L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    "Il faut le protéger ainsi que tous les innocents"    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Le tournant    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Van de Beek, ça coûte cher    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une soirée exceptionnelle
Concert Urban Raï, au Zénith de Paris
Publié dans Le Midi Libre le 05 - 03 - 2008

Une belle scène bien garnie, un public enchanté, une brochette d'artistes dévoués et une ambiance à représenter les couleurs du Maghreb…. Tel fut le thème d'une soirée, qui a eu lieu ce samedi 1er mars au Zénith de Paris et dont seuls les «beurs» de là-bas ont les secrets de l'animation.
A la fin de ce grand show, les avis étaient unanimes : une soirée exceptionnelle. Effectivement, c'était une soirée qui a encore une fois démontré que le Maghreb n'est plus seulement aux portes d'un continent différent, mais bien ancré en France.
Une exhibition de genres et de styles de musique, un cocktail de rythmes qui s'est conjugué aux pas des quelque 6.000 jeunes excités par les mouvements de danse. Pour les plus jeunes le R'n'B, gracieusement représenté par les divas Kenza Farah, Kayliah et Melissa M, puis le rap, évidemment représenté par le fameux groupe du 113, toujours-là pour mettre de l'ambiance, Soprano avec sa belle voix a envoûté le public. Ne pas en parler, impossible : Tunisiano, qui est en pleine promo, a fait un fabuleux spectacle, sans oublier Sinik, puis l'ambassadeur du public annabi dans cette catégorie Lotfi Double Kanon qui a fait une très belle prestation ! Le raï, produit exclusivement algérien, était évidemment présent avec Cheb Hassen, très souriant ; Cheb Amar qui a signé une belle mélodie qui a eu son succès en France «lala turquia» ; Cheb Tarik, toujours aussi splendide ; Mohamed Lamine, la voix d'or nouvelle génération puis Réda Taliani. Une pensée tout de même pour Cheb Khaled, le roi du raï, tant attendu, malheureusement absent. Cette fête a été la consécration d'un Zénith teint des couleurs du Maghreb et orné d'une multitude de drapeaux d'Algérie, du Maroc et de la Tunisie et, bien évidemment, sous les vibrations des youyous à n'en plus finir. Notons que cet attachement du public à ces artistes-ambassadeurs d'une identité tant recherchée a ému ces derniers pour donner le meilleur d'eux-mêmes sur une scène où défilait un patrimoine enfoui dans les gènes de plusieurs générations. Beur FM, dont le président, Nacer Kettane, est l'un des candidats aux municipales en France, issus de l'immigration, aurait, avec les Tarik, Kim, Rayan, Medi marqué un coup de maître dans ce travail communautaire dont ils ont l'ambition.
Enfin, une pensée à toute l'équipe de « Chorba pour tous » qui a assuré le dîner, Mouloud Aounit toujours présent et les quelques invités d'honneur qui ont tenu à être parmi les leurs dans cette grande fête communautaire…
A quand la prochaine ?
Une belle scène bien garnie, un public enchanté, une brochette d'artistes dévoués et une ambiance à représenter les couleurs du Maghreb…. Tel fut le thème d'une soirée, qui a eu lieu ce samedi 1er mars au Zénith de Paris et dont seuls les «beurs» de là-bas ont les secrets de l'animation.
A la fin de ce grand show, les avis étaient unanimes : une soirée exceptionnelle. Effectivement, c'était une soirée qui a encore une fois démontré que le Maghreb n'est plus seulement aux portes d'un continent différent, mais bien ancré en France.
Une exhibition de genres et de styles de musique, un cocktail de rythmes qui s'est conjugué aux pas des quelque 6.000 jeunes excités par les mouvements de danse. Pour les plus jeunes le R'n'B, gracieusement représenté par les divas Kenza Farah, Kayliah et Melissa M, puis le rap, évidemment représenté par le fameux groupe du 113, toujours-là pour mettre de l'ambiance, Soprano avec sa belle voix a envoûté le public. Ne pas en parler, impossible : Tunisiano, qui est en pleine promo, a fait un fabuleux spectacle, sans oublier Sinik, puis l'ambassadeur du public annabi dans cette catégorie Lotfi Double Kanon qui a fait une très belle prestation ! Le raï, produit exclusivement algérien, était évidemment présent avec Cheb Hassen, très souriant ; Cheb Amar qui a signé une belle mélodie qui a eu son succès en France «lala turquia» ; Cheb Tarik, toujours aussi splendide ; Mohamed Lamine, la voix d'or nouvelle génération puis Réda Taliani. Une pensée tout de même pour Cheb Khaled, le roi du raï, tant attendu, malheureusement absent. Cette fête a été la consécration d'un Zénith teint des couleurs du Maghreb et orné d'une multitude de drapeaux d'Algérie, du Maroc et de la Tunisie et, bien évidemment, sous les vibrations des youyous à n'en plus finir. Notons que cet attachement du public à ces artistes-ambassadeurs d'une identité tant recherchée a ému ces derniers pour donner le meilleur d'eux-mêmes sur une scène où défilait un patrimoine enfoui dans les gènes de plusieurs générations. Beur FM, dont le président, Nacer Kettane, est l'un des candidats aux municipales en France, issus de l'immigration, aurait, avec les Tarik, Kim, Rayan, Medi marqué un coup de maître dans ce travail communautaire dont ils ont l'ambition.
Enfin, une pensée à toute l'équipe de « Chorba pour tous » qui a assuré le dîner, Mouloud Aounit toujours présent et les quelques invités d'honneur qui ont tenu à être parmi les leurs dans cette grande fête communautaire…
A quand la prochaine ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.