réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un ramadhan exceptionnel à Annaba
ACTIVITES ARTISTIQUES
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 06 - 2019

Le mois de Ramadhan 2019 s'est, exceptionnellement, distingué à Annaba par plusieurs activités culturelles accueillies au théâtre Azzedine-Medjoubi et au Palais de la culture Mohamed-Boudiaf, qui changent de la monotonie ambiante durant le reste de l'année.
Au début et durant une semaine, de nombreuses familles annabies ont vécu une ambiance festive. C'était durant la 14e édition du Festival national de la musique et de la chanson citadine. Limitée, par manque de subvention pour des artistes locaux dont de jeunes talents, ceux qui sont venus suivre ces soirées n'ont pas été déçus.
Les artistes (une cinquantaine) qui se sont succédé sur scène ont ravivé le répertoire des qcidate de chaâbi et de malouf, au grand bonheur des mélomanes, amoureux du patrimoine national ancestral. Le public a eu, par la suite, à savourer d'autres facettes du riche répertoire musical national.
Au traditionnel festival de la chanson chaâbi qu'organise la direction de la culture chaque ramadhan, animé cette année par une panoplie de jeunes artistes locaux suivant la trace de leur cheikh incontesté Brahim Bey, ont succédé, durant deux soirées, des virtuoses du malouf tels Hamdi Bennani, M'barek Dakhla, Ayachi Dib…
Par ailleurs, en présence des autorités locales, des hommages ont été rendus aux nombreux musiciens et chanteurs ayant inscrit leurs noms en lettres d'or dans le livre de l'histoire artistique de Annaba, à l'image des défunts Ali Mabrouk, Mohamed Bouhara et Hassan El-Annabi. Ceux encore de ce monde et qui sont toujours en exercice, enrichissant encore le patrimoine immatériel de la Coquette, n'ont pas été en reste.
La série d'hommages s'est poursuivie ce dernier dimanche 26 mai, une date qui coïncide avec la fête des mères, avec une cérémonie dédiée à la gent féminine, notamment à la chanteuse de fqirat, Bent T'qiya.
Née en 1925 et issue d'une famille d'artistes (musiciennes et musiciens), Bent T'qiya est l'une des doyennes de la chanson fqirat à Annaba. Un style de musique soufie comportant des madihs féminins relevant du patrimoine immatériel des villes de Annaba et Constantine. Bent T'qiya était considérée comme une conservatrice de la chanson fqirat et connue des grandes familles bônoises. Elle avait le grade de Rayssa, l'équivalent de chef d'orchestre. Décédée en 2018, Bent T'qiya a transmis son savoir-faire à de nombreuses chanteuses de fqirat qui ont pris la relève et qui continuent d'enchanter le public annabi, principalement féminin.
La cérémonie d'hommages qui a eu lieu lors d'une soirée spéciale fqirat, à laquelle ont pris part les chanteuses Zhour, Fella Bent Chaker, Farida Saker, Hassina Kherrazi et Nadia Khalfa, était animée par l'orchestre Ouled Makhlouf.
A. Bouacha


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.