Participation croissante dans les centres de vote des wilayas de l'Ouest    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Les engagements du nouveau Président    Les Etats-Unis "pressés de travailler avec Tebboune"    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    Volkswagen suspend sa production en Algérie    À quoi joue Macron ?    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson remporte une large majorité    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    Houda Ferraoune n'a pas voté    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Nous appelons Bouteflika à se présenter pour un 5e mandat»
RND : Ahmed Ouyahia tranche officiellement :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 06 - 2018

Le Rassemblement national démocratique du Premier ministre Ahmed Ouyahia tranche, officiellement, sur la question de l'élection présidentielle de 2019. Sans surprise et sans la moindre hésitation, Ouyahia et son parti annoncent leur candidat : Abdelaziz Bouteflika. C'était lors de la 5e session ordinaire du conseil national du RND, tenue jeudi et vendredi derniers, à la Mutuelle des matériaux de construction de Zeralda à Alger.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Dès son allocution d'ouverture, Ahmed Ouyahia annonce la couleur : «Je suis heureux de constater que notre conseil national entend appeler le moudjahid Abdelaziz Bouteflika à poursuivre sa mission et son sacrifice au service de l'Algérie et que le Rassemblement national démocratique l'assure de son soutien pour l'accomplissement d'un nouveau mandat à la présidence de la République.»
C'était jeudi, dans la matinée. Le vendredi, c'est le conseil national qui adopte une résolution spéciale dans ce sens. Intitulée «Appel au moudjahid Abdelaziz Bouteflika à se présenter à l'élection présidentielle de 2019», cette résolution, tout comme la déclaration de Ouyahia d'ailleurs, a le mérite de la clarté. On y lit, notamment, que «le conseil national souligne que le Président Abdelaziz Bouteflika demeure incontestablement un pivot de rassemblement et de mobilisation de la grande majorité du peuple algérien dont il a acquis la confiance et le soutien du fait de son brillant passé de moudjahid et des résultats atteints par le pays sous sa direction».
Cela étant, «le conseil national demande instamment au moudjahid Abdelaziz Bouteflika de répondre aux appels nombreux qui s'élèvent de la société, pour qu'il continue sa mission à la direction du pays en se portant candidat à l'élection présidentielle du printemps 2019».
A dix mois du rendez-vous présidentiel d'avril 2019, cette sortie de Ouyahia met définitivement fin au moindre petit soupçon de suspense quant aux intentions de Abdelaziz Bouteflika.
Le RND est ainsi le deuxième parti à appeler pour un cinquième mandat pour l'actuel patron d'El-Mouradia, après le FLN qui, pour rappel, a comme président, Abdelaziz Bouteflika ! C'est dire que les deux plus grands partis du pays, que président les deux chefs de l'exécutif qui prépare et qui va organiser l'élection présidentielle ont d'ores et déjà exprimé leur choix, celui du pouvoir donc quant au «bon candidat» .
Jeudi dernier, le Premier ministre avait également écarté, de manière officielle, tout scénario «fantaisiste» comme ceux ayant précédé l'élection de 2014. A savoir, un éventuel report de la présidentielle, une période de transition, etc. «Ce qui n'est pas naturel aussi, disait en effet Ouyahia, ce sont les appels répétés pour une période de transition comme si le peuple souverain n'a pas droit à la parole». Il rejoint, en cela, une précédente déclaration de Abdelaziz Bouteflika qui affirmait, il y a quelques mois, que l'élection présidentielle de 2019 aura lieu dans les délais.
Contrairement aux présidentielles précédentes, le pouvoir a, cette fois, anticipé sur les événements en annonçant publiquement son candidat à une année avant le rendez-vous électoral. D'ailleurs, la campagne électorale pour le candidat Bouteflika bat son plein depuis des mois à travers les médias.
Des opérations spectaculaires, comme celle des «50 000 logements», ou encore des sorties électoralistes du ministre de l'Intérieur, Nouredine Bédoui, ne sont, du reste, que la partie visible de l'iceberg.
Au plan partisan, cette nouvelle stratégie du pouvoir est de nature à épargner des crises à des formations comme le RND ou le FLN. Ouyahia le sait mieux que quiconque lui qui, entre septembre 2012 et janvier 2013, avait successivement perdu son poste de Premier ministre et de secrétaire général du RND sur décision de Bouteflika qui préparait, à l'époque, son quatrième mandat. Il est, en tout cas, certain que l'annonce de ce week-end fera diminuer la pression sur un Ahmed Ouyahia que le cercle présidentiel soupçonnait de nourrir des ambitions présidentielles. D'où certains «coups» reçus, comme la fameuse tripartite bis organisée par le FLN, ou encore cette affaire des taxes annulées par Bouteflika en Conseil des ministres, histoire de marquer l'opinion tout en discréditant son Premier ministre.
En exprimant son soutien à un cinquième mandat, Ahmed Ouyahia reprendra-t-il son ascendant au sein d'un gouvernement où le ministre de l'Intérieur est, volontairement, hissé au rang de Premier ministre bis par Abdelaziz Bouteflika ? Le même scénario vécu par l'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avec son ministre de l'Habitat d'alors, Abdelmadjid Tebboune, en fait.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.