Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Benbouzid répond
L'Algérie ira-t-elle vers un confinement total ?
Publié dans Le Midi Libre le 03 - 08 - 2021

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s'est exprimé hier à propos d'un éventuel retour au confinement total en Algérie, mettant ainsi fin à toutes les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, s'est exprimé hier à propos d'un éventuel retour au confinement total en Algérie, mettant ainsi fin à toutes les rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux.
En marge de la campagne de vaccination organisée par le ministère de la Pêche et des Produits halieutiques, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a évoqué le sujet du confinement total en Algérie, en déclarant : "La décision ne fait pas partie des prérogatives du ministère de la Santé. Néanmoins, et du moment que le confinement partiel du 20h à 6h commence à donner ses fruits, je ne vois pas l'intérêt de décréter un confinement total." Il ajoutera dans le même ordre d'idées "pour le moment le confinement partiel a donné de bons résultats donc on reste sur le confinement partiel et c'est logique. En revanche, si la situation venait à s'aggraver et que le Comité scientifique, en collaboration avec le ministère de la Santé, fera état de bilans à la hausse, les hautes autorités du pays, à savoir le président de la République et les services du Premier ministère pourront décréter un confinement total".
Pas de congé pour les Å, public et privé
Dans un autre sillage, le ministre est revenu sur un point, concernant les congés annuels pour les laboratoires et les établissements de santé, public et privé. Benbouzid a déclaré, "les établissements de santé, public et privé, n'auront pas de congé, ils sont tenus de reporter leurs dates de congé jusqu'à la stabilisation de la situation épidémiologique".
Le ministre rassure sur la disponibilité de l'oxygène dans les hôpitaux
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a fait également état de l'adoption d'un nouveau protocole thérapeutique unifié en Algérie adapté au variant Delta du Covid-19, rapporte l'agence officielle. "Nous avons un protocole thérapeutique complètement modifié. Et nous avons instruit à l'effet de donner des directives à destination de l'ensemble de nos confrères dans tous les établissements de la santé afin d'adopter le même protocole thérapeutique, en sus d'autres orientations liées à l'opération de vaccination", a répondu le ministre à la question d'un journaliste de l'APS. Benbouzid a en outre indiqué qu'il existe "un protocole thérapeutique modifié et adapté à la situation épidémiologique actuelle, dont la mise en oeuvre sera entamée dans tous les hôpitaux du territoire national".
A ce propos, il a affirmé que l'instruction attendue "inclura la non-obligation de faire les tests PCR, avant la vaccination car n'étant pas nécessaire, sachant que cette procédure obligatoire est en vigueur dans certaines wilayas", a-t-il dit. Par ailleurs, le ministre de la Santé a assuré que "l'oxygène est disponible en quantités suffisantes au niveau des établissements hospitaliers. Les indicateurs de dimanche dernier indiquaient une baisse de la demande sur cette matière vitale". Le professeur Benbouzid a également précisé que "de nombreux cas infectés par le variant Delta arrivent aux hôpitaux dans un état avancé qui ne leur permet pas de recevoir d'oxygène en raison du dommage causé à leurs poumons, ce qui amène les autorités sanitaires à fournir cette matière au profit des cas guérissables". Les "décès enregistrés actuellement sont causés par l'agressivité du virus et non par le manque d'oxygène.
Cette matière est disponible et aide certains cas, mais elle n'est pas la seule solution pour tous les patients", a-t-il expliqué. Dans une déclaration à la presse, le professeur Benbouzid a fait état de centaines de concentrateurs d'oxygène acquis par le secteur et distribués sur l'ensemble du territoire national, annonçant la réception d'un lot de 3.000 concentrateurs les 7 et 10 août courant. Sur la disponibilité des vaccins, le ministre de la Santé a affirmé que les doses actuellement en stock "suffisent pour couvrir la demande en attendant la réception, ce jour même ou demain, de plus de 8 millions de doses (Astra Zeneca, Sinovac, Sputnik) au titre du quota du mois d'août, en sus d'un autre lot de 5 millions de doses devant être réceptionné durant le mois de septembre prochain". Le ministre a rappelé, par la même occasion, "l'importance de la sensibilisation à l'impératif de se faire vacciner au regard de la situation face à laquelle se trouve le pays".
