"Forum de la voix de la jeunesse" pour un changement positif de la société    Ligue des champions (6e j): le MC Alger qualifié en quarts de finale    Boudjemâa: appel à contribuer à la politique de l'économie circulaire    Le refus de l'UE d'inclure le Sahara occidental dans l'accord "interbus" est une avancée intéressante    Le Gouvernement déterminé à développer une véritable industrie pharmaceutique    Le Comité des experts cliniciens contribuera à la dimension économique de l'industrie du médicament    Prière des Tarawih: les fidèles appelés à continuer de respecter le protocole sanitaire    Coupe de la ligue: résultat du tirage au sort    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce samedi    FAF - AGE : une seule liste déposée dans les délais    Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains    Nouvelles révélations du parquet d'Alger    Nouveau rendez-vous manqué    Pour qui sonne le glas ?    Décès du prince Philip    Duel entre gauche et droite pour le second tour    Chengriha réclame la décontamination des sites    Nouvelle manifestation à Alger    Acquittement pour 32 activistes    L'option du rationnement écartée ?    Regroupement en tête    Le Chabab en quarts    Halilhodzic n'aime pas les journalistes    1 600 plaintes déposées en 10 ans    Pas de retour à la retraite proportionnelle «pour le moment»    Instauration de taux de redevance réduits    Une femme arrêtée à Tiaret    Du tabac à chiquer saisi par les douanes    Démantèlement d'un réseau de dealers et saisie de plus de 2 kg de kif traité    Le film Their Algeria de Lina Soualem en compétition au 11e Festival du film arabe de Malmö    Hommage à l'insurgé de la Soummam    Adel Djassas décroche le prix Mohamed-Khadda    Plus de 300 toiles exposées    .sortir ...sortir ...sortir ...    Opéra d'Alger : Ouverture des inscriptions aux ateliers de danses et de musique    Statut de la magistrature et composition du CSM: Deux Comités de révision des lois installés    Les walis soumis à une évaluation périodique    LA MAUVAISE SACRALISATION DE L'ADMINISTRATION    8700 logements sociaux distribués    Une menace omniprésente    «Elles sont profondes et particulières»    Grave escalade à nos frontières    Le torchon brûle avec Dybala    «Le pire des cauchemars» dans les hôpitaux de Manille    Les marchés flambent    Il est reprogrammé pour octobre prochain!    Visions abstraites du monde    Alimenter la mémoire collective pour empêcher sa paralysie !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"
Azzedine Belkacem Nacer, expert en prospective :
Publié dans Le Midi Libre le 25 - 02 - 2021

La promotion des "dix circonscription administratives du Sud en wilayas est une nécessité impérieuse, sur le plan à la fois politique, organisationnel, économique et social", indique Azzedine Belkacem Nacer, professeur des universités, expert en prospective, qui était, hier, l'invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio algérienne. Belkacem Nacer se félicite que cette décision, "attendue depuis 2015, soit prise puisqu'elle assurera une meilleure proximité, mais également une fixité des populations, notamment dans les localisé frontalières".
La promotion des "dix circonscription administratives du Sud en wilayas est une nécessité impérieuse, sur le plan à la fois politique, organisationnel, économique et social", indique Azzedine Belkacem Nacer, professeur des universités, expert en prospective, qui était, hier, l'invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio algérienne. Belkacem Nacer se félicite que cette décision, "attendue depuis 2015, soit prise puisqu'elle assurera une meilleure proximité, mais également une fixité des populations, notamment dans les localisé frontalières".
Selon ce dernier, "ce découpage à caractère stratégique, répond essentiellement à trois principaux objectifs dont le premier consiste à désenchevêtrer les compétences de l'Etat avec les collectivités, parce qu'il y a un problème de compétence. Il s'agit là d'une décentralisation réelle", ajoute-til. Le deuxième grand objectif du découpage, dit-il, "c'est de réorganiser les opérations et le réseau déconcentré de l'Etat, qui existe pour l'instant, afin de mieux répondre aux nombreuses priorités qui sont affichées par l'exécutif". Il estime qu'un "découpage territorial devrait porter l'action de l'Etat au niveau des localités concernées". Le troisième et dernier objectif "c'est surtout gagner en efficacité, et ce, par une bonne mutualisation des
moyens et la solidarité intercommunal", indique t-il. Belkacem Nacer signale que le "nouveau découpage s'inscrit pleinement avec les démarches de la gouvernance territoriale, qui implique des arbitrages pour une efficacité sur le court, moyen et long termes. Dès que vous parlez de découpage territorial, vous vous projetez sur le long terme. Donc, il y a un portage politique et technique très important", dit-il. Pour dynamiser au mieux les activités dans ces régions, les nouvelles wilayas sont censées être dotées d'une nomenclature qui retrace les opérations d'investissement qui caractérise leurs localités. "Les walis et les sectaires généraux désignés vont assurer la transition afin depréparer le budget pour 2022. Ce n'est pas chose aisée parce que cela exige une analyse profonde pour la prise en charge du particularisme des localités et des programmes d'équipement et d'investissement qui sont nombreux", explique-t-il.
Selon ce dernier, "ce découpage à caractère stratégique, répond essentiellement à trois principaux objectifs dont le premier consiste à désenchevêtrer les compétences de l'Etat avec les collectivités, parce qu'il y a un problème de compétence. Il s'agit là d'une décentralisation réelle", ajoute-til. Le deuxième grand objectif du découpage, dit-il, "c'est de réorganiser les opérations et le réseau déconcentré de l'Etat, qui existe pour l'instant, afin de mieux répondre aux nombreuses priorités qui sont affichées par l'exécutif". Il estime qu'un "découpage territorial devrait porter l'action de l'Etat au niveau des localités concernées". Le troisième et dernier objectif "c'est surtout gagner en efficacité, et ce, par une bonne mutualisation des
moyens et la solidarité intercommunal", indique t-il. Belkacem Nacer signale que le "nouveau découpage s'inscrit pleinement avec les démarches de la gouvernance territoriale, qui implique des arbitrages pour une efficacité sur le court, moyen et long termes. Dès que vous parlez de découpage territorial, vous vous projetez sur le long terme. Donc, il y a un portage politique et technique très important", dit-il. Pour dynamiser au mieux les activités dans ces régions, les nouvelles wilayas sont censées être dotées d'une nomenclature qui retrace les opérations d'investissement qui caractérise leurs localités. "Les walis et les sectaires généraux désignés vont assurer la transition afin depréparer le budget pour 2022. Ce n'est pas chose aisée parce que cela exige une analyse profonde pour la prise en charge du particularisme des localités et des programmes d'équipement et d'investissement qui sont nombreux", explique-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.