Agence des produits pharmaceutiques: Le SNAPO en appelle à Tebboune    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    A partir de samedi prochain: 161 mosquées concernées par la réouverture    L'heure est aux expertises: La population de Mila encore sous le choc    A partir d'aujourd'hui: Confinement allégé et interdiction de circulation entre wilayas levée    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    538 ` nouveaux cas confirmés et 8 autres décès    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    La réunion périodique présidée par Tebboune    "J'ai toujours été un fan de la JSK"    La fille des Aurès    Séisme à Mila: urger la réparation des pannes des réseaux AEP    Dispositif sur l'ouverture graduelle des plages et des lieux de détente à partir de samedi    L'infrangible lien...    Après le choc, la colère !    Les souscripteurs s'approprient les lieux    Arrêt de la saison 2019-2020: la JSK conteste la décision de la FAF    Mila: le barrage de Béni Haroun est équipé d'installations parasismiques    Accidents de la route: 6 morts et 371 blessés en 48 heures    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    ALGERIE - FRANCE : Une écriture commune de l'histoire "n'est pas possible"    583 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Les mains de l'intérieur !    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Amar Chouaki, nouveau directeur général    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pensez à la vitamine B9 !
Futures mamans
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 10 - 2007

La vitamine B9, appelée acide folique ou folates, est indispensable à notre organisme tout au long de notre vie. Mais, c'est chez les femmes enceintes que son rôle est absolument primordial dès les premières semaines.
La vitamine B9, appelée acide folique ou folates, est indispensable à notre organisme tout au long de notre vie. Mais, c'est chez les femmes enceintes que son rôle est absolument primordial dès les premières semaines.
Une alimentation variée et des compléments alimentaires avant et pendant la grossesse permettent normalement de limiter les risques carences chez toutes les femmes enceintes.
La grossesse est un état exigeant sur le plan nutritionnel. Les recommandations destinées aux femmes enceintes reflètent bien l'augmentation des besoins en nutriments nécessaires au bon déroulement de la grossesse.
Si une alimentation équilibrée est primordiale durant cette période, elle l'est aussi avant la conception et lors des premières semaines de gestation. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les apports en vitamine B9. Celle-ci a un impact majeur au cours des premières semaines de grossesse, période durant laquelle la plupart des femmes ignorent pourtant encore qu'elles sont enceintes !
Une vitamine fondamentale
La vitamine B9, également appelée acide folique ou folates, est un composé synthétisé par les plantes. L'organisme humain ne sait pas la fabriquer et doit donc la trouver dans l'alimentation. Son rôle est primordial. Elle agit sur la croissance et la division cellulaire et donc sur la synthèse des tissus. Elle participe également à la synthèse des cellules sanguines et nerveuses.
Un risque possible
de malformations
Lors de la grossesse, le besoin en vitamines B9 est très nettement augmenté. Le risque de carence est réel. Il l'est d'autant plus si la femme attend des jumeaux, si les grossesses sont rapprochées et lors d'un allaitement prolongé. Les conséquences sur l'enfant sont différentes selon le stade de la grossesse, la sévérité de la carence et la sensibilité individuelle de la future mère. Cette carence est particulièrement redoutable durant les premières semaines de grossesse. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le cerveau ou le système nerveux (spina bifida) chez certaines femmes prédisposées.
Des compléments
indispensables
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. En France, les autorités sanitaires ont opté pour une autre approche : des recommandations nutritionnelles et une supplémentation pour toutes les femmes deux mois avant le début de la grossesse et durant tout le premier trimestre. Les femmes qui ont un projet de grossesse doivent ainsi prendre des compléments alimentaires de 0,4 mg de folates par jour. Celles qui sont à risque particulier de carences doivent passer à des comprimés de 5 mg par jour. Mais ces recommandations restent encore trop peu suivies.
De la salade,
du fromage et des œufs
Les apports recommandés en folates sont de 300 microgrammes par jour pour la population en général. Chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, cet apport est nettement augmenté : il passe à 500 microgrammes par jour. La couverture des apports recommandés est assurée par nos aliments. Ceux qui apportent le plus de vitamine B9 sont les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou les salades. On en trouve également dans la levure, le foie et le jaune d'oeuf. La vitamine B9, comme d'autres vitamines, est très sensible à la chaleur : elle est en grande partie détruite lors de la cuisson.
Bien manger avant
de procréer…
Avant de débuter une grossesse, n'oubliez pas de consulter votre médecin ou votre gynécologue. Il pourra vous donner des conseils adaptés et vous prescrire ces fameux folates. Pour vous lancer sereinement dans votre projet d'enfant !
La vitamine
B9 double les chances d'avoir des jumeaux
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. Ces mesures ont permis de réduire de 19 % le nombre de spina bifida, une malformation du système nerveux.
Mais les gynécologues peuvent prescrire des comprimés d'acide folique aux femmes considérées à risque, notamment celles ayant eu des enfants présentant des malformations neurologiques.
