La militante sahraouie Sultana Khaya reçoit le prix "Citoyenneté pour les droits de l'Homme" à la Rioja    Formation sur la fabrication de fromages au profit de la femme rurale    Tizi Ouzou : Une rencontre du FFS perturbée par des militants contestataires    Zetchi: «On continue de travailler dans la sérénité et le calme»    Les prochaines consultations électorales, une opportunité pour l'édification d'institutions fortes en Algérie    Béjaïa : Le mouvement reprend ses repères    Repentez-vous, avant qu'il ne soit trop tard !    Des milliers de citoyens ont marché hier à Bouira : « Nous irons jusqu'au bout »    FATria: Salah Ouanes réélu pour un deuxième mandat    Des spécialistes mettent en garde contre la prévalence croissante de l'obésité au sein de la société    Coronavirus: 187 nouveaux cas, 152 guérisons et 5 décès    Saisie de plus d'un quintal de cannabis    Le Baiser et la morsure aux éditions Casbah :Yasmina Khadra se livre et délivre    Boukadoum: nécessité de renforcer le dialogue et la concertation avec l'UE    Assassinat de Ali Tounsi: Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    Affaires religieuses: la question de la prière des Tarawih "en cours d'examen"    Manchester City: Mahrez lance les hostilités avant le derby contre Man U !    Référendum d'autodétermination: la cause sahraouie s'appuie à une base "juridique solide"    Zones d'ombre: les programmes de développement dénotent d'une approche visionnaire    Un journaliste marocain appelle à un procès contre le régime marocain pour grave violation des droits de l'Homme    La pensée de Feraoun victime de la censure des autorités coloniales    RND: nécessité de renforcer le front interne pour l'édification de l'Algérie nouvelle    OPEP+: maintien des volumes, l'Arabie saoudite prolonge ses coupes, la Russie et le Kazakhstan épargnés    Bayern Munich: une offre de 45 M€ pour Koulibaly ?    Festival du court-métrage d'Imedghassen: les meilleures œuvres primées    Terrorisme et déchéance de la nationalité    Les Etats-Unis ne retrouveront pas le plein emploi en 2021    Les Etats-Unis déterminés à résoudre la crise au Yémen    L'accident d'hélicoptère est survenu à cause du « mauvais temps »    Levées d'alertes au tsunami après des évacuations massives à travers le Pacifique    Spectacle théâtral « Nedjma » à Ain Fouara    MES PREALABLES AU RAPPORT DE BENJAMIN STORA.    Le théâtre d'Oran reprend ses activités après une année d'arrêt    Coronavirus: 168 nouveaux cas, 148 guérisons et 6 décès    Le Front Polisario invite la Minurso à l'impartialité    Le Comité scientifique préconise une démarche spécifique    Le corps d'un des deux pêcheurs disparus retrouvé    Améliorer d'abord les conditions de vie    La victoire ou l'élimination    Mouassa s'en va déjà    Tebboune reçoit les présidents de trois partis politiques    Vers un maintien des niveaux de production    Huiles de table - Communiqué de Cevital    Lancement de la 1re édition du Festival international du court métrage d'Imedghassen    Skikda… Bariq 21 lance Green Farm    Salon national du livre d'Alger : Un livre, une vie    1.020 DA pour le bidon de 5 litres    La mafia du foncier dénoncée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau projet de loi en cours
Protection des libertés syndicales
Publié dans Le Midi Libre le 21 - 01 - 2021

Le "monde du travail compte actuellement 140 associations syndicales, dont 92 concernant les travailleurs, et 48 associations patronales".
Le "monde du travail compte actuellement 140 associations syndicales, dont 92 concernant les travailleurs, et 48 associations patronales".
Un avant-projet de loi relatif au droit syndical est en cours de finalisation. C'est ce qu'a annoncé El Hachemi Djaâboub, ministre du Travail, de la sécurité sociale et de l'emploi. Un tel projet était attendu par les différents syndicats. Le ministre, qui faisait le bilan de son secteur pour l'année 2020, a précisé que le "monde du travail compte actuellement 140 associations syndicales dont 92 concernant les travailleurs et 48 associations patronales". Selon le ministre, une vingtaine de nouveaux syndicats ont été agréés en 2020 en conformité avec les lois en vigueur.
