Neutralité écornée    Alger: Trois militants du FFS arrêtés    Importation des véhicules en CKD: Une facture de près de 3 milliards de dollars    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Division nationale amateur - Est: Le MOC et le CRBOD en arbitres    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Lutte contre l'habitat précaire: Réception de plus de 3.500 nouveaux logements, fin 2019, à Misserghine    Ils seront installés le mois d'avril prochain pour la gestion des plages: Un administrateur et deux élus, dans chaque commune côtière    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    La balle dans le camp des actionnaires    L'Histoire des peuples ne se falsifie pas    Session de formation au profit d'officiers de la police mauritanienne    Ligue des champions    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Partenaire de la Fédération Algérienne d'Escrime : Ooredoo accompagne l'équipe nationale dans la Coupe du monde de Sabre féminin-junior    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Réunion des partis de l'opposition    Deux suspects arrêtés    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN et le RND en rouleaux compresseurs
RENOUVELLEMENT PARTIEL DES MEMBRES DU SENAT
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 11 - 2018

Alors que le renouvellement partiel des membres du Conseil de la nation prévu le 29 décembre avance à grands pas, c'est le duo FLN-RND qui domine la précampagne pour ce rendez-vous électoral, reléguant au second plan, pour ne pas dire réduire à néant ou presque, le reste de la classe politique.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - L'ex-parti unique et son «ennemi intime» partent favoris pour s'emparer de la majorité des 48 postes de sénateurs qui sont en jeu. Avec en ligne de mire, la mainmise sur la Chambre haute du Parlement.
Pour ce faire, les directions des deux partis se sont mises de la bataille depuis des semaines avec l'organisation de primaires au niveau de toutes les wilayas du pays. Ce qui n'a pas été sans susciter des frictions, voire des batailles, notamment au sein du doyen de la scène politique nationale.
Tout le contraire chez le RND où l'opération se déroule, selon le chargé à la communication du parti, dans une «sérénité totale». «Nous avons depuis le temps, opté pour la décentralisation de l'opération avec le soin laissé aux structures locales du parti de choisir les formules qu'ils jugent opportunes, soit le consensus ou le recours à des élections primaires dans le cas contraire pour départager les postulants», affirmait, hier samedi, Seddik Chihab à partir de Constantine où il a animé dans la matinée un meeting.
Pour notre interlocuteur, l'opération tire à sa fin, relevant l'exception concédée par le parti, cette fois-ci à Tizi-Ouzou. En effet, dans cette wilaya, le parti que dirige le Premier ministre a préféré s'«effacer» au profit du maire de la ville des Genêts, un édile communal qui, tiendra à préciser Chihab, «n'a pas rejoint le parti». Chez les partis de l'opposition, seuls le RCD et le FFS ont daigné communiquer sur leurs préparatifs pour cet événement, les autres ayant préféré le «silence».
C'est ainsi que le doyen des partis de l'opposition se présentera fort probablement dans une dizaine de wilayas, là où il possède un collège électoral assez consistant. Le FFS dont la direction a innové, cette fois-ci, en se délaissant de l'option de désignation des candidats du parti au profit de primaires, en droite ligne de la «promesse faite lors du dernier congrès extraordinaire, celle de restituer le parti aux militants», soutenait, hier le chargé à la communication du vieux front.
Des élections primaires qui, selon Jugurtha Abbou, «se tiendront le même jour, samedi prochain, au niveau de toutes les fédérations du parti dont cinq ont d'ores et déjà clôturé la phase de candidature, avec Béjaïa (9 postulants), Tizi-Ouzou (postulants), Alger, Bouira et Boumerdès (2 postulants chacune)».
Du côté du RCD, le parti est déjà partant au niveau de trois wilayas où les candidats sont connus. Soit vainqueur d'élections primaires comme ce fut le cas à Tizi-Ouzou avec le choix porté sur Malek Hessas, élu à l'APW et secrétaire national aux élections, soit le fruit d'un consensus comme c'est le cas à Boumerdès et à Béjaïa où respectivement Redouane Akkouche, élu à la mairie de la ville du Rocher noir et Farid Bali, maire de la commune d'El Flay, ont fait l'unanimité parmi les élus locaux du parti. Il est fort probable, selon Hessas, que le RCD soit de cette course portant renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation, au niveau des wilayas de Bouira, Tipasa, Sétif, même Batna où le parti possède des élus locaux, voire gérant une municipalité chacune.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.