Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    Conseil de la Nation : Son rôle et ses missions fixés au titre de la prochaine Constitution    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Iran : Téhéran ne prolongera pas son ultimatum, les Européens ont moins de trois semaines    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Ouverture de la 32e édition de la CAN-2019 demain en Egypte: Groupe C : Les Verts en mode conquérant en Egypte    A quelques jours de la CAN-2019 : Le foot africain en fête en terre égyptienne    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Son procès reporté au mois de septembre    Louisa Hanoune maintenue en détention    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    La Cour suprême ordonne la réouverture du dossier    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    Les mises en garde de Gaïd Salah    Report du procès au 3 juillet    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    Le Barça verrait le transfert de Neymar comme irréalisable    Neuf «Tasers» de 15 000 volts saisis    Gaïd Salah met en garde contre ceux brandissant des drapeaux autres que l'emblème national    Les journalistes appellent l'Etat à agir    L'appel des sept    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    L'octroi d'un terrain au groupe médias de Haddad annulé    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouchareb lâché par ses pairs
APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 05 - 2019

Les jours de Moad Bouchareb à la tête de l'Assemblée populaire nationale seraient comptés tant l'homme serait sur le point de prendre le chemin inverse qui l'a vu bombardé au perchoir de la Chambre basse du Parlement.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Celui qui a été «élu» dans les conditions que l'on sait, en octobre dernier, à la tête de l'Assemblée populaire nationale, et dont la tête est réclamée par la rue depuis le 22 février dernier, ne fait plus l'unanimité parmi ses pairs de la défunte Alliance présidentielle. Car, ce ne sont plus les députés de l'opposition parlementaire qui lui tournent le dos mais bel et bien ceux parmi ses plus proches au sein du RND, du MPA, du TAJ mais surtout de son propre parti, le FLN. Preuve on ne peut plus tangible de ce divorce consommé, hier mercredi, lors de la journée parlementaire célébrant les massacres du 8 mai 1945, ils étaient à peine une dizaine de députés à se manifester et la salle qui a abrité la cérémonie était clairsemée et on a dû «inviter» les fonctionnaires de l'hémicycle parlementaire pour faire face à cette désaffection inhabituelle.
Un boycott en bonne et due forme de Moad Bouchareb, ainsi invité à remettre les clés. Ce à quoi, le député de Sétif ne serait pas contre pour peu qu'il «reçoive l'instruction de qui de droit», dit-on dans l'entourage du groupe parlementaire de l'ex-parti unique. Un groupe parlementaire qui semble, en tout cas, décidé à renvoyer celui qu'il avait, pourtant, plébiscité en octobre dernier dans un coup de force de triste mémoire tant il fut empreint d'un grave précédent avec la porte principale du Parlement cadenassée.
Autre preuve de cette détermination, la décision, dit-on, prise par les députés du FLN et ceux du RND, auteurs de questions orales, une vingtaine, à adresser à des membres du gouvernement, de bouder la plénière y afférente prévue ce jeudi matin. Ce qui aurait poussé le bureau de l'APN à ajourner pour la seconde fois, cette séance après un premier report la semaine écoulée, sans donner aucune explication à cet ajournement que certaines voix au sein de l'hémicycle parlementaire mettent sur le compte des agendas des ministres concernés par ces questions des députés. Ceci même si le même bureau a tenu quelque temps après à démentir cet ajournement, précisant que cette séance se tiendra à l'horaire convenu.
«Nous ne voulons pas d'un président que des millions d'Algériens récusent et dont ils demandent le départ. Ce serait nous mettre en porte-à-faux par rapport au mouvement populaire», affirmait, hier, un député FLN.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.