mon Front !    Une édition dédiée à Fernand Pouillon et l'Algérie    Une stèle à la mémoire du militant Belaïd Aït-Medri    Le FLN tente de se réapproprier le titre de l'Amenokal    Enfin rêver pour réaliser ses désirs !    Douze villageois tués par Boko : Haram dans la région de Diffa    Jeux africains 2019 : Domination totale des Egyptiens    Mascara: Le cambrioleur d'une école arrêté    Djamel Belmadi convoque 22 joueurs    L'inévitable saignée des parents    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une 2e étoile pour les verts !
L'Algérie remporte la can 2019
Publié dans Le Midi Libre le 20 - 07 - 2019

Les Verts remportent leur deuxième titre continental, en battantles Lions de la Terrangas (0-1), au terme d'une finale àsuspense, disputée hier au stade international du Caire, enEgypte.
Les Verts remportent leur deuxième titre continental, en battantles Lions de la Terrangas (0-1), au terme d'une finale àsuspense, disputée hier au stade international du Caire, enEgypte.
Les deux équipes n'ont pas observé le round d'observation.D'entrée de jeu, les Sénégalais ont tenté d'impressionner lesAlgériens, mais sans aucun danger. A la 2e minute de jeu, sur leur première montée, les Algériens trouvent la faille ! C'estBounedjah, lancé côté gauche, qui décoche une frappe contrée,le cuir prend une trajectoire totalement improbable et lobemagistralement le portier sénégalais Gomis !Les Sénégalais sont sonnés, se font bouger dans l'entrejeu etcherchent les erreurs dans la surface.
C'est ce qu'ils ont eu pendant le premier quart d'heure. Au moins trois balles arrêtées,mal exploitées par Gassama et ses coéquipiers.Le Sénégal est pour l'instant battu dans lesduels.Les Lions de la Teranga essayent de reprendreconfiance, en faisant tourner le ballon. Lestransmissions sont trop lentes, devant un milieude terrain algérien bien en place. Le rythme du match a baissé, après un premier quart d'heure complètement fou. Les hommes d'Aliou Cissé essayent de repartir de l'arrière, mais ils confondent entre vitesse et précipitation. 28' minute, la faute de Benlamri sur Mané, à quelques 27 mètres des buts gardés par Mbolhi. C'est une frappe directe par Saivet, mais Rais était comme d'habitude à la parade.
Surpris dès la deuxième minute de jeu, les Sénégalais n'avait pas de choix que de réagir. À la 37' minute, superbe contrôle et frappe enchaînée de Niang, qui passe légèrement audessus de la barre. Les coéquipiers de Kouyaté accentuent leur pressing, dans l'espoir de rendre les pendules à l'heure, mais le score reste inchangé dans le tableau d'affichage. Il y a lieu de signaler, que les Algériens ont subi la dernière demi-heure de la première mi-temps, que les coéquipiers de Benlameri veulent terminer coûte que coûte à leur avantage.
Une première mi-temps marquée par un engagement physique sur le terrain, ce qui a rendu le match difficile. De retour des vestiaires, ce sont les Sénégalais qui débutent bien. Les coéquipiers de Mané veulent revenir dans le score, dans le premier quart d'heure. À la 62' minute, l'homme en noir, le Camerounais Aliou Aliou, a sifflé un penalty, mais il a été contredit par le VAR. la main de Guedioura était collée à soncorps. Le pressing Sénégalais se poursuit et le danger est toujours dans le camp algérien. À la 67' minute, encore une grosse opportunité pour le Sénégal ! C'est Niang qui dribble le gardien, mais ne parvient pas à redresser sa frappe ! Les Lions poussent encore mais, pour l'instant, l'arrière-garde algérienne tient le coup.
Djamel Belmadi sent très bien que son équipe est en difficulté,et qu'elle peut concéder l'égalisation à tout moment. Les coéquipiers de Mahrez ne font que pousser le ballon. Le coach algérien procède à un premier changement, en incorporant Yacine Brahimi à la place de Belaili, alors que Tahrat remplace Feghouli. C'est sur ce score d'un but à zéro au profit de l'Algérie, que l'arbitre camerounais Aliou Aliou met fin aux débats entre les deux sélections, annonçant le Sacre final des Verts. Vingt-neuf ans après le premier titre, la sélection algérienne de football surfe sur la vague de la gagne. En effet, les Verts, sous la houlette du technicien algérien Djamel Belmadi, ont brillamment décroché leur deuxième étoile africaine, et brisent ainsi le signe indien qui les guettent depuis presque trente années.
