Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Vox populi ou le génie du peuple algérien    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Les pongistes Azzala et Belache retenus dans l'équipe africaine    En bref…    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    A Illizi : Bordj Omar Driss est en marche    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    Belkacem Boukherouf. Enseignant-chercheur à l'université de Tizi Ouzou, militant des droits de l'homme : Le combat identitaire est le marqueur démocratique en Algérie    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Soudan, une troisième révolution ?    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    Ils demandent le départ du sytème: Les avocats protestent    Pourquoi la conduite de la transition par les 3B aboutira à une impasse    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    Sit-in des syndicalistes du CMT devant le siège de l'UGTA    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    Les précisions du gouvernement    L'ANP veille "sans répit"    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 03 - 2019

La semaine a été pénible même si elle a été à des endroits et des moments bien drôle. A ce titre, il a beaucoup été question de Bouchareb, le chef du FLN qui n'est pas tout à fait le chef mais l'est tout de même un peu. Le bonhomme a laissé tout le monde ébahi. En déclarant que son parti rejoint la contestation populaire, il a eu le mérite de faire rire, même si c'est en désespérance de cause. Il paraît que c'est ce qu'il faut faire quand il n'y a plus rien… à faire. Bien évidemment, il y en a qui ont préféré sortir les… cadenas. Déjà le tragicomique ! La semaine a été pénible. Toujours dans le chapitre « la révolution recrute », nous avons aussi vu des ralliements dans le monde du sport. Du foot plus précisément et pas n'importe qui, puisqu'il s'agit du sélectionneur national, Djamel Belmadi, et le président de la fédération. Il n'y a aucune surprise pour le premier. On est même tenté de dire que ça lui ressemble en raison de son caractère fougueux et révolté et surtout du fait qu'il ne traîne aucune casserole. Ce n'est manifestement pas le cas pour M. Zetchi qui, en plus de surprendre, a largement fait délier les langues autour de lui. Il aurait agi ainsi pour se laver de son bilan calamiteux à la tête de l'instance dirigeante du football national et de quelques autres «trucs» encore, dont la manière avec laquelle il a été « élu » et le choix des membres du bureau.
La semaine a été pénible et à des endroits drôles. Pénible pour les Français qui se sont inquiétés de la montée de la violence dans le sillage de la contestation des gilets jaunes. Des endroits emblématiques de Paris comme l'Arc de Triomphe ou le Fouquet's ont été ainsi vandalisés et des policiers blessés. Drôle pour les Algériens qui s'en sont donnés à cœur-joie. Pour une fois qu'ils sont du bon côté de la barrière, que le monde les regarde avec respect et admiration, ils ne vont pas bouder le bonheur d'en parler. Et ils savent le faire, en plus.
La semaine a été pénible même si la vie continue. Le pays est certes en ébullition mais les Algériens ne sont pas plus inquiets que d'habitude. On a même parfois l'impression que le pays retrouve le sourire et respire mieux depuis que le peuple a décidé de prendre son destin en main. Ceci dit, il y a quand même des gens… inquiets. Tellement inquiets que leur ruée vers les cambistes de Port-Saïd ou d'ailleurs a encore fait flamber les cours. Pas de problème. Le plus fort, c'est le dinar, puisque c'est lui qui achète, n'est-ce pas ?
La semaine devient moins pénible dès qu'on pense au vendredi. La perspective d'une journée bénite où les Algériens se retrouvent dans le geste, la parole, le regard et le rêve rassure toujours et suscite même de l'impatience chez certains qui s'agitent comme des enfants à l'approche de la fête. Il paraît que les demandes de visas auraient baissé et qu'il n'y a même plus de harragas en attente sur les côtes. Depuis un mois, ils attendent plutôt le… vendredi !
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.