Déconfinement: la reprise des activités économiques scindée en deux phases à partir du 7 juin    Manifestations aux Etats-Unis : une neuvième soirée plus calme,Trump critiqué pour sa gestion de la crise    L'Alliance libre européenne appelle le Maroc et l'UE à mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    La consommation d'eau en Algérie a augmenté de 10% depuis le début de la crise de la Covid-19    Un "dangereux" terroriste capturé par les services de sécurité à Aïn Temouchent    Coronavirus: 98 nouveaux cas, 79 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Accord Opep+ : une action décisive afin d'empêcher un effondrement total du marché    Gaz: Sonatrach adapte sa stratégie pour faire face à la concurrence croissante du marché mondial    Les essais cliniques sur l'hydroxy-chloroquine repris: l'Algérie confortée dans sa position    Barça : Une inquiétude pour Lionel Messi ?    Elle a décidé de régler les contentieux vis-à-vis de la FIFA : La FAF au secours des clubs professionnels    Djamel-Eddine Damerdji relève la «complexité» d'un retour à la compétition    Affaire de l'enregistrement sonore : Le procès reporté au dimanche    Hommage à Guy Bedos : Il fera tordre de rire les anges    Chengriha rappelle le soutien de l'ANP à Tebboune    Le Care critique les choix du gouvernement    Les travaux s'éternisent    Vers un intérimaire à la tête du MPA    La CAF propose de nouvelles formules pour les compétitions interclubs    Le stade 5-Juillet "parmi les plus chauds au monde"    L'épreuve    Naples : Le successeur de Koulibaly déjà identifié ?    7 ans de prison requis contre Yamani Hamel    Le gouvernement libyen tente de reprendre l'aéroport de Tripoli    Bras de fer au sommet sur la diplomatie en Tunisie    Plusieurs localités durement touchées    Projet d'évitement de la ville d'Azeffoun : Deux ans de travaux pour un tronçon de quatre km    Plus de 500 migrants bloqués au large de Malte    Des familles de victimes de la répression réclament justice    Vu à Souk-Ahras    " Détruisons les murs, construisons des ponts "    J'accuse Apulée, saint Augustin, Ibn Khaldoun et les autres !    Oulkhou : Recueillement à la mémoire de Tahar Djaout    Quatre réseaux de crime organisé transfrontaliers démantelés: 115 kg de kif, 58.602 comprimés psychotropes et 450 millions saisis    Trafic de drogue, 2 arrestations    Un déni français    Ce n'est pas à Sonatrach de repenser sa stratégie, c'est au HCE de le faire    Accompagnement des entreprises    Ces profils atypiques qui veulent se faire une place en politique !    SpaceX, l'espace n'est plus un bien commun de l'humanité    Hirak : Mouvement ? Soulèvement ? Révolution ?    La fin d'une ère    Mise à plat du moral national    Les articles sur l'identité et la nature du régime ne seront pas amendés    Le ministère du Commerce dément    Détournement de foncier agricole et abus d'affluence : Hamel rejette toutes les accusations portées contre lui    ENVOI DE TROUPES DE L'ANP A L'ETRANGER : Laraba apporte des précisions    Allocution du président de la République devant les cadres et personnels de l'ANP    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Global Motors Industries annonce la suspension de son activité
Camions et bus de la marque coréenne Hyundai
Publié dans Le Midi Libre le 06 - 01 - 2020

Global Motors Industries (GMI), a annoncé hier, la suspension de son activité de montage automobile des camions et bus de la marque coréenne Hyundai.
Global Motors Industries (GMI), a annoncé hier, la suspension de son activité de montage automobile des camions et bus de la marque coréenne Hyundai.
Dans un communiqué, Global Motors Industries, dont le PDG, Hassan Arbaoui, est en prison pour des soupçons nde corruption, informe l'opinion publique de la suspension de l'activité de son usine à Batna, en raison de l'épuisement de son stock de kits CKD/SKD.
L'activité de montage des camions et bus de la marque Hyundai est survenue depuis le 31 décembre 2019, précise-t-on, ajoutant que cette suspension fait suite au non renouvellement des autorisations d'importation des kits KD/SKD, depuis six mois. Cette mesure a contraint l'entreprise, à placer ses employésen chômage technique, presque en totalité, depuis le 27 août dernier, avec une baisse de production, de l'ordre de 98%. GMI rappelle, que malgré cette suspension, les postes d'emploi ont été maintenus et les employés ont reçu leurs salaires. GMI aspire ainsi, à obtenir les rapports techniques qui lui permettraient de reprendre son activité et reconduire ses employés.
