Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Le FFS va-t-il se retirer du PAD ?    Kafkaien    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    La nouvelle feuille de route    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Les vérités de Boukadoum    La Grande Khalouta !    Un recrutement en catimini    «Des dérogations seront accordées pour certaines activités»    Près de 20 000 personnes verbalisées pour non-respect du confinement    Le Syndicat des directeurs accuse la tutelle    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    La direction charge Sonatrach et le wali d'Alger    Les pro-démocratie ouvrent les primaires pour les législatives à Hong Kong    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Une voiture dans un sac à dos    Aveu d'échec    On vous le dit    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    ASO – ES FIRME : Saïdi, un dirigeant hors pair s'en va    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    CS Constantine: Rachid Redjradj poussé vers la sortie    Brentford: Benrahma frappe de nouveau    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    Commerce: Rezig préside une réunion avec les cadres centraux    Boukadoum réaffirme le rejet par l'Algérie de toute ingérence étrangère en Libye    La liste de Hakim Belahcel à la tête de l'instance présidentielle    10 ANS DE PRISON REQUIS CONTRE UN COUPLE : Vaste escroquerie immobilière à Oran    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'opposition rejette les résultats
Présidentielle en Mauritanie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 06 - 2019

Les quatre candidats de l'opposition à l'élection présidentielle samedi en Mauritanie ont rejeté hier les résultats avant même leur proclamation et qualifié de «nouveau coup d'Etat» la déclaration de victoire du candidat du pouvoir, Mohamed Cheikh El-Ghazouani.
M. Ghazouani s'est déclaré hier vainqueur dès le premier tour, alors que les résultats étaient encore en cours de compilation, au terme d'une veillée électorale en présence du Président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz devant ses partisans. «Le pouvoir a perdu la bataille électorale», a assuré le candidat Biram Ould Dah Ould Abeid, lors d'une conférence de presse conjointe avec les trois autres opposants en lice dans ce scrutin.
Un autre candidat, Sidi Mohamed Ould Boubacar, a dénoncé de «multiples irrégularités» qui selon lui «ôtent toute crédibilité» à cette élection. «De ce fait, nous rejetons les résultats de ce scrutin et nous considérons qu'ils n'expriment nullement la volonté du peuple mauritanien», a-t-il dit, assurant que l'opposition utiliserait «toutes les voies de droit» pour les contester.
«Nous demanderons à la Céni (Commission électorale nationale indépendante, ndlr) de publier les résultats bureau par bureau», a indiqué M. Ould Boubacar.
Les derniers résultats affichés par la Céni en milieu d'après-midi, portant sur près de 98 % des bureaux de vote, accordaient à M. Ghazouani 51,8 % des voix devant, M. Ould Abeid à 18,6 % et M. Ould Boubacar à 17,9 %.
«Nous lançons un appel au peuple mauritanien, un appel à résister dans les limites de la loi à ce énième coup d'Etat contre la volonté du peuple», a déclaré pour sa part M. Ould Abeid.
Il a fustigé la «mentalité de putschistes» de MM. Ghazouani et Ould Abdel Aziz, tous deux auteurs du renversement de présidents en exercice, en 2005 et en 2008, voyant dans la revendication de victoire du candidat du pouvoir un «nouveau coup d'Etat».
Les Mauritaniens se sont déplacés samedi en nombre pour élire leur président, qui devra préserver la stabilité chèrement conquise par ce vaste pays du Sahel, mais aussi en assurer le développement économique et y faire progresser le respect des droits humains.
Ce scrutin doit marquer la première transition entre deux présidents élus dans ce pays secoué par de nombreux coups d'Etat de 1978 à 2008, date du putsch de Mohamed Ould Abdel Aziz, qui était alors général. Le Président sortant ne pouvait se représenter après deux mandats.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.