Mancity : Guardiola fait une annonce de taille pour son avenir    Nécessité pressante d'un réseau d'assainissement pour la zone industrielle de Hassi Ameur    Man City : Sterling est fan de Zidane    Centre nautique d'Oran: piscines dotées de bassins en Inox, une première en Afrique    Arbitrages d'investissement: l'Algérie est dotée des outils pour sanctuariser les intérêts de l'Etat    Tebboune évoque la fermeture des frontières avec le Maroc    DANS UNE ENTREVUE ACCORDEE A UNE CHAINE DE TELEVISION RUSSE : Tebboune nie toute exploitation du gaz de schiste    Mohamed Bedjaoui impliqué lui aussi    MOSTAGANEM : Les distributeurs de lait ne décolèrent pas    PROMOTION DU DIALOGUE SOCIAL : Une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    LUTTE CONTRE LE DISCOURS DE HAINE : Zeghmati présente l'avant-projet de loi    FRANCE : Quatre frères et sœurs algériens arrêtés à Bordeaux    Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Report du derby USMA – MCA : Une décision politique    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Le PNC suspend sa grève    4morts et 32 blessés en 24 heures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Accentuation des empiètements sur les espaces verts
EL TARF
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 04 - 2019

C'est pratiquement la fuite en avant dans plusieurs communes de la wilaya d'El Tarf où les lois de la République, régissant la protection et la gestion rationnelle du portefeuille foncier, sont carrément empiétées et bafouées.
Des maires, sans foi ni loi, ont utilisé ce Hirak et les flottements qui touchent l'administration pour commettre des dépassements d'une gravité sans commune mesure et les exemples sont légion. Dans la commune de Aïn El Assel, le maire vient d'autoriser une personne à s'accaparer un espace vert situé au milieu de la cité 100 logements afin de construire un kiosque, selon des documents officiels, dont nous détenons une copie. Même topo pour d'autres poches situées au centre-ville de ladite commune où le P/APC a accordé son aval pour deux autres lots au profit de proches de certains notables de la commune. Des décisions qui ont été prises sans passer par des délibérations de l'Assemblée communale en bonne et due forme et sans avoir eu le consentement de sa tutelle directe, à savoir le chef de daïra. Dans la commune d'El Tarf, c'est plutôt la débandade totale en matière de foncier et d'accaparement de terrains. En effet, des kits qui sont des containers ont été placés un peu partout dans le centre de la ville et faisant office de kiosques devant les yeux passifs et complices des responsables locaux. Pire, ce même maire est en train de régulariser des constructions illicites en leur octroyant des attestations afin de se raccorder au réseau électrique. Malheureusement, tout le monde laisse faire, autorités, services de sécurité etc. Un spectacle qui donne froid au dos et l'impression qu'on est dans un no man's land. Dans le même sens, des citoyens des autres communes nous ont affirmé, sans ambages, que les maires sont, ces jours-ci, dans une course contre la montre pour satisfaire leur clientèle mafieuse en nombre incalculable d'avantages en poches foncières et en projets des PCD. Ils savent que le changement qui s'opère, doucement mais inéluctablement, dans le pays va les toucher de plein fouet et qu'ils seront tous balayés d'un revers de main. Leurs jours sont comptés. Reste au wali de prendre les décisions qui s'imposent pour arrêter cette hémorragie aux conséquences incalculables et néfastes sur la société.
Daoud Allam


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.