Groupe A : L'Ouganda et le Zimbabwe se neutralisent    Dernière séance d'entrainement pour les Verts avant le choc face au Sénégal    AHMED GAID SALAH : ‘'L'armée accompagnera le peuple au sens propre du terme''    TERRAINS NON EXPLOITES : Une enquête dévoile les faux investisseurs à Oran    Serdouk Samir, le supporteur algérien expulsé d'Egypte écroué à la prison d'El Harrach    Pacte politique pour une véritable transition démocratique    Moyen-Orient : Pourquoi les Etats-Unis jouent avec le feu    Grève et sit-in des avocats à Béjaïa    20 hectares ravagés par les flammes    La prise en charge des malades à revoir    La Protection civile prend les devants    EN : Belmadi ne fait pas de différence entre Baldé et Mané    Heurts entre policiers et manifestants à Nouakchott    Houassi invite les actionnaires à une réunion    Kalu, victime de déshydratation, apte à rejouer    Le Caire, ville sous haute sécurité    Hanane Ashrawi dénonce    8 opérateurs ont la mainmise sur le marché du médicament en Algérie    Sonatrach revoit ses ambitions d'investissement à la baisse    «Il n'y a pas de volonté politique de lutter contre la drogue»    Plusieurs agresseurs d'automobilistes appréhendés    Côtelettes d'agneau marinées au four    Pèlerinage au village natal de Matoub Lounès    Qu'est-ce qu'être algérien aujourd'hui ? éloge du vivre-ensemble    Le vieil esthète n'est pas fatigué !    Un voyage à travers 600 ans d'art universel    La Fondation Casbah condamne    Plan bleu de l'ETUSA : 17 dessertes vers les plages de la capitale    Lutte contre la criminalité : Saisie de plus de 1100 comprimés de psychotropes    Les étudiants réclament une Algérie «libre et démocratique»    Le match Sénégal-Algérie dirigé par le Zambien Janny Sikazwe    Pour désigner un successeur à Ouyahia: Session extraordinaire du RND le 6 juillet    L'inflation à 3,6%    Blida: Sept arrestations pour un trafic de 1,5 million de dollars et 600.000 euros    D'énormes potentialités    Signature d'une charte d'exploitation des nappes souterraines    La SDO change de main : Un nouveau directeur installé    Le HCA plaide pour la suppression de l'aspect facultatif    Un art, un sport de compétition et une thérapie    Toufik Hamoum à la tête d'un conseil technique    Ecole supérieure des blindés de Oued Chaâba (Batna) : Sortie de six promotions    Crise anglophone au Cameroun : La difficile équation d'un dialogue à plusieurs inconnues    Guerre commerciale avec les USA : Comment pourrait répliquer la Chine à cette escalade ?    Transfert : Billel Dziri nouvel entraîneur de l'USM Alger    Djellab à Dakar: "L'Algérie continuera à jouer un rôle primordial pour l'intégration économique intra-africaine"    L'opposition en conclave le 6 juillet    Qui a trompé l'agence Sputnik ?    Deux nouvelles attaques meurtrières dans le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De précieux atouts
Guelma
Publié dans Le Midi Libre le 22 - 01 - 2009

Disposant d'une SAU, superficie agricole utile de 187.338 hectares, dont 113.000 ha de forêts, de 50.875 ha de parcours, la wilaya de Guelma recèle de précieux atouts dans le secteur stratégique de l'agriculture. Le potentiel hydro-agricole 2008 est éloquent à savoir 9.567 ha en grande hydraulique, 2.896 ha en petite et moyenne hydraulique, 12.463 ha e superficie irriguée, 15.508 ha perspectives horizon 2013. Elle dispose du barrage de Bouhamdane (plus de 220 millions de M3), de 14 retenues collinaires, de 9 forages d'un débit de 73 litres /seconde, de 333 puits et de 16 oueds-fils d'eau. Selon les responsables de la direction des services agricoles, il existe 545 EAC, exploitations agricoles collectives, 2.699 EAI, individuelles, 9.604 exploitations privées, 644 exploitations issues de la GCA et 9 fermes pilotes. Dix-huit associations pour les filières grandes cultures, tabac, élevage bovin, irrigation, petit élevage, tomate industrielle, production de semence, pommes de terre, arboriculture sont stucturées au sein de la chambre d'agriculture de wilaya ainsi que quatre conseils inter-professionnels, quatre coopératives de services, deux coopératives d'élevages, une coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), une coopérative d'irrigation, drainage et mise en valeur (CIRAM), une entreprise de distribution et maintenance agricole (EDIMA), une caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) et un institut de formation et de perfectionnement (ITMAS). Les autorités locales encouragent ce secteur crucial en initiant de nombreux projets en zone rurale, afin d'améliorer le cadre de vie des fellahs et de leurs familles qui ont regagné leurs terres puisque les conditions sécuritares sont désormais