Les Algériens "déterminés" à mettre en échec tous les "desseins hostiles"    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    La colère de la classe démunie    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    Ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    "Pas d'effets indésirables graves relatifs au vaccin anti-Covid Spoutnik V"    Liverpool : L'attaque des Reds est en panne...    Ligue 1: ouverture d'une période de transfert du 25 au 31 janvier pour les clubs professionnels    La Cnas de Béjaïa lance une campagne d'information    Trois morts et une blessée dans un accident    «Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    La Lamborghini des bourdes !    Le lait en sachet, une denrée rare    Relance des travaux    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    300 millions de centimes dérobés    Situation politique et questions régionales au menu    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les avocats plaident l'innocence    Le schiste américain remonte la pente    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Lentement ou sans précipitation ?    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    LOURDE CHARGE    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Le RCD fustige le gouvernement    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Ouverture de l'investissement dans les énergies renouvelables aux privés»
Le P-DG de Sonelgaz à partire de Constantine :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 07 - 2019

En marge d'une rencontre qui l'a réuni à huis clos aux cadres des filiales Sonelgaz de l'Est et consacrée à la présentation de la stratégie de l'entreprise, le P-dg de Sonelgaz, Chahar Boulakhras, a assuré que son Groupe a pris toutes les dispositions pour garantir un été sans coupure d'électricité à l'échelle nationale.
Ilhem Tir - Constantine (Le Soir) - Le P-dg est revenu sur le pic de consommation historique enregistré le samedi 6 juillet à 15 h où la puissance maximale (PMA) a atteint les 14 343 MW, expliquant que la demande en énergie électrique a connu une croissance importante, soit une évolution de près de 5% sur le réseau interconnecté nord, en comparaison avec la PMA enregistrée durant l'été 2018.
L'amélioration de la qualité de service et la forte croissance de la consommation de l'électricité par les foyers algériens, notamment pour les besoins de climatisation, sont à l'origine de cette hausse.
Le responsable a signalé que Sonelgaz est en situation confortable concernant la production avec un volume de 19 gigawatts permettant de satisfaire la demande de 14 à 15 mégawatts et préserver les réserves.
Sur un autre registre, le P-dg a souligné que son Groupe est en mesure d'accompagner, dans les meilleures conditions possibles, le développement des énergies renouvelables, étant donné l'expérience dont il dispose à travers 350 mégawatts d'énergie propre produite jusque là.
«Une expérience qui lui permet d'assumer son rôle pour la concrétisation de ce programme national classé parmi les priorités de l'Etat». Un secteur qui revêt un caractère important et prioritaire et qui a été, depuis 2011, au centre des préoccupations avec plusieurs réalisations faites à ce jour (23 stations au nord, au sud et dans les hauts-Plateaux).
Un secteur également géré par des compétences nationales puisque, selon le P-dg, toutes les stations sont gérées et exploitées par des cadres algériens affirmant que « la formation se poursuit pour perfectionner davantage la gestion de ce programme national», avant de poursuivre, «le programme national des énergies renouvelables est considéré comme une action intégrée dans une transition énergétique», insistant sur une transition énergétique devant permettre à l'Algérie d'éviter la consommation de quantités industrielles de gaz pour la production d'électricité. L'Algérie dispose, selon le même responsable, de potentiels en gisements renouvelables des plus appréciables, lui permettant de prétendre à se positionner comme acteur majeur dans la production de l'électricité à partir des filières photovoltaïques et éoliennes, en intégrant la biomasse, la cogénération, la géothermie et le solaire thermique.
Le P-dg du Groupe Sonelgaz a fait part de sa disposition d'ouvrir le secteur à l'investissement privé. Mr. Chahar Boulakhras a réitéré «l'entière disposition de sa société à transférer le savoir-faire cumulé dans le domaine des énergies renouvelables au investisseurs privés», rappelant, à ce titre, qu'un avis d'appel d'offres national avait été ouvert récemment par le ministère de tutelle aux privés pour produire 150 mégawatts d'énergie renouvelable. Il ajoutera que la Sonelgaz table sur le perfectionnement du rendement à travers la formation continue, notamment dans ce domaine précis.
Par ailleurs et lors de son point de presse, le numéro 1 de Sonelgaz n'a pas manqué d'évoquer une augmentation des dettes de son Groupe précisant, par la même occasion, que cela n'a pas affecté le programme des investissements qui se poursuivent avec une meilleure cadence, grâce au soutien indéfectible de l'Etat.
I. T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.