Une récente étude suédoise attribue à la vitamine B9 une augmentation de naissance de jumeaux. Conduite sur plus de 2 500 femmes ayant reçu une supplémentation en vitamine B9, l'étude conclut à un taux de naissance gémellaire près de deux fois supérieur à la "normale". Bien que cette étude ne puisse être considérée comme "la" vérité absolue (de précédentes recherches n'avaient pas établi de tels liens), elle pourrait remettre en cause les bénéfices d'une supplémentation en acide folique dans les pays comptant peu de cas de spina bifida. Selon l'auteur, les risques liés à une grossesse multiple (naissance prématurée, faible poids à la naissance, problèmes cérébraux...) seraient plus importants que l'effet préventif de la vitamine B9. Cette étude intervient alors que d'autres pays s'apprêtent à suivre les recommandations des Etats-Unis.
Une alimentation variée et des compléments alimentaires avant et pendant la grossesse permettent normalement de limiter les risques carences chez toutes les femmes enceintes.
La grossesse est un état exigeant sur le plan nutritionnel. Les recommandations destinées aux femmes enceintes reflètent bien l'augmentation des besoins en nutriments nécessaires au bon déroulement de la grossesse.
Si une alimentation équilibrée est primordiale durant cette période, elle l'est aussi avant la conception et lors des premières semaines de gestation. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les apports en vitamine B9. Celle-ci a un impact majeur au cours des premières semaines de grossesse, période durant laquelle la plupart des femmes ignorent pourtant encore qu'elles sont enceintes !
Une vitamine fondamentale
La vitamine B9, également appelée acide folique ou folates, est un composé synthétisé par les plantes. L'organisme humain ne sait pas la fabriquer et doit donc la trouver dans l'alimentation. Son rôle est primordial. Elle agit sur la croissance et la division cellulaire et donc sur la synthèse des tissus. Elle participe également à la synthèse des cellules sanguines et nerveuses.
Un risque possible
de malformations
Lors de la grossesse, le besoin en vitamines B9 est très nettement augmenté. Le risque de carence est réel. Il l'est d'autant plus si la femme attend des jumeaux, si les grossesses sont rapprochées et lors d'un allaitement prolongé. Les conséquences sur l'enfant sont différentes selon le stade de la grossesse, la sévérité de la carence et la sensibilité individuelle de la future mère. Cette carence est particulièrement redoutable durant les premières semaines de grossesse. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le cerveau ou le système nerveux (spina bifida) chez certaines femmes prédisposées.
Des compléments
indispensables
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. En France, les autorités sanitaires ont opté pour une autre approche : des recommandations nutritionnelles et une supplémentation pour toutes les femmes deux mois avant le début de la grossesse et durant tout le premier trimestre. Les femmes qui ont un projet de grossesse doivent ainsi prendre des compléments alimentaires de 0,4 mg de folates par jour. Celles qui sont à risque particulier de carences doivent passer à des comprimés de 5 mg par jour. Mais ces recommandations restent encore trop peu suivies.
De la salade,
du fromage et des œufs
Les apports recommandés en folates sont de 300 microgrammes par jour pour la population en général. Chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, cet apport est nettement augmenté : il passe à 500 microgrammes par jour. La couverture des apports recommandés est assurée par nos aliments. Ceux qui apportent le plus de vitamine B9 sont les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou les salades. On en trouve également dans la levure, le foie et le jaune d'oeuf. La vitamine B9, comme d'autres vitamines, est très sensible à la chaleur : elle est en grande partie détruite lors de la cuisson.
Bien manger avant
de procréer…
Avant de débuter une grossesse, n'oubliez pas de consulter votre médecin ou votre gynécologue. Il pourra vous donner des conseils adaptés et vous prescrire ces fameux folates. Pour vous lancer sereinement dans votre projet d'enfant !
La vitamine
B9 double les chances d'avoir des jumeaux
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. Ces mesures ont permis de réduire de 19 % le nombre de spina bifida, une malformation du système nerveux.
Mais les gynécologues peuvent prescrire des comprimés d'acide folique aux femmes considérées à risque, notamment celles ayant eu des enfants présentant des malformations neurologiques.
Une récente étude suédoise attribue à la vitamine B9 une augmentation de naissance de jumeaux. Conduite sur plus de 2 500 femmes ayant reçu une supplémentation en vitamine B9, l'étude conclut à un taux de naissance gémellaire près de deux fois supérieur à la "normale". Bien que cette étude ne puisse être considérée comme "la" vérité absolue (de précédentes recherches n'avaient pas établi de tels liens), elle pourrait remettre en cause les bénéfices d'une supplémentation en acide folique dans les pays comptant peu de cas de spina bifida. Selon l'auteur, les risques liés à une grossesse multiple (naissance prématurée, faible poids à la naissance, problèmes cérébraux...) seraient plus importants que l'effet préventif de la vitamine B9. Cette étude intervient alors que d'autres pays s'apprêtent à suivre les recommandations des Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.