Baisse de 9% des importations de kits SKD, en neuf mois
Pour rappel, l'Algérie a importé pour 2,30 milliards de dollars de kits (SKD),destinés au montage automobile des véhicules de tourisme et du transport du personnel et de marchandises, durant les neuf premiers mois 2019, contre 2,53 milliards de dollars, à la même période de l'année dernière, enregistrant pour la première fois, une baisse de 228,05 millions de dollars (-9%), avait annoncé la direction générale des Douanes(DGD). Ce recul des collections SKD, s'explique, essentiellement, par une baisse des importations de kits SKD, destinées au montage des voitures de tourisme, et ce malgré la hausse des kits importés destinés aux véhicules de transport de marchandises. En effet, les importations des collections SKDdes véhicules légers, qui représentent 16,42% de la structure des importations des principaux produits du groupe "biens d'équipements industriels", ont atteint près de 1,73 milliard de dollars, sur les neuf premiers mois de 2019, contre près de 2,12 milliards de dollars, durant la même période de
comparaison en 2018, soit une baisse de 392,49 millions de dollars, ce qui représente (-18,52%), selon les données de la Direction des études et prospectives des Douanes (DEPD). De janvier à septembre 2019, les importations de collections SKD destinés aux véhicules utilitaires, qui ont représenté 5,50% du groupe "biens d'équipements industriels", ils ont totalisé près de 578 millions de dollars, contre 413,55 millions de dollars, durant la même période de l'annéedernière, enregistrant ainsi une hausse de 39,76%, précisent les données provisoires des Douanes. Il est à relever, que le groupe des biens d'équipements industriels, a occupé le premier rang de la structure des importations globales, avec une part de 32,43%, pour une valeur globale de près de 10,52 milliards de dollars contre plus de 11,87 milliards de dollars, en baisse de 11,46% durant la même période de comparaison. Les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles, servant à l'entretien des véhicules d'occasion, elles ont atteint 292,62 millions de dollars, pour les neuf mois 2019, contre 271,38 millions de dollars la même période de l'année d'avant, en hausse de 7,83%. Le montant des importations des machines agricoles de récolte et de triage et autres,
a été évalué à 78,2 millions de dollars, contre 51,19 millions de dollars, en hausse également de 52,76%, précisent les données statistiques des Douanes. En revanche, les importations des machines pour le nettoyage, le triage et le criblage des grains ou légumes secs, ont baissé à 18,78 millions de dollars, contre 62,29 millions à la même période de 2018, soit un recul de 69,86%. Cette tendance baissière a touché aussi la facture des importations des tracteurs, qui a atteint 177,53 millions de dollars, contre 212,56 millions de dollars (- 16,48%). Les importations des machines et appareils mécaniques ayant une fonction propre, elles ont, également, reculé de 3,39%pour totaliser 239,51 millions de dollars, durant les neuf premiers mois de 2019, contre 247,92 millions de dollars à la même période en 2018. En mai dernier, des écisions importantes avaient été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d'importation des kits SKD destinés aumontage des voitures touristiques, ainsi qu'à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphoniemobile.
Une correspondance adressée par la direction générale des Douanes à ses services, avait précisé que les quotas d'importation des kits "SKD" alloués pour l'année 2019, aux quatre principaux constructeurs automobiles, dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l'investissement (CNI). Il s'agit de la SPARenault-Algérie Production (RAP),la SARLTahkout manufacturing company, la SPA Sovac production et enfin la SARL Gloviz (KIA). Acet eàet, il est utile de rappeler que la ministre de l'Industrie et des Mines, nDjamila Tamazirt, avait affirmé, que les mesures du gouvernement concernant la réduction de la facture de l'importation des kits "CKD-SKD", étaient "transitoires" et visaient un réajustement de la balance des paiements. Une autre nouvelle mesure, qui s'inscrit dans le cadre d'une "vision globale" sur l'industrie automobile, qui prendra en charge notamment la problématique de l'assemblage
CKD/SKD, concernant l'autorisation d'importation des véhiculeslégers de moins de trois ans. En effet, la loi de Finances 2020 autorise les citoyens, à importer des véhicules touristiques d'occasion à moteur essence, de moins de trois ans, à leurs propres frais et paiement des droits et taxes afférents. En 2018, la facture globale d'importation des collectionsCKD/SKDdestinées aumontage de véhicules(de tourisme et utilitaires), et l'importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70%). Le montage local des véhicules a réalisé en n2018 une production de 4.500 véhicules industriels et 180.000 véhicules de tourisme, contre 110.000 véhicules de tourisme en 01
Dans un communiqué, Global Motors Industries, dont le PDG, Hassan Arbaoui, est en prison pour des soupçons nde corruption, informe l'opinion publique de la suspension de l'activité de son usine à Batna, en raison de l'épuisement de son stock de kits CKD/SKD.
L'activité de montage des camions et bus de la marque Hyundai est survenue depuis le 31 décembre 2019, précise-t-on, ajoutant que cette suspension fait suite au non renouvellement des autorisations d'importation des kits KD/SKD, depuis six mois. Cette mesure a contraint l'entreprise, à placer ses employésen chômage technique, presque en totalité, depuis le 27 août dernier, avec une baisse de production, de l'ordre de 98%. GMI rappelle, que malgré cette suspension, les postes d'emploi ont été maintenus et les employés ont reçu leurs salaires. GMI aspire ainsi, à obtenir les rapports techniques qui lui permettraient de reprendre son activité et reconduire ses employés.
