La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La méthode Ankara    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les raisons de l'union patronale    «Nous sommes un partenaire fiable de l'Afrique»    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    Nouveau test    Cher pèlerinage!    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tebboune décline l'invitation de Macron
Conférence pour la Libye
Publié dans Le Midi Libre le 11 - 11 - 2021

Alors que l'Algérie et la France traversent une crise diplomatique, Emmanuel Macron, invite le Président Abdelmadjid Tebboune à la conférence internationale pour la Libye qui se tiendra le 12 novembre prochain à la capitale française Paris.
Alors que l'Algérie et la France traversent une crise diplomatique, Emmanuel Macron, invite le Président Abdelmadjid Tebboune à la conférence internationale pour la Libye qui se tiendra le 12 novembre prochain à la capitale française Paris.
En effet, l'information a été confirmée, jeudi 9 novembre, lors d'un point de presse, par un conseiller de l'Elysée qui a également évoqué les relations entre l'Algérie et la France. "Le Président Tebboune a été invité par le président de la République (Emmanuel Macron, ndlr) à participer à la Conférence internationale pour la Libye organisée à Paris le 12 novembre prochain", a-t-il dit. Selon le même responsable, Macron "souhaite la participation du Président Tebboune à cette conférence", car pour lui, l'Algérie est "un acteur majeur dans la région". Par ailleurs, il a également fait savoir que Macron "regrette les polémiques et les malentendus engendrés par les propos (de Macron sur l'histoire de l'Algérie) rapportés". Tebboune fera-t-il exception pour la Libye ? Cette invitation intervient au moment où le vice-président du Conseil présidentiel libyen Moussa El Kouni, accompagné du chef d'état-major libyen Mohamed Al- Haddad, sont en visite officielle à Alger.
Les deux hauts responsables libyens ont été reçus par le Président Tebboune. Cette rencontre, selon un communiqué de la présidence, a été une occasion d'"examiner les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines et d'échanger les vues sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun". L'invitation de Macron pour le Président Tebboune intervient toutefois dans un contexte géostratégique assez compliqué. Outre celle de l'Algérie, la conférence internationale pour la Libye, qui aura lieu à Paris, le 12 novembre prochain, est loin d'avoir acquis la participation de la Turquie, pourtant acteur majeur dans le conflit libyen qui dure depuis plus de dix ans. Il est à noter que le Président Tebboune a déclaré, lors d'une déclaration à un média allemand, "qu'aucun Algérien n'accepterait qu'il reprenne contact avec ceux qui ont formulé ces insultes et que Macron a blessé la dignité des citoyens".
En effet, l'information a été confirmée, jeudi 9 novembre, lors d'un point de presse, par un conseiller de l'Elysée qui a également évoqué les relations entre l'Algérie et la France. "Le Président Tebboune a été invité par le président de la République (Emmanuel Macron, ndlr) à participer à la Conférence internationale pour la Libye organisée à Paris le 12 novembre prochain", a-t-il dit. Selon le même responsable, Macron "souhaite la participation du Président Tebboune à cette conférence", car pour lui, l'Algérie est "un acteur majeur dans la région". Par ailleurs, il a également fait savoir que Macron "regrette les polémiques et les malentendus engendrés par les propos (de Macron sur l'histoire de l'Algérie) rapportés". Tebboune fera-t-il exception pour la Libye ? Cette invitation intervient au moment où le vice-président du Conseil présidentiel libyen Moussa El Kouni, accompagné du chef d'état-major libyen Mohamed Al- Haddad, sont en visite officielle à Alger.
Les deux hauts responsables libyens ont été reçus par le Président Tebboune. Cette rencontre, selon un communiqué de la présidence, a été une occasion d'"examiner les voies et moyens de renforcer la coopération bilatérale dans plusieurs domaines et d'échanger les vues sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun". L'invitation de Macron pour le Président Tebboune intervient toutefois dans un contexte géostratégique assez compliqué. Outre celle de l'Algérie, la conférence internationale pour la Libye, qui aura lieu à Paris, le 12 novembre prochain, est loin d'avoir acquis la participation de la Turquie, pourtant acteur majeur dans le conflit libyen qui dure depuis plus de dix ans. Il est à noter que le Président Tebboune a déclaré, lors d'une déclaration à un média allemand, "qu'aucun Algérien n'accepterait qu'il reprenne contact avec ceux qui ont formulé ces insultes et que Macron a blessé la dignité des citoyens".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.