Mostaganem : démantèlement d'un réseau national de trafic de drogue et saisie de 2 kg de kif traité    L'Algérie présente au Salon international de l'Agriculture de Paris    Ajax : Le successeur de Ziyech a signé    Actes racistes en Europe, inquiétude face à la montée de l'extrême droite    Aviron: le président de la Fédération internationale en visite de travail à Alger    Ligue 1 (Classement des buteurs): Abid revient à un but de Belhoucini    Accidents de la route : 8 morts et 30 blessés en 24 heures    Secousse tellurique de magnitude 3.0 à Sidi Bel-Abbes    Tebboune préside une réunion du Conseil des ministres    Révolution Le nouvel élan    Le chef rebelle Riek Machar investi vice-président du Soudan du Sud    Les discussions sur la Libye reprendront mercredi à Genève    Burkina Faso : plus de 700 000 déplacés en 2019    L'angoisse monte en Italie    La Chine progresse dans le traitement des patients atteints du nouveau coronavirus «Covid-19»    De Yalta au monde unipolaire et à l'avènement d'un nouveau monde multipolaire -1re partie-    Ça se passe ainsi, chez Ali Benhadj    Serment de fidélité au hirak    Gros risques sur les banques    Le Chabab, un leader bien fragile    Le Targui    À tout jamais…    Des potentialités inexploitées    Rencontre algéro-française à Alger    Le bâtonnier violemment pris à partie par les avocats    Plus de 500 kg de kif traité saisis en 2019    Le saviez-vous… ?    L'Algérie en quatrième position    ...sortir ...sortir ...sortir ...    "La poésie d'Anna Gréki répond à notre actualité"    Amour et oppression dans la Chine du VIIIe siècle    Un bon, devenu une brute et un truand !    Mes fausses notes    Le Nigeria réaffirme sa position constante sur la juste cause du peuple sahraoui    Une exposition collective d'arts plastiques sur le patrimoine historique algérien à Alger    Membres de l'ancien Conseil supérieur de la jeunesse: accompagner les initiatives des jeunes pour une Algérie nouvelle    Filière boisson: les préoccupations des industriels passés en revue    Ligue 2 : Pas de boycott de la 20e journée    Mouvements de grèves sauvages: Le ministère de l'Education met en garde    Regards opposés    Le Hirak boucle sa première année    Tébessa: Un mort dans une collision    BARRICADES INOPERANTES    Samsung prépare sa DexBook : Transformer son smartphone en PC    Premier décés en Italie, l'oms tire la sonnette d'alarme    Victoire impérative des Verts    "C'est le peuple qui a sauvé le pays"    Lancement du nouveau Groupement algérien des acteurs du numérique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La police dévoile le bilan du mois de mai
Sécurité routière à Guelma
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 06 - 2018

Le bilan du mois de mai dernier des accidents de la route a été publié mercredi dernier par la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Si on dénombre sur cette période une seule personne tuée sur les routes de Guelma, le nombre de blessés reste en revanche, quasi-stable.
L'erreur humaine reste la cause principale de ce fléau qui ne cesse de prendre de l'ampleur, rapportent les services de la police de Guelma, dans le même communiqué. En effet, une personne a trouvé la mort et 34 autres ont été blessées, dont plusieurs grièvement, sur divers axes routiers de la wilaya. Le même rapport fait état de pas moins de 38 accidents, dont 25 sont classés comme corporels. Parmi les victimes, la part des mineurs augmente.
On déplore ainsi 11 personnes blessées. On retient également que le facteur humain est prépondérant, puisque la vitesse excessive est à l'origine des accidents enregistrés sur la même période, et reste donc la première cause de mortalité routière dans la wilaya. Durant le mois de mai à Guelma, près de 238 permis de conduire ont dû être retirés, un chiffre jugé préoccupant. Selon notre source, les principaux motifs de retrait étaient la vitesse excessive, l'usage du téléphone portable au volant, le non-port de la ceinture de sécurité et le dépassement dangereux. Mais, nous apprenons par ailleurs que les services concernés mettent en cause l'inadvertance des conducteurs et des piétons, le non-respect des feux de signalisation et du stop, le non-respect de la priorité, les manœuvres dangereuses, la circulation en sens interdit et la conduite en état d'ivresse.
Noureddine Guergour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.