PSG: Leonardo ne serait pas passé à l'action pour Neymar !    Fourar: aucun autre cas positif de Coronavirus en Algérie    Les réserves hydriques actuelles, "suffisantes" pour satisfaire les besoins nationaux en 2020    Le Président Tebboune achève sa visite d'Etat au Royaume d'Arabie saoudite    Real Madrid: Zidane aurait une alternative à 150M€ pour Mbappé !    Sahara Occidental: l'UA, un partenaire principal dans le processus de décolonisation    Le soutien de l'Algérie au droit à l'autodétermination du peuple Sahraoui salué à Bechar    Blida: report du procès de Abdelghani Hamel et de Berrachdi au 19 mars prochain    Vinicius Jr s'en prend à l'arbitre de Real Madrid-Manchester City    Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Pas de cadeaux pour Chenine    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    T'es pas mon frère !    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    Rassemblement de protestation des Patriotes    PT : "Le régime n'a pas changé"    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les revendeurs «partenaires»    Berraf maintient sa démission du COA    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    ASO-PAC pour ouvrir le bal    Le président de Madar secoue les joueurs    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    Samsung présente ses nouveautés au MENA Forum 2020    Les pharmacies d'Oran prises d'assaut    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    Accident mortel à Béni-Saf    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Le théâtre comme expérience sensorielle    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des aéroports européens se dotent de détecteurs de mensonges intelligents
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 11 - 2018

Les innovations technologiques liées au secteur du transport aérien ne manquent pas. De l'achat électronique du document de voyage, à l'enregistrement via mobile, en passant par l'embarquement self-service et l'internet pendant le vol, ces innovations aident à fluidifier le flux des milliers de voyageurs dans les aéroports. Ce flux gagnera, très prochainement, davantage de fluidité dans les zones aéroportuaires de l'Union européenne (UE). En effet, l'UE a fait appel à la technologie pour réduire la congestion aux points de contrôle de la police des frontières. Des détecteurs de mensonges basés sur l'intelligence artificielle seront bientôt fonctionnels au niveau de certains aéroports européens. Des agents virtuels de contrôle des frontières poseront aux voyageurs des questions relatives à leur déplacement, l'intelligence artificielle se chargera, en surveillant les expressions de visages des répondants, de déterminer s'ils mentent ou non. Pour rappel, les machines traditionnelles de détection de mensonges, appelées polygraphes, utilisaient des capteurs placés sur différentes parties du corps pour mesurer, pendant que la personne répond à des questions, la tension artérielle, le taux de la respiration, le rythme cardiaque et la quantité de transpiration sur la peau. L'ingénieur du test décide, ensuite, si les résultats indiquent que la personne mentait ou non. Aujourd'hui, les tests au détecteur de mensonges sont effectués par caméras qui enregistrent toutes les réactions visuelles et sonores d'une personne. Ces caméras seront connectées à des systèmes qui convertissent les images vidéo en données lesquelles seront analysées par des machines à apprentissage. Selon le New Scientist, l'agent virtuel de contrôle des frontières posera des questions au voyageur après son arrivée au point de contrôle. Il lui demandera de confirmer son nom, son âge et sa date de naissance et de dévoiler le but de son voyage et ses ressources financières pendant le séjour. Le système enregistre le visage du voyageur et utilise l'intelligence artificielle pour analyser ses 38 micro-gestes, après chaque réponse. L'agent virtuel serait personnalisé selon le sexe, l'appartenance ethnique et la langue du voyageur. Les voyageurs qui réussissent le test recevront un code QR leur permettant de franchir la frontière. Dans le cas contraire, le voyageur sera confié à un agent humain qui lui fera remplir les formalités de passage des frontières. Ce nouveau système sera testé ce mois-ci dans les aéroports de Hongrie, de Lettonie et de Grèce.
F. F.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.