Ménès : "La déclaration de Le Graet sur Benzema est déplacée"    Qualifs CAN 2021 : Le Sénégal enchaine bien face à l'Eswatini    PRESIDENTIELLE : Mihoubi dévoile son programme électoral    SONATRACH : Kamel-Eddine Chikhi prend ses fonctions    CAMPAGNE ELECTORALE : Les médias signent la charte d'éthique    ORAN : Une marche de soutien à l'élection présidentielle    SIDI BEL ABBES : 30083 doses de vaccin antigrippal remises aux établissements de santé    Karaté/Coupe de France 2019 l'Algérienne Inès Abid en or    Sahara occidental: grande manifestation en Espagne contre la déclaration de Madrid    Des averses de pluie, parfois orageuses, annoncées au Centre et à l'Ouest du pays    Diabète : 5% seulement des diabétiques ont besoin de médicaments innovants    Syrie: les USA s'efforcent de faire obstacle aux négociations entre le gouvernement et les Kurdes    CHU d'Oran : 100 cas d'intoxications aiguës aux pesticides enregistrés annuellement    Iran: 40 arrestations durant les manifestations contre le prix de l'essence    Marches populaires à Aokas et à Kherrata    20 morts dans une attaque contre un village    Manifestation pour le départ du Premier ministre    RCD : "Le rendez-vous du 12 décembre est déjà disqualifié"    Entrée en service avant fin 2019 de l'Agence nationale pour le développement de la numérisation    La planche du naufrage !    Mellal : "La JSK aura besoin d'Al-Tubal en championnat"    Le Mouloudia pour oublier la dernière déconvenue    Les douze premiers qualifiés à l'Euro-2020    Ronaldo veut un 100e but, une qualif' et une revanche    La grande improvisation    «L'usine RAP a respecté tous ses engagements»    Le MNEA se mobilise    La France va revoir sa politique des visas    9 morts et 14 blessés en 48 heures    Le saviez-vous… ?    César Manrique, l'homme qui a fait de Lanzarote une œuvre d'art    Grande affluence aux Journées de la chanson bédouine et de la poésie populaire    Accord de partenariat pour l'entretien des sites archéologiques    16e édition de Dimajazz : inoubliable soirée de clôture avec le Wonder Collective    Le débat sur l'Islam est une provocation politique    Début officiel de la campagne présidentielle aujourd'hui : Les candidats sur un «terrain miné»    Alors que Trump fait le cavalier seul, l'UE doit-elle s'allier à la Chine ?    Iran : Découverte d'un énorme gisement de pétrole, quel avenir pour son développement ?    Intempéries: De nombreux dégâts déplorés à Béjaïa    Oran Le projet de la "gestion intégrée des déchets ménagers" en débat    Liga: Villarreal - Atlético Madrid ne se jouera pas à Miami    Boumerdes Un projet de jumelage signé entre la wilaya et la province chinoise de Hainan    Chine La Chine porte un coup dur à la première puissance économique européenne    Bolivie: La sénatrice Jeanine Añez se proclame présidente par intérim, Morales dénonce "un coup d'Etat"    Liban: Un nouveau gouvernement après huit mois de blocage    2e Journée d'Art Contemporain de Carthage : 57 artistes à "L'Internationale à l'Œuvre"    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    Cinéma : "Yuli" et "Karma" projetés à l'avant dernier jour du FICA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Haras de femmes d'Amin Zaoui traduit à l'italien par Anne Maria Mangia
Littérature
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 03 - 2019

Haras de femmes d'Amin Zaoui a été traduit récemment à l'italien par Anna Maria Mangia sous le titre Stazione di monta per donne. Le roman de l'écrivain bilingue algérien est paru aux éditions italiennes Argo, a précisé Zaoui sur sa page Facebook.
La traduction à l'italien du roman Haras de femmes, sorti en 2002, est la deuxième traduction consacrée à une œuvre d'Amin Zaoui réalisée par A. M. Mangia après celle faite en 2003, du roman La soumission, paru en 1998.
«Au sud de La Mecque, dans une Arabie de ksars et de rocaille, où règnent des caïds despotiques entourés de femmes soumises et de chevaux, où règnent des chefs de famille autoritaires, Balkiss met au monde une fille, Hager, quand on espérait un garçon. La malédiction va alors frapper cette famille et la fillette non désirée incarner tous les péchés du monde», lit-on dans la présentation de l'éditeur le Serpent à plumes, au sujet du roman Haras de femmes. Amin Zaoui dont la riche bibliographie comporte des romans écrits en langues arabe et française, a publié en français, en 2007, simultanément chez Fayard en France et Barzakh (Algérie) Festin de mensonges qui a été traduit en quatre langues, à savoir anglais, italien, albanais et serbe.
Né le 25 novembre 1956 à Bab El Assa (Tlemcen), Amin Zaoui est écrivain, universitaire et chroniqueur dans des quotidiens algériens et étrangers. Il a aussi produit et animé des émissions à la télévision et à la radio consacrées à la littérature et la philosophie. Il est l'auteur d'essais et surtout de romans qui se distinguent par leurs titres et par leurs thèmes peu abordés dans la littérature algérienne, notamment Le hennissement du corps (en arabe, en 1985), La chambre de la vierge impure (2009), Le dernier juif de Tamentit (2012), Incendie au paradis (2016), L'enfant de l'œuf (2017). Il a dirigé la Bibliothèque nationale d'Algérie entre 2000 et 2008 en transformant ce lieu en un véritable pôle culturel et un espace de débat intellectuel.
Amin Zaoui détient depuis 1988 un doctorat d'Etat en littératures maghrébines comparées.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.