Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Ouverture de l'investissement dans les énergies renouvelables aux privés»
Le P-DG de Sonelgaz à partire de Constantine :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 07 - 2019

En marge d'une rencontre qui l'a réuni à huis clos aux cadres des filiales Sonelgaz de l'Est et consacrée à la présentation de la stratégie de l'entreprise, le P-dg de Sonelgaz, Chahar Boulakhras, a assuré que son Groupe a pris toutes les dispositions pour garantir un été sans coupure d'électricité à l'échelle nationale.
Ilhem Tir - Constantine (Le Soir) - Le P-dg est revenu sur le pic de consommation historique enregistré le samedi 6 juillet à 15 h où la puissance maximale (PMA) a atteint les 14 343 MW, expliquant que la demande en énergie électrique a connu une croissance importante, soit une évolution de près de 5% sur le réseau interconnecté nord, en comparaison avec la PMA enregistrée durant l'été 2018.
L'amélioration de la qualité de service et la forte croissance de la consommation de l'électricité par les foyers algériens, notamment pour les besoins de climatisation, sont à l'origine de cette hausse.
Le responsable a signalé que Sonelgaz est en situation confortable concernant la production avec un volume de 19 gigawatts permettant de satisfaire la demande de 14 à 15 mégawatts et préserver les réserves.
Sur un autre registre, le P-dg a souligné que son Groupe est en mesure d'accompagner, dans les meilleures conditions possibles, le développement des énergies renouvelables, étant donné l'expérience dont il dispose à travers 350 mégawatts d'énergie propre produite jusque là.
«Une expérience qui lui permet d'assumer son rôle pour la concrétisation de ce programme national classé parmi les priorités de l'Etat». Un secteur qui revêt un caractère important et prioritaire et qui a été, depuis 2011, au centre des préoccupations avec plusieurs réalisations faites à ce jour (23 stations au nord, au sud et dans les hauts-Plateaux).
Un secteur également géré par des compétences nationales puisque, selon le P-dg, toutes les stations sont gérées et exploitées par des cadres algériens affirmant que « la formation se poursuit pour perfectionner davantage la gestion de ce programme national», avant de poursuivre, «le programme national des énergies renouvelables est considéré comme une action intégrée dans une transition énergétique», insistant sur une transition énergétique devant permettre à l'Algérie d'éviter la consommation de quantités industrielles de gaz pour la production d'électricité. L'Algérie dispose, selon le même responsable, de potentiels en gisements renouvelables des plus appréciables, lui permettant de prétendre à se positionner comme acteur majeur dans la production de l'électricité à partir des filières photovoltaïques et éoliennes, en intégrant la biomasse, la cogénération, la géothermie et le solaire thermique.
Le P-dg du Groupe Sonelgaz a fait part de sa disposition d'ouvrir le secteur à l'investissement privé. Mr. Chahar Boulakhras a réitéré «l'entière disposition de sa société à transférer le savoir-faire cumulé dans le domaine des énergies renouvelables au investisseurs privés», rappelant, à ce titre, qu'un avis d'appel d'offres national avait été ouvert récemment par le ministère de tutelle aux privés pour produire 150 mégawatts d'énergie renouvelable. Il ajoutera que la Sonelgaz table sur le perfectionnement du rendement à travers la formation continue, notamment dans ce domaine précis.
Par ailleurs et lors de son point de presse, le numéro 1 de Sonelgaz n'a pas manqué d'évoquer une augmentation des dettes de son Groupe précisant, par la même occasion, que cela n'a pas affecté le programme des investissements qui se poursuivent avec une meilleure cadence, grâce au soutien indéfectible de l'Etat.
I. T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.