Jusqu'à quatre vols quotidiens au départ d'Alger    Les pharmaciens se désengagent    Une reprise graduelle et prudente    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    Le décret exécutif publié au JO    Le président de la République adresse un message à la Nation    Neuf nouveaux décès et les cas positifs en hausse    AFIN DE RAPATRIER LES FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Air France annonce 4 vols quotidiens entre Alger et Paris    DESCENTE POLICIERE A ANNABA : Le ministère de l'Intérieur dément    DEFENSE : L'Algérie réceptionne 42 hélicoptères modernisés en Russie    Journée de l'Afrique: les Sahraouis appellent à faire pression sur le Maroc    AID EL FITR : Le Président Tebboune présente ses vœux à l'Armée et au corps médical    CAMPAGNE DE RECOLTE DE POMMES DE TERRE DE SAISON : Un rendement record à Mostaganem    SAISON ESTIVALE A MOSTAGANEM : Les citoyens invités à rationaliser l'eau potable    DETERIORATION DE LA FRESQUE MURALE A ALGER : L'auteur arrêté par les services de sécurité    L'artiste Hakim Dekkar infecté par Coronavirus    197 nouveaux cas confirmés et 9 décès enregistrés en Algérie    MASCARA : Aid El Fitr cette année était plus virtuel    SURETE DE WILAYA DE TLEMCEN : Saisie de 146 kg de kif en 3 mois    GEL DESINFECTANT : La commune de Mascara passe au stade de fabrication    Les pays africains appelés à bâtir des économies plus résilientes grâce à l'intégration    WILAYA DE SAIDA : Installation du nouveau directeur de l'administration locale    Journée de l'Afrique: appel à "redoubler d'efforts" dans la lutte contre le covid-19    Fédération algérienne de Golf : "Une AG Ordinaire avant la fin de l'année"    "La triste histoire de Maria Magdalina", troisième roman de Abdelkader Hmida    Tizi-Ouzou: l'Aïd célébré à l'ombre des mesures de confinement    Sonatrach : la reprise du travail des employés se fera progressivement    Le romancier Samir Kacimi anime des ateliers d'écriture virtuels    Aid El Fitr: le Président Tebboune présente ses vœux aux éléments de l'ANP et des travailleurs du corps médical    Campagne de récolte de pommes de terre de saison : un rendement record à Mostaganem    Arts Martiaux / Classement Ligue Onechampionship: l'Algérien Mahmoudi au pied du podium    Le Premier ministre présente ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'Aïd El-fitr    Jamal Khashoggi : Le pardon de ses fils est «choquant»    L'Affaire Halfaya prend une autre tournure    CIO : Report des JO-2021 ?    Reprise de la compétition : Trois scénarios pour l'actuelle saison    5 ans de prison ferme requis    Rassemblement des femmes à Béjaïa    Editions Chihab : Mère des Cités, un sacré polar    L'année judiciaire ne sera pas clôturée le 15 juillet    Indignation contre une loi sur la sécurité nationale de Pékin    Les feuilles de l'automne    Zemmamouche parti pour rester    Anthar Yahia estime qu'"il n'y a pas assez de terrains"    Des voix dénoncent l'annexion de la Cisjordanie occupée par Israël    Lancement d'une campagne artistique en hommage au personnel soignant    "Je finalise un essai sur le règne de Bouteflika"    Une soirée ramadhanesque avec Hind Boukella    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Facture en baisse, mais toujours importante
Importations de produits alimentaires 1er trimestre 2019
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 05 - 2019

En comparaison avec la même période en 2018, durant le premier trimestre de cette année, les importations de l'Algérie en produits alimentaires ont baissé de plus de 14% durant le 1er trimestre 2019, selon les Douanes algériennes, citées par l'APS.
Une facture donc en baisse par rapport à la même période en 2018, mais elle reste tout de même élevée, avec un montant de 1,92 milliard de dollars contre 2,25 milliards de dollars une année auparavant. Selon les mêmes sources, cette baisse qui avoisine les 15% est due à une diminution des importations des céréales, de lait et produits laitiers, des sucres, des tourteaux de soja et des légumes secs. Du détail des chiffres établi par la structure attitrée des douanes, il ressort que les céréales, semoule et farine ont atteint 614,38 millions dollars contre 811,37 millions en 2018.
Une baisse conséquente donc qui atteint la proportion de 24,28%, un peu mieux que la baisse enregistrée dans les importations des produits laitiers qui sont passés d'un montant de 416,48 millions lors des trois premiers mois de 2018 à 338,40 millions dollars entre janvier et fin mars derniers. Une baisse, par rapport à la même période de l'année dernière, bonne à prendre par ces temps d'amenuisement inquiétant de nos réserves de change en raison, entre autres, de politiques commerciales dont, souvent, les spécialistes saisissent mal les objectifs quand ce ne sont pas des doutes qui sont carrément émis sur les autorisations d'importation accordées pour certaines catégories de produits finis prêts à la consommation et pas d'autres. Comparé donc à la même période en 2018, le premier trimestre 2019 a ainsi vu la facture d'importation du sucre et des sucreries passer à 167,98 millions de dollars US contre 218,95 millions (-23,28%). Idem pour les résidus et déchets des industries alimentaires dont les tourteaux et autres résidus solides qui ont été importés pour 167,98 millions dollars US contre 208,32 millions de dollars, soit une baisse de plus de 19%.
La baisse globale de la facture alimentaire durant les trois mois de cette année, toujours comparativement avec le premier trimestre de l'année dernière, on la doit également à la diminution du montant des importations de légumes secs qui ont atteint 96,72 millions de dollars, contre 106,69 millions, ainsi qu'une baisse très minime des importations de thé et de café 86,99 millions de dollars les trois premiers mois de 2019 contre 87,15 millions pour la même période en 2018. En parallèle à ces baisses qui ont quelque peu influé sur la structure des importations durant la période considérée par les statistiques des douanes, il a été enregistré des hausses durant le 1er trimestre 2019 dans la facture d'importation des fruits comestibles, des animaux vivants et des préparations alimentaires diverses. Globalement, la facture des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industrie alimentaire s'est chiffrée à 2,08 milliards de dollars, contre 2,40 milliards, en baisse de 32 millions de dollars (-15,4%).
Par contre, pour les médicaments (classés dans le groupe des biens de consommation non alimentaires), leur facture d'importation a enregistré une baisse en s'établissant à 199,10 millions dollars US durant les trois premiers mois de 2019, contre 297,25 millions à la même période de l'année d'avant, soit une baisse de 33,02%. Reste à savoir quel effet induira sur la facture d'importation des produits alimentaires la décision prise, il y a quelques semaines par le département de M. Djellab, de procéder à un assouplissement dans l'importation de produits alimentaires en supprimant de la longue liste de produits soumis au DAPS, les viandes bovines fraîches ou réfrigérées, les fruits secs (arachides, amandes...), les fruits séchés (raisins secs, pruneaux...) et les aliments diététiques destinés à des fins médicales et autres produits tel le beurre.
M. Azedine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.