El Hachemi Djaâboub explique que "le nouveau projet consiste à modifier l'ancienne loi syndicale en y introduisant des articles nouveaux sur les libertés syndicales". Ce sujet, qui fait l'objet de friction entre les syndicats et les différentes tutelles des secteurs économiques et sociaux, sera ainsi revu et corrigé. "On plaide davantage pour le dialogue avec les partenaires sociaux pour asseoir une stabilité concrète dans le monde du travail", affirme-t-il. Dans ce sillage, il est à noter que les libertés syndicales sont déjà constitutionnalisées et ont bénéficié de publications de décrets d'applications depuis 2016. Sauf que, et de l'aveu de plusieurs syndicalistes, "la liberté dans l'exercice syndical est contournée par des interdictions faites par l'administration dans le but d'empêcher les représentants des travailleurs à manifester leur droit de protestation". En effet, l'année écoulée et avec la crise sanitaire, les syndicats ont eu une marge réduite. Grosso modo, les grèves cycliques ont été, la pluspart, réduites dans le temps, et il n'y a pas eu d'arrestations de militants syndicaux si ce n'est l'encadrement impressionnant des dispositifs sécuritaires pour sit-in ou manifestation publique.
Ce que les syndicalistes exigent actuellement c'est le respect du droit à la grève et au rassemblement dans les conclaves de protestations qui sont légitimes et défendables et de ne pas entraver l'exercice syndical. Le ministère du Travail, qui souhaite dans ses intentions consacrer plus de dialogue et d'écoute avec les partenaires sociaux, est devant un test pour un climat d'apaisement sur le front social qui reste marqué par des soubresauts.
Un avant-projet de loi relatif au droit syndical est en cours de finalisation. C'est ce qu'a annoncé El Hachemi Djaâboub, ministre du Travail, de la sécurité sociale et de l'emploi. Un tel projet était attendu par les différents syndicats. Le ministre, qui faisait le bilan de son secteur pour l'année 2020, a précisé que le "monde du travail compte actuellement 140 associations syndicales dont 92 concernant les travailleurs et 48 associations patronales". Selon le ministre, une vingtaine de nouveaux syndicats ont été agréés en 2020 en conformité avec les lois en vigueur.
El Hachemi Djaâboub explique que "le nouveau projet consiste à modifier l'ancienne loi syndicale en y introduisant des articles nouveaux sur les libertés syndicales". Ce sujet, qui fait l'objet de friction entre les syndicats et les différentes tutelles des secteurs économiques et sociaux, sera ainsi revu et corrigé. "On plaide davantage pour le dialogue avec les partenaires sociaux pour asseoir une stabilité concrète dans le monde du travail", affirme-t-il. Dans ce sillage, il est à noter que les libertés syndicales sont déjà constitutionnalisées et ont bénéficié de publications de décrets d'applications depuis 2016. Sauf que, et de l'aveu de plusieurs syndicalistes, "la liberté dans l'exercice syndical est contournée par des interdictions faites par l'administration dans le but d'empêcher les représentants des travailleurs à manifester leur droit de protestation". En effet, l'année écoulée et avec la crise sanitaire, les syndicats ont eu une marge réduite. Grosso modo, les grèves cycliques ont été, la pluspart, réduites dans le temps, et il n'y a pas eu d'arrestations de militants syndicaux si ce n'est l'encadrement impressionnant des dispositifs sécuritaires pour sit-in ou manifestation publique.
Ce que les syndicalistes exigent actuellement c'est le respect du droit à la grève et au rassemblement dans les conclaves de protestations qui sont légitimes et défendables et de ne pas entraver l'exercice syndical. Le ministère du Travail, qui souhaite dans ses intentions consacrer plus de dialogue et d'écoute avec les partenaires sociaux, est devant un test pour un climat d'apaisement sur le front social qui reste marqué par des soubresauts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.