Fafa rénove la Casbah !!!    CONSEILS DE CLASSE : Les mentions avertissements et blâmes interdites    LOGEMENTS LPA : Les célibataires auront droit à un F2    Fin de la polémique autour du changement de statut du FCE    Retrait du marché de la poudre de jus «Amila» et gel de l'activité de la société productrice    194 projets d'investissement privé agréés par le Conseil de wilaya    Guterres juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée    Le gouvernement espère la fin de la crise des gilets jaunes    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'entraîneur Bouzidi appelle à la mobilisation    Dix clubs présents dont la JSE Skikda et l'IC Ouargla    Bouakaz, Dob et compères poursuivent en justice Ennahar TV et son patron    3 personnes secourues après une intoxication au monoxyde de carbone    Le silence assourdissant de la sécurité sociale    L'Université de Sidi-Bel-Abbès 56e à l'échelle mondiale en 2018    Les «initiativeurs»    Dimajazz, le retour    Voyage en calligraphie arabe    Ces capitalistes qui aiment Karl Marx    Des sites archéologiques à l'abandon    Tlemcen: «La mondialisation en furie» à la librairie Alili    Politique: Mouwatana dénonce une tentative de report de la présidentielle    La symbolique plus forte que le syndicat    Tizi-Ouzou: Trois femmes membres d'un réseau de faux-monnayeurs arrêtées    Biskra: Collision entre deux camions et un bus, un mort et deux blessés    Et si les imams...    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    L'Egypte et l'Afrique du Sud, seuls pays candidats    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    La CNAS s'explique    L'usine fermée, les produits retirés du marché    L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN et le RND en rouleaux compresseurs
RENOUVELLEMENT PARTIEL DES MEMBRES DU SENAT
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 11 - 2018

Alors que le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation prévu le 29 décembre avance à grands pas, c'est le duo FLN-RND qui domine la précampagne pour ce rendez-vous électoral, reléguant au second plan, pour ne pas dire réduire à néant ou presque, le reste de la classe politique.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - L'ex-parti unique et son «ennemi intime» partent favoris pour s'emparer de la majorité des 48 postes de sénateurs qui sont en jeu. Avec en ligne de mire, la mainmise sur la Chambre haute du Parlement.
Pour ce faire, les directions des deux partis se sont mises de la bataille depuis des semaines avec l'organisation de primaires au niveau de toutes les wilayas du pays. Ce qui n'a pas été sans susciter des frictions, voire des batailles, notamment au sein du doyen de la scène politique nationale.
Tout le contraire chez le RND où l'opération se déroule, selon le chargé à la communication du parti, dans une «sérénité totale». «Nous avons depuis le temps, opté pour la décentralisation de l'opération avec le soin laissé aux structures locales du parti de choisir les formules qu'ils jugent opportunes, soit le consensus ou le recours à des élections primaires dans le cas contraire pour départager les postulants», affirmait, hier samedi, Seddik Chihab à partir de Constantine où il a animé dans la matinée un meeting.
Pour notre interlocuteur, l'opération tire à sa fin, relevant l'exception concédée par le parti, cette fois-ci à Tizi-Ouzou. En effet, dans cette wilaya, le parti que dirige le Premier ministre a préféré s'«effacer» au profit du maire de la ville des Genêts, un édile communal qui, tiendra à préciser Chihab, «n'a pas rejoint le parti». Chez les partis de l'opposition, seuls le RCD et le FFS ont daigné communiquer sur leurs préparatifs pour cet événement, les autres ayant préféré le «silence».
C'est ainsi que le doyen des partis de l'opposition se présentera fort probablement dans une dizaine de wilayas, là où il possède un collège électoral assez consistant. Le FFS dont la direction a innové, cette fois-ci, en se délaissant de l'option de désignation des candidats du parti au profit de primaires, en droite ligne de la «promesse faite lors du dernier congrès extraordinaire, celle de restituer le parti aux militants», soutenait, hier le chargé à la communication du vieux front.
Des élections primaires qui, selon Jugurtha Abbou, «se tiendront le même jour, samedi prochain, au niveau de toutes les fédérations du parti dont cinq ont d'ores et déjà clôturé la phase de candidature, avec Béjaïa (9 postulants), Tizi-Ouzou (postulants), Alger, Bouira et Boumerdès (2 postulants chacune)».
Du côté du RCD, le parti est déjà partant au niveau de trois wilayas où les candidats sont connus. Soit vainqueur d'élections primaires comme ce fut le cas à Tizi-Ouzou avec le choix porté sur Malek Hessas, élu à l'APW et secrétaire national aux élections, soit le fruit d'un consensus comme c'est le cas à Boumerdès et à Béjaïa où respectivement Redouane Akkouche, élu à la mairie de la ville du Rocher noir et Farid Bali, maire de la commune d'El Flay, ont fait l'unanimité parmi les élus locaux du parti. Il est fort probable, selon Hessas, que le RCD soit de cette course portant renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation, au niveau des wilayas de Bouira, Tipasa, Sétif, même Batna où le parti possède des élus locaux, voire gérant une municipalité chacune.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.