La diseuse de choses «vraies» !    UNE POPULATION DECONTENANCEE    Rencontre gouvernement-walis : les recommandations    Air Algérie: Grève du personnel navigant, des retards enregistrés    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    Football - Ligue 2: Trois chocs à six points au menu    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    Enrichissement illicite    Des interpellations à Alger: La marche des enseignants du Primaire empêchée    80 harraga secourus en Espagne et 112 autres arrêtés dans les eaux nationales    Le théâtre de rue attire la foule    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    Le Groupe PSA poursuit son projet d'implantation industrielle à Tafraoui    Cupra Leon : rendez-vous le 20 février 2020    Bientôt une nouvelle formule    "Nous allons organiser des rencontres avec le partenaire social"    Fin de quarantaine pour les Algériens rapatriés deWuhan    13 harraga algériens secourus    Karim Younes nommé médiateur de la République    Man United : L'agent de Pogba répond à Solskjaer    Man City : Sterling aurait également pris sa décision    Gouvernement-walis: un cadre de concertation pour améliorer la gestion des collectivités locales    Appel à consacrer davantage d'études historiques au parcours du cheikh Larbi Tébessi    Un fichier du produit national fin prêt dans six mois    Les anciens walis de Skikda, Mohamed Bouderbali et Faouzi Benhassine, placés en détention provisoire    Gouvernement-Walis: concrétiser la nouvelle feuille de route pour la relance de l'investissement et le développement local    L'Algérie s'emploie "activement" à trouver une solution à la crise libyenne    Karim Younes: un Médiateur de la République pour veiller au respect des droits des citoyens    CORONAVIRUS : Les Algériens rapatriés de Wuhan quittent l'hôpital    LOGEMENT : Vers l'unification du Fichier national    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Vers la création prochaine de 7 pôles d'excellence    Ligue 1: Le programme des rencontres de la 18ème journée    Le bilan de l'attaque contre le village d'Ogossagou passe à 31 morts    L'Algérie réclame deux sièges permanents pour l'Afrique    L'Algérie après Bouteflika vue par Benjamin Stora    Les Canaris décidés à reprendre la seconde place !    Le Targui    Les éleveurs qui ratent cette vaccination se mettront face au risque    Marche et rassemblement hier à Tizi Ouzou    Grandes déceptions après l'annonce du nouveau gouvernement    ACTUCULT    Vent divin de Merzak Allouache : un discours sur la vie, l'amour, la mort et le djihad armé    "Tighremt", premier quotidien national en langue amazighe    La crème des humoristes africains sur la scène de Cotonou    Maâzouz Bouadjadj et Abderrahmane El-Koubi honorés au TNA    Vive les vieux ! Tahya la gérontocratie !    La ville de Kherrata célèbre le 1er anniversaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les mots du vendredi
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 03 - 2019

L'avantage avec les rendez-vous de contestation hebdomadaire, c'est qu'il y a toute une semaine pour en fournir la « matière ». Les manifestants ne se retrouvent ainsi jamais à court d'inspiration et pour éviter de faire dans le réchauffé, ils n'ont qu'à tendre la main vers les « enregistrements » des derniers jours. En plus d'être d'une irréprochable fraîcheur, ils rehaussent à chaque fois la qualité de la « livraison ». C'est comme un photographe qui se retrouve dans de féeriques paysages. L'espace est tellement enchanteur qu'il n'a besoin de solliciter ni son savoir-faire artistique ni la performance de son matériel pour réussir des clichés de haute esthétique. La semaine en cours a donc fourni suffisamment de matière pour les marcheurs de demain. S'ils comptent à leur actif de merveilleuses trouvailles dans l'expression, ils ne le doivent pas à leur seule inspiration.
Le pouvoir et ses démembrements, à leur corps défendant, mettent chaque fois à leur disposition les ingrédients essentiels dans l'explosion de leur génie. A tout seigneur tout honneur, demain, il sera d'abord question de Bouteflika qui leur a adressé une autre… lettre. On pensait le procédé désuet mais ce n'est manifestement pas le cas. Nul besoin d'évoquer son contenu, même s'il peut subsister d'incorrigibles optimistes qui pouvaient attendre autre chose que ce qui a déjà été entendu en la matière. Puis Ouyahia. D'aucuns auraient dit qu'il serait le dernier à oser une telle sortie. D'abord parce que sa « cote de popularité » étant au point où elle est, il est difficile de trouver dans sa bouche un propos encore audible. Ensuite parce qu'on pouvait espérer qu'il aille au moins au bout de la logique qui lui a quand même valu quelque sympathie : celle d'un… homme du système qui n'en démord pas. Et il a surpris tout son monde, à la manière de celui qui exagère sa faute pour se la faire pardonner ! Son lieutenant Chihab a beau vouloir faire mieux, rien n'y fait. Vient ensuite Lamamra. Mais qu'est-ce qu'il pensait bien obtenir à Moscou et à Berlin ? Pour une fois que le pouvoir n'a pas insisté sur la… main étrangère qui actionne la colère populaire, il a été la chercher lui-même, comme un grand. Déjà que la rue a toujours été irritée par cette ignoble accusation, on imagine ce que ce sera, maintenant que les rôles sont inversés ! A moins que ce ne soit un masque qui tombe, avec ce terrible constat pour quelqu'un qu'on nous a toujours présenté comme un diplomate de haut vol : même pas capable de garder une… fausse carte dans sa manche. Il sera aussi question de Bouchareb qui, le veston sentant encore le soufre du putschiste, est venu vendre aux Algériens le FLN nouveau intégrant la volonté populaire. Tout ce beau monde se rejoint dans un énième stratagème politique conçu dans l'application de l'article 102 ou le vide constitutionnel, dans l'air depuis quelques jours. Demain, la rue répondra sur l'essentiel. Un « essentiel » royalement oublié dans la semaine et c'est cela la matière du jour.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.