Habitat : distribution de dizaines de milliers de logements à l'occasion du 1er Novembre    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    Convention entre le ministère de la santé et le ministère de l'enseignement supérieur pour lutter contre la Covid 19    PENSIONS DE RETRAITE : Mise en place d'un nouveau calendrier de versement    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE LES GANGS DE RUES A BLIDA : Arrestation de 59 personnes depuis le début de l'année    Exportations: l'ANCA plaide pour des conventions avec les pays africains limitrophes    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Tottenham : Alli serait disponible en prêt    Coronavirus: 191 nouveaux cas, 127 guérisons et 10 décès    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Mostaganem: mise en échec de quatre tentatives d'émigration clandestine et arrestation de 51 personnes    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Naceri à la Cour constitutionnelle    Quelle chance pour la paix ?    Mise en échec de trois tentatives de migration irrégulière à Mahdia    Ça urge !    Le drabki, Abou Fadhel et tamazight    Les articles de la discorde    Un autre décès par strangulation    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Benkhelifa signe pour trois ans    Enfin un gouverneur !    Deux réseaux de passeurs démantelés à Aïn Turck    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    L'ange blanc s'envole    Hommage au journaliste Salem Hammoum à Bouzeguène    Premier film en variante amazighe ouarglie    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Flagrant délit !    Retrouver la grandeur américaine    El-Bayadh: Un nouveau complexe sportif bientôt en chantier    US Biskra: Une instabilité chronique    Les importateurs face à leur destin    COLERES ET ENTORSES    Tlemcen: Trois SG de daïra et un ex-médiateur de wilaya promus    «Khayrek sbaq»    Tebboune annonce des législatives anticipées    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ce qu'il faut retenir
Dèconfinement, 3e phase
Publié dans Le Midi Libre le 10 - 08 - 2020

L'Algérie poursuit son déconfinement entamée le 7 juin dernier, avec le réaménagement des horaires de confinement et la levée de l'interdiction de circuler de et vers 29 wilayas, et à partir du 15 août, la réouverture des mosquées, plages, cafés, hôtels et parcs.
L'Algérie poursuit son déconfinement entamée le 7 juin dernier, avec le réaménagement des horaires de confinement et la levée de l'interdiction de circuler de et vers 29 wilayas, et à partir du 15 août, la réouverture des mosquées, plages, cafés, hôtels et parcs.
Depuis hier, les horaires du confinement sont fixées de 23H à 06H et l'interdiction de circuler de et vers les 29 wilayas soumises à un couvre-feu partiel, n'est plus valable. Les 29 wilayas sont : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M'sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat, El Oued La
décision de les rouvrir a été prise mardidernier par le Haut conseil de sécurité (HCS) qui s'est réuni sous la présidence d'Abdelmadjid Tebboune. Ce samedi, le gouvernement a fixé la date, les modalités et les conditions à respecter, pour la reprise des activités de restauration, d'hôtellerie et la réouverture des mosquées, des plages et des cafés. Pour les mosquées, la réouverture qui concerne dont la capacité dépasse 1.000 places, se fera uniquement pour quatre prières quotidiennes (Dohr, Asr, Maghrebet Icha) dans les 29 wilayas soumises au confinement partiel. La prière hebdomadaire du vendredi n'est pas encore autorisée dans les mosquées. Dans les autres wilayas, les fidèles peuvent se rendre dans les mosquées de plus de 1.000 places pour les cinq prières quotidiennes, mais pas celle hebdomadaire du vendredi.
Les conditions à respecter
Cette réouverture des mosquées se fait sous conditions sanitaires, notamment le respect des mesures barrières contre la propagation du coronavirus, comme le port du masque, la distanciation physique d'au moins 1,5 m, le maintien de la fermeture des lieux d'ablution, et l'accès interdit aux femmes, aux enfants de moins de 15 ans et aux malades chroniques. "L'accès à la mosquée demeure soumis au contrôle préalable au moyen d'appareils thermiques", précise le gouvernement. Pour les plages, les cafés, les parcs, les hôtels et les restaurants, le gouvernement a fixé quasiment les mêmes conditions sanitaires que pour les mosquées, à savoir, le port du masque obligatoire, le respect de la distanciation physique d'au moins 1,5 m, la mise à la disposition des clients de solution hydro-alcoolique et l'interdiction de l'utilisation des climatiseurs et des ventilateurs.