Baisse de 9% des importations de kits SKD, en neuf mois
Pour rappel, l'Algérie a importé pour 2,30 milliards de dollars de kits (SKD),destinés au montage automobile des véhicules de tourisme et du transport du personnel et de marchandises, durant les neuf premiers mois 2019, contre 2,53 milliards de dollars, à la même période de l'année dernière, enregistrant pour la première fois, une baisse de 228,05 millions de dollars (-9%), avait annoncé la direction générale des Douanes(DGD). Ce recul des collections SKD, s'explique, essentiellement, par une baisse des importations de kits SKD, destinées au montage des voitures de tourisme, et ce malgré la hausse des kits importés destinés aux véhicules de transport de marchandises. En effet, les importations des collections SKDdes véhicules légers, qui représentent 16,42% de la structure des importations des principaux produits du groupe "biens d'équipements industriels", ont atteint près de 1,73 milliard de dollars, sur les neuf premiers mois de 2019, contre près de 2,12 milliards de dollars, durant la même période de
comparaison en 2018, soit une baisse de 392,49 millions de dollars, ce qui représente (-18,52%), selon les données de la Direction des études et prospectives des Douanes (DEPD). De janvier à septembre 2019, les importations de collections SKD destinés aux véhicules utilitaires, qui ont représenté 5,50% du groupe "biens d'équipements industriels", ils ont totalisé près de 578 millions de dollars, contre 413,55 millions de dollars, durant la même période de l'annéedernière, enregistrant ainsi une hausse de 39,76%, précisent les données provisoires des Douanes. Il est à relever, que le groupe des biens d'équipements industriels, a occupé le premier rang de la structure des importations globales, avec une part de 32,43%, pour une valeur globale de près de 10,52 milliards de dollars contre plus de 11,87 milliards de dollars, en baisse de 11,46% durant la même période de comparaison. Les importations des parties et accessoires des véhicules automobiles, servant à l'entretien des véhicules d'occasion, elles ont atteint 292,62 millions de dollars, pour les neuf mois 2019, contre 271,38 millions de dollars la même période de l'année d'avant, en hausse de 7,83%. Le montant des importations des machines agricoles de récolte et de triage et autres,
a été évalué à 78,2 millions de dollars, contre 51,19 millions de dollars, en hausse également de 52,76%, précisent les données statistiques des Douanes. En revanche, les importations des machines pour le nettoyage, le triage et le criblage des grains ou légumes secs, ont baissé à 18,78 millions de dollars, contre 62,29 millions à la même période de 2018, soit un recul de 69,86%. Cette tendance baissière a touché aussi la facture des importations des tracteurs, qui a atteint 177,53 millions de dollars, contre 212,56 millions de dollars (- 16,48%). Les importations des machines et appareils mécaniques ayant une fonction propre, elles ont, également, reculé de 3,39%pour totaliser 239,51 millions de dollars, durant les neuf premiers mois de 2019, contre 247,92 millions de dollars à la même période en 2018. En mai dernier, des écisions importantes avaient été prises par le gouvernement pour faire baisser la facture d'importation des kits SKD destinés aumontage des voitures touristiques, ainsi qu'à la fabrication des produits électroménagers, électroniques et de la téléphoniemobile.
Une correspondance adressée par la direction générale des Douanes à ses services, avait précisé que les quotas d'importation des kits "SKD" alloués pour l'année 2019, aux quatre principaux constructeurs automobiles, dont les projets et les programmes de production (modèles) ont été validés par le Conseil national de l'investissement (CNI). Il s'agit de la SPARenault-Algérie Production (RAP),la SARLTahkout manufacturing company, la SPA Sovac production et enfin la SARL Gloviz (KIA). Acet eàet, il est utile de rappeler que la ministre de l'Industrie et des Mines, nDjamila Tamazirt, avait affirmé, que les mesures du gouvernement concernant la réduction de la facture de l'importation des kits "CKD-SKD", étaient "transitoires" et visaient un réajustement de la balance des paiements. Une autre nouvelle mesure, qui s'inscrit dans le cadre d'une "vision globale" sur l'industrie automobile, qui prendra en charge notamment la problématique de l'assemblage
CKD/SKD, concernant l'autorisation d'importation des véhiculeslégers de moins de trois ans. En effet, la loi de Finances 2020 autorise les citoyens, à importer des véhicules touristiques d'occasion à moteur essence, de moins de trois ans, à leurs propres frais et paiement des droits et taxes afférents. En 2018, la facture globale d'importation des collectionsCKD/SKDdestinées aumontage de véhicules(de tourisme et utilitaires), et l'importation des véhicules de transport de personnes et de marchandises (produits finis) s'est chiffrée à plus de 3,73 milliards de dollars, contre 2,2 milliards de dollars en 2017, en hausse annuelle de 1,53 milliard de dollars (+70%). Le montage local des véhicules a réalisé en n2018 une production de 4.500 véhicules industriels et 180.000 véhicules de tourisme, contre 110.000 véhicules de tourisme en 01


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.