Le Premier ministre installe le Conseil national des Statistiques: «Le classement international de l'Algérie ne reflète pas la réalité»    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Pomme de terre et huile de table: Les éclaircissements du ministère du commerce    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Ligue 1 - Mercato estival: En fonction des moyens et des objectifs    Ligue 1 - Match avancé: Une avant-première très attendue    Tiaret - Ecoles de football: La Coupe d'Algérie en décembre    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Report du procès en appel de Said Djabelkhir    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Le procès reporté au 17 novembre    Les enjeux complexes de la sécurité    L'armée syrienne bombarde Idlib    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Le FFS emboîte le pas au MSP    L'Algérie tablera sur "les ressources domestiques"    L'expert Mourad Preure livre son analyse    Quatre éléments arrêtés en une semaine    Benbouzid n'écarte pas une 4e vague    3 décès et 76 nouveaux cas en 24 heures    CAN 2022 (dames) Victoire historique de l'Algérie face au Soudan (14-0)    Les "entorses" à la justice dans l'affaire Karim Tabbou    Le FFS en colère !    Nouveau tir d'un missile balistique    La Cour suprême approuve le pourvoi en cassation    Branle-bas de combat chez les partis    Constantine contredit Medaouar    Dbeyba et ses alliés font tout pour se maintenir au pouvoir : Doutes sur les élections du 24 décembre en Libye    Editions Média-Plus. Ici, on noya les Algériens de Fabrice Riceputi : Silence, on tue des Algériens    Jaoudet Gassouma-écrivain, journaliste, plasticien, réalisateur et enseignant : «Mes sujets sont en quête de reconstruction et de résilience»    Une union truffée de non-dits    La Tunisie sollicite l'aide de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie condamne l'attitude irresponsable du Maroc
Réfugiés Sahraouis
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 09 - 2021

L'Algérie a, une fois encore, condamné l'attitude irresponsable du Maroc, s'agissant du territoire non autonome du Sahara occidental, qui tente ''d'entacher'' l'action du HCR et de ses opérations humanitaires au profit des réfugiés sahraoui. Intervenant lors des débats de la 82e réunion du Comité permanent du Programme du HCR à Genève,
L'Algérie a, une fois encore, condamné l'attitude irresponsable du Maroc, s'agissant du territoire non autonome du Sahara occidental, qui tente ''d'entacher'' l'action du HCR et de ses opérations humanitaires au profit des réfugiés sahraoui. Intervenant lors des débats de la 82e réunion du Comité permanent du Programme du HCR à Genève,
le représentant de la délégation algérienne a indiqué que ''(ma délégation) condamne énergiquement l'attitude outrageante de la délégation du Maroc qui, une fois de plus, tente d'instrumentaliser nos débats pour exhumer ses allégations mensongères, infondées et réitérées de manière obsessionnelle dans le seul objectif, vous l'auriez tous compris, d'entacher la crédibilité et le bien-fondé de l'opération du HCR en Algérie''. Le représentant algérien, qui a tenu à dénoncer les propos mensongers du chef de la délégation marocaine, s'agissant de la situation des réfugiés sahraouis, a invité le HCR ''à communiquer sur la gestion des camps des réfugiés du Sahara occidental dans le respect des normes reconnues en la matière, et apporter un démenti ferme et catégorique à ces allégations qui portent atteinte, en premier lieu, à ses équipes sur le terrain et ses partenaires d'exécution présents dans ces camps de réfugiés depuis près d'un demi-siècle''. Ma délégation "reprend la parole pour rappeler que l'Algérie intervient au sein des instances du HCR en qualité de pays d'accueil de réfugiés.
Cette position de mon pays est confortée par le fait qu'il abrite la première situation prolongée sous le mandat du HCR'', indique encore le chef de la délégation algérienne, avant de relever que ''les tentatives de diversion à courtes vues, simplistes et vaines de la délégation marocaine, y compris celles visant à vanter les bienfaits de la colonisation, ne font que renforcer la détermination de mon pays à poursuivre son soutien en faveur des réfugiés du Territoire non autonome du Sahara occidental et leur cause, à l'instar de toute les autres causes justes dans le monde''. Refusant de suivre le représentant du royaume chérifien dans ses diatribes contre l'Algérie, le représentant de la délégation algérienne au HCR a notamment rappelé, lors de son droit de réponse, que ''le rapport du Secrétaire général de l'ONU à la 76e Assemblée générale, cite le Sahara occidental parmi les Territoires non autonomes inscrits sur l'agenda des Nations unies. Elle a été confirmée, il y a quelques jours, par le refus des Nations unies et de l'Union africaine de déléguer des observateurs lors des élections récentes au Maroc, refusant ainsi de cautionner l'occupation. Cette légalité sera confirmée, nous en sommes convaincus, à l'occasion du rendu judiciaire de la Cour de justice de l'Union européenne le 29 septembre prochain''.
le représentant de la délégation algérienne a indiqué que ''(ma délégation) condamne énergiquement l'attitude outrageante de la délégation du Maroc qui, une fois de plus, tente d'instrumentaliser nos débats pour exhumer ses allégations mensongères, infondées et réitérées de manière obsessionnelle dans le seul objectif, vous l'auriez tous compris, d'entacher la crédibilité et le bien-fondé de l'opération du HCR en Algérie''. Le représentant algérien, qui a tenu à dénoncer les propos mensongers du chef de la délégation marocaine, s'agissant de la situation des réfugiés sahraouis, a invité le HCR ''à communiquer sur la gestion des camps des réfugiés du Sahara occidental dans le respect des normes reconnues en la matière, et apporter un démenti ferme et catégorique à ces allégations qui portent atteinte, en premier lieu, à ses équipes sur le terrain et ses partenaires d'exécution présents dans ces camps de réfugiés depuis près d'un demi-siècle''. Ma délégation "reprend la parole pour rappeler que l'Algérie intervient au sein des instances du HCR en qualité de pays d'accueil de réfugiés.
Cette position de mon pays est confortée par le fait qu'il abrite la première situation prolongée sous le mandat du HCR'', indique encore le chef de la délégation algérienne, avant de relever que ''les tentatives de diversion à courtes vues, simplistes et vaines de la délégation marocaine, y compris celles visant à vanter les bienfaits de la colonisation, ne font que renforcer la détermination de mon pays à poursuivre son soutien en faveur des réfugiés du Territoire non autonome du Sahara occidental et leur cause, à l'instar de toute les autres causes justes dans le monde''. Refusant de suivre le représentant du royaume chérifien dans ses diatribes contre l'Algérie, le représentant de la délégation algérienne au HCR a notamment rappelé, lors de son droit de réponse, que ''le rapport du Secrétaire général de l'ONU à la 76e Assemblée générale, cite le Sahara occidental parmi les Territoires non autonomes inscrits sur l'agenda des Nations unies. Elle a été confirmée, il y a quelques jours, par le refus des Nations unies et de l'Union africaine de déléguer des observateurs lors des élections récentes au Maroc, refusant ainsi de cautionner l'occupation. Cette légalité sera confirmée, nous en sommes convaincus, à l'occasion du rendu judiciaire de la Cour de justice de l'Union européenne le 29 septembre prochain''.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.