Enquête au FLN    «Les problèmes sécuritaires n'ont pas empêché l'avancement»    Les ambitions du ministère de l'Agriculture    L'électrique à portée de tous    La mobilité de demain    Baghdad Bounedjah sacré    Tahrat forfait face à la Gambie    Enfin la répartition des tâches !    Le monoxyde de carbone enregistre sa première victime de l'année    Plus de 2 000 enseignants au concours de promotion au grade de professeur principal et formateur    Les localités touchées par la fièvre aphteuse demandent des quotas de vaccins en urgence    La perte, la peur et le mystère des yeux bandés    ACTUCULT    Les écrivains et les écrevisses    Tunisie, Une démocratisation au-dessus de tout soupçon ?    L'Algérie au coeur d'un ouvrage de référence paru à Washington    Hydrocarbures: l'Algérie possède des capacités importantes de production    Zaalane appelle à accorder “la priorité absolue” à l'entretien des routes    Brexit: Que va-t-il se passer après le rejet de l'accord par le parlement britannique?    Le pays est surendetté et en état de faillite : La contestation sociale gagne le Zimbabwe    La CPI lave de tout soupçon l'ex-président ivoirien : Laurent Gbagbo acquitté    Le retour de Boudiaf    Nouvel an amazigh 2969 : La tradition perpétuée en Kabylie    Football - Mercato d'hiver: Une transhumance aux résultats incertains    FAF: Ould Zmirli démissionne pour se consacrer à la politique    Selon des syndicats de l'Education: La grève du 21 janvier inévitable    Grippe saisonnière: Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner    Ballon carré    Importation de blé: Moscou évincera-t-il Paris du marché algérien ?    L'Alliance présidentielle dans l'expectative    En visite à Alger : Bedoui appelle à la création de délégations au niveau des nouvelles circonscriptions administratives    Un crime odieux pour 200 euros !    Des responsables limogés    Le nœud syrien sera-t-il dénoué sans les USA?    Algérie -Afrique du Sud : Signature d'une feuille de route pour renforcer la coopération économique et commerciale    Ligue des champions (2e J/ Gr.D) Al-Ahly du Caire : Forfait de cinq joueurs égyptiens face à la JS Saoura    Le président du Parlement libéré après avoir été brièvement détenu    Priorité de tous : le bien-être du peuple    10èmes Journées internationales du Marketing Touristique : La "destination Algérie"… le défi de 2019    6 productions en compétition    Un aboutissement de la revendication identitaire    MASCARA : Découverte de 15 bombes artisanales à Maoussa    TIERS PRESIDENTIEL : Report de l'installation des nouveaux sénateurs    FFS : vers le rejet de la présidentielle    Makri candidat ?    Anniversaire ... en prison    L'énigme Hamrouche    CAN-2019 : Le tirage au sort de la phase finale début avril    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les discussions avec les partenaires étrangers avancent
EXPLOITATION DE L'OR DANS LE SUD
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 12 - 2018

Les discussions lancées par le ministère de l'Industrie avec des sociétés étrangères pour l'exploitation des mines d'or dans le sud du pays avancent bien, selon le premier responsable du secteur.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Youcef Yousfi qui était, avant-hier, à l'Assemblée populaire nationale dans le cadre d'une séance de questions orales, a justifié le recours aux partenaires étrangers par le fait que l'Entreprise nationale d'exploitation des mines d'or (Enor) «n'a pas assez d'expérience dans l'exploitation souterraine de l'or». Il ne citera aucun nom de ces partenaires étrangers, et ne précisera pas les délais de lancement des travaux.
Un futur partenariat qui permettra «d'augmenter la production de l'or selon les réserves disponibles», ajoutera Yousfi, précisant que l'activité de développement et d'exploitation de l'or dans les deux mines de Tirek et d'Amesmessa s'est déroulée en plusieurs étapes. «L'Enor a effectué, dans un premier temps en solo, des travaux de développement et de préparation de l'opération d'exploitation avant de recourir à un partenariat avec un partenaire étranger pour l'exploitation de ces mines». Une entreprise étrangère qui détenait la majorité des actions au sein de l'entreprise qui a recouru à l'exploitation des couches superficielles du minerai, «sans avoir élaboré un plan de développement et d'exploitation industrielle durable, empêchant ainsi l'exploitation efficace des mines d'or». Ce qui a dicté «l'effacement de la dette de l'Enor via un crédit de près de 3 milliards de dinars, avec, en sus, une révision du plan de développement et d'exploitation pour relancer l'activité, et partant augmenter la production aurifère».
Concernant l'exploitation artisanale des mines de l'or, le ministre de l'Industrie et des Mines a estimé que la loi sur les mines de 2014 autorise ces procédés traditionnels, faisant part, dans ce sillage, d'une étude réalisée sur la formation des jeunes à pratiquer l'activité minière d'extraction et d'exploitation de l'or de manière artisanale.
Ceci non sans préciser que ce procédé artisanal requiert un «minimum de qualification et d'expertise ainsi qu'une bonne maîtrise technique pour une exploitation optimale des ressources aurifères».
Pour ce qui est des nouvelles zones industrielles, Yousfi a affirmé que «des instructions ont été données pour accélérer la cadence de leur réalisation à travers le territoire national, soulignant le transfert, aux walis, de la responsabilité de réalisation de 43 zones sur les 50 nouvelles zones industrielles s'inscrivant dans le cadre du programme du président de la République».
M.K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.