Zones enclavées: les projets utilisant l'énergie solaire fonctionnent à un rythme appréciable    Nâama : le Moudjahid Boukhari Kouider inhumé au cimetière de Sidi Merbouh    Inauguration de Djamaâ El-Djazaïr: un pôle du juste milieu témoignant du rôle civilisationnel de 1er plan de l'Algérie    Rentrée professionnelle: introduction de nouvelles spécialités à l'Est du pays    Le rôle religieux et civilisationnel de Djamaâ El-Djazaïr dans le monde musulman mis en valeur    L'apport des mathématiques à la langue arabe et aux pratiques cultuelles évoqué à Alger    OCI: Amar Belani rappelle les efforts constants de l'Algérie en faveur de la cause palestinienne    Rentrée professionnelle dans les wilayas du centre: des formations en réponse aux besoins du secteur économique    Energie: le gaz, un combustible incontournable pour accompagner la transition énergétique    Boughali rencontre à Windhoek l'ancien président namibien et la vice-présidente de la République    Un mois après la décision de la CIJ d'arrêter les massacres, l'entité sioniste maintient son action génocidaire à Ghaza    CAN-2024 féminine/amical: les "Vertes" s'imposent face au Burkina Faso 2-0    Equitation/Saut d'obstacles: le cavalier Moundir Mahi s'adjuge le grand prix deux étoiles du concours national à Oran    Le Président de la République félicite Kaylia Nemour pour sa médaille d'or en gymnastique    Naâma: un réseau criminel facilitant l'entrée et sortie des Marocains via les frontières terrestres démantelé    Les plasticiens Mohamed Smara et Taïeb Benabbas Bakhti exposent à Alger    CSJ: lancement des travaux des réunions des commissions spécialisées dans leur 4e session    Président de la République: l'Algérie connaît une profonde mutation à tous les niveaux    L'Algérie, le nouvel exemple à suivre !    Arrestation de trois faux monnayeurs    Plusieurs dispositions pour assurer les ressources fiscales au profit des collectivités locales        Les efforts de l'Etat algérien mis en exergue    Nouvelles attaques contre une base militaire des forces d'occupation marocaines dans le secteur de Mahbes    L'apartheid en Palestine doit cesser    L'ONJSA tiendra son 3e Congrès jeudi à l'OCO    36 familles raccordées au gaz à « Ben Jebli 1 », à Tessala    Un montage financier de 40 milliards alloué    Pas facile de faire redonner du goût aux Verts    Athlétisme : Une dizaine d'athlètes de l'élite en stage à Oran    L'état d'avancement des projets de développement énergétiques de la wilaya à l'ordre du jour    Au nom de la vie et du partage    Journées nationales «Milah» du film documentaire et du court-métrage de fiction    Djelfa accueille la première édition    Le ministère de la Communication convoque des journalistes sportifs    «Le service du citoyen au cœur des priorités de l'Administration»    François Gèze, l'engagement, les livres et l'Algérie    Tunisie. Hommage à Ahmed Manaï, un inclassable dissident    Le diktat des autodidactes    Prise de Position : Solidarité avec l'entraîneur Belmadi malgré l'échec    L'Algérie dans la nasse des Emirats    Coupe d'afrique des nations - Equipe Nationale : L'Angola en ligne de mire    Suite à la rumeur faisant état de 5 décès pour manque d'oxygène: L'EHU dément et installe une cellule de crise    Pôle urbain Ahmed Zabana: Ouverture prochaine d'une classe pour enfants trisomiques    El Tarf: Des agriculteurs demandent l'aménagement de pistes    Ils revendiquent la régularisation de la Pension complémentaire de retraite: Sit-in des mutualistes de la Sonatrach devant le siège Aval    L'évanescence de la paix    Nouvel an amazigh: Tebboune adresse ses vœux au peuple    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le charme du télétexte
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 10 - 2019

«Le télétexte était lent mais il a ouvert la voie au monde ultrarapide de l'internet », nous rappelle, non un brin nostalgique Andy Holyer, Chargé d'enseignement à la School of Creative Technologies de l'Université de Portsmouth.(*)
«La BBC a annoncé que 2020 marquerait la fin du service de texte Red Button — l'incarnation finale de ce qui était à l'origine connu sous les noms de Ceefax et Oracle », nous rappelle-t-il en référence à « ces vieux services de télévision textuels (qui) sembleraient ridiculement maladroits et démodés à une génération internet habituée au streaming instantané et aux applications pour tout».
« Mais, aussi lent et frustrant que soit l'ancien système de texte, il a ouvert la voie au Web et nous a préparés au monde des médias sociaux», est-il, par ailleurs, reconnu à Ceefax, par lequel on désigne un standard de télétexte créé par la BBC «conforme aux spécifications publiées sous le nom générique « UK Teletext» et également utilisé par l'IBA sous le nom de « Oracle ». «L'acronyme est la retranscription phonétique de la locution anglaise see facts, en français : voir les faits », nous précise Wikipedia.
« Le service Red Button (et ses prédécesseurs Ceefax / Teletext) nous ramène dans un pays étrange et étranger : la vie avant internet. » En effet, premier service d'information textuelle au monde lancé en 1974, Ceefax a été rejoint, au début des années 80, par Oracle (qui a été renommé plus tard Télétexte).
« Les deux services ont dépendu de l'ancien signal de télévision analogique. Pour des raisons liées au matériel (grands tubes cathodiques en verre et électro-aimants lourds), il fallait une pause de quelques millisecondes entre deux images en mouvement — et cette pause correspondait au moment de la transmission des pages Ceefax. »
Le système qui date d'octobre 1972 comportait alors trente pages d'information, avant d'être développé par des ingénieurs de la BBC.
Le quatre boutons colorés pour l'accès rapide aux pages (début des années 1990 ), la technologie n'a pas changé depuis son introduction et semble maintenant dater d'un autre âge », précise Wikipedia.
Certes, la technologie paraît désuète au prisme de la high tech contemporaine : « Seulement 200 pages d'information (composées de 25 lignes de 40 caractères chacune) peuvent sembler désespérément primitives de nos jours, lorsque vous pouvez diffuser des ensembles de boîtes sur votre mobile. Mais en 1974, si vous vouliez connaître les gros titres, vous deviez attendre le prochain bulletin d'informations.»
Relue dans le contexte de l'époque, elle représente un tournant révolutionnaire pour ce qu'elle apporte comme facilités dans la vie quotidienne : «Si vous vouliez connaître les scores du football, vous deviez vous rendre chez les marchands de journaux et acheter un journal. Si vous vouliez savoir à quelle heure prendre le train pour Londres, vous deviez vous rendre à la gare et récupérer un horaire imprimé. Avec l'arrivée de Ceefax, les gens pouvaient regarder n'importe laquelle de ces choses en quelques minutes sur leur téléviseur à l'aide de leur télécommande — et les télécommandes étaient plutôt à la pointe de la technologie dans les années 70 également.»
À l'origine, Ceefax et Oracle/Teletext étaient destinés à fournir des informations dites «à latence moyenne» (choses qui ne pouvaient pas attendre pour les journaux du lendemain matin) mais qui n'étaient pas aussi sensibles au facteur temps — telles que les prévisions météorologiques. D'autres applications commerciales apparurent dès le début et, au milieu des années 1990, pour les réservations de vols et de séjours de vacances économiques, ainsi que dans les domaines de l'information et du sport. Les offres de vols et séjours de dernière minute eurent un succès jamais démenti avant de passer vers des sites Web.
Le système français Minitel connut les mêmes péripéties : « À la fin des années 1970, PTT, le service téléphonique français, souhaitait économiser de l'argent en imprimant et en distribuant des annuaires téléphoniques, tout en encourageant l'utilisation du réseau téléphonique dans son ensemble. Leur solution consistait à fournir à chaque abonné PTT un terminal Minitel gratuit et à mettre tous les numéros de téléphone sur leur système. » Diverses offres commerciales défilaient sur ce service dans une petite version francophone de la bulle internet, mais ce sont les services de «Messageries roses» qui connurent le plus grand succès (les «messages roses» étaient un euphémisme pour les services de chat pour adultes).
Cet intermède historique n'est pas resté sans conséquences pour la suite car « ce sont Ceefax et le télétexte qui ont ouvert la voie au Web que nous tenons tous pour acquis. Cela nous a donné le premier aperçu d'un éventail de possibilités commerciales à notre disposition alors même que nous étions assis sur nos canapés. » Le charme du bon vieil analogique.
A. B.
(*) Andy Holyer https://theconversation.com/profiles/andy-holyer-842265, « Teletext was slow but it paved the way for the super-fast world of the internet », The Conversation, 25 septembre 2019, https://theconversation.com/ https://theconversation.com/teletext-was-slow-but-it-paved-the-way-for-the-super-fast-world-of-the-internet-124118?utm_medium=email&utm_campaign=Latest%20from%20The%20Conversation%20for%20September%2026%202019%20%201418713399&utm_content=Latest%20from%20T%20Conversation%20for%20September%2026%202019%20%201418713399+CID_eb8dadbc7e653f477b77955d77d3ac50&utm_source=campaign_monitor_uk&utm_term=Teletext%20was%20slow%20but%20it%20paved%20the%20way%20for%20the%20super-fast%20world%20of%20the%20internet


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.