BECHAR : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    SIDI OTHMANE (SAYADA) : Les citoyens dénoncent les coupures d'électricité    UNITES INDUSTRIELLES POLLUANTES A ORAN : 15 usines déjà mises en demeure    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT : Plus de 60 tonnes de déchets collectés à Oran    Ansu Fati marque l'histoire du Barça    Messi reprend l'entraînement, Dembélé partiellement    La JSK prend option pour la qualification    Ultime dérogation pour Cherif El-Ouazzani    Les Espagnols sur le toit du monde    L'homme qui a raté le "navire" de Karim Younès    Zerouati ordonne l'installation de filtres pour la cimenterie de Béni-Saf    Mise sous mandat de dépôt de 22 manifestants    Plus de 600 millions DA pour le développement du secteur des ressources en eau    L'Algérie n'est pas à l'abri    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    Le rockeur américain Eddie Money décède à l'âge de 70 ans    Naissance des "Scouts libres"    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Mohamed Charfi à la tête de l'Autorité des élections    Concertation à Béjaïa pour un appel à une grève générale    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    De l'envol à la faillite d'Aigle Azur : Les raisons d'un crash    Logement : la situation empire, comment y remédier ?    Faible taux de participation et indécision totale    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Des habitations sous la menace d'un éboulement: Des habitants de Kouchet El Djir interpellent le wali    Le parti de Benflis: La présidentielle est «la voie la plus réaliste»    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Selon le FFS: La crise a «atteint un stade dangereusement critique»    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Intempéries au centre: Des inondations et des coupures d'eau et d'électricité    L'absence de liberté et de souveraineté persiste    La guerre en Syrie tire à sa fin    Poissons morts découverts aux abords du barrage de Taksebt    De mal en pis !    L'Algérie avait bien avant tiré la sonnette d'alarme…    Rencontres photographiques de Bamako    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    Les Houthis revendiquent une attaque de drones    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les 4 samedis
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 03 - 2019

La semaine a été pénible même si elle a été à des endroits et des moments bien drôle. A ce titre, il a beaucoup été question de Bouchareb, le chef du FLN qui n'est pas tout à fait le chef mais l'est tout de même un peu. Le bonhomme a laissé tout le monde ébahi. En déclarant que son parti rejoint la contestation populaire, il a eu le mérite de faire rire, même si c'est en désespérance de cause. Il paraît que c'est ce qu'il faut faire quand il n'y a plus rien… à faire. Bien évidemment, il y en a qui ont préféré sortir les… cadenas. Déjà le tragicomique ! La semaine a été pénible. Toujours dans le chapitre « la révolution recrute », nous avons aussi vu des ralliements dans le monde du sport. Du foot plus précisément et pas n'importe qui, puisqu'il s'agit du sélectionneur national, Djamel Belmadi, et le président de la fédération. Il n'y a aucune surprise pour le premier. On est même tenté de dire que ça lui ressemble en raison de son caractère fougueux et révolté et surtout du fait qu'il ne traîne aucune casserole. Ce n'est manifestement pas le cas pour M. Zetchi qui, en plus de surprendre, a largement fait délier les langues autour de lui. Il aurait agi ainsi pour se laver de son bilan calamiteux à la tête de l'instance dirigeante du football national et de quelques autres «trucs» encore, dont la manière avec laquelle il a été « élu » et le choix des membres du bureau.
La semaine a été pénible et à des endroits drôles. Pénible pour les Français qui se sont inquiétés de la montée de la violence dans le sillage de la contestation des gilets jaunes. Des endroits emblématiques de Paris comme l'Arc de Triomphe ou le Fouquet's ont été ainsi vandalisés et des policiers blessés. Drôle pour les Algériens qui s'en sont donnés à cœur-joie. Pour une fois qu'ils sont du bon côté de la barrière, que le monde les regarde avec respect et admiration, ils ne vont pas bouder le bonheur d'en parler. Et ils savent le faire, en plus.
La semaine a été pénible même si la vie continue. Le pays est certes en ébullition mais les Algériens ne sont pas plus inquiets que d'habitude. On a même parfois l'impression que le pays retrouve le sourire et respire mieux depuis que le peuple a décidé de prendre son destin en main. Ceci dit, il y a quand même des gens… inquiets. Tellement inquiets que leur ruée vers les cambistes de Port-Saïd ou d'ailleurs a encore fait flamber les cours. Pas de problème. Le plus fort, c'est le dinar, puisque c'est lui qui achète, n'est-ce pas ?
La semaine devient moins pénible dès qu'on pense au vendredi. La perspective d'une journée bénite où les Algériens se retrouvent dans le geste, la parole, le regard et le rêve rassure toujours et suscite même de l'impatience chez certains qui s'agitent comme des enfants à l'approche de la fête. Il paraît que les demandes de visas auraient baissé et qu'il n'y a même plus de harragas en attente sur les côtes. Depuis un mois, ils attendent plutôt le… vendredi !
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.