Présidentielle: les candidats invitent les opposants à la présidentielle à présenter des alternatives    Poursuite de l'action pour garantir aux enfants tous leurs droits consacrés dans la convention des droits de l'enfant    Le projet de loi sur les hydrocarbures devant la Commission économique du Conseil de la Nation    Colonies israéliennes: rejet international de la position américaine    Agence CNAS d'Alger: Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour maladies professionnelles depuis janvier 2019    CAMPAGNE ELECTORALE : Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    DISTRIBUTION DES 300 LOGEMENTS SOCIAUX A AIN TURCK : Les exclus observent un sit-in devant la Daïra    MASCARA : Arrestation d'un individu pour incendie volontaire    AIN TEMOUCHENT : Un mort et un blessé suite au renversement d'un tracteur    Troisième jour de campagne: les candidats s'engagent à poursuivre la lutte contre la corruption    JSK : Benchérifa «Je demande aux supporters de rester derrière leur équipe»    USMA : Le TAS reporte le verdict et exige le PV du BF    MCA : Les joueurs se sont réunis dans les vestiaires avec Sakhri    Inauguration mercredi d'une nouvelle desserte reliant Alger à Tébessa    Le gouvernement évoque une situation «plus calme»    L'ethnie sidama vote demain sur son autonomie    Le principal port d'Irak bloqué par les manifestants    Moscou confirme un sommet le 9 décembre à Paris    Trois manifestants blessés    Le montant des créances de la Cnas explose    Djellab relève l'importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne    Les Canaris préparent Saoura et Vita Club    "J'exige un contrat de travail !"    Le lieu et la date du match connus jeudi    Mwepu et Daka rappelés    L'Algérie, un marché à potentiel    Remous à l'Ecole algérienne de Paris    Des dizaines d'arrestations à travers le pays    Un fourgon fonce dans l'enclave espagnole de Ceuta avec 50 migrants à bord    Un enfant de deux ans se noie dans un bassin d'irrigation à Belacel    ACTUCULT    Des conférenciers algériens attendus à Tunis    Une stèle en hommage aux victimes du 17 Octobre 1961 à Bouzeguène    "Ecrire pour se raconter. Variations sur une œuvre"    Transition    "D'un univers à un autre", nouvelle exposition de Khaled Rochdi Bessaih    XIVe Championnat d'Afrique de tir sportif : Quinze pays participent pour des places aux JO    Le mal-être de la société vue en jaune    Suivi mitigé de la grève des enseignants du primaire    Recherches dans le domaine de la cancérologie: Mise en lumière des travaux de trois lauréats    Procès boycotté par les avocats: Deux ans de prison ferme requis contre 20 détenus du hirak    MILA : La CNR organise des journées portes ouvertes    Selon l'économiste, Anisse Terai "Les banques publiques algériennes sont réduites au statut de caisses"    Libye : Washington appelle Haftar à cesser son offensive sur Tripoli    M'hamad Khedad : Le discours du roi est une expression d'inquiétude face à la situation au Maroc    Trois condamnations et quatre acquittements    Tebboune professe ses convictions    CONSTANTINE - 16e édition de Dimajazz : Inoubliable soirée de clôture avec le Wonder Collective    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouchareb lâché par ses pairs
APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 05 - 2019

Les jours de Moad Bouchareb à la tête de l'Assemblée populaire nationale seraient comptés tant l'homme serait sur le point de prendre le chemin inverse qui l'a vu bombardé au perchoir de la Chambre basse du Parlement.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Celui qui a été «élu» dans les conditions que l'on sait, en octobre dernier, à la tête de l'Assemblée populaire nationale, et dont la tête est réclamée par la rue depuis le 22 février dernier, ne fait plus l'unanimité parmi ses pairs de la défunte Alliance présidentielle. Car, ce ne sont plus les députés de l'opposition parlementaire qui lui tournent le dos mais bel et bien ceux parmi ses plus proches au sein du RND, du MPA, du TAJ mais surtout de son propre parti, le FLN. Preuve on ne peut plus tangible de ce divorce consommé, hier mercredi, lors de la journée parlementaire célébrant les massacres du 8 mai 1945, ils étaient à peine une dizaine de députés à se manifester et la salle qui a abrité la cérémonie était clairsemée et on a dû «inviter» les fonctionnaires de l'hémicycle parlementaire pour faire face à cette désaffection inhabituelle.
Un boycott en bonne et due forme de Moad Bouchareb, ainsi invité à remettre les clés. Ce à quoi, le député de Sétif ne serait pas contre pour peu qu'il «reçoive l'instruction de qui de droit», dit-on dans l'entourage du groupe parlementaire de l'ex-parti unique. Un groupe parlementaire qui semble, en tout cas, décidé à renvoyer celui qu'il avait, pourtant, plébiscité en octobre dernier dans un coup de force de triste mémoire tant il fut empreint d'un grave précédent avec la porte principale du Parlement cadenassée.
Autre preuve de cette détermination, la décision, dit-on, prise par les députés du FLN et ceux du RND, auteurs de questions orales, une vingtaine, à adresser à des membres du gouvernement, de bouder la plénière y afférente prévue ce jeudi matin. Ce qui aurait poussé le bureau de l'APN à ajourner pour la seconde fois, cette séance après un premier report la semaine écoulée, sans donner aucune explication à cet ajournement que certaines voix au sein de l'hémicycle parlementaire mettent sur le compte des agendas des ministres concernés par ces questions des députés. Ceci même si le même bureau a tenu quelque temps après à démentir cet ajournement, précisant que cette séance se tiendra à l'horaire convenu.
«Nous ne voulons pas d'un président que des millions d'Algériens récusent et dont ils demandent le départ. Ce serait nous mettre en porte-à-faux par rapport au mouvement populaire», affirmait, hier, un député FLN.
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.