En marge de la campagne de vaccination organisée par le ministère de la Pêche et des Produits halieutiques, le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a évoqué le sujet du confinement total en Algérie, en déclarant : "La décision ne fait pas partie des prérogatives du ministère de la Santé. Néanmoins, et du moment que le confinement partiel du 20h à 6h commence à donner ses fruits, je ne vois pas l'intérêt de décréter un confinement total." Il ajoutera dans le même ordre d'idées "pour le moment le confinement partiel a donné de bons résultats donc on reste sur le confinement partiel et c'est logique. En revanche, si la situation venait à s'aggraver et que le Comité scientifique, en collaboration avec le ministère de la Santé, fera état de bilans à la hausse, les hautes autorités du pays, à savoir le président de la République et les services du Premier ministère pourront décréter un confinement total".
Pas de congé pour les Å, public et privé
Dans un autre sillage, le ministre est revenu sur un point, concernant les congés annuels pour les laboratoires et les établissements de santé, public et privé. Benbouzid a déclaré, "les établissements de santé, public et privé, n'auront pas de congé, ils sont tenus de reporter leurs dates de congé jusqu'à la stabilisation de la situation épidémiologique".
Le ministre rassure sur la disponibilité de l'oxygène dans les hôpitaux
Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a fait également état de l'adoption d'un nouveau protocole thérapeutique unifié en Algérie adapté au variant Delta du Covid-19, rapporte l'agence officielle. "Nous avons un protocole thérapeutique complètement modifié. Et nous avons instruit à l'effet de donner des directives à destination de l'ensemble de nos confrères dans tous les établissements de la santé afin d'adopter le même protocole thérapeutique, en sus d'autres orientations liées à l'opération de vaccination", a répondu le ministre à la question d'un journaliste de l'APS. Benbouzid a en outre indiqué qu'il existe "un protocole thérapeutique modifié et adapté à la situation épidémiologique actuelle, dont la mise en oeuvre sera entamée dans tous les hôpitaux du territoire national".
A ce propos, il a affirmé que l'instruction attendue "inclura la non-obligation de faire les tests PCR, avant la vaccination car n'étant pas nécessaire, sachant que cette procédure obligatoire est en vigueur dans certaines wilayas", a-t-il dit. Par ailleurs, le ministre de la Santé a assuré que "l'oxygène est disponible en quantités suffisantes au niveau des établissements hospitaliers. Les indicateurs de dimanche dernier indiquaient une baisse de la demande sur cette matière vitale". Le professeur Benbouzid a également précisé que "de nombreux cas infectés par le variant Delta arrivent aux hôpitaux dans un état avancé qui ne leur permet pas de recevoir d'oxygène en raison du dommage causé à leurs poumons, ce qui amène les autorités sanitaires à fournir cette matière au profit des cas guérissables". Les "décès enregistrés actuellement sont causés par l'agressivité du virus et non par le manque d'oxygène.
Cette matière est disponible et aide certains cas, mais elle n'est pas la seule solution pour tous les patients", a-t-il expliqué. Dans une déclaration à la presse, le professeur Benbouzid a fait état de centaines de concentrateurs d'oxygène acquis par le secteur et distribués sur l'ensemble du territoire national, annonçant la réception d'un lot de 3.000 concentrateurs les 7 et 10 août courant. Sur la disponibilité des vaccins, le ministre de la Santé a affirmé que les doses actuellement en stock "suffisent pour couvrir la demande en attendant la réception, ce jour même ou demain, de plus de 8 millions de doses (Astra Zeneca, Sinovac, Sputnik) au titre du quota du mois d'août, en sus d'un autre lot de 5 millions de doses devant être réceptionné durant le mois de septembre prochain". Le ministre a rappelé, par la même occasion, "l'importance de la sensibilisation à l'impératif de se faire vacciner au regard de la situation face à laquelle se trouve le pays".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.