Quelque 3300 habitations palestiniennes démolies les six dernières années    Ligue 1-USMA: l'entraîneur Ciccolini attendu dimanche à bord d'un vol spécial    CAN U17 et U20 (Qualifications): les sélections nationales en stage en septembre    Covid-19: des sociétés d'assurance font un don à la PCH    Les nouveaux membres de la CRTF installés hier    Projet de musée dédié au costume traditionnel    ANP: installation du commandant de l'Ecole d'application de la reconnaissance    Le manque de médecins gynécologues, justifié par leur choix du secteur privé    Tebboune adresse une instruction aux membres du gouvernement et aux responsables des corps de sécurité    Rezig préside une réunion sur la promotion des exportations de services    Décès de Abdelmadjid Merdaci: le Président Tebboune présente ses condoléances    Le développement des zones d'ombre passe par la promotion de leurs habitants    Le comité de village de Tighilt-Mahmoud perpétue les valeurs de "Tajmaat"    Décès du sociologue et historien Abdelmadjid Merdaci    Le Président opère un mouvement partiel dans le corps diplomatique    Des intellectuels appellent à la libération des détenus politiques et d'opinion    OPEP+: le JMMC confiant dans les perspectives d'évolution du marché pétrolier    Khaled Drareni emprisonné : la liberté d'expression condamnée à Alger.    Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du Comité olympique et sportif algérien    Le dernier délai fixé au 5 octobre    Neghiz plaide la cause de Mebarakou    Recours introduit pour la sanction de Mellal    13,4 millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire et de protection, selon l'ONU    Le Bébête Show, version élections US    Le chef des ex-Farc confesse «haïr» son organisation pour les atrocités commises    Fin des épreuves aujourd'hui    13 décès et 232 nouveaux cas en 24 heures    76 harragas interceptés en 24 heures    75 permis de chasse délivrés    Régime sec    Les souscripteurs de l'AADL dans l'expectative    Révision constitutionnelle: L'Initiative des forces nationales de réforme appelle à une "large" participation au débat et au vote    La renaissance de Mohammed Dib, le Simorgh    Le 11 septembre oublié ?    Des critères de diversité pour la catégorie «meilleur film» aux Oscars    Tizi Ouzou : Les distributeurs de lait saisissent les autorités    La fille des Aurès    Les non-dits    CORONA, l'ennemi sans nom    Vers l'abolition du règlement de Dublin sur les demandes d'asile    La France regrette que le gouvernement ne soit toujours pas formé    La traditionnelle nouba de la rentrée de Lila Borsali passe au virtuel    Détournement, dilapidation de deniers publics...: 8 ans de prison pour Ould-Abbès et 4 pour Barkat    La Protection civile dresse son bilan: Plus de 7 millions d'estivants et 7 noyades depuis le 15 août    Paix et subterfuges    Au boulot, citoyens !    Le Président Tebboune honore un engagement fondamental    Le procès en appel de Mahieddine Tahkout reporté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouchareb lâché par ses pairs
APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 05 - 2019

Les jours de Moad Bouchareb à la tête de l'Assemblée populaire nationale seraient comptés tant l'homme serait sur le point de prendre le chemin inverse qui l'a vu bombardé au perchoir de la Chambre basse du Parlement.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Celui qui a été «élu» dans les conditions que l'on sait, en octobre dernier, à la tête de l'Assemblée populaire nationale, et dont la tête est réclamée par la rue depuis le 22 février dernier, ne fait plus l'unanimité parmi ses pairs de la défunte Alliance présidentielle. Car, ce ne sont plus les députés de l'opposition parlementaire qui lui tournent le dos mais bel et bien ceux parmi ses plus proches au sein du RND, du MPA, du TAJ mais surtout de son propre parti, le FLN. Preuve on ne peut plus tangible de ce divorce consommé, hier mercredi, lors de la journée parlementaire célébrant les massacres du 8 mai 1945, ils étaient à peine une dizaine de députés à se manifester et la salle qui a abrité la cérémonie était clairsemée et on a dû «inviter» les fonctionnaires de l'hémicycle parlementaire pour faire face à cette désaffection inhabituelle.
Un boycott en bonne et due forme de Moad Bouchareb, ainsi invité à remettre les clés. Ce à quoi, le député de Sétif ne serait pas contre pour peu qu'il «reçoive l'instruction de qui de droit», dit-on dans l'entourage du groupe parlementaire de l'ex-parti unique. Un groupe parlementaire qui semble, en tout cas, décidé à renvoyer celui qu'il avait, pourtant, plébiscité en octobre dernier dans un coup de force de triste mémoire tant il fut empreint d'un grave précédent avec la porte principale du Parlement cadenassée.
Autre preuve de cette détermination, la décision, dit-on, prise par les députés du FLN et ceux du RND, auteurs de questions orales, une vingtaine, à adresser à des membres du gouvernement, de bouder la plénière y afférente prévue ce jeudi matin. Ce qui aurait poussé le bureau de l'APN à ajourner pour la seconde fois, cette séance après un premier report la semaine écoulée, sans donner aucune explication à cet ajournement que certaines voix au sein de l'hémicycle parlementaire mettent sur le compte des agendas des ministres concernés par ces questions des députés. Ceci même si le même bureau a tenu quelque temps après à démentir cet ajournement, précisant que cette séance se tiendra à l'horaire convenu.
«Nous ne voulons pas d'un président que des millions d'Algériens récusent et dont ils demandent le départ. Ce serait nous mettre en porte-à-faux par rapport au mouvement populaire», affirmait, hier, un député FLN.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.