Ce qui est encore interdit
Enfin, la 3e phase du déconfinement ne touche pas les cérémonies de mariage et autres, au niveau des salles des fêtes, hôtels et restaurants, qui demeurent "strictement interdites jusqu'à ce que les conditions favorables soient réunies".
Attention au non-respect des mesures anti-Covid
Le gouvernement met en garde contre le non-respect des conditions qu'il a mis en place pour la réouverture de ces espaces publics, afin d'éviter la recrudescence des cas de coronavirus qui pourrait intervenir avec la rentrée sociale. "Le non-respect de ces mesures entrainera la fermeture immédiate de l'espace et/ou activité concernés", prévient le gouvernement
Depuis hier, les horaires du confinement sont fixées de 23H à 06H et l'interdiction de circuler de et vers les 29 wilayas soumises à un couvre-feu partiel, n'est plus valable. Les 29 wilayas sont : Boumerdes, Souk Ahras, Tissemsilt, Djelfa, Mascara, Oum El Bouaghi, Batna, Bouira, Relizane, Biskra, Khenchela, M'sila, Chlef, Sidi Bel Abbes, Médéa, Blida, Bordj Bou Arreridj, Tipaza, Ouargla, Bechar, Alger, Constantine, Oran, Sétif, Annaba, Bejaia, Adrar, Laghouat, El Oued La
décision de les rouvrir a été prise mardidernier par le Haut conseil de sécurité (HCS) qui s'est réuni sous la présidence d'Abdelmadjid Tebboune. Ce samedi, le gouvernement a fixé la date, les modalités et les conditions à respecter, pour la reprise des activités de restauration, d'hôtellerie et la réouverture des mosquées, des plages et des cafés. Pour les mosquées, la réouverture qui concerne dont la capacité dépasse 1.000 places, se fera uniquement pour quatre prières quotidiennes (Dohr, Asr, Maghrebet Icha) dans les 29 wilayas soumises au confinement partiel. La prière hebdomadaire du vendredi n'est pas encore autorisée dans les mosquées. Dans les autres wilayas, les fidèles peuvent se rendre dans les mosquées de plus de 1.000 places pour les cinq prières quotidiennes, mais pas celle hebdomadaire du vendredi.
Les conditions à respecter
Cette réouverture des mosquées se fait sous conditions sanitaires, notamment le respect des mesures barrières contre la propagation du coronavirus, comme le port du masque, la distanciation physique d'au moins 1,5 m, le maintien de la fermeture des lieux d'ablution, et l'accès interdit aux femmes, aux enfants de moins de 15 ans et aux malades chroniques. "L'accès à la mosquée demeure soumis au contrôle préalable au moyen d'appareils thermiques", précise le gouvernement. Pour les plages, les cafés, les parcs, les hôtels et les restaurants, le gouvernement a fixé quasiment les mêmes conditions sanitaires que pour les mosquées, à savoir, le port du masque obligatoire, le respect de la distanciation physique d'au moins 1,5 m, la mise à la disposition des clients de solution hydro-alcoolique et l'interdiction de l'utilisation des climatiseurs et des ventilateurs.
Ce qui est encore interdit
Enfin, la 3e phase du déconfinement ne touche pas les cérémonies de mariage et autres, au niveau des salles des fêtes, hôtels et restaurants, qui demeurent "strictement interdites jusqu'à ce que les conditions favorables soient réunies".
Attention au non-respect des mesures anti-Covid
Le gouvernement met en garde contre le non-respect des conditions qu'il a mis en place pour la réouverture de ces espaces publics, afin d'éviter la recrudescence des cas de coronavirus qui pourrait intervenir avec la rentrée sociale. "Le non-respect de ces mesures entrainera la fermeture immédiate de l'espace et/ou activité concernés", prévient le gouvernement


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.