La fierté du Hirak!    Sidi Saïd sévit contre ses adversaires    Le professeur Chems Eddine Chitour : "Le spectre de l'année blanche universitaire peut encore être écarté"    Chacha TV pourra-t-il concurrencer Netflix en Algérie?    Après les voitures moins de 3 ans, les crédits sans intérêts    Le peuple algérien se classe premier de l'Afrique    Mohammed VI désavoue    Le drapeau palestinien flotte sur l'Eurovision    Le dernier coup de maître de Ribéry    Kanté à nouveau dans le viseur du PSG?    L'ES Tadjenanet dernier qualifié pour les demis    Importations Opérations de contrôle drastique durant le premier trimestre    La semaine de Dame justice    19 mai 1956-2019 : Les étudiants toujours à l'avant-garde    La nouvelle scène de la chanson chaâbie au rendez-vous    Almodovar ne tourne pas rond, tant mieux!    Un quartier "chic" sans eau    Wilaya d'Alger : La dernière opération de relogement à la Casbah "entachée de plusieurs dépassements"    G5 Sahel : Washington s'oppose à la proposition de conférer un mandat onusien    Sit-in pour exiger la libération de Louisa Hanoune    Les scorpions redoublent de férocité    Il y a 38 ans, les lycéens manifestaient    Actions et rendements baissent : L'actualité commerciale domine les bourses    Japon : Probable contraction de l'économie au premier trimestre    Gaïd Salah reprend les inspections    Coupe d'Angleterre: Troisième trophée domestique pour Mahrez et Manchester City    Championnat d'Angleterre de Rugby : Northampton miraculeusement en demi-finales    Sahara Occidental-Maroc : Une loi instrumentalisée contre la liberté de la presse    En 11 ans : Nissan s'attend à son plus mauvais résultat    Des législatives sur fond d'enjeu climatique    Saisie de 16,5 quintaux de kif traité,    La force tranquille du Hirak    La classe politique et les personnalités nationales réagissent    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    El Bahia prépare la saison estivale    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le fait accompli du couple «technologies numériques-intelligence artificielle»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 11 - 2018

Le «mariage» des technologies du numérique et l'intelligence artificielle (IA) est vu avec scepticisme par l'opinion publique. Suspicion et craintes, les avis qui diffusent des scénarios extrêmement négatifs, pouvant aller jusqu'au cataclysme imminent, ne sont pas rares. Mais la réalité est que les «mariés» sont bénins, et que tout risque, si risque il y a, revient aux utilisateurs (y compris étatiques) et de ce qu'ils pourraient faire de ces innovations technologiques. Et pour preuve, de nombreux acteurs de la transformation digitale, partout dans le monde, ont saisi les avantages offerts par ce mariage hautement technologique dans les domaines comme la santé, la défense, le commerce, la finance, la communication et l'industrie. Par exemple, l'IA apporte d'importantes améliorations dans la progression du taux de survie des vies humaines via l'accélération des processus des diagnostics et de traitements médicaux, ainsi que dans la robotisation des unités militaires engagées dans les combats et l'automatisation du contrôle des investissements et systèmes de logistique et de transport. Sur le plan de la communication par la voix, l'association de l'IA et du numérique a permis de fournir un accès plus rapide au savoir et aux solutions des problèmes et situations complexes. Mieux, cette association a comblé les lacunes des structures de l'industrie 3.0. En effet, les aspects de l'industrie 4.0 s'appuient fortement sur une utilisation réduite de l'énergie et des matériaux traditionnels, avec un recyclage et une réutilisation des éléments de la chaîne de production. L'industrie 4.0 englobe des technologies clés : les nouveaux matériaux créés par les biotechnologies et nanotechnologies ; leur transformation en produits via la robotique, l'ingénierie additive et la programmation matérielle et l'internet des objets (IoT), rendant tout élément connecté et communicatif avec intégration de l'intelligence distribuée dans leurs utilisation. Mais quelle leçon retenir de toutes ces innovations et ces associations technologiques ? Le rapprochement du digital et de l'IA permettra de découvrir de nouveaux matériaux et de nouvelles structures tout en gagnant en capacité de résolution des problèmes qui dépasse les aptitudes humaines. A la question de savoir si le duo «numérique-IA» aidera l'humanité à relever les défis auxquels elle est confrontée, comme les pénuries croissantes d'eau, de nourriture, de carburant et d'énergie, et de matières premières, la réponse n'est pas tranchée. Mais le «fait accompli» imposé par ce duo apportera de l'intelligibilité à toute forme de changement…
F. F.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.