bonnes. Des enveloppes financières faramineuses ont été dégagées pour concrétiser la réalisation de logements ruraux au niveau des 34 communes, le désenclavement, l'électrification rurale, l'assainissement, l'alimentation en eau potable, les aménagements et la réalisation d'écoles, collèges, lycées, centres de santé, agences postales, antennes d'APC, aires de jeux, etc. Le crédit "RFIG" mis en place par les pouvoirs publics, récemment, a été bien accueilli par le monde agricole souvent confronté à des difficultés de trésorerie. Concernant la production végétale, il a été enregistré en 2008 une production globale de 964.836 quintaux de céréales, de I7.812 quintaux de légumes secs, de 794.646 quintaux de cultures maraîchères dont I96.377 qx de pommes de terre, 630.634 qx de cultures industrielles dont 629.925 qx de tomates, 581.216 qx de cultures fourragères et 186.644 qx de production arboricole. La wilaya de Guelma dispose d'un cheptel de 78.340 bovins, 380.500 ovins et 49.650 caprins qui génèrent une production de 30 millions de litres de lait, I5.125 qx de viandes rouges et 3.850 qx de laine. L'élevage avicole a fourni l'année écoulée 18.000 qx de viandes blanches et plus de 42 millions d'oeufs ainsi que 565 qx de miel. À vocation agro-pastorale, la wilaya de Guelma poursuit inlassablement son développement économique grâce aux nombreux dispositifs incitatifs mis en place par les pouvoirs publics en direction des fellahs. H. B.
Disposant d'une SAU, superficie agricole utile de 187.338 hectares, dont 113.000 ha de forêts, de 50.875 ha de parcours, la wilaya de Guelma recèle de précieux atouts dans le secteur stratégique de l'agriculture. Le potentiel hydro-agricole 2008 est éloquent à savoir 9.567 ha en grande hydraulique, 2.896 ha en petite et moyenne hydraulique, 12.463 ha e superficie irriguée, 15.508 ha perspectives horizon 2013. Elle dispose du barrage de Bouhamdane (plus de 220 millions de M3), de 14 retenues collinaires, de 9 forages d'un débit de 73 litres /seconde, de 333 puits et de 16 oueds-fils d'eau. Selon les responsables de la direction des services agricoles, il existe 545 EAC, exploitations agricoles collectives, 2.699 EAI, individuelles, 9.604 exploitations privées, 644 exploitations issues de la GCA et 9 fermes pilotes. Dix-huit associations pour les filières grandes cultures, tabac, élevage bovin, irrigation, petit élevage, tomate industrielle, production de semence, pommes de terre, arboriculture sont stucturées au sein de la chambre d'agriculture de wilaya ainsi que quatre conseils inter-professionnels, quatre coopératives de services, deux coopératives d'élevages, une coopérative des céréales et légumes secs (CCLS), une coopérative d'irrigation, drainage et mise en valeur (CIRAM), une entreprise de distribution et maintenance agricole (EDIMA), une caisse régionale de mutualité agricole (CRMA) et un institut de formation et de perfectionnement (ITMAS). Les autorités locales encouragent ce secteur crucial en initiant de nombreux projets en zone rurale, afin d'améliorer le cadre de vie des fellahs et de leurs familles qui ont regagné leurs terres puisque les conditions sécuritares sont désormais bonnes. Des enveloppes financières faramineuses ont été dégagées pour concrétiser la réalisation de logements ruraux au niveau des 34 communes, le désenclavement, l'électrification rurale, l'assainissement, l'alimentation en eau potable, les aménagements et la réalisation d'écoles, collèges, lycées, centres de santé, agences postales, antennes d'APC, aires de jeux, etc. Le crédit "RFIG" mis en place par les pouvoirs publics, récemment, a été bien accueilli par le monde agricole souvent confronté à des difficultés de trésorerie. Concernant la production végétale, il a été enregistré en 2008 une production globale de 964.836 quintaux de céréales, de I7.812 quintaux de légumes secs, de 794.646 quintaux de cultures maraîchères dont I96.377 qx de pommes de terre, 630.634 qx de cultures industrielles dont 629.925 qx de tomates, 581.216 qx de cultures fourragères et 186.644 qx de production arboricole. La wilaya de Guelma dispose d'un cheptel de 78.340 bovins, 380.500 ovins et 49.650 caprins qui génèrent une production de 30 millions de litres de lait, I5.125 qx de viandes rouges et 3.850 qx de laine. L'élevage avicole a fourni l'année écoulée 18.000 qx de viandes blanches et plus de 42 millions d'oeufs ainsi que 565 qx de miel. À vocation agro-pastorale, la wilaya de Guelma poursuit inlassablement son développement économique grâce aux nombreux dispositifs incitatifs mis en place par les pouvoirs publics en direction des fellahs. H. B.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.