Le président Tebboune préside la cérémonie de baptisation du siège de l'Etat major du nom du défunt Gaïd Salah    Entre indifférence et inconscience    Plan d'annexion en Cisjordanie: la Fédération internationale des syndicats condamne la démarche israélienne    La BM retire des cartes géographiques du Maroc incluant illégalement le Sahara occidental    Deux terroristes neutralisés, un autre s'est rendu en mai dernier    Le RND dénonce les campagnes d'information tendancieuses des médias français contre l'Algérie    Un webinaire interactif pour la région Mena    Les frais de transport des dépouilles à la charge de l'état    Raouya présente le PLFC 2020 devant la commission spécialisée    Mustapha Hamici, nouveau directeur général    Baadji Abou-El-Fadhl confiné chez lui    Le référendum constitutionnel fixé au 1er juillet    Le Zimbabwe convoque l'ambassadeur américain à Harare    L'Amérique brûle    Réunion du Bureau Fédéral de la FAF : La reprise des activités liée à la levée du confinement    Milan AC (Italie) : L'Algérien Bennacer intransférable pour le futur entraîneur    L'Epreuve    L'infrangible lien…    Les remplaçants acceptent, les titulaires refusent    Manchester City : Mahrez victime d'un cambriolage à plus de 500 000 euros    Le procès de Karim Tabbou renvoyé au 29 juin    Covid19-Aides aux commerçants: l'ANCA se félicite des décisions du Conseil des ministres    8 décès et 119 nouveaux cas en 24 heures    Les écoles privées rappelées à l'ordre    Mila : 73 enfants victimes de violences depuis le début de l'année    On vous le dit    La sanction infligée à l'émission "Insahouni" d'Ennahar TV réduite à une suspension provisoire    Le journaliste Henri de Grandmaison tire sa révérence    "Je pense porter plainte pour manipulation"    De l'orientation sociale du savoir au contrôle de la société    Fresque murale vandalisée à Alger-Centre : «Abu rouleau» rentre dans l'art    Grèce : Plus de 11 000 réfugiés seront expulsés    Récits de Miel et de Sang, ou le voyage dans le temps    Sidi Bel Abbès: Plus de 400 kg de viande issue de l'abattage clandestin interceptés    Football - Agents de joueurs: Entre affairisme et parfaite illégalité !    Allemagne: Quatrième passe décisive pour Bensebaïni    Impactés par les retombées du confinement: Les gérants des auto-écoles réclament la reprise de leur activité    El-Bayadh: La production céréalière impactée par la sécheresse    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Réédition des actes du colloque sur Massinissa
HCA
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 05 - 2019

La librairie Media Book à Alger a abrité mardi dernier une rencontre consacrée au grand souverain numide, Massinissa. C'était à l'occasion de la réédition des actes du colloque qui lui a été dédié par le HCA.
Le comité d'accueil était composé de Mme Cherifa Bilek, archéologue de formation et cadre du HCA, Boudjemaâ Azziri, directeur de la recherche et de l'enseignement et Abdelhakim Meziani, journaliste et modérateur de l'événement. Il était aussi question de la dimension militaire, mais aussi de la place qu'accordait Massinissa aux langues, à la science et à la culture. Massinissa, bien qu'étant un rude guerrier, encouragera la littérature et les arts. Il envoya même ses enfants étudier en Grèce et reçut à sa cour de nombreux écrivains et artistes étrangers.
Cet homme courageux était aussi un roi généreux qui accorda son pardon à Lacumazes et Meztul ainsi que sa protection à Sophonisbe. Massinissa savait aussi se comporter en souverain raffiné, portant de riches vêtements et une couronne sur la tête. Dans son palais de Cirta, il donnait des banquets où les tables étaient chargées de vaisselle d'or et d'argent et où se produisaient des musiciens venus de Grèce.
Massinissa avait combattu les Carthaginois, mais il ne dédaigna guère la civilisation carthaginoise dont il sut tirer avantage. La langue punique fut d'usage courant dans sa capitale où on parlait également, en plus du berbère, les langues grecque et latine.
Ainsi, l'œuvre sociale et politique de Massinissa fut aussi grande que son œuvre militaire. Il sédentarisa ainsi les Amazighs, édifia un Etat numide puissant et le dota d'institutions inspirées de celles de Rome et de Carthage, les deux puissances de l'époque. Il fit frapper une monnaie nationale et entretint une armée régulière ainsi qu'une flotte qu'il mit parfois au service de ses alliés romains.
Ce fut un grand aguellid (roi), qui s'efforça de faire de la Berbérie un Etat unifié et indépendant. Massinissa essaya de réaliser l'ébauche d'une nation libre, de développer sa civilisation autonome. La tentative de Massinissa et ses réalisations ont mis en relief ses qualités exceptionnelles de souverain.
Massinissa, ou Masnsen, né vers 238 av. J.-C., était un roi berbère, fils du roi Gaïa. Il fut le premier roi de la Numidie unifiée. Il est mort en l'an 148 av. J.-C. Son nom a été retrouvé dans son tombeau à Cirta (aujourd'hui Constantine), sous la forme consonantique MSNSN.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.