LesVerts, que personne ne misait un centime à ce stade de la compétition, ont réalisé un parcours impressionnant, avec une série de victoires, éliminant au passage, la Côte d'Ivoire et le Nigeria, deux gros calibres du football africain. Le mérite revient surtout à l'entraineur Djamel Belmadi qui, en moins d'un an, a fait ce que les successeurs de Vahid Halilhodzic, huitième de finaliste de la Coupe du Monde 2014, n'avaient pas pu faire. Pendant ce laps de temps, l'ancien international algérien est parvenu à faire adhérer tout le monde à son projet. Les protégés de Djamel Belmadi ont écrit ce soir, en lettre d'or, des plus belles pages de l'histoire du football algérien.
Les deux équipes n'ont pas observé le round d'observation.D'entrée de jeu, les Sénégalais ont tenté d'impressionner lesAlgériens, mais sans aucun danger. A la 2e minute de jeu, sur leur première montée, les Algériens trouvent la faille ! C'estBounedjah, lancé côté gauche, qui décoche une frappe contrée,le cuir prend une trajectoire totalement improbable et lobemagistralement le portier sénégalais Gomis !Les Sénégalais sont sonnés, se font bouger dans l'entrejeu etcherchent les erreurs dans la surface.
C'est ce qu'ils ont eu pendant le premier quart d'heure. Au moins trois balles arrêtées,mal exploitées par Gassama et ses coéquipiers.Le Sénégal est pour l'instant battu dans lesduels.Les Lions de la Teranga essayent de reprendreconfiance, en faisant tourner le ballon. Lestransmissions sont trop lentes, devant un milieude terrain algérien bien en place. Le rythme du match a baissé, après un premier quart d'heure complètement fou. Les hommes d'Aliou Cissé essayent de repartir de l'arrière, mais ils confondent entre vitesse et précipitation. 28' minute, la faute de Benlamri sur Mané, à quelques 27 mètres des buts gardés par Mbolhi. C'est une frappe directe par Saivet, mais Rais était comme d'habitude à la parade.
Surpris dès la deuxième minute de jeu, les Sénégalais n'avait pas de choix que de réagir. À la 37' minute, superbe contrôle et frappe enchaînée de Niang, qui passe légèrement audessus de la barre. Les coéquipiers de Kouyaté accentuent leur pressing, dans l'espoir de rendre les pendules à l'heure, mais le score reste inchangé dans le tableau d'affichage. Il y a lieu de signaler, que les Algériens ont subi la dernière demi-heure de la première mi-temps, que les coéquipiers de Benlameri veulent terminer coûte que coûte à leur avantage.
Une première mi-temps marquée par un engagement physique sur le terrain, ce qui a rendu le match difficile. De retour des vestiaires, ce sont les Sénégalais qui débutent bien. Les coéquipiers de Mané veulent revenir dans le score, dans le premier quart d'heure. À la 62' minute, l'homme en noir, le Camerounais Aliou Aliou, a sifflé un penalty, mais il a été contredit par le VAR. la main de Guedioura était collée à soncorps. Le pressing Sénégalais se poursuit et le danger est toujours dans le camp algérien. À la 67' minute, encore une grosse opportunité pour le Sénégal ! C'est Niang qui dribble le gardien, mais ne parvient pas à redresser sa frappe ! Les Lions poussent encore mais, pour l'instant, l'arrière-garde algérienne tient le coup.
Djamel Belmadi sent très bien que son équipe est en difficulté,et qu'elle peut concéder l'égalisation à tout moment. Les coéquipiers de Mahrez ne font que pousser le ballon. Le coach algérien procède à un premier changement, en incorporant Yacine Brahimi à la place de Belaili, alors que Tahrat remplace Feghouli. C'est sur ce score d'un but à zéro au profit de l'Algérie, que l'arbitre camerounais Aliou Aliou met fin aux débats entre les deux sélections, annonçant le Sacre final des Verts. Vingt-neuf ans après le premier titre, la sélection algérienne de football surfe sur la vague de la gagne. En effet, les Verts, sous la houlette du technicien algérien Djamel Belmadi, ont brillamment décroché leur deuxième étoile africaine, et brisent ainsi le signe indien qui les guettent depuis presque trente années.
LesVerts, que personne ne misait un centime à ce stade de la compétition, ont réalisé un parcours impressionnant, avec une série de victoires, éliminant au passage, la Côte d'Ivoire et le Nigeria, deux gros calibres du football africain. Le mérite revient surtout à l'entraineur Djamel Belmadi qui, en moins d'un an, a fait ce que les successeurs de Vahid Halilhodzic, huitième de finaliste de la Coupe du Monde 2014, n'avaient pas pu faire. Pendant ce laps de temps, l'ancien international algérien est parvenu à faire adhérer tout le monde à son projet. Les protégés de Djamel Belmadi ont écrit ce soir, en lettre d'or, des plus belles pages de l'histoire du football algérien.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.