Des enseignants protestent devant le siège du ministère de l'Education    Appel à l'arrêt de «l'instrumentalisation de la justice»    Djaballah poursuit en justice Tahar Missoum    Une coordination internationale de la diaspora installée le 1er novembre    Les avocats dénoncent les nouvelles taxes    Des «GAG» à plus de 10 milliards de DA par le Conseil des ministres…    Pedro Sanchez sous pression de la droite en Espagne    Londres demande officiellement le report du Brexit    La police disperse les manifestants à Hong Kong    L'autre révolution des Tunisiens    Les Libanais crient liberté, révolution    Daesh derrière le bouclier d'Erdogan    Le football local victime de bricolage    L'Algérie dans le groupe D en compagnie du Maroc    Taoufik Makhloufi et Walid Bidani honorés à Alger    Championnats du monde de Karaté Do (Cadets-juniors et espoirs)    D'autres actions des supporters en vue    Le rendez-vous de Benflis    "Synapse" de Noureddine Zerrouki en compétition officielle    L'Afrique dans toute sa splendeur    Un espace de tous les arts    Esquisse d'une subversion plombée par la justification    Le mouvement littéraire en Algérie affecté par l'absence de critique    Participation du Crasc d'Oran avec la présentation de 4 nouvelles publications    Monaco : Des stats impressionnantes pour le duo Ben Yedder-Slimani    Saisie de plus de 47 kg de kif traité    En dépit du déficit: «Le système de sécurité sociale n'est pas en faillite»    Visioconférence à l'Ecole supérieure de police «Ali Tounsi»: Unification de la terminologie sécuritaire utilisée dans les médias    Le PDG d'Air Algérie à l'APS: La sécurité des avions, les prix des billets et la réduction des effectifs    Tizi Ouzou: Un mort et un blessé dans une fusillade    La convergence se dessine entre le politique et le syndical    Près de 240 nouveaux cas depuis le début de l'année: Campagne de sensibilisation sur le dépistage du cancer du sein    «Papicha» ou le drame de la censure?    Bordj-Bou-Arreridj : Réunion du Conseil exécutif de la wilaya    L'enseignement religieux : Une pratique séculaire dans les ksour et oasis de Ghardaïa    Syrie: Paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes    Grand prix Chantal Biya de cyclisme au Cameroun : L'Algérien Azzedine Lagab toujours en tête    Jeux Méditerranéens 2021 : Noureddine Bedoui préside une réunion interministérielle consacrée aux préparatifs    L'euro et le yuan remplaceront-ils le dollar pour les prêts extérieurs de la Russie en 2020?    Salah-eddine Dahmoune met en garde la "fitna"    Finances: M. Loukal aux plénières des Assemblées annuelles de la BM et du FMI à Washington    Guerre drogue au Mexique: Un fils du Mexicain "El Chapo" arrêté, puis libéré par des narcos surarmés    M'SILA : Pose de 514 km de câbles de fibres optiques en 2019    Des milliers de manifestants à Londres pour un second référendum    Recul de la facture d'importation    Sonatrach explique son projet    Six candidats prennent rendez-vous    Priorité aux jeunes auteurs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur
Cinéma
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 09 - 2019

L'application de rencontres Tinder va diffuser une série vidéo interactive dont chacun de ses utilisateurs pourra être le héros en prenant des décisions pour la suite de l'histoire qui influenceront aussi sa propre histoire amoureuse. à partir du 6 octobre, les membres américains de Tinder auront accès, tous les dimanches soirs du mois, à un épisode de «Swipe Night» («Glisser dans la nuit»), qui raconte une aventure apocalyptique, d'après un communiqué publié vendredi. «Au fur et à mesure que l'histoire se déroule, vous ferez face à des dilemmes moraux et à des choix cruciaux, avec seulement 7 secondes pour décider, sans retour en arrière possible», explique Tinder. De la même façon que les utilisateurs en quête de rencontres font «glisser» («swipe»), d'un côté ou de l'autre de l'écran de leur smartphone, les profils d'autres membres qu'ils voudraient rencontrer ou pas, ils devront, dans cette série, faire des «swipe» pour décider du tour que prendra l'épisode, comme s'enfuir ou sauver les autres personnages, par exemple.
Le concept n'est pas nouveau, ni en littérature ni en série vidéo, mais dans le cas de Tinder, les décisions des utilisateurs s'afficheront sur leur profil après l'épisode et l'application disposera d'informations supplémentaires pour leur suggérer des personnes qui pourraient les intéresser. «Leurs choix dictent plus que l'histoire. Ils influencent aussi leur compatibilité potentielle avec d'autres», détaille Tinder.
Partant du principe que l'interactivité et les contenus permettent de conserver plus longtemps l'attention des utilisateurs, essentielle à leur modèle économique, de nombreuses plateformes et réseaux sociaux parient de plus en plus sur des formats qui mêlent divertissement et réaction.
Facebook a ainsi généralisé cette semaine la possibilité pour les annonceurs d'intégrer des éléments d'interaction dans leurs publicités, comme des sondages, des jeux ou de la réalité augmentée pour voir si telle couleur de rouge à lèvre sied au teint de l'internaute concerné par exemple.
Mais c'est la première fois que Tinder s'aventure dans la production de contenu original. La série a été tournée dans un format vertical, avec les acteurs Angela Wong Carbone, Jordan Christian Hearn et Shea Gabor.
Match Group, le propriétaire des services de rencontres en ligne Meetic et Tinder, entend ainsi s'adresser particulièrement aux jeunes de 18 à 25 ans, la génération qui n'a pas connu le monde sans internet, baptisée «génération Z». «Nous savons que la génération Z s'exprime avec des contenus, donc nous avons voulu construire une expérience qui correspond à sa façon d'interagir», a déclaré Ravi Mehta, chef produit chez Tinder. En 2018, l'application comptait 57 millions d'utilisateurs dans le monde d'après le site Business of Apps.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.