L'Histoire "jugera" l'Arabie saoudite et la Russie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le journaliste Drareni arrêté et transféré dans un poste de police    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Incendie d'un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit    GROUPE PHARMACEUTIQUE SAIDAL : Distribution d'un million d'unités de paracétamol à travers le pays    ETABLISSEMENT PUBLIC DE TELEVISION (EPTV) NATIONAL : Lancement d'une sixième chaîne de télévision    Le P-DG d'Algérie Télécom démis de ses fonctions !    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS EN ALGERIE : Extension de la mesure de confinement partiel à 9 wilayas    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 409 cas confirmés dont 26 décès    COVID 19 : Vers le report des Jeux Méditerranéens d'Oran    Sous la pandémie couve le nouveau monde    LES CONTROLES SE POURSUIVENT : SUSPICION DE CORONAVIRUS : Saisie d'importantes quantités de produits alimentaires à Mostaganem    La fin d'un monde    L'économie mondiale est désormais entrée en récession    Barça : De Jong raconte une anecdote sur Abdelhak Nouri    Real Madrid: la Juve relance la piste Marcelo !    Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus    Le chef de file de l'opposition enlevé dans le centre du Mali    Pas de trêve sanitaire en Libye    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Covid-19 : L'équipe de virologues chinois arrive cet après-midi à Alger    Coronavirus: Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie saoudite    Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19 : l'APN appelle à faire prévaloir l'esprit d'initiative et de solidarité    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Cherki: «Quel club me fait rêver excepté l'OL ? Le Real »    COVID-19: Plus d'un millier de colons marocains quittent le Sahara occidental et retournent dans leur pays    Procès de Karim Tabou: précisions du Parquet général    Automobile : le service après-vente au ralenti    La Cour d'Alger confirme le jugement de première instance    Tabbou : le procès qui fait scandale    Trois leçons pour l'après-corona    Le coronavirus et nous    Pour Karim Tabbou    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    Quelques réflexions sur la norme et ses avatars    Exégètes amateurs et autres experts cathodiques : faites-les taire, monsieur Louber (*) !    L'Institut Cervantès assure les cours à distance    L'Onel soutient les populations en confinement    Karim Tabou victime d'un AVC    Ghardaïa: démantèlement d'un réseau de déplacement de migrants clandestins du Sud vers le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouteflika persiste et signe
«C'est la continuité qui permettra à l'Algérie de passer à la vitesse supérieure»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 02 - 2019

Abdelaziz Bouteflika répond, à sa manière, aux manifestations et marches de ces derniers jours contestant sa candidature pour un cinquième mandat : en les ignorant superbement et, mieux encore, en insistant sur «les vertus de la continuité», en l'occurrence sa propre continuité à la tête du pays au-delà du 18 avril prochain. «Une continuité garantissant la persévérance dans la bonne voie et permettant de remédier aux erreurs marginales», assure-t-il dans son dernier message en date, hier dimanche.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Très attendu, à la suite des manifestations de vendredi dernier, le traditionnel message de Bouteflika, adressé à la Nation, à l'occasion de la célébration du double anniversaire de la création de l'Union générale des travailleurs algériens et des nationalisations des hydrocarbures, le 24 février, se veut, en quelque sorte, un résumé de son annonce de candidature du 10 février dernier.
Ainsi, il évoquera, d'abord, son propre bilan : «Lors des deux dernières décennies, l'Algérie a su combiner la richesse des hydrocarbures et la décision politique indépendante et conjuguer les bras et la volonté de ses loyaux enfants. Une fois le pays sorti des affres de la tragédie nationale et de la structuration économique et sociale, nous nous sommes lancés dans le processus de construction et d'édification qui, peu à peu, a permis à l'Algérie de se libérer du fardeau de la dette extérieure, d'éloigner le spectre du chômage qui a failli asphyxier nos jeunes, et d'enrayer considérablement les manifestations de la misère et de la pauvreté grâce à la réalisation, à travers les quatre coins du pays, de milliers d'écoles, de centaines d'hôpitaux, de dizaines d'universités et de millions de logements.» Ce qui, note-t-il encore, «n'aurait pu être mené sans l'indépendance de notre décision politique et économique, qui nous a permis de surmonter les difficultés financières, ces dernières années.» Allusion à peine voilée aux manifestations, cela «a été possible, en outre, grâce à la paix sociale et à la mobilisation des travailleurs sous la bannière de l'Union générale des travailleurs algériens».
Dans la seconde partie de son message d'hier, Bouteflika évoque les défis à venir. «En célébrant, aujourd'hui, cette épopée nationale et les réalisations qui l'ont accompagnée, nous demeurons conscients de tous les défis qui restent à relever.» Entendre, bien évidemment, sous son règne. C'est son programme pour le cinquième mandat. En premier lieu, «au volet sécuritaire, l'instabilité et les fléaux du terrorisme et du crime transfrontalier marquent notre voisinage immédiat et s'imposent à notre vaillante Armée nationale populaire que nous saluons encore une fois.
Cependant, notre armée a besoin d'un peuple conscient, mobilisé et vaillant pour être un précieux appui et un solide bouclier afin de préserver la stabilité de notre pays».
Bouteflika enchaînera ensuite avec les «défis» d'ordre économique et social : «Il est vrai que nous jouissons d'un progrès social et économique mais nous demeurons profondément conscients de la nécessité de plus d'efficacité économique pour garantir la pérennité de notre choix sacré, celui de la justice sociale et de la solidarité nationale.»
Citant comme exemple la wilaya d'Adrar qui a abrité les festivités officielles de la célébration de la journée du 24 Février, en termes de «réalisations et de potentialités», Bouteflika terminera avec un message très clair en termes politiques : «Cet exposé succinct, écrit-il, sur les différentes étapes de l'histoire contemporaine de l'Algérie en matière de lutte et d'édification se veut une manifeste illustration de mon message, le message des vertus de la continuité. La continuité qui veut que chaque génération apporte sa pierre à l'édifice des réalisations. Une continuité garantissant la persévérance dans la bonne voie et permettant de remédier aux erreurs marginales.»
Une allusion, ici, clairement aux partisans du changement ou de la rupture. «Une continuité, insistera encore Bouteflika, qui permet à l'Algérie de passer à la vitesse supérieure dans la course au progrès et à la prospérité». Selon lui, «telle est la leçon que nous devons tous tirer de la célébration de ces deux mémorables dates et tel est le moyen de témoigner notre fidélité à nos glorieux chouhada, de veiller sur nos générations montantes et préserver notre Algérie bien aimée».
En guise de réponse aux dernières manifestations contestant le cinquième mandat, Bouteflika n'aura, finalement, livré qu'un autre message de campagne électorale du candidat qu'il est, toujours…
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.