Alger: Marche des étudiants sous haute surveillance policière    «Sans préalables ni conditions»: Le FFS propose une «conférence nationale de concertation»    CROYANCES ET CONVICTIONS    Retrait des passeports de responsables de banques: L'ABEF dément    Tlemcen: La Justice enquête sur le détournement de foncier    Des membres de la société civile, des politiques et des universitaires réagissent    Le déclic    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Erdogan persiste et signe    Quand l'URSS aspirait à rejoindre l'Otan    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    L'alternative de la dernière chance    La semaine de Dame justice    La Protection civile, le ventre creux, mais déjà un pied dans l'eau    A quand un fichier national?    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    Les étudiants ont marché    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouvelle attaque de Daech en Libye    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pensez à la vitamine B9 !
Futures mamans
Publié dans Le Midi Libre le 16 - 10 - 2007

La vitamine B9, appelée acide folique ou folates, est indispensable à notre organisme tout au long de notre vie. Mais, c'est chez les femmes enceintes que son rôle est absolument primordial dès les premières semaines.
La vitamine B9, appelée acide folique ou folates, est indispensable à notre organisme tout au long de notre vie. Mais, c'est chez les femmes enceintes que son rôle est absolument primordial dès les premières semaines.
Une alimentation variée et des compléments alimentaires avant et pendant la grossesse permettent normalement de limiter les risques carences chez toutes les femmes enceintes.
La grossesse est un état exigeant sur le plan nutritionnel. Les recommandations destinées aux femmes enceintes reflètent bien l'augmentation des besoins en nutriments nécessaires au bon déroulement de la grossesse.
Si une alimentation équilibrée est primordiale durant cette période, elle l'est aussi avant la conception et lors des premières semaines de gestation. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les apports en vitamine B9. Celle-ci a un impact majeur au cours des premières semaines de grossesse, période durant laquelle la plupart des femmes ignorent pourtant encore qu'elles sont enceintes !
Une vitamine fondamentale
La vitamine B9, également appelée acide folique ou folates, est un composé synthétisé par les plantes. L'organisme humain ne sait pas la fabriquer et doit donc la trouver dans l'alimentation. Son rôle est primordial. Elle agit sur la croissance et la division cellulaire et donc sur la synthèse des tissus. Elle participe également à la synthèse des cellules sanguines et nerveuses.
Un risque possible
de malformations
Lors de la grossesse, le besoin en vitamines B9 est très nettement augmenté. Le risque de carence est réel. Il l'est d'autant plus si la femme attend des jumeaux, si les grossesses sont rapprochées et lors d'un allaitement prolongé. Les conséquences sur l'enfant sont différentes selon le stade de la grossesse, la sévérité de la carence et la sensibilité individuelle de la future mère. Cette carence est particulièrement redoutable durant les premières semaines de grossesse. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le cerveau ou le système nerveux (spina bifida) chez certaines femmes prédisposées.
Des compléments
indispensables
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. En France, les autorités sanitaires ont opté pour une autre approche : des recommandations nutritionnelles et une supplémentation pour toutes les femmes deux mois avant le début de la grossesse et durant tout le premier trimestre. Les femmes qui ont un projet de grossesse doivent ainsi prendre des compléments alimentaires de 0,4 mg de folates par jour. Celles qui sont à risque particulier de carences doivent passer à des comprimés de 5 mg par jour. Mais ces recommandations restent encore trop peu suivies.
De la salade,
du fromage et des œufs
Les apports recommandés en folates sont de 300 microgrammes par jour pour la population en général. Chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, cet apport est nettement augmenté : il passe à 500 microgrammes par jour. La couverture des apports recommandés est assurée par nos aliments. Ceux qui apportent le plus de vitamine B9 sont les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou les salades. On en trouve également dans la levure, le foie et le jaune d'oeuf. La vitamine B9, comme d'autres vitamines, est très sensible à la chaleur : elle est en grande partie détruite lors de la cuisson.
Bien manger avant
de procréer…
Avant de débuter une grossesse, n'oubliez pas de consulter votre médecin ou votre gynécologue. Il pourra vous donner des conseils adaptés et vous prescrire ces fameux folates. Pour vous lancer sereinement dans votre projet d'enfant !
La vitamine
B9 double les chances d'avoir des jumeaux
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. Ces mesures ont permis de réduire de 19 % le nombre de spina bifida, une malformation du système nerveux.
Mais les gynécologues peuvent prescrire des comprimés d'acide folique aux femmes considérées à risque, notamment celles ayant eu des enfants présentant des malformations neurologiques.
Une récente étude suédoise attribue à la vitamine B9 une augmentation de naissance de jumeaux. Conduite sur plus de 2 500 femmes ayant reçu une supplémentation en vitamine B9, l'étude conclut à un taux de naissance gémellaire près de deux fois supérieur à la "normale". Bien que cette étude ne puisse être considérée comme "la" vérité absolue (de précédentes recherches n'avaient pas établi de tels liens), elle pourrait remettre en cause les bénéfices d'une supplémentation en acide folique dans les pays comptant peu de cas de spina bifida. Selon l'auteur, les risques liés à une grossesse multiple (naissance prématurée, faible poids à la naissance, problèmes cérébraux...) seraient plus importants que l'effet préventif de la vitamine B9. Cette étude intervient alors que d'autres pays s'apprêtent à suivre les recommandations des Etats-Unis.
Une alimentation variée et des compléments alimentaires avant et pendant la grossesse permettent normalement de limiter les risques carences chez toutes les femmes enceintes.
La grossesse est un état exigeant sur le plan nutritionnel. Les recommandations destinées aux femmes enceintes reflètent bien l'augmentation des besoins en nutriments nécessaires au bon déroulement de la grossesse.
Si une alimentation équilibrée est primordiale durant cette période, elle l'est aussi avant la conception et lors des premières semaines de gestation. Ceci est particulièrement vrai en ce qui concerne les apports en vitamine B9. Celle-ci a un impact majeur au cours des premières semaines de grossesse, période durant laquelle la plupart des femmes ignorent pourtant encore qu'elles sont enceintes !
Une vitamine fondamentale
La vitamine B9, également appelée acide folique ou folates, est un composé synthétisé par les plantes. L'organisme humain ne sait pas la fabriquer et doit donc la trouver dans l'alimentation. Son rôle est primordial. Elle agit sur la croissance et la division cellulaire et donc sur la synthèse des tissus. Elle participe également à la synthèse des cellules sanguines et nerveuses.
Un risque possible
de malformations
Lors de la grossesse, le besoin en vitamines B9 est très nettement augmenté. Le risque de carence est réel. Il l'est d'autant plus si la femme attend des jumeaux, si les grossesses sont rapprochées et lors d'un allaitement prolongé. Les conséquences sur l'enfant sont différentes selon le stade de la grossesse, la sévérité de la carence et la sensibilité individuelle de la future mère. Cette carence est particulièrement redoutable durant les premières semaines de grossesse. Elle peut entraîner de graves malformations affectant le cerveau ou le système nerveux (spina bifida) chez certaines femmes prédisposées.
Des compléments
indispensables
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. En France, les autorités sanitaires ont opté pour une autre approche : des recommandations nutritionnelles et une supplémentation pour toutes les femmes deux mois avant le début de la grossesse et durant tout le premier trimestre. Les femmes qui ont un projet de grossesse doivent ainsi prendre des compléments alimentaires de 0,4 mg de folates par jour. Celles qui sont à risque particulier de carences doivent passer à des comprimés de 5 mg par jour. Mais ces recommandations restent encore trop peu suivies.
De la salade,
du fromage et des œufs
Les apports recommandés en folates sont de 300 microgrammes par jour pour la population en général. Chez les femmes enceintes et celles qui allaitent, cet apport est nettement augmenté : il passe à 500 microgrammes par jour. La couverture des apports recommandés est assurée par nos aliments. Ceux qui apportent le plus de vitamine B9 sont les légumes à feuilles vertes comme les épinards ou les salades. On en trouve également dans la levure, le foie et le jaune d'oeuf. La vitamine B9, comme d'autres vitamines, est très sensible à la chaleur : elle est en grande partie détruite lors de la cuisson.
Bien manger avant
de procréer…
Avant de débuter une grossesse, n'oubliez pas de consulter votre médecin ou votre gynécologue. Il pourra vous donner des conseils adaptés et vous prescrire ces fameux folates. Pour vous lancer sereinement dans votre projet d'enfant !
La vitamine
B9 double les chances d'avoir des jumeaux
Pour éviter les risques de carence, des pays comme les Etats-Unis enrichissent certains de leurs aliments en vitamine B9. Ces mesures ont permis de réduire de 19 % le nombre de spina bifida, une malformation du système nerveux.
Mais les gynécologues peuvent prescrire des comprimés d'acide folique aux femmes considérées à risque, notamment celles ayant eu des enfants présentant des malformations neurologiques.
Une récente étude suédoise attribue à la vitamine B9 une augmentation de naissance de jumeaux. Conduite sur plus de 2 500 femmes ayant reçu une supplémentation en vitamine B9, l'étude conclut à un taux de naissance gémellaire près de deux fois supérieur à la "normale". Bien que cette étude ne puisse être considérée comme "la" vérité absolue (de précédentes recherches n'avaient pas établi de tels liens), elle pourrait remettre en cause les bénéfices d'une supplémentation en acide folique dans les pays comptant peu de cas de spina bifida. Selon l'auteur, les risques liés à une grossesse multiple (naissance prématurée, faible poids à la naissance, problèmes cérébraux...) seraient plus importants que l'effet préventif de la vitamine B9. Cette étude intervient alors que d'autres pays s'apprêtent à suivre les recommandations des Etats